Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La guerre au collège

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MBS

avatar

Nombre de messages : 8164
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: La guerre au collège   Sam 4 Avr 2015 - 11:32

La réforme des collèges fait bouillir les syndicats. J'en suis à mon troisième mail reçu en deux jours (un par syndicat et ça ne va pas s'arrêter là). En effet, au nom de je ne sais quel principe, tous les syndicats ont nos adresses professionnelles. Donc ça a été le déluge au moment des élections professionnelles (ce qui a été contre-productif mais la leçon semble ne pas avoir été retenue). Voici le dernier message en date. Je ne sais en fait trop quoi penser de cette réforme, j'aurais tendance à la trouver stupide et mal adaptée aux réalités, mais d'un autre côté, avoir même programme et même horaire pour tous les élèves de France et de Navarre on sait bien que si c'est génial sur le principe, cela ne fait que créer de l'échec pour beaucoup et de la réussite pour les mêmes. Mais, comme toujours, cela descend d'en haut sans prendre l'avis de la base...
Je mets en gras certains mots ou passages qui me semblent comme toujours dans ce genre de prose manifester une exagération.

Exceptionnellement, le SNES-FSU a décidé de vous écrire à votre adresse mail professionnelle vu la gravité de la situation.
Les projets ministériels de décret et d'arrêté modifiant l'organisation des enseignements au collège, communiqués aux organisations syndicales conduisent à une transformation profonde de notre métier.
En particulier, le projet de décret prévoit que : « L’établissement peut moduler la répartition du volume horaire hebdomadaire par discipline, dans le respect :
• du volume horaire global dû à chaque discipline d’enseignement obligatoire pour la durée du cycle ;
• du volume horaire global annuel des enseignements obligatoires dû à chaque élève. ».
Le projet complet de texte ministériel : http://www.snes.edu/reforme-du-college-4.html
Ce texte remet clairement en cause le fonctionnement du collège : les établissements pourraient modifier pour des classes ou pour tout l’établissement les horaires de n’importe quelle discipline à chaque niveau à la seule condition de respecter le volume global d’une discipline sur l’ensemble du cycle IV (5è-4è-3è) et le total horaire-élève de chaque niveau. Il pourrait ainsi, par exemple, diminuer les horaires de mathématiques en 4ème pour augmenter d’autant l’horaire de 5ème… obligeant une autre discipline à « abandonner » une heure en 5ème pour ne pas dépasser l’horaire global des élèves. La décision en reviendrait au CA, après avis du conseil pédagogique.
L'autonomie de l'établissement prônée est en fait celle du conseil pédagogique et donc celle du chef d'établissement. Elle conduira à une mise en concurrence des disciplines et des établissements et accroîtra les inégalités sociales et scolaires au nom de « l’adaptation au public ».
Cette attaque contre le second degré n'est pas isolée. Les propositions faites, tant sur le décret sur les indemnités pour missions particulières que sur les projets pour le collège, forment un tout cohérent pour transformer profondément le second degré et nos métiers, en remettant en cause la liberté pédagogique des enseignants et en multipliant les réunions de toute sorte.
Le SNES-FSU, convaincu de la nécessité d’une évolution du collège, est en revanche déterminé à lutter contre cette réforme qui dénature le second degré. La grève du 9 avril est une première occasion de le faire. Il est nécessaire de débattre dès maintenant dans les établissements et dans les assemblées générales prévues à l’occasion de la grève du 9 avril, des modalités d’action pour obtenir le retrait de ces projets et la reprise de discussions sur d’autres bases : grèves et rassemblements dans les académies en avril et en mai, opérations « collèges morts », courriers, motions en CA, tracts, action nationale incluant la grève en mai…
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9744
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La guerre au collège   Sam 4 Avr 2015 - 15:23


" L'autonomie de l'établissement prônée est en fait celle du conseil pédagogique et donc celle du chef d'établissement. Elle conduira à une mise en concurrence des disciplines et des établissements et accroîtra les inégalités sociales et scolaires au nom de « l’adaptation au public »."

Ceci n'est pas de l'exagération. Combien de "Projet d'établissement" élaboré par le seul chef dans le secret de son bureau? Combien de groupes de pression vont tenter d'exercer leur influence sur le dit chef? Des profs défendant leur pré carré disciplinaire aux parents voulant du chinois parce que c'est ça qui permettra à Charles Edouard de réussir polytechnique...

Certes ce courrier sent fort la protection de chapelles disciplinaire, le SNES- FSU n'est pas réputé pour son ouverture concernant les enseignements disciplinaires. Mais la formation des enseignants (quand elle existe) est disciplinaire, ce qui est logique, et pas parce qu'un enseignant n'est pas, ne devrait pas être qu'un distributeur de savoir...
Je prône depuis longtemps l'inter disciplinarité, mais sur le terrain, combien de bunkers imprenables!

En fait, les plantages successifs des réformes successives ont construit des bastions du "Non à toute réforme" bien implantés.

Faut dire aussi que le texte n'est pas clair, conserver le "volume" sur 3 ans (et qui peut affirmer qu'une autre réforme ne viendra pas bousculer tout ça, 2017 c'est dans 2 ans, pas 3), c'est pas forcément dans l'idée si idiot, mais est ce praticable?
Gaver de maths en 5ème pour plus ou presque en faire après parce que la dose prescrite aura été inoculée?
Et, faut pas rêver, les disciplines privilégiées ne seront pas les littéraires, donc la nôtre!

Une fois de plus et sans aucunement approuver leur conservatisme, les profs vont se retrouver balancés sans préparation dans une nouvelle forme moulée sur de l'ancien, sans moyens nouveaux (j'ai dit nouveaux, pas supplémentaires), sans préparation. On sait comment fonctionnent les établissements, les "piliers" en place depuis des années seront privilégiés, on va pas les déboussoler à quelques années de la retraite, les flemasses se déchargeront sur les collègues au nom de l'inter disciplinarité, les petits nouveaux se verront coller ce dont les autres ne veulent pas, à eux d'essuyer les plâtres, au moins ils ne sont pas engoncés dans des habitudes.
Car, une fois de plus comme tu le soulignes, ça tombe d'en haut, sans tenir compte de la réalité du terrain, de la disparité des enseignants et des élèves, du milieu socio culturel de l'établissement...

Une réforme est nécessaire, le Collège est en perdition, mais celle là, qui ne remet pas en question le "Collège Unique "pourtant cause de la majorité des maux dont souffre le premier étage du secondaire, soit fait Pschitt, et est remisée, soit passe en force (méthode que nos gouvernants semblent apprécier) et c'est le bordel assuré!
Faites vos jeux! Gaga
Revenir en haut Aller en bas
 
La guerre au collège
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les films sur la guerre du Vietnam
» Notre Mère la guerre de Kris et Maël
» Collaboration 2e guerre mondiale
» 717 photos des voitures d'avant-guerre sur le net
» Forum RPG La Guerre Des Clans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: