Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le blues des coquilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9729
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Le blues des coquilles   Dim 14 Déc 2014 - 21:38

Saint Jacques et son bivalve, une des stars des tables de fête, une ressource précieuse qu'on ménage, on ne la pêche que de Novembre à Mars. Donc, si on veut en manger des fraîches, il faut profiter de l'instant. Mais heureusement, l'agro alimentaire veille sur nos papilles, avec les préparations à base (plus ou moins) de Saint Jacques, on peut en manger toute l'année. Et comble du raffinement, les bêbêtes sont présentées dans une authentique coquille de coquillage, fi des barquettes en alu...
Mais... qu'ouïs je, que découvre j', qu'apprends je?  Que les dites coquilles doivent être lavées avant qu'on remette la chair préparée dedans, hygiénement élémentaire, à ceci près que nos braves et bretonnes coquilles vides vont se faire voir, laver en Chine pour revenir toutes propres se faire garnir en Bretagne d'où elles sont parties sales...

Compostelle peut remballer son pèlerinage...
Vous avez dit absurde?

http://www.letelegramme.fr/bretagne/coquilles-vides-un-casse-tete-chinois-09-12-2014-10454421.php


Dernière édition par Tryskel le Lun 15 Déc 2014 - 1:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Le blues des coquilles   Dim 14 Déc 2014 - 23:51

Débile... je n'achète pas de plats préparés. Si j'ai envie de coquilles saint-jacques, et en effet c'est la pleine saison, je les achète fraiches au marché et on me les nettoie.
Mais par ailleurs, la période des fêtes est le seul moment de l'année où je ne mange pas de coquillages. Pourquoi ? Parce qu'avec les fêtes, justement, tout le monde veut manger des fruits de mer. Non seulement ils sont beaucoup plus chers, mais en plus ils sont carrément moins bons et moins frais.
Je subodore que face à la demande, les fournisseurs achètent des produits partout, et pas des meilleurs, pour les refourguer à ceux qui ont l'idée de manger des crevettes, huitres et autres pour les fêtes.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9729
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Le blues des coquilles   Lun 15 Déc 2014 - 1:50

Tu subodore bien Blue, les chair des plats préparés ne viennent pas souvent de France mais "d'Atlantique", Est ou Ouest. Coquilles " à la Bretonne" ne signifie pas coquilles "bretonnes". Mieux vaut du frais bien de chez nous quand c'est la saison, et laver les coquilles soi même.
C'est plutôt enquiquinant d'éplucher des coquilles, on ne mange que la noix, et y'a plein de trucs autour! mdr

Pour les crevettes, j'ai vu récemment un doc sur l'élevage en Thaïlande, de quoi vous dégoûter. je ne mange que des crevettes achetées vivantes, et pêchées chez nous.

Etre vigilant sur tout c'est pas rigolo, mais au moins on sait ce qu'on mange, si les "consommateurs" étaient plus exigeants et suivaient moins les modes, respectaient les saisons, ce genre d'abus ne pourrait plus se produire.
M'enfin, que ne fait on pas comme conneries au nom de la "Mondialisation", qui en outre uniformise puisque tout finit par avoir le même goût partout!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le blues des coquilles   Lun 15 Déc 2014 - 2:44

La mondialisation a ça de bon qu'elle favorise les voyages. Sauf qu'elle a un vice de forme et de fond : elle s'est gourée dans les réservations. Trimbaler des coquilles à l'autre bout du monde pour faire trempette, pendant que des gens vivent dans la précarité sur place... Y'aurait comme un sale problème...

Moi non plus, je ne prends pas de ces plats préparés, préférant manger moins de St Jacques mais au moins qu'elles soient fraîches et à la bonne saison.


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Le blues des coquilles   Mar 16 Déc 2014 - 0:32

Je me méfie de ces plats composés de toutes les saloperies possibles.
En plus, avec la conférence que j'ai vu ce samedi sur la protection des mers, je suis de plus en plus soupçonneuse sur ce qu'on nous fait manger.
Bon, il faut absolument que je vous en parle, parce que cette conférence de l'association "sea shepherd", c'était un moment unique...
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le blues des coquilles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le blues des coquilles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wystan Hugh Auden: Funeral blues
» c'est le blues, l' coup d' cafard le check out assuré... ^
» Générique CowBoy Bebop [Tank/The Real Folk Blues]
» Le Blues du poête....
» Le coup de blues à la sortie des Parcs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: