Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le ministre qui aime le caviar à la louche

Aller en bas 
AuteurMessage
MBS

MBS

Nombre de messages : 8297
Age : 56
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

Le ministre qui aime le caviar à la louche Empty
MessageSujet: Le ministre qui aime le caviar à la louche   Le ministre qui aime le caviar à la louche EmptyDim 29 Sep 2019 - 22:24

Quand on arrive dans l’hôtel particulier de Gilbert de Lozeron-Rémoulin, avenue Foch, on ne tarde pas à comprendre qu’on entre dans le palais d’un sage et d’un homme raffiné. Une collection de tableaux de maîtres, quelques moulages de statues célèbres, une bibliothèque riche en éditions originales… Et puis on passe à table et là l’émerveillement gagne les papilles : poulardes truffées, timbale de macaroni Lucullus aux ris de veau et écrevisse, crus millésimés d’exception… et surtout cet immense bac rempli de caviar que le maître des lieux aime à visiter quatre ou cinq fois dans la soirée à grands coups de louche.
– C’est le président Kadyrov en personne qui se charge de m’approvisionner. Cela me permet d’assouvir trois ou quatre fois par semaine ce petit vice gourmand, explique le tout nouveau ministre.
En fait, rien ne prédisposait cet esthète épicurien à se coltiner le ministère infernal par excellence, celui de l’Education Nationale, renommé Instruction avec la volonté de rompre avec plus de soixante-dix ans d’idées gauchistes issues du plan Wallon-Langevin de 1947. Oui, rien de plus éloigné de la délicatesse d’une symphonie de Brahms écoutée en dégustant un Armagnac réputé que le brouhaha inepte d’une cour de récréation ou une réunion avec force syndicalistes à pipe, barbe et col roulé. Cela, Gilbert de Lozeron-Rémoulin le sait bien ; il a déjà eu maille à partir avec ces fonctionnaires bornés lorsqu’il était entre 2007 et 2012 directeur de cabinet du Ministre de la Santé.
– Au moins, les infirmières et les chirurgiens, ils ont une utilité sociale… Mais les profs !… Prenez mon cas personnel ! J’ai eu trois précepteurs qui m’ont fait cours au château et cela ne m’a pas empêché de réussir l’examen de l’entrée à l’ENA et de sortir dans la botte. Je pense donc que ces grands établissements où on entasse tous les morveux d’une même génération sont des héritages dépassés d’un siècle révolu. Et en mélangeant filles et garçons, on incite en plus à des comportements moralement répréhensibles…
Ce qu’il entend faire en la matière, Gilbert de Lozeron-Rémoulin n’est pas disposé à le révéler ce soir ; tout ce qu’il consentira à nous dire c’est que les centres-villes manquent de place pour de nouvelles tours ou des centres commerciaux flambant neufs, et que, quoi qu’en disent certains, les cours à distance c’est l’avenir. On aura donc compris qu’une rupture façon faille de San Andreas se prépare dans les mois à venir.
Alors, pourquoi lui, rue de Grenelle, s’il n’a guère d’appétence pour l’enseignement tel qu’il se pratique depuis des décennies ?
– Justement, réplique-t-il en écartant la glace pilée pour récupérer une nouvelle louche d’œufs d’esturgeon, je ne suis pas susceptible de trembler au moment de prendre les décisions courageuses qui s’imposent. Il faut tout reprendre de zéro et aller chercher dans un passé, que je ne vénère pas mais que je respecte, les idées qui ont fait la preuve de leur efficacité. Ces idées, il faut ensuite les entrer dans une combinatoire avec les progrès technologiques de la communication et des sciences cognitives pour agréger l’ensemble en un projet résolument ancré dans le XXIème siècle… Et je dirais même dans la seconde moitié du XXIème siècle car c’est cela qu’il faut viser.
Pour Gilbert de Lozeron-Rémoulin, ce que les élèves doivent avant tout apprendre à l’Ecole c’est l’obéissance, la soumission et les vertus cardinales de tout bon patriote français. Il lui apparaît inadmissible que l’orgueil de notre Histoire nationale ait été si longtemps foulé aux pieds par les communistes et les anarchistes en poste au Ministère et, surtout – il insiste lourdement, la pointe de son couteau tournée vers le crucifix en bois d’olivier au-dessus de la boudeuse XVIIIè – « 95 % des enseignants ».
– Vous vous rendez compte que certains viennent vous expliquer que Luther c’est plus important que Marignan ?! s’insurge-t-il en grimaçant.
Il se reprend aussitôt et affiche son sourire le plus chaleureux lorsque ses trois enfants, Marc-Antoine, Lucrèce-Albane et Ivan-Noé viennent le saluer montés sur le dos de leurs nounous respectives. Un tendre baiser sur les jeunes fronts, une tape sur les fesses des nounous pour leur signifier leur congé et nous pouvons reprendre l’exploration des bienfaits de ce que des esprits chagrins appellent « roman national ».
– Ce n’est pas à l’Institution Notre-Dame-du-Rosaire, où sont scolarisés mes enfants, qu’on encenserait ainsi l’homme qui a osé défier notre saint-père le pape Léon. On préfère, et j’en suis rempli d’aise, rappeler les magnificences d’une époque où le génie italien est venu fertiliser le vieux génie français. On oublie trop souvent que Léonard de Vinci est venu travailler en France à l’appel de François Ier, sentant bien que l’avenir n’était plus dans la botte mais au sein de ce si vif hexagone. Qu’on repense à l’émotion du bon roi recueillant au Clos-Lucé le dernier soupir du vénérable génie. Il y avait là comme un moment clé, comme le passage d’une puissance passée à une puissance renouvelée.
Mais déjà, il est temps de prendre congé. Le Ministre a du travail ce soir ; les premiers arbitrages n’attendent pas. Au menu de cette séance nocturne en commission à l’Assemblée, la question des rythmes scolaires (il est partisan d’une semaine de trois jours pour tous ceux qui n’auront pas la possibilité de suivre des cours en ligne : « cela leur laisse quatre jours pour essayer de se faire inviter chez des petits copains connectés à internet… et si cela ne leur suffit pas, on ne pourra pas dire qu’ils ont effectué tous les efforts indispensables à leur réussite. Ils auront la note qu’ils méritent. Je demanderai aux enseignants d’être sans pitié. »). Sur la durée des vacances en revanche, il est plus que partagé, son épouse Marie-Aglaé de La Sorbonnière-Granville étant administratrice d’un important groupe mondial du secteur.
– Après tout, vous pouvez aujourd’hui suivre la classe à Papeete, à Gstaad ou à Saint-Barth’ aussi bien que si vous étiez assis sur les bancs de Louis-le-Grand. Alors, pourquoi pas des vacances toute l’année pour les élèves ?
Et les profs alors ? fais-je remarquer avec une certaine candeur.
– Je crois que je viens de vous démontrer qu’ils ne servent à rien, sinon trier in fine le bon grain de l’ivraie. Alors, bien sûr, on ne pourra pas les renvoyer tous d’un coup… Mais, on laissera fuiter l’idée dans les médias… avant de faire œuvre pédagogique en nous contentant de nous séparer de 5% des effectifs. C’est quoi après tout 5 % ?!… Les profs d’espagnol à peu près…
Gilbert de Lozeron-Rémoulin est clairement l’homme de la situation. Absolument pas imbibé par cette sédimentation idéologique du milieu enseignant, courageux car prêt à porter le fer dans la plaie, ouvert à une combinaison puissante de recettes anciennes (la blouse, la règle en fer multi usages, le salut au drapeau…) et de nouvelles technologies (les MOOCs, la notation informatisée par système perforé…), il avance d’un pas tranquille vers cette révolution que l’opinion publique française attend depuis si longtemps. Et, pour être bien certain de ne point flancher au moment ultime, Gilbert de Lozeron-Rémoulin se ressert une louche de caviar avant que son chauffeur ne vienne l’emporter jusqu’à son bureau du Ministère. Heureux pays qui a désormais à son service un tel homme.
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Romane
Administrateur
Romane

Nombre de messages : 90111
Age : 64
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

Le ministre qui aime le caviar à la louche Empty
MessageSujet: Re: Le ministre qui aime le caviar à la louche   Le ministre qui aime le caviar à la louche EmptyDim 29 Sep 2019 - 22:55

Je me dis juste que si tu n'avais pas été prof, tu aurais raté tout ça. Tu n'aurais écrit que des trucs fadasses. Décrit des situations banalement mornes.
Là au moins on s'éclate en te lisant.
D'ailleurs à ce propos, je me demande si je n'ai pas énormément beaucoup beaucoup à rattraper !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
MBS

MBS

Nombre de messages : 8297
Age : 56
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

Le ministre qui aime le caviar à la louche Empty
MessageSujet: Re: Le ministre qui aime le caviar à la louche   Le ministre qui aime le caviar à la louche EmptyLun 30 Sep 2019 - 7:01

Pas tant que ça… J'ai terriblement baissé en productivité ces dernières années. Le dernier Fiona, terminé en avril, a été marqué par des pauses de plus d'un an...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Tryskel
Miserere mei
Tryskel

Nombre de messages : 9760
Age : 72
Localisation : A l'Ouest d'Avalon
Date d'inscription : 25/09/2007

Le ministre qui aime le caviar à la louche Empty
MessageSujet: Re: Le ministre qui aime le caviar à la louche   Le ministre qui aime le caviar à la louche EmptyLun 30 Sep 2019 - 15:30

Toute ressemblance avec un ministre existant ou ayant existé ne serait que pure coïncidence! mdr
Un plaisir Messire l'Auteur de retrouver votre plume. écrit
Revenir en haut Aller en bas
MBS

MBS

Nombre de messages : 8297
Age : 56
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 31/10/2007

Le ministre qui aime le caviar à la louche Empty
MessageSujet: Re: Le ministre qui aime le caviar à la louche   Le ministre qui aime le caviar à la louche EmptyLun 30 Sep 2019 - 20:45

Texte de 2017 dont je me suis rendu compte hier que je ne l'avais pas mis ici…

C'était en fait une réponse à un texte d'une collègue nantaise de grande valeur (mais qui a quitté l'EdNat pour vivre de sa plume en la mettant au services des causes qui l'intéressent) et dont je crains qu'elle ne l'ait effacé. Portrait d'une ministre de l'Education Nationale comme on la rêverait...
Revenir en haut Aller en bas
http://fiona.toussaint.free.fr
Contenu sponsorisé




Le ministre qui aime le caviar à la louche Empty
MessageSujet: Re: Le ministre qui aime le caviar à la louche   Le ministre qui aime le caviar à la louche Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le ministre qui aime le caviar à la louche
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: MBS-
Sauter vers: