Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  La voix de Guillaume Apollinaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: La voix de Guillaume Apollinaire   Jeu 1 Mai 2014 - 16:09

Trouvé dans un article qui parle d'Internet pour montrer les trésors qu'on peut y dénicher.

http://www.youtube.com/watch?v=FQTpb0Tx0PQ

" Le Pont Mirabeau" sous lequel aux dernières nouvelles coule toujours la Seine , est sans doute le plus connu des poèmes d'Apollinaire. Et à mon humble avis, un des plus beaux poèmes de langue française. Une simplicité de construction, et une fluidité pour exprimer la douleur de l'amant esseulé. Marie Laurencin, le peintre, venait de rompre avec Guillaume... Thème bateau, archi rebattu, comment le traiter d'une façon personnelle et originale?
"Vienne la nuit, sonne l'heure
Les jours s'en vont, je demeure..."

Ce qui est intéressant c'est qu'ici le texte est dit par Apollinaire lui même.

La qualité de l'enregistrement est mauvaise, dame, il date de 1913, soit plus de 100 ans! Il permet aussi d'entendre comment le poète  disait ses propres textes. Un peu déclamatoire, c'est le ton de l'époque.
Ecouter comment Jean Vilar le dit des années plus tard.
Remarquez au passage la décomposition par tous les interprètes de "Vi-o-len-te" pour que l'octosyllabe soit complet...
Des interprétations différentes., de façons différentes de faire vivre le poème.

Et le Pont Mirabeau a beaucoup vécu, en cherchant sur You Tube, j'ai été surprise du nombre de gens qui l'ont enregistré.
http://www.youtube.com/watch?v=5WFwtoXm1sc
Version Léo Ferré, la meilleure pour moi, mais en cliquant sur le lien, vous pourrez écouter celles de Pow wow, De Régiani etc... et même de Marc Lavoine...

Guillaume Apollinaire est mort à la veille de l'armistice de 1918, des suites conjuguées de la Grippe Espagnole et d'une blessure à la tête provoquée par un éclat d'obus alors qu'il combattait au front.

Tristesse d'une Etoile


  Une belle Minerve est l'enfant de ma tête
   Une étoile de sang me couronne à jamais
   La raison est au fond et le ciel est au faîte
   Du chef où dès longtemps Déesse tu t'armais

   C'est pourquoi de mes maux ce n'était pas le pire
   Ce trou presque mortel et qui s'est étoilé
   Mais le secret malheur qui nourrit mon délire
   Est bien plus grand qu'aucune âme ait jamais celé

   Et je porte avec moi cette ardente souffrance
   Comme le ver luisant tient son corps enflammé
   Comme au cœur du soldat il palpite la France
   Et comme au cœur du lys le pollen parfumé


Guillaume Apollinaire(1880 - 1918)[/b][/b]
Revenir en haut Aller en bas
 
La voix de Guillaume Apollinaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vent de novembre (hommage à Guillaume Apollinaire)
» Guillaume Apollinaire.
» ALCOOLS de Guillaume Apollinaire
» CALLIGRAMMES de Guillaume Apollinaire
» APOLLINAIRE, Guillaume

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: