Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La robotisation et l'intelligence artificielle

Aller en bas 
AuteurMessage
yugcib

avatar

Nombre de messages : 951
Age : 70
Localisation : Sud Ouest de la France
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: La robotisation et l'intelligence artificielle   Sam 13 Jan 2018 - 9:25

... Depuis quelques années -et cela va s'accélérer dans les années qui viennent- l'on assiste à une robotisation des emplois de service, dans les domaines de la science, de la recherche, de la communication, de la gestion, de la comptabilité, de l'organisation, de la médecine, de la chirurgie, du traitement des colis dans les centres de triage et d'acheminement... Autrement dit, de la robotique et de l'intelligence artificielle qui, à terme remplaceront les humains et donc les emplois salariés...
Ainsi dans le monde depuis déjà une dizaine d'années, des dizaines voire des centaines de milliers d'emplois de servive, de gestion, d'organisation, de communication, de comptabilité ont disparu, désormés assurés, tous ces emplois, par des machines, des robots, des entités, des cerveaux artificiels...
Ce qui me vient en premier lieu à l'esprit avec le développement de la robotique et de l'intelligence artificielle, c'est le devenir de l'enseignement dans les écoles supérieures, écoles d'ingénieurs, écoles de formation des chercheurs et toutes grandes écoles préparant à des emplois hautement qualifiés...
En effet puisque ce seront les robots et les intelligences artificielles qui gèreront, organiseront et répareront (maintenance et entretien) et même créeront, fabriqueront... L'on n'aura plus besoin (dans un premier temps de moins en moins) d'ingénieurs, de chercheurs, de techniciens hautement qualifiés, de spécialistes dans tel ou tel domaine scientifique, technologique, et même dans la médecine et dans la chirurgie.
Quel sera le destin de toutes ces grandes écoles sinon celui de disparaître peu à peu, afin que ne demeurent que des écoles qui prépareront des futurs chercheurs inventeurs de nouveaux robots ?
L'on peut se poser cette question -encore aujourd'hui "impensable"- : à quoi prépareront les écoles de demain ? Ira-t-on vers une instruction "de base" (lire écrire compter, acquisition d'un socle de savoirs élémentaire) et, au delà de cette instruction de base, quelle autre instruction ?
Et si dans le domaine de la culture et des arts, et de la création, de la littérature, du roman... l'on voyait apparaître des ouvrages, des romans, des oeuvres réalisées par des intelligences artificielles et non plus par des auteurs, des écrivains, c'est à dire par des humains ? Lesquels auteurs et écrivains et romanciers d'ailleurs, auraient désormais recours à des robots ?
Et si sur les réseaux sociaux que sont Facebook et Twitter entre autres, sur les forums du Net, les blogs, dans le domaine de l'expression publique diffusée sur internet, l'on aurait alors pour interlocuteurs, pour "followers" non plus de "vraies personnes" (virtuellement) avec leur vrai nom prénom ou avec un pseudo (mais identifiables)... Mais des entités c'est à dire des personnages artificiels qui, en fonction de ta sensibilité, de tes idées, de tout ce que tu publies, te commenteront, te répondront, réagiront ? (j'imagine un dialogue, une correspondance, un échange de vues, en somme une "amitié" totalement artificielle!)
Cela le monde de demain?
Quelle sorte de société ? Où plus de 90% des gens n'exerceront plus d'activité professionnelle et où tous les domaines culturels seront des domaines où règnera l'intelligence artificielle et donc dans lesquels l'acquit humain n'aura plus que très peu de place!
Une société uniforme, pour l'essentiel composée de gens qui percevront une sorte de revenu de substitution minimum (juste pour assurer les besoins élémentaires) et d'une petite minorité de privilégiés "ultra riches" et possédants, décideurs ? Car toute cette robotique généralisée, aux innombrables fonctions, gérant et organisant tout, se substituant aux emplois salariés, ne coûtera plus aux entreprises multinationales, aux grands groupes et lobbies, que le prix à payer pour se fournir en équipements de robotique et d'intelligence artificielle ; donc plus aucune charge sociale, plus de salaires mensuels à verser... Et de surcroît, tous ces robots ultra performants et répondant à tout, "travailleront" sans interruption nuit et jour (plus de "pause pipi – clope- repas")...
Nous lirons des livres qui seront écrits par des robots, par des entités d'intelligence artificielle, les loisirs seront programmés automatisés, nous verrons même dans des salles de spectacles, des artistes robots humoristes, poètes, chanteurs, danseurs, magiciens... Nos voitures seront sans conducteur, les entreprises de transport feront rouler des camions sans chauffeur, les compagnies aériennes feront voler des avions sans pilote, sans aucun personnel naviguant !
... C'est pour cela que... Je veux aller au Paradis des Minous et des Toutous - et de mes copains les coléoptères... Plutôt qu'au Paradis des Humains où je "m'emmerdrerais" ... (rire, mais rire avec une certaine gravité)...
Revenir en haut Aller en bas
http://yugcib.e-monsite.com
alejandro
Hors catégorie
avatar

Nombre de messages : 1875
Localisation : Au sud du Nord, au nord du Sud, à l'est de l'Ouest et à l'ouest de l'Est.
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: La robotisation et l'intelligence artificielle   Mer 21 Mar 2018 - 1:58

Je ne sais plus qui a dit qu’il ne fallait pas parler d’intelligence artificielle, mais de bêtise artificielle.

Considérons une fenêtre – au sens d’un trou dans le mur avec une vitre. En termes informatiques, une fenêtre sera réputée intelligente si elle s’ouvre et se ferme selon un certain nombre de critères. Et plus ces critères seront nombreux et fins, plus la fenêtre sera réputée intelligente.

Mettons à la place du dispositif informatique un humain. Cet humain sera chargé d’ouvrir ou de fermer la fenêtre selon un certain nombre de critères. Dirions-nous de cet humain que plus ces critères sont abondants, plus il sera intelligent ? Non, évidemment. Chez un être humain, bien qu’il n’y ait pas vraiment de consensus, l’intelligence se remarque à la capacité à résoudre des problèmes inédits, pas à appliquer une tâche préprogrammée.

Notons que ça vaut aussi pour les animaux : un chien sera réputé intelligent s’il parvient à trouver une solution (attraper une balle, accéder à un endroit a priori inaccessible) qu’il trouve par lui-même, qui ne lui a pas été enseignée.

Certes, la nouveauté depuis un certain temps, c’est le machine learning. Ca rend certainement la bêtise artificielle plus efficace, mais pas plus intelligente, puisqu’inventer l’inconnu reste impossible pour une machine.

La question posée tient au choix de société. Est-ce qu’on veut une société qui redistribue les gains de productivité induit par l’automatisation des tâches, ou est-ce qu’on veut une société où quelques uns bénéficient des gains de productivité tandis que les autres crèvent sous un pont lors d’un épisode neigeux de janvier, février ou mars.

Tout ça, disait mon oncle, c’est de la politique.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexgyg.fr
 
La robotisation et l'intelligence artificielle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'eau artificielle
» Eau artificielle
» DÉCORS ET ACCESSOIRES : eau artificielle...help
» Eau artificielle et sable de plage
» DÉCORS ET ACCESSOIRES : Neige artificielle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: