Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La fracturation en innombrables éclats, des sociétés d'aujourd'hui dans le monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yugcib

avatar

Nombre de messages : 709
Age : 69
Localisation : Sud Ouest de la France
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: La fracturation en innombrables éclats, des sociétés d'aujourd'hui dans le monde   Lun 4 Mai 2015 - 10:06

... Aussi loin que l'on porte le regard vers le passé, jusqu'au Paléolithique Supérieur par exemple (l'on pourrait même remonter encore à plus loin)... Le monde dans lequel on vivait "ressemblait à quelque chose"...
Ainsi le temps des premières grandes civilisations, du Moyen Age, de Louis XIV, de la Révolution française, du Directoire, de Napoléon, de Louis Philipe, du Second Empire, de la Troisième République et jusqu'à De Gaulle, Mitterrand, Chirac...
Jusque dans les années 2001 à, disons, 2007/2008... C'est à dire tant qu'on n'avait pas passé 2010, que l'on ne s'était pas dilué/dissous dans les années 2012, 2013, 2014 et à plus forte raison 2015 et les années qui vont venir... Le monde "ressemblait à quelque chose"...
Certes ce "quelque chose à quoi ressemblait le monde", n'était pas, n'avait jamais été d'ailleurs, un "modèle de civilisation, de société, de régime politique"... et avait en lui et à travers les évolutions, un sens qui pouvait être contestable... et qui d'ailleurs fut souvent contesté, voire réorienté dans un autre sens... Un sens suivait le sens précédent, mais il y avait toujours un sens...
Aujourd'hui, et cela depuis 2007/2008 et avec une accélération accrue depuis 2011, avec les "révolutions arabes", les guerres de Lybie, de Syrie, les extrémismes exacerbés, la fracturation en innombrables éclats de toutes les sociétés... et, dans le "maelstrom" ou le "bouillon de culture" d'internet, des réseaux sociaux ; dans un bruissement, un vrombissement, un ensemble hétéroclite de sons assourdissants, dans une cacophonie démesurée... Le monde "ne ressemble plus à rien"... Le monde est à la fois occulté et occupé (occupé ou plus exactement "avalé, déféqué, pollué, dilué, alchimisé") par des entités... Et ces entités sont par exemple, des assemblées d'actionnaires, des "groupes", des "consortiums" qui n'ont plus de "nationalité" du fait qu'ils sont "internationaux"... des entités composées de gens que l'on ne peut pas identifier et encore moins atteindre, approcher...
Ce qui caractérise le plus, je crois, le monde d'aujourd'hui, c'est la fracturation en innombrables éclats de toutes les sociétés de tout "ordre" (ordre politique, économique, culturel) ; la dispersion et en même temps le crissement des éclats entre eux, lesquels éclats se fragmentant encore en éclats plus petits... La poussière qui en résulte, de cette fragmentation, dans ses tourbillonnements en tous sens, tient lieu d'atmosphère, de ciel, d'espace, désormais... Mais n'est pas, ne peut être le ciel sous lequel on avait depuis toujours respiré... Le ciel qui avait fait fondre des tempêtes parfois effroyables, le ciel qui était le ciel dans toute sa nature, le ciel sous lequel les humains avaient toujours vécu sinon survécu tout au moins...

Revenir en haut Aller en bas
http://yugcib.e-monsite.com
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9688
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La fracturation en innombrables éclats, des sociétés d'aujourd'hui dans le monde   Lun 4 Mai 2015 - 13:39

Je suis d'accord sur le fond, mais pas sur la chronologie.
La "Fracturation" remonte aux années 70, fin des "Trente Glorieuses" que toi et moi avons vécues avec le 1er "Choc Pétrolier" quand les pays producteurs se rendent compte à quel point les pays occidentaux dépendent d'eux pour ce carburant essentiel de leur économie. Elle s'accèlère dés 1979 avec Tacher en Grande Bretagne, puis Reagan aux Etats Unis, puis le "Tournant de la Rigueur", privatisation, mondialisation en France. Enfin c'est l'apothéose avec la chute du Mur de Berlin en 1989 et la fin de l'URSS en 1991. le capitalisme se déchaîne, n'ayant plus d'obstacle, ce avec la complicité des états, qui, à genoux devant la "Finance", ne gouvernent plus grand chose. Ceux qui gouvernent sont les banques, Goldmam Sach en tête qui va placer ses pions partout, à la tête d'états (Italie) à la tête des instances européennes, au plus prés des présidents. Et les "actionnaires" du plus gros au plus petit, nébuleuse anonyme toujours plus avide de dividendes.
Face à cette fracturation, les gens se replient sur leur pré carré, de petits états se recomposent après la chute de l'Empire Soviétique, les Etats Unis qui se cherchent un nouvel ennemi créent en partie les groupes djiadhistes en voulant les jouer les uns contre les autres et contre les pouvoirs qui leur déplaisent. Et tout finit par leur échapper. Les petits états se trouvent vite trop petits et cherchent à s'agrandir aux dépends du voisin, invoquant d'obscures raisons historiques ou culturelles (Serbie par exemple).
La Russie de Poutine se rêve toujours en Empire et veut récupérer les "Terres irredentes" qu'elle estime siennes. Russie trop vite enterrée par les autres puissances, qui outre ses matières premières et énergétiques  dispose d' un grand pouvoir de nuisance.
Le Moyen Orient, terre de conflit depuis des millénaires, explose et l'explosion se répercute sur le monde entier. L'Afrique est mise en coupe réglée par les chinois qu'on n'a pas vu venir là, et auquel on a fourni en exploitant leurs ouvriers les bases de leur puissance économique. Sans oublier leur volonté d'hégémonie dans le Pacifique, laquelle se heurte à la volonté d'hégémonie du Japon, du Viet Nam et des Etats Unis dans le même secteur...

Et les "gens" qui ne s'y retrouvent plus, se replient sur eux mêmes exaspérant nationalisme, xénophobie, racisme, maux que l'on croyait au moins en occident avoir éradiqué, comme la variole et la tuberculose qui reviennent elles aussi en force.


Dernière édition par Tryskel le Mar 5 Mai 2015 - 0:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
yugcib

avatar

Nombre de messages : 709
Age : 69
Localisation : Sud Ouest de la France
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: La fracturation en innombrables éclats, des sociétés d'aujourd'hui dans le monde   Lun 4 Mai 2015 - 18:33

... J'avais pensé au départ, à ces années (en gros ces trente dernières années qui précèdent les années 10/15 du 21ème siècle) situées entre 1968 et -on va dire- 2011... Et qui d'ailleurs à mon sens constituent deux ensembles bien distincts (ou deux périodes) : l'une qui va de 1968 jusqu'à la fin des années 90 soit autour de 94/95/96, c'est à dire jusqu'au début d'internet et au commencement de la généralisation du téléphone mobile (mobiles encore dans leurs premières versions) ; et l'autre qui commence ou plutôt qui a commencé depuis 1996 et qui va jusqu'en 2011, et qui a vu notamment à partir de 2005 l'arrivée du haut débit (mais pas partout), la venue sur le marché des téléphones de nouvelles versions avec internet associé pour les i-phones, smartphones... et toujours à partir de 2005, les blogs, les réseaux sociaux, Facebook et twitter...
Je me disais aussi que ces trente années là, de 1968 à 2011 pouvaient être considérées comme déjà "un monde qui ne ressemble plus à rien" (alors que le monde d'avant 1968 lui, "ressemblait à quelque chose" depuis avant le Paléolithique)... En fait je pense pour ma part que ces trente années là, de 1968 à 2011, constituent une "transition" et que dans cette "transition" il y a encore comme une hésitation (que l'on me pardonne l'expression) entre "le lard et le cochon" (supposant ou présupposant que le "lard" serait une matière grasse inidentifiable et donc pas ou plus forcément du cochon)...
Ce qui voudrait dire que, à partir de 2011 avec l'accélération du mouvement arythmique des fractures des sociétés, de toutes les sociétés, accélération soit dit en passant "boostée" par internet et de plus en plus "alchimisée", "maelstromalisée"... le "lard" n'est même plus du "lard"...
Et que la période de transition serait donc dépassée, et que l'on serait bel et bien désormais, à partir de 2011, totalement dans un monde ne ressemblant plus à rien...
La question est de savoir- ou d'espérer et d'œuvrer dans cette espérance- si c'est à la fois "totalement ET définitivement", s'il faut désespérer et se préparer au naufrage (en fait on ne se prépare pas au naufrage, on envisage de devoir le subir et en attendant on "fait son lard" comme on peut )...
Je "navigue" si je puis dire, entre désespérance/pessimisme et optimisme immense espérance, au fil des jours...
Revenir en haut Aller en bas
http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fracturation en innombrables éclats, des sociétés d'aujourd'hui dans le monde   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fracturation en innombrables éclats, des sociétés d'aujourd'hui dans le monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [HS] Chaos sur le vieux monde !! Jeux de socièté
» Metropolis
» Besoin de votre aide pour un projet d'Arts Plastiques!
» Les kikoolols
» Classement des sociétés plus réputées au monde - Disney obtient la 3ème place

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: