Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cahier de brouillon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Cahier de brouillon   Mer 15 Jan 2014 - 1:55

Cahier de brouillon

La vie des petites gens n’intéresse personne. C’est pourquoi je décide de raconter sur ce cahier destiné au tiroir sa médiocrité, ses vastes lenteurs, son imperturbable opacité, son abject manque de reliefs. Si un jour quelqu’un me lit, ce sera par inadvertance et tant pis pour lui.

Je m’appelle Pauline. Un prénom inconvenant, j’en conviens. Je n’y peux rien, c’est le prénom qu’a choisi ma mère lorsqu’elle m’a mise au monde. Il paraît qu’elle a morflé ce jour là plus que dans toute sa vie, ce qui n’est pas peu dire étant donné qu’elle a du trimer et se démener pour pas grand-chose, si ce n’est une retraite morose. Elle a du rassembler tout son courage pour décider d’un prénom pareil, plutôt destiné à une aventurière qu’à l’insignifiance de ma personne. Elle y croyait ferme. J’ai déçu ma mère, je m’en excuse, c’est au-delà de ma volonté.

Bref, je m’appelle Pauline et je n’y suis pour rien. Je ne suis ni grande ni petite, ni grosse ni mince, mes cheveux n’ont pas de longueur précise et mes yeux ont la détestable couleur de l’ordinaire. On pourrait penser que je passe inaperçue. C’est vrai, dans une certaine mesure. Si je marche dans la ville, par exemple, au milieu de la banalité d’une foule au format anonyme. Par contre, j’ai un atout. Dans une galerie de filles bien roulées, on ne peut pas me louper. Je suis la terne, celle qui flanque en l’air la photo prise subrepticement par quelque collectionneur de nanas à exhiber sur Facebook. Je fais tache. En gros, je sers au moins une cause originale : la mise en valeur de ce qui n’a pas besoin de l’être.

J’ai un caractère de cochon, mais je me soigne. D’une part je parle peu puisque j’ai plutôt tendance à vivre recluse dans mon appartement, d’autre part s’il m’arrive de parler et que la conversation a immanquablement tourné au vinaigre, je m’en fais mentalement la réflexion en me promettant de mettre de l’eau dans mon vin à la prochaine occasion. Sauf qu’entre temps ma retraite volontaire me donne largement l’occasion d’oublier l’altercation précédente. Je me soupçonne d’être asociale. Quelle importance, au fond, puisque le monde m’ennuie. On se détache de ce qui dérange. En général, l’éloignement se mue en soulagement.

Parmi mes plus belles qualités, la régularité de l’irrégularité trône en tête. Finir ce que je commence est une épreuve de force à laquelle j’évite de me confronter. Mes tiroirs sont pleins de débuts dont la fin m’a éloignée d’eux comme si je craignais la contagion des histoires achevées. Philosophiquement parlant, je pense que c’est une bonne chose. Rien n’est jamais fini. En poussant un peu la réflexion, j’ajouterai que chaque début n’est que la continuité de ce qui n’a jamais été achevé. J’ignore si un philosophe a déjà émis cette idée et je m’en contrefiche. Je considère que chaque idée appartient à celui qui la pense évidente.

Au fond, ma seule richesse réside dans ma tête. Ça ne fait pas le bonheur des banquiers, mais voilà bien le moindre de mes soucis. Je pense donc je suis. Pauvre évidemment.

Le domaine des relations amoureuses réside à des années-lumière de mon espace. Pour tout dire, mis à part un engouement certain pour l’indifférence, je ne vois rien d’autre à signaler quant à mes penchants intimes. Du plus séduisant Apollon jusqu’à la gueule cassée, aucun homme n’a entamé la conduite linéaire de mon cœur et mon attirance pour les femmes s’élevant à la nullité la plus absolue, on peut donc considérer que ces fadaises ne me sont pas destinées. Je n’écrirai jamais un roman d’amour. Cette perspective me rend fort aise car il n’y a rien de plus mièvre que cette littérature au verbe si pauvre que pour un peu, on lui donnerait sa chemise.

(A suivre, si éventuellement je fais une entorse à la règle de l'inachevé)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
filo

avatar

Nombre de messages : 8690
Age : 104
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Cahier de brouillon   Mer 15 Jan 2014 - 2:44

Cette entrée en matière n'est qu'une introduction. ce serait dommage de nous laisser dans cet état d'expectative.
Même si "chaque début n’est que la continuité de ce qui n’a jamais été achevé", un début n'a pas de taille particulière à avoir, et pourrait ici durer plusieurs pages. Donc rassure-toi sur l'inachevé, même en continuant sur des volumes et des volumes, tu pourrais toujours respecter ta règle en ne terminant jamais !

Quant à Pauline, chez moi nous avons un mot qui la qualifie assez bien : peuchère ! (mais au moins elle a une dose de caractère, vu le ton, c'est déjà au moins un atout).

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
L'art est parfois un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse
Le site Filosphere ** Filographies : photo & design ** Ma musique récente ou inédite ** Musique de la Juste Parole
Revenir en haut Aller en bas
http://filosphere.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Cahier de brouillon   Mer 15 Jan 2014 - 12:02

Ça me fait plaisir de voir que tu décèles son caractère, parce que oui, je crois qu'elle en a. Pour la suite, ce sera en fonction du temps que j'ai car le personnage n'étant pas brossé à l'image de l'auteur, je dois commencer par finir l'écriture des pièces.  Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Cahier de brouillon   Ven 17 Jan 2014 - 0:33

Hé bien nous attendrons la suite... patiemment...
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Rosacée



Nombre de messages : 2122
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Cahier de brouillon   Sam 17 Mai 2014 - 0:23

Romane a écrit:
Cahier de brouillon

Si un jour quelqu’un me lit, ce sera par inadvertance et tant pis pour lui.


Tant pis pour moi...

Je vais simplement émettre mon ressenti. Mais...

J'aime bien Pauline, et j'aime bien le titre que tu as donné à ce nouveau sujet. Je ne sais pas si c'était voulu, mais je trouve pas banal : un cahier de brouillon pour une femme rien de plus ordinaire. Pauline.
J'aime bien Pauline. Elle est unique. Mais elle me parle là, quelque part au fond de mon être. Je l'imagine, je peux me voir au travers, parmi la foule. Pourtant, c'est Pauline. Celle que tu fais vivre.
J'aime bien Pauline, tu lui donnes quelque chose de magique, d'émouvant, même au travers de sa banalité et de son caractère...
Tu as toujours cette plume qui donne envie de lire. Mais si tu ne termines pas, comment imaginer la suite...

Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Cahier de brouillon   Sam 17 Mai 2014 - 1:02

Pauvre Pauline, je l'avais complètement oubliée, perdue dans les étagères de LU. Finalement elle colle bien à sa condition d'oubliée, avoue ! Tu viens de la dépoussiérer en tapotant sur son épaule, histoire de la faire tousser. Cela pourrait donner lieu à une page de brouillon supplémentaire, car il n'est rien de plus banal que de tousser les acariens.
Bon, il faudra peut-être que je fasse l'effort d'y revenir, car quand même, Pauline réclamée, ça ne se refuse pas !  Laughing 
Merci ma chère Nath, et ne m'en veux pas si je n'embraye pas dans l'instant pour une suite, je dois d'abord me consacrer à quelques personnages hauts en couleur... sur une scène  Laughing 

Quand même, ça m'arrangerait si d'autres enchaînaient sur la suite !  Laughing  Laughing

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cahier de brouillon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cahier de brouillon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Galerie de Nature Créative
» LVM N°600 cahier spécial vespa
» cahier traditions et histoire chasseurs alpins
» [Anglada, Maria Angels] Le cahier d'Aram
» Cahier à spirales et cahiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Romane-
Sauter vers: