Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eliot Pattison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aristarque

avatar

Nombre de messages : 815
Date d'inscription : 24/12/2003

MessageSujet: Eliot Pattison   Mer 22 Sep 2004 - 23:34

Dans la gorge du Dragon par Eliot Pattison 10/18 Grands Détectives

Shan Tao Yun était inspecteur de police à Pékin. Grâce à quelques enquêtes réussies, il a pu se forger une certaine notoriété. Mais pour avoir voulu poursuivre et réussi à mener à bien une affaire louche qui risquer d'éclabousser l'intégrité d'un dirigeant du Parti, il est accusé de déviationnisme et envoyé, sans jugement, dans un camp de travaux forcés, le 404ème, pour y purger une peine dont il ne connaît pas la durée. Pour construire des routes sur le hauts plateaux du Tibet; en compagnie de moines bouddhistes dissidents.
Il y endure la peur, la faim et l'épuisement. Il y apprend à admirer le stoïcisme de ses compagnons d'infortune. A s'imprégner de leur philosophie de détachement de soi pour trouver leur "nirvana"
Le corps d'un américain décapité est découvert aux abords du camp. Le sinistre colonel Tan, responsable politique, le seul à connaître les antécédents de Shan Tao, convoque ce dernier, et lui ordonne de mener une enquête et de découvrir le ou les meurtriers. Peu lui importe la victime. Mais il veut mettre tout en oeuvre pour se dédouaner de toute responsabilité. En échange il ne promet rien pour adoucir le sort de Tao, mais promet de sauver la vie des moines co-détenus qui refusent de reprendre le travail pour des raisons religieuses.
L'enquêteur se retrouve donc dans la situation d'un prisonnier, recherchant dans sa prison, sur l'ordre de ses geôliers, celui qui a commis un meurtre qui ne le concerne en rien. Avec la crainte en cas d'échec de disparaître sans laisser de traces. Avec en prime, l'obligation d'interroger ceux qui l'oppriment, qui le punissent, qui l'affament depuis trois ans. Singulière situation.......
Le récit est bien charpenté, le suspense soutenu de bout en bout. L'auteur que l'on présente comme un spécialiste de la Chine et di Tibet, fait étalage d'une solide connaissance de son sujet.
De l'Hillerman chez les sino-tibétains. L'atmosphère cruelle et pesante régnant dans le camp de travail à la sauce chinoise est sinistre et angoissante.
C'est le premier Pattison édité par 10/18. Deux autres titres de même mouture sont sur le catalogue. Je vais surveiller leur parution.

Nota: Ce roman déchirant, cri de révolte contre la barbarie et le sectarisme a obtenu le prix Edgar Arward. (l'éditeur)
Revenir en haut Aller en bas
Aristarque

avatar

Nombre de messages : 815
Date d'inscription : 24/12/2003

MessageSujet: Deux extraits pour illustrer l'ambiance du roman   Lun 27 Sep 2004 - 23:54

La Peur :
Shan Tao était devenu un grand connaisseur en matière de peur. Il avait appris à en apprécier les nombreuses textures et les réactions physiques qu’elles entraînent. Il exitait une énorme différence, par exemple, entre la peur des pas bottés du tortionnaire et la peur d’une avalanche dévalant sur une équipe de travailleurs voisine. Mais aucune ne se comparait à la peur qui le tenait éveillé des nuits entières tandis qu’il fouillait les miasmes de son épuisement et de sa douleur (…) Les premiers jours, dans le d’injections à la seringue et à la thérapie politique, il en était arrivé à prendre conscience de la valeur que pouvait avoir la peur. Parfois, seule la peur avait eu quelque réalité (Extrait du roman)


Résumé de l’Histoire du Tibet vue par l’auteur :
Une incessante bataille entre prêtres et sorciers. L’Eglise exige que nous essayons d’atteindre à la perfection. Mais la perfection est difficile. Les sorciers proposent des raccourcis. Ils tirent leur pouvoir des faiblesses des gens qui les en remercient. Parfois ce sont les prêtres qui dirigent et ils bâtissent l’idéal à atteindre. Ensuite vient le tour des sorciers de diriger. Et au nom de l’idéal, les sorciers démolissent l’idéal.
C’est aussi le cas en Chine. Il y a aussi les sorciers. Vous le appelez secrétaire de ceci ou ministre de cela. Avec un petit Livre Rouge de rituels magiques rédigé par le Timonier en personne. Le Maître Sorcier. (Extrait du roman)
Revenir en haut Aller en bas
 
Eliot Pattison
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eliot Pattison : enquêtes sur le toit du monde - inspecteur Shan Tao Yun
» Eliot Erwitt photographe
» Pierre Eliot - Champagne comme d'habitude
» Portrait Eliot Ness [Mine de plomb]
» GEORGE ELIOT, Daniel Deronda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: