Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pause Midi au purgatoire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pascal9

avatar

Nombre de messages : 645
Age : 58
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 03/11/2004

MessageSujet: Pause Midi au purgatoire.   Mar 14 Juin 2016 - 16:11




Aux voyageuses et voyageurs des oasis d’humanité,
           Aux marcheuses et marcheurs des déserts ignorés.

Les chaises étaient dures aux derrières contrits et les sourires figés. Le café était sombre, juste un peu moins sombre que la rue noyée de pluie.
           C’était un jour comme le précédent, comme celui d’avant et celui de la semaine précédente et celui  de l’année d’avant… Il ne se disait aucune parole. On avait la bizarre impression que l’humanité était déjà au purgatoire. Ce processus inventée et commode, d’une croyance passée était devenue réalité moderne…
           Les hommes attendaient, nous attendions, j’attendais… Mais nul n’avait connaissance de l’objet de cette attente. Le but même de l’attente était accessoire. Nous étions devenus la multitude des lieutenants Giovanni Drogo perdus dans l’immensité du Désert des Tartares attendant une parcelle de gloire éphémère.
           Pourtant, çà et là, la vie se manifestait. Dans différents endroits du monde, des humains disparaissaient, des massacres se perpétraient. Des barbares cognaient sur d’autres barbares ivres d’alcool et de haine pour d’obscures raisons vestimentaires. Des maillots rouges conspuaient des maillots noirs pour la plus grande satisfaction des chantres de Big Brother qui pouvaient ainsi gloser à l’envi. Ailleurs, des balles transperçaient des corps au nom d’une quelconque superstition imbécile, une morale dénuée de la moindre parcelle de sagesse et d’intelligence… La violence urbaine et quotidienne était le grain à moudre des hauts parleurs médiatiques. Le grain était putride, les propos nauséabonds mais peu importe… Les néons publicitaires vantaient le bien-être et le confort entre deux rafales de fusils automatiques, deux crânes enfoncés ou des jets de bouteilles.
           Les hommes attendaient…
           Certaines et certains avaient réussi à fuir, à s’arracher à l’argile du quotidien, la glaise collante de l’absurde routine. Avec obstination, elles ou ils s’étaient enfuis de la cohorte immobile des soldats de terre cuite aux yeux morts qu’était devenue peu à peu la société des hommes. Elles ou ils s’étaient, pour un temps, réfugiés dans quelques déserts ignorés, quelques oasis d’humanité où la solitude se révélait salvatrice à la raison. Là où les chemins menaient vers l’immensité du ciel et où les couleurs vibraient de leur réalité crue.
           Sur la ville, le ciel s’était obscurci davantage. La nature lassée de voir les hommes se figer au purgatoire du quotidien fermait le rideau. Pourquoi du ciel bleu pour celui qui n’est même plus capable de lever la tête ?
           Les hommes attendaient. Nous attendions… Je me levais… Décidément, la chaise se révélait bien trop dure.
           Il existait encore tant de chemins à parcourir, tant de visages à considérer, tant de regards à croiser et tant de joues à caresser… Tant de petits d’hommes à accueillir… Il finirait bien par cesser de pleuvoir.
           Il suffisait simplement de se lever, de respirer un grand coup et d’avancer une jambe : la gauche ou la droite, peu importait.
           Je n’attendrais plus. J’avais la révélation que dans ce purgatoire, le credo était que la réalisation des uns était l’aliénation des autres. Il fallait fuir…
           Il suffisait de rejoindre les déserts ignorés et les oasis d’humanité. Parfois le voyage était long mais très souvent, il ne suffisait que de briser la mince cloison d’habitudes, l’ordinaire destructeur, la vérité du plus grand nombre…
Lille, le 14 juin 2016.
Revenir en haut Aller en bas
http://calepinsenbalade.blogspot.fr
 
Pause Midi au purgatoire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ptit shooting photo avec les collègues sur le temps de la pause midi
» La Pause Dej'
» Midi les Zouzous
» [Les éditions Le cherche midi] Le livre des morts de Glenn Cooper
» Avis de marché - DRAC Midi-Pyrénées - Cathédrale d'Auch - restauration de l'orgue (Cavaillé-Coll)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Espace collectif : Prose-
Sauter vers: