Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Corriger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MBS

avatar

Nombre de messages : 8144
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Corriger   Mer 22 Jan 2014 - 19:20

CORRIGER
(ou tout ce qui peut passer par une tête penchée sur une copie)

Corriger.
Planter ses yeux dans les mots des autres. Face à face à huis-clos. Juste soi et eux, juste le soyeux papier de la copie. Y chercher une intelligence qu’on serait tout aussi bien capable de déceler dans des regards, dans des gestes, dans des mots entendus. La traquer. Elle est bien là. Forcément. Quelque part. Au détour d’une phrase. Dans un point d’exclamation ironique. Planquée sous trois seaux de fautes d’orthographe. Ce n’est pas possible autrement…

Corriger.
Etablir la liste de ses insuffisances à la lumière des leurs. A la lumière des leurres. De ces artifices, de ce vent mauvais qu’ils tissent pour essayer de faire croire qu’ils ne sont pas ce qu’ils sont, pour tenter de sauver ce qui peut l’être. Faire semblant, faire sans blancs. Comme s’ils jouaient leur vie en quelques phrases. A quitte ou double. A plus ou moins de 10…

Se corriger.
Chercher ce qu’on n’a pas su faire, ce qu’on n’a pas su expliquer, ce qu’on a échoué à faire comprendre. Ce qu’il faudra recommencer… En écartant absolument – mais jamais totalement – la tentation de se dire qu’ils l’ont bien cherché, qu’ils auraient pu travailler plus, qu’ils n’ont pas fait ce qu’il fallait. Et que c’est tant mieux pour eux. Et que c’est tant pis pour toi !
S’empoisonner la confiance. A hautes doses de 20 à 25 minutes d’un voyage stupéfiant dans un éther impénétrable pour la raison raisonnante. S’échapper si on peut. Laisser les yeux partir dans un vague aussi transparent que le néant. Emerger quand la conscience reprend le dessus et accepte à nouveau de souffrir en regardant les choses en face. Griffonner des idées nouvelles au revers de la chemise où s’entassent les copies. Jamais les mêmes mais toujours tendues vers la résolution des mêmes erreurs. Pourtant, on leur a dit… Oui mais était-ce bien à eux ? On répète année après année, on serine, on exhorte à entendre ce qu’on dit. Ca ne passe pas. Pas assez. Pas assez vite. Les trimestres défilent. L’heure Bac approche… Alors, il faut de nouvelles images pour de nouveaux publics, promouvoir les mêmes évidences pour des esprits qui ne les connaissent pas et refusent même de les imaginer. Oui, on doit lire les consignes. Oui, on a besoin d’avoir son cerveau allumé pour travailler. Oui, ce qu’on apprend ressert forcément. Oui, si on a une heure, ce n’est pas pour finir en moitié moins de temps. Oui, oui, oui… Et non pour le reste !
Mais ça peut toujours se discuter. L’exception confirme la règle. Et ils connaissent l’exception et pas la règle…

Corps IG.
Car ils ont beau jeu les Inspecteurs Généraux, dans leur corps élitiste et perdu dans les nuées parisiennes, de dire qu’il faut faire ci ou ça… Là, je voudrais savoir, je voudrais comprendre : où ai-je foiré ? Où ont-ils perdu le fil ?... Et ai-je raison d’attendre qu’ils réfléchissent là où d’autres veulent un tombereau de savoirs ? Et n’ai-je pas tort de réclamer un respect de la consigne par rapport à d’implicites messages subliminaux tendus par-delà les mois par mes prédécesseurs ? Où est le vrai dans tous ces tissus de mensonges déguisés en dogmes ?

Corriger.
Jamais assez vite… Le redresseur des torts faits à la science ne dégaine pas plus vite que son ombre. Il a le stylo rouge bavard mais lent. Il a la pointe Bic agressive mais paresseuse. Il remet à demain ce qu’il ne fait pas assez le jour même, la nuit même… Et le lendemain, il ne finit toujours pas.
Fonctionnaire !...

Corriger.
Mettre un nombre sur un nom. Coller un graffiti rouge comme on marque une tête de bétail. Tatouer une valeur relative et l’élever au rang de vérité, d’élément de tri. Choisir, soupeser le pour, le contre et leurs contraires, tenter de négocier avec soi-même sur la base de critères plus ou moins avouables : Elle, elle participe bien en cours… je pourrais peut-être un coup de pouce ? Lui, il pourrit l’ambiance… Bien fait ! Pouce vers le bas pour autant ?
Stop !

Bouger.
S’échapper de la corvée le temps de faire le tour de la pièce… Mettre de la musique pour se détendre… Arrêter la musique puisqu’elle ne suffit pas… Reconnaître l’existence de ces muscles du dos, du cou et du bras qui voudraient leur indépendance… Dévaliser le frigo pour se donner du courage… S’inventer un week-end à l’autre bout du monde… Juste pour mettre de la distance… Jeter un œil aux nouvelles du monde… Se dire qu’elles sont pires qu’une énorme erreur de chronologie…. Relativiser et retourner…

Corriger…

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
pour vos commentaires : http://liensutiles.forumactif.com/vos-textes-longs-feuilletons-romans-pieces-f5/mbs-commentaires-t13327.htm

pour entrer dans mon univers : http://fiona.toussaint.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
 
Corriger
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faire corriger son manuscrit par un professionel
» [TUTO] Corriger facilement le bug '0 missed calls' sur n'importe quelle horloge
» Comment corriger les défauts sur vos créations
» [Aide] Corriger un écran noir
» Astuce : corriger la mise au point d’un Samyang 14 mm f/2.8 IF ED UMC ajout test terrain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: MBS-
Sauter vers: