Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parlons caricature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9743
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Parlons caricature   Dim 18 Jan 2015 - 17:26

La grande époque de la caricature en France est le XIXème siècle. Non qu'auparavant il n'ait existé une forme de critique,  les Libelles, les "Mazarinades" et encore avant les chansons des Goliards, étaient d'une férocité, d'une vulgarité difficiles à imaginer aujourd'hui. Ce qui caractérise le XIXème c'est que le dessin prend le pas sur les autres formes. En première ligne, la religion, chrétienne bien sûr, encore que circulent des caricatures antisémites.
La religion, mais surtout l'Eglise qui durant cette période cherche à retrouver son influence d'avant la Révolution.
Pour autant, les politiques ne sont pas épargnés et les auteurs prennent des risques, il y a des limites à ne pas franchir.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/11/21/a-la-fin-du-xixe-siecle-paris-etait-la-capitale-mondiale-de-la-caricature-religieuse_1606247_3224.html

Ce que dit le droit:
http://prdchroniques.blog.lemonde.fr/2015/01/17/satire-et-droit-a-lhumour-un-si-long-combat-judiciaire/

" La caricature, qui vient étymologiquement du verbe italien caricare (« charger »), est une charge, rappelle l’avocat Frédéric Gras dans un article très documenté, « La tradition française de protection de la caricature ». Parce qu’elle est forcément désagréable, voire douloureuse ou insupportable, le juge ne peut faire dépendre son appréciation de la susceptibilité de ­celui qui s’en estime victime, sauf à restreindre considérablement le principe de la liberté d’expression et le droit à l’humour. A rebours de ce que relevait en 1913 le juriste Henri Fougerol – le caricaturiste « s’attachera toujours à conserver le ton de la fine plaisanterie et de l’ironie gauloise » –, la jurisprudence née avec Charlie Hebdo admet que l’humoriste peut ne pas être drôle. La même précaution vaut pour le juge, qui n’a pas à se déterminer en fonction de sa propre susceptibilité. « Le juge n’est pas le juge du bon goût », observe Basile Ader.

C’est surtout à la Cour européenne des droits de l’homme que l’on doit la consécration du principe de la liberté d’expression. Dans un ­arrêt fondateur de 1976, elle souligne que « la liberté d’expression vaut non seulement pour les informations ou idées accueillies avec ferveur ou considérées comme inoffensives, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent l’Etat ou une fraction quelconque de la population. Ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance ou l’esprit d’ouverture, sans lesquels il n’y a pas de société démocratique ». C’est à cette aune que la 17e chambre juge chaque jour les plaintes qui lui sont soumises.

Mais si elles n’ont cessé de reculer, les frontières de la liberté d’expression et du droit à l’humour existent bel et bien. « La caricature et la satire étant par ­nature abusives, les limites du droit à l’humour doivent être considérées comme des abus d’abus», relève Me Basile Ader.

Pour les personnalités publiques, qui doivent admettre que la caricature est la contrepartie de la notoriété, les limites à ne pas franchir sont la diffamation, l’injure, l’outrage, le dénigrement ou l’atteinte à la vie privée. Les journaux satiriques disposent, à ce titre, d’une ­ « présomption humoristique », qui les protège ­davantage que les publications dites sérieuses. "


Alors oui, c'est une vision "européenne", mais on est chez nous quoi, merde! AngeR
Revenir en haut Aller en bas
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 53
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Parlons caricature   Dim 18 Jan 2015 - 17:39

Dans le monde actuel, la notion de "chez nous" n'existe plus... Et c'est bien le problème...

AngeR

Sinon, là encore, de beaux esprits se sont émus il y a peu qu'on ne travaillait pas sur les caricatures à l'Ecole... Ben voyons !... Comme c'est pratique !... Les beaux esprits ne doivent pas avoir regardé de manuels d'Histoire (ou de Géo) depuis longtemps. De Caran d'Ache à Plantu, de Daumier à Chapatte, ils trouveraient de quoi faire...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9743
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Parlons caricature   Dim 18 Jan 2015 - 18:12

Non, ils ne doivent jamais ouvrir un manuel, les caricatures n'y manquent pas!

Un échantillon, en vrac:





Celle, j'avais oublié, mais elle m'a bien fait rigoler quand elle est parue, mais je ne sais plus où, ni quand, sauf que ça date un peu:






Liste non close, si vous en avez, allez y!
Revenir en haut Aller en bas
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Parlons caricature   Dim 18 Jan 2015 - 23:17

Oh non, la dernière mdr mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9743
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Parlons caricature   Lun 19 Jan 2015 - 21:51

Encore une louche, et tout le monde en prend pour son grade:





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parlons caricature   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parlons caricature
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: