Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'élection de Donald Trump à la présidence des Etats Unis d'Amérique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yugcib

avatar

Nombre de messages : 709
Age : 69
Localisation : Sud Ouest de la France
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: L'élection de Donald Trump à la présidence des Etats Unis d'Amérique   Jeu 10 Nov 2016 - 12:12

Cette élection est le reflet -si je puis dire- d'une réalité du monde dont les politiques et les intellectuels ( en général "de Gauche" et "progressistes" et "d'une certaine forme de pensée unique) n'ont pas pris en compte, et cela déjà depuis pas mal d'années (depuis trente voire quarante ans à vrai dire)...
Une réalité du monde que l'on peut certes, ressentir en fonction de quelque "sensibilité personnelle" : l'on peut être horrifié, oui, par certains aspects de cette réalité du monde, ou au contraire l'on peut en partie sinon en grande partie y adhérer ou s'y soumettre bon gré mal gré.. Mais il n'empêche que, en face, ou confronté à cette réalité du monde, il faut bien sinon l'accepter telle qu'elle est, du moins la reconnaître... Et en être si possible un témoin objectif indépendant et communiquant...
Une réalité du monde, de plus en plus complexe, imprévisible, diverse, faite autant du pire que du meilleur et dont l'évolution nous échappe dans la mesure où elle porte en elle des incohérences et des contradictions et, par là même, de la violence...
Toute l' "Intelligentsia" du monde dit "occidental", tout ce qui "pense", débat, discourt, argumente, sur toutes les télés, dans tous les médias, se sont accordés à dire durant la campagne électorale aux USA -en gros pour "simplifier" mais c'est vrai en grande partie... "Que les américains pro Trump étaient des cons"... Et de même, l' "Intelligentsia" du monde des pays démocratiques ("pseudo démocratiques") de l'Europe ; l' "Intelligentsia" de la culture, du savoir, de la science économique politique et sociétale, des "sortis des grandes écoles", de la plupart des journalistes, de la Gauche progressiste et de la "droite sociale"... s'accorde à dire "qu'une partie des gens de leurs pays qui votent pour des partis dits "populistes" (c'est le terme qu'ils emploient) sont cons...
La réalité du monde c'est celle de ces centaines de millions de gens de par le monde, d'un bout à l'autre de la planète, qui n'ont pour ainsi dire pas d'existence reconnue, n'ont la parole que sur les réseaux sociaux du Net, et que toute l' "Intelligentsia" méprise souverainement... Mais qui commence à réagir collectivement (ou individuellement ou en associations)... Et qui tend à bousculer de plus en plus l'Intelligentsia...

Le plus grand défaut de l'Intelligentsia est le même que celui des masses populaires -et des meneurs de foules : c'est celui, pour l'Intelligentsia, de sa souveraine indifférence pour le "commun des mortels" qui n' a d'égale que la "mise au pilori" de l'Intelligentsia par les masses populaires et leurs meneurs...
Un même défaut commun, associé pour l'Intelligentsia, à la domination qu'exerce cette dernière, aux privilèges qu'elle s'attribue au détriment de tous, et à sa violence inouïe ; associé pour les masses populaires, à une violence certes justifiée et résultante en face de la violence exercée par l'Intelligentsia, mais qui n'ouvre pas de passage...
Soit dit en passant, la violence des masses populaires est qualifiée d'illégale, de délinquante voire de terroriste... Mais jamais au grand jamais pour cause de conditionnement acharné à la conservation des privilèges, l'Intelligentsia dominatrice bardée de police...
Et à ce même défaut commun à l'Intelligentsia et aux masses populaires, s'ajoute encore toutes les incohérences et toutes les contradictions des uns et des autres dans les agissements, les comportements...
L'élection de Donald Trump à la présidence des Etats Unis d'Amérique est une claque sur les visages de tous ces danseurs de bals masqués de l'aristocratie de la pensée unique et de l'"Establihsment"... La musique un instant s'arrête, les visages se figent, les "cours constituées" dans leurs coins respectifs s'interrogent... Mais la musique va reprendre, et le "commun des mortels" qui ne va jamais au bal masqué, qui n'aura jamais de carton d'invitation, et la réalité du monde, et la violence du monde, et les incohérences, et les contradictions, et les affrontements, et les idéologies, et les religions, et les "murs"... Tout cela dans une musique recomposée mais dont l'écriture demeure la même, repart... tout comme d'ailleurs la Bourse après une séance de "baisse épidermique" de trois heures de pendule...
... La route, dirais je, qui est devant nous, et que nous suivons, dont nous ne savons que ce qui l'a bordé de part et d'autre depuis que nous cheminons ; tout à coup devient plus incertaine encore qu'elle ne l'a jamais été : l'on ne sait pas ce qu'il y a au delà de ce virage brusque et inattendu là, tout proche...

Revenir en haut Aller en bas
http://yugcib.e-monsite.com
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9688
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: L'élection de Donald Trump à la présidence des Etats Unis d'Amérique   Jeu 10 Nov 2016 - 16:54

Historiquement, c'est intéressant, les historiens dans quelques décennies disserteront sur le sujet.
Politiquement, c'est une catastrophe, socialement, un désastre, moralement l'Apocalypse. Le capitalisme qui retombe toujours sur ses pattes s'en remettra, le nouveau président est milliardaire. Ce qui est intéressant justement, le "peuple" les défavorisés, les laissés pour compte, et une partie de ceux (minorités, femmes) qu'il a copieusement insultés pendant sa campagne ont voté pour lui.
La question; que ne se poseront pas les "élites"; c'est: Comment en est on arrivé là?
Au fond qui connaît les Etats Unis? On les sait capable de tout, ils ont élu des Reagan, des Bush... Bush deux fois malgré les mensonges avérés dont ils s'est rendu coupable... On les sait facilement racistes et xénophobes alors qu'ils sont issus de migrations successives...
Les italiens ont bien élu et réélu Berlusconi, malgré ses fraudes, ses vices, ses excès.... peut être même à cause de. Après tout, il est comme nous, sauf qu'il a plein de fric, il cause comme nous, il dit ce qu'il pense, ce que nous pensons au fond, enfin quelqu'un qui parle la même langue que moi...
La France a bien élu un Sarkozy, un Trump au petit pied, sans les milliards, mais avec la haine et la vulgarité assumées.

Le peuple est "con"??? Pas vraiment, pas seulement, pas d'abord. Le "Peuple" en a marre de la mondialisation qui montre ses limites, du capitalisme débridé et arrogant qui le jette sur le bas côté, des "élites" déconnectées, des politiciens professionnels et cumulards eux aussi déconnectés. Il veut manger, s'amuser et même bosser, il veut qu'on arrête de le prendre pour une bille. Alors il se jette dans les bras de celui qui lui promet ça. Nos têtes pensantes ne connaissent rien au monde, elles ne réfléchissent pas, ne regardent pas autour d'elles, ne captent rien des changements; il y a Duerte  on se contente de dire qu'il est pas gentil, mais les philippins l'ont élus en toute connaissance. Il y a Erdogan, auquel on est prêt à tout passer pourvu qu'il bloque les réfugiés dont l'Europe ne veut pas. Il y a le méchant Poutine produit du mépris des occidentaux qui ont commis l'erreur monumentale de considérer la Russie comme "finie" après l'effondrement du communisme, les russes ont pas apprécié et le tsar joue la dessus. Il y a nos amies les monarchies pétrolières, responsables avec les Etats Unis et la Grande Bretagne de la situation actuelle au Moyen Orient...
Tout ça ne s'est pas produit en un jour, mais nos "élites" politiques n'ont rien vu venir, les "intellectuels" ont consciemment ou non versé de l'huile sur le feu en prenant parti pour ou contre ceci/ cela et surtout pour exister dans les médias (qui ont leur part de responsabilité) sans réfléchir... Le tout sans que les "peuples" soient le moins du monde consultés, sans que qui ce soit d'entre eux ne se donne la peine de l'éduquer un ti soi, surtout pas, un peuple pensant, Dieu, et mon pouvoir?
Alors le "peuple" réagit, à chaud, il dit son ras le bol, il dit qu'il veut exister, il se gourre grave de gourou, il fait une connerie, oui, mais quelle réelle alternative lui offre ton??? Evil or Very Mad Twisted Evil Evil or Very Mad

Je n'avais pas lu cet article quand j'ai répondu, mais il confirme mon propos.
https://www.herodote.net/articles/article.php?ID=1598&get_all=1&ID_reac=11520&tout=1#11520

Certains coms valent la lecture AngeR

Et si le parti "démocrate" n'avait pas tout fait pour éliminer Berni Sanders, il aurait peut être eu sa chance!
Revenir en haut Aller en bas
yugcib

avatar

Nombre de messages : 709
Age : 69
Localisation : Sud Ouest de la France
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: L'élection de Donald Trump à la présidence des Etats Unis d'Amérique   Ven 11 Nov 2016 - 16:14

... Si j'ai bien compris -ou "cru comprendre"- (nuance)... Donald Trump, milliardaire oui, ne... "serait milliardaire QUE de 4 milliards d'euro (équivalent euro) de patrimoine global (argent et biens immobiliers tout compris)... "
Quand on pense au nombre de milliardaires sur cette planète, qui possèdent des dizaines (plusieurs dizaines jusqu'à des 50, 60 milliards de patrimoine argent et immobilier)... L'on peut dire que "n'avoir QUE 4 milliards d'euro (ou de dollars) en banque et en immeubles et en sociétés..." c'est "relativement modeste" !
Bon c'est vrai "c'est pas donné à tout le monde d'avoir à Manhattan une tour à son nom de 50 étages"! (rire)... Et... reste à savoir combien les centaines voire milliers de personnes qui bossent pour TRUMP sont payées... (ça c'est "une autre affaire")!
... Cela dit, son élection est-elle une "bonne nouvelle" pour la FEMME ? L'on peut en douter si l'on accrédite ses outrances, ses violences à l'égard de femmes (Ce qui inciterait davantage d'hommes américains à être des sexistes et que ces comportements sexistes passent dans les mœurs sans que ce soit vu comme scandaleux mais le plus normal du monde)...
Nul n'est un saint, c'est vrai... (A ce sujet voir ou revoir le documentaire sur Donald Trump, de "Complément d'enquête" sur France 2 du 10 novembre 2016)...

... Et il y a ces retraits de sa signature sur deux traités (envisagés) :
-Celui de l'OTAN ; ça, ça me chagrine pas trop, je suis même assez favorable, parce que je préfère que son pays, les USA, ne soit plus en tension difficile avec la Russie... Et, soit dit en passant, les pays Baltes, l'Ukraine, la Crimée, et certains territoires ou bouts de pays qui jadis faisaient partie de l'empire des Tsars puis ensuite de l'URSS... qui lorgnent vers l'Europe et vers l'Amérique, eh bien je n'ai pas du tout envie de devoir défendre ces pays !... Quoi que... "soyons prudents et méfiants quand aux vues réelles -mais non encore déclarées- de Vladimir Poutine qui pourrait bien profiter de cette "ouverture" de Donald Trump et de son équipe, pour "avancer ses pions"... (Autrement dit, le danger d'un conflit armé avec la Russie est écarté mais il reste "latent"et cela n'est pas très bon pour une Europe figée dans ses vues stratégiques et politiques vis à vis de la Russie)...
-Celui sur le climat, la cop21, l'accord de Paris (le dernier); ça, ça me choque pas trop pour la bonne raison que cette histoire d'accord sur les gaz à effet de serre, c'est une hypocrisie monumentale ! ... Cela dit, un "vrai accord" non seulement signé mais réellement effectif et appliqué tout de suite avec des engagements et des décisions susceptibles de changer notre mode de vie au quotidien, me semble aussi nécessaire que par exemple, arroser d'eau un départ de feu... (Mais bon, tant qu'il y aura les grands lobbyies, les grands trusts, qui "tireront les ficelles" et exerceront leur domination sur le monde, tous les "cop 21/22/23" que l'on fera, seront une hypocrisie monumentale!... et dans ce sens, bien sûr que l'élection de Trump n'est pas une bonne nouvelle pour la planète ! )

... Il est intéressant -et "assez significatif"- de constater que seulement 1 électeur américain sur 4, a choisi Donald Trump... Les 3 autres sont celui (1) qui a choisi Hillary Clinton et les 2 qui ne sont pas déplacés pour aller voter.
Et il est encore plus significatif de constater que les "Grands Electeurs" qui, finalement élisent le président aux USA (et dont le nombre pour certains états est disproportionné par rapport au nombre d'habitants), sont des gens qui ne sont pas loin s'en faut, des "déshérités"... (autant dire des gens qui eux, ont été à l'université, ont un "job" bien payé, vivent dans l'aisance et n'ont rien à craindre pour leur avenir)...
... "Autre chose" encore (mais j'en avais déjà parlé) : en dépit de huit années de présidence Obama, les tensions raciales en particuliers entre Noirs et Blancs citoyens américains, s'accentuent, notamment depuis ces 2 dernières années. Et l'existence du KU KLUX KLAN est une véritable honte, un scandale, une tache ignoble pour "l'image de marque" des Etats Unis d'Amérique !
Revenir en haut Aller en bas
http://yugcib.e-monsite.com
Tryskel
Miserere mei
avatar

Nombre de messages : 9688
Age : 69
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: L'élection de Donald Trump à la présidence des Etats Unis d'Amérique   Ven 11 Nov 2016 - 17:19

4 "petits" milliards? Je m'en contenterais! mdr  mdr  mdr

L'élection de Trump n'est pas une bonne nouvelle pour la planète, certes, mais c'est un symptôme de la maladie de la planète, et qui l'a rendue malade?
Revenir en haut Aller en bas
yugcib

avatar

Nombre de messages : 709
Age : 69
Localisation : Sud Ouest de la France
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: L'élection de Donald Trump à la présidence des Etats Unis d'Amérique   Sam 12 Nov 2016 - 8:55

La "TRUMPEOPLEMANIA"

... Ce vendredi 11 novembre, donc 2 jours après l'annonce de l'élection de Donald Trump faite le mercredi 9 à 8h 45 heure de Paris, je me rendis à pied au Carrefour du coin, proche de chez moi, et je parcourus le rayon journaux magazines revues et feuilletai quelques revues "people" et d'actualités "grand public"... Toutes ces revues et magazines d'actualités "en avaient plein de pages" de Donald Trump, de photos, assorties d'anecdotes, de "moments de sa vie", enfin oui, "y'avait que ça, du Trump à perte de vue (de pages) ! On le voit en gros plan, "sous toutes les coutures", en compagnie de ses trois épouses, de ses enfants, de sa famille...
Quand je pense à quel point durant la campagne électorale, les médias, la presse, les télés, les journalistes... L'ont littéralement descendu, ont "gerbé" sur ses propos, ses comportements, ses gestes ; à quel point les instituts de sondage à la botte de "l'Establishment" se sont accordés à le donner perdant... Tant, d'ailleurs, en Amérique qu'en France et en Europe... Et que je vois cet "encenscement"avec toutes ces mises en page à la Une, cette "pub" que lui font aujourd'hui, àpeine 2 jours après, toutes les revues People... Je suis sidéré, écoeuré ! "dans quel monde on vit" !
"Le milliardiaire parti de rien, qui a fait fortune, et que maintenant on "porte aux nues" en un spectacle de variétés tout ce qu'il y a de plus "bling bling"... J'en ai la nausée, cela me révolte!
C'est bien "ça", le monde présent, la "culture", la "civilisation" du 21 ème siècle ! ... Bon, je sais, "y'a un moment que ça dure ce carnaval", depuis le Grand Siècle de Louis XIV, depuis les empereurs romains... Mais là, avec la mondialisation, les lobbyies de Presse et d'information, les agences de publicité, l'internet, les réseaux sociaux, l'instantanéité des nouvelles, des "scoops"... Et avec les centaines de millions sinon les milliards de gens sur cette planète qui se gavent de ce carnaval, de ces fantoches, de ces flashs, de cette "musique" réduite à un tambourinement de coeur de pieuvre... Je me dis que du temps de Louis XIV ou que du temps des romains, "ça ressemblait quand même un peu à quelque chose" dans la mesure où la représentation avec ses magnificiences et ses artifices pouvait être "porteuse" d'une sorte de "message" en face du peuple, de la société...
... Il n'y a plus de "message" aujourd'hui... Il n'y a rien d'autre que de l'insolence, de l'arrogance, de la "fric-puerie", de l'obscénité, du bruit... et c'est désespérant !

Revenir en haut Aller en bas
http://yugcib.e-monsite.com
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1864
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: L'élection de Donald Trump à la présidence des Etats Unis d'Amérique   Mer 30 Nov 2016 - 3:23

Reste tout de même la question : est-ce que l'élection d'Hillary Clinton aurait été une meilleure nouvelle pour les Américains et, ce qui est quand même plus important, pour le reste du monde ? Ce qui est tragique est que la réponse est incertaine.

Il faut dire qu'elle me fait penser à Annette Bening dans American Beauty, ou un des personnage dit du sien : "Elle me fout le jetons à ne penser qu'à l'argent."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'élection de Donald Trump à la présidence des Etats Unis d'Amérique   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'élection de Donald Trump à la présidence des Etats Unis d'Amérique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Donald Trump..juste une provocation ?
» Donald WESTLAKE (Etats-Unis)
» Donald Ray POLLOCK (Etats-Unis)
» États-unis : Donald Trump interdit l'entrée sur le sol américain pour 7 pays musulmans
» Donald ANTRIM (Etats-Unis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: