Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Edward Marston

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Edward Marston   Mer 8 Jan 2014 - 22:02

Edward Marston

Sa plume explore plusieurs genres : cinéma, théâtre, pièces radiophoniques, romans... Je ne l'avais jamais lu et l'ai découvert grâce à Trys, dans La belle de Bohême.



En cette fin de XVIe siècle, une nouvelle épidémie de peste s'abat sur l'Angleterre élisabéthaine. Attisée par une chaleur suffocante, la maladie contraint les foules à l'exode. C'est dans ce climat de troubles que la troupe de comédiens de Westfield se voit invitée à jouer pour l'empereur Rodolphe II, à Prague. Nicholas Bracewell, le régisseur de la compagnie, redoute cependant ce voyage : on l'a chargé de transmettre à un mystérieux alchimiste des documents secrets, qui lui semblent être la source de tous les dangers... Et ces mots - " lequel dois-je tuer ? " - entendus dans l'imminence du départ, ne sont pas de nature à le réconforter... Une plongée angoissante dans l'univers haut en couleur de Shakespeare.

On entre effectivement de plein fouet dans une époque et une ambiance : celle des saltimbanques théâtreux qui vont de ville en ville, de place en salles de fortune, pour jouer les oeuvres qu'ils ont travaillées. Dans le cas de cette troupe, point d'amateur mais de véritables professionnels, qu'accompagne l'auteur des pièces capable d'écrire en route et d'adapter en fonction du climat régnant dans le pays ou la ville où la troupe s'arrêtera pour jouer. Car les comédiens apprennent plus vite que leur ombre, et déploient des capacités de jeu sans complexes ni retenue.

Bien que l'histoire se passe dans une autre époque et soit le coeur d'une embrouille policière, tous ceux qui pratiquent le théâtre aujourd'hui retrouveront facilement leurs repères artistiques et d'ambiances. Les montages de fortune, les engueulades, les éblouissements, le bouillonnement, la créativité de chaque instant.

Ainsi donc, même si nous ne sommes plus ces voyageurs de l'éphémère dans un milieu où tout est possible car rien n'est encore aseptisé à cette époque, nous nous retrouvons en miroir et l'on peut se dire que le diable nous tente de la même manière. Non, pas ce diable négatif de l'enfer ! Celui de la fantaisie et de la démesure.

Une lecture jouissive !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Edward Marston   Jeu 9 Jan 2014 - 2:06

Ah tiens je ne connais pas cette série. Je suis fan de la période élisabéthaine, je pense que je vais m'intéresser à ce bouquin.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
 
Edward Marston
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Edward MARSTON (Royaume-Uni)
» Edward Marston, série la troupe de théatre des hommes de Westfield
» Série Nicholas Bracewell d'Edward Marston
» Edward aux mains d'argent
» EDWARD AUX MAINS D'ARGENT - EDWARD (MMS82)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: