Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le suicide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
lison



Nombre de messages : 7704
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: Le suicide   Jeu 28 Avr 2005 - 4:43

le mal etait sûrement plus profond que cela..
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le suicide   Jeu 28 Avr 2005 - 4:59

Trois pendaisons en quatre mois. C'est beaucoup pour moi...
Je parlais de cela, avec un de mes amis, aujourd'hui. Nous constations que quelques heures à peine avant le geste fatal, nos amis se sont montrés particulièrement sereins en public. Comme si "tout allait mieux".
Ce comportement trompeur me laisse amère et questionnante.
Sait-on pourquoi ? Comment fonctionne la psychologie d'un être défait, qui dérive au point de choisir la mort, mais qui soudain donne un change parfait autour de lui, alors qu'une heure plus tard, parfois seulement quelques minutes plus tard, il accomplit ce geste ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lison

avatar

Nombre de messages : 7704
Localisation : Gatineau, Québec
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: Le suicide   Jeu 28 Avr 2005 - 5:06

Un jeune voisin avait invité toute sa famille et préparer un repas gastronomique pour tous et, la nuit tombée il s'est tiré un balle au coeur.
Personne n'a pu voir venir cela. Il semblait très heureux ce soir-là.
Y at-il quelque chose à comprendre?
Revenir en haut Aller en bas
nirvana
Ex Future 5000 Posts
avatar

Nombre de messages : 9732
Localisation : si vous saviez !
Date d'inscription : 27/03/2005

MessageSujet: Re: Le suicide   Jeu 28 Avr 2005 - 8:44

non je ne pense pas... le cheminement de leur pensée avant l'instant fatal n'est pas nôtre et il suffit de souvent de peu de chose pour le passage à l'acte. Nous cherchons peut être à comprendre pour connaître "notre vérité" et non la leur, ceci pour nous rassurer, nous consoler parce que nous sommes désarmés, pour savoir si nous sommes passer à côté de quelque chose qui aurait pu les aider...et il nous reste que la souffrance de ne pas comprendre, d'avoir perdu un être cher qui lui a cessé de souffrir... alors il ne nous reste qu'à les aimer encore pour ne pas les oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Coquelicot



Nombre de messages : 487
Localisation : dans les champs...
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Le suicide   Sam 30 Avr 2005 - 0:15

J'ai connu une personne qui distribuait le courrier dans mon entreprise, elle était gaie ..nous discutions depuis des années...et puis un jour elle s'est mise à me dire qu'elle envisageait de s'immoler...elle souriait...parlait de ceux qui l'avaient fait en public à une époque en signe de protestation ...a n'avait pas l'air sérieux...elle était mariée avec un homme qui l'aimait, avait de grands enfants très brillants, une maison superbe... elle n'était pas malade physiquement...elle semblait sereine...
Je n'y ai pas crû un instant...ça semblait tellement fou...j'ai vraiment pensé à du roman noir juste pour jouer à faire peur...
puis j'ai pris un congé parental...2 années ce sont passées...
et elle l'a fait ! ( d'une manière vraiment plus que réfléchie)
Personne n'a compris pourquoi...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le suicide   Sam 30 Avr 2005 - 0:26

Eh bien cette fois, aucun doute ne subsiste. Je suis très amère, ce soir.

Mon jeune et bel ami Mathieu était employé par la Mairie du patelin d'à côté. Au service Culture. C'est pour cela que je travaillais avec lui, quand nous faisions nos spectacles là-bas. Lui était à la régie.
Il travaillait dans de sales conditions. Pas ou peu d'aide, c'était "démmerde toi, c'est comme ça !" et il devait faire face à bien des choses sans appui, et surtout sans remerciement, aucune considération et pas forcément une grande gentillesse en face de lui. A tel point qu'il est venu en parler, et qu'il a exprimé son mal être au quotidien.
Qu'est ce que ça peut leur foutre, hein, à ceux qui sont de l'autre côté du bureau ! dites !! Je suis en colère, amère, triste, révoltée !
Ils l'ont pris pour un chien. La dernière fois qu'on a organisé un truc, c'était pour Paques. Peu avant, en réunion, il a été appelé au bureau. Je me souviens que je me suis dit : mais il a l'air intimidé , mal à l'aise !
Ça n'est pas allé plus loin. La réunion a suivi son cours, y'avait trop de choses à régler, dans tous les domaines. Fric, matériel, installation, organisation, etc... Mais l'image est claire dans ma mémoire.

Et puis il est allé voir le maire, pour lui demander de le loger dans un immeuble où ils mettent les gens en attente d'autre chose, ou plus longtemps s'il faut. Y'avait de quoi le loger, là dedans. Lui, il ne voulait qu'un truc d'attente, pour lâcher son studio qui lui revenait trop cher. Ben oui, quoi, les studios, ça se loue la peau des fesses ! Pouvait pas aller dans sa famille, trop loin ! Roanne, c'est pas la porte à côté !!!
On lui a dit : je vais voir... pas maintenant... peut-être plus tard... peut-être... mais bon... non pas maintenant....
C'est jamais possible, maintenant ! Faut toujours attendre, et ne pas être sûr. Sûr de rien.
Quand t'es jeune, quand tu fais la démarche de chercher une solution, c'est pas pour le plaisir de faire perdre du temps aux autres par simple lubie. C'est parce que ton salaire peut pas te permettre de vivre décemment. Parce que c'est maintenant, et que t'as bien vu que tu pouvais plus faire autrement !

Il est rentré chez lui, il a tout cassé, tout fracassé, lui si doux, lui si tendre, lui...
Corde...
Tabouret...

Voilà.

Tous mal à l 'aise qu'ils étaient, hier matin. Ils pouvaient avoir prévu de loger les parents venus de si loin pour récupérer leur fils mort...
Ils pouvaient organiser cette cérémonie et faire venir les musiciens, et faire un beau discours, et même diffuser la musique qu'il aimait.
Ils pouvaient sortir les mouchoirs.

Bon j'arrête.
Je vais dire des mots que je ne veux pas dire ici.
Mais je les hurle dans ma tête.

demain, j'ai rendez-vous avec l'océan. Pour hurler comme je voudrai.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
spirit
39° à l'ombre d'un strip
avatar

Nombre de messages : 1700
Date d'inscription : 26/03/2005

MessageSujet: Re: Le suicide   Sam 30 Avr 2005 - 0:31

c'est bien que tu en parles Romane, c'est bien....

y avait t'il que ça ? je veux dire peut etre il était en souffrance de choses plus personnelles aussi que lui seul sait et a emporté......?

enfin si la raison de cet acte de désespoir est uniquement dûe à ce que tu viens d'écrire,et bien....... je te comprends dans ta révolte Confused

Un crise de "folie" assassine... alors que des gens auraient pu sans doute l'aider... avant qu'il en arrive là, pleins de gens auraient pu l'aider s'il en avait parlé peut-être plus à des amis, à sa famille....Crying or Very sad

Bon courage Romane.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le suicide   Sam 30 Avr 2005 - 1:11

Il en a parlé exactement là où il fallait qu'il en parle : son employeur, c'était la mairie. Elle pouvait remédier à tout. Quand ils veulent, ils peuvent.

Ils sont capables d'organiser un buffet de 4000 personnes les doigts dans le nez, rien que pour inaugurer la nouvelle mairie. Pour ça, ils ont été capables de monter des dossiers, de choisir des entreprises, de tirer les plans, etc...
Ils sont capables de tout !
Sauf de répondre présent, quand y'a un vrai problème de survie. Forcément, il savait pas taper du poing sur la table, il savait pas élever la voix. Il savait juste parler doucement....
Il leur faut des menaces ou la gloire au bout, pour avancer !
Pas un petit jeune homme transparent !

Ben voilà... il ne parlera plus. Même doucement.
Ah, putain, ce que ça fait mal !
J'ai une rage, là, une rage !!!

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Le suicide   Sam 30 Avr 2005 - 1:36

Je me fait l'avocat du diable. Peut-être auraient-ils réagi en mesurant mieux le gouffre moral de ton pote... Peur de l'accusation de clientélisme peut-être (on peut rêver...).

Je pense que la dépression est une grande pourvoyeuse de la grande faucheuse. Maladie grave, reconnue par l'OMS. Mais pas par "les gens" (dont trop de médecins), qui continuent à penser que c'est une maladie psychologique, bonne pour les faibles. Beaucoup d'adolescents et de jeunes gens en sont victimes, on prend à tort leurs troubles pour des maladies de jeunesse, mais c'est beaucoup plus grave.
Pire encore, les gens qui sont atteints de cette saloperie n'osent pas en parler : peur du ridicule, peur de perdre un emploi même merdique, et manque de repères.

Dans ton cas perso et pour ton pote, faut accepter les choses qu'on ne peut pas ou plus changer....

Moi en tout cas, je continue de me battre pour que les dépressifs soient mieux et en tout cas EXACTEMENT considérés. C'est un combat très, très, très difficile... Autour de moi, çà pullule... Mais je suis fier d'en avoir efficacement aidé quelques uns, contre tout, tous et toutes. Na.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le suicide   Sam 30 Avr 2005 - 2:18

Je crois que cette histoire va commencer à les faire réfléchir. Ils envisagent une réunion, justement, pour s'inciter (comme s'ils n'avaient pas pu y penser "avant") à écouter leur propre personnel....
Il subissait deux pressions : un travail où on le prenait pour un con et surtout un larbin, lui qui avait des qualités incroyables, qui réussissait tous ses concours professionnels et artistiques... et le phénomène de société tel qu'on le connaît aujourd'hui : salaire ridicule (pour des heures bien pleines) et loyers impossibles à tenir longtemps, mais quand y'a le boulot, faut bien dormir quelque part... spirale infernale.
Quand les parents sont près, y'a encore la solution à ça.
Mais ce n'est pas toujours le cas.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
spirit
39° à l'ombre d'un strip
avatar

Nombre de messages : 1700
Date d'inscription : 26/03/2005

MessageSujet: Re: Le suicide   Sam 30 Avr 2005 - 2:21

Enfin c'est clair que maintenant, ils ont sa mort sur la conscience.....
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le suicide   Sam 30 Avr 2005 - 2:31

Oui. Ils ne peuvent pas l'ignorer, cette fois. Ça fait du bien et ça fait mal.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Coquelicot



Nombre de messages : 487
Localisation : dans les champs...
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Le suicide   Sam 30 Avr 2005 - 9:58

Romane a écrit:
Oui. Ils ne peuvent pas l'ignorer, cette fois. Ça fait du bien et ça fait mal.


C'est si terrible d'en arriver là Romane...tout ce que tu dis est si vrai...
il faut des extrêmes aussi violentes pour faire prendre conscience aux gens...

Mais... aussi difficile que cela soit... je pense que tu ne dois pas t'en vouloir...il y a des personnes qui portent la vie en elles et feront tout pour rester... et surmonteront, malgré tout ce qui pourra leur arriver...
et d'autres qui flancheront aux """moindre""" accrocs...

La vie si souvent se montre très dure pour nombreux d'entre-nous...et nous nous accrochons...
malheureusement, les plus fragiles craquent...et un vent de folie les emporte !
Ton ami à craqué là....il aurait pû craquer plus tard pour une histoire de coeur... où même, "simplement" pour un mal-être permanent comme cela est déjà arrivé pour tellement d'autres... tu ne peux pas savoir...

Vis le chagrin de son départ...ne te charge pas d'une culpabilité qui empoisonnera ta vie... dont les motifs profonds, t'échapperont toujours...

Bisous doux... courage ma Romane_la_tendresse I love you
Coquelicot
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Ange

avatar

Nombre de messages : 3582
Age : 42
Localisation : LESTREM-PDC
Date d'inscription : 08/03/2004

MessageSujet: Re: Le suicide   Sam 30 Avr 2005 - 10:30

Il semble bien que le suicide soit une chose qui vient avec les avancées de la société : au Japon, il faut être compétitif, combien d'adolescents ne mettent pas fin à leur jour là-bas ? Ici, on est emplyé en bureau, en usine, on stresse, on vit mal avec les voisins, avec les collégues, on ne sait pas comment s'en sortir, et personne pour nous aider, parce que de toute façon tout le monde s'en fiche de son voisin... alors un jour on craque !
Je sais je suis pessimiste, mais c'est ce que je ressens dans ma vie de tous les jours... certes je ne travaille pas, mais il y a des choses qui me sont essentiels et que je ne peux atteindre parce que ça n'arrange pas les autres, parce qu'ils n'y voient pas l'intérêt, parce qu'ils s'en fichent... et on ne peut pas tout faire seul !
Dans les sociétés "primitives", celles que les "gens soit disant civilisés" nomment "sauvages", il n'y a pas tout ça.
Déjà au temps de l'antiquité romaine, certains dirigeants sous la pression de leur poste se sont suicidés, c'est bien la preuve que ça va avec la "civilisation".

Bon j'ai peut-être déjà dit tout ça, et je me répéte, désolée.



Citation :
Je crois que cette histoire va commencer à les faire réfléchir

Un jour, adolescente, ça allait vraiment pas bien à la maison, et comme j'avais pas non plus d'amis à l'école, j'étais souvent seule, sans personne à qui me confier, j'étais au bord de la crise de nerf. Je me suis retrouvée à l'infirmerie du lycée, l'infirmière se foutait de moi. Deux jours plus tard, un gars de ma classe c'est fait la crise de nerfs en pleine classe, là elle rigolait moins la "mère-maline", elle était complétement paniquée ! Après elle a enfin commencé à prendre au sérieux les problèmes des lycéens, il était temps pour une infirmière non de s'intéresser à ses éventuels patients !
Revenir en haut Aller en bas
Coline



Nombre de messages : 648
Localisation : 03 France
Date d'inscription : 19/02/2004

MessageSujet: Re: Le suicide   Ven 6 Mai 2005 - 1:53

Romane a écrit:
.
Sait-on pourquoi ? Comment fonctionne la psychologie d'un être défait, qui dérive au point de choisir la mort, mais qui soudain donne un change parfait autour de lui, alors qu'une heure plus tard, parfois seulement quelques minutes plus tard, il accomplit ce geste ?

Mon interprétation:
On rassemble toute l'énergie nécessaire qui est encore à disposition, on vit le désir intense de retrouver enfin un moment de bonheur...
Mais les dernières forces et les derniers espoirs se révèlent insuffisants et cela échappe aux autres qui n'ont voulu voir que le bel effort d'amitié, d'amour, de bonne humeur...Le retour de l'appétit de vivre...
Tout était si fragile...La déception est trop grande pour celui qui la vit alors qu'il avait mis tout en oeuvre pour se sentir à nouveau heureux...Il n'y a plus d'alternative: la mort est le seul refuge pour échapper à tant de souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le suicide   Ven 6 Mai 2005 - 4:27

De quoi réfléchir, Jeanne.
Je comprends parfaitement cette explication...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
ideuc



Nombre de messages : 2414
Date d'inscription : 27/04/2004

MessageSujet: Re: Le suicide   Ven 6 Mai 2005 - 19:18

moi aussi, jeanne, et pour diverses raisons!!!!

c'est une "sale maladie" au même titre qu'une autre mais plus sournoise, moins spectaculaire- plus insidieuse mais dieu qu'elle vous bouffe........... et qu'elle vous culpabilise quand vous arrivez à raisonner "sainement"

il faut oser en parler et pour ne pas cèder aux pulsions suicidaires, se raccrocher à la moindre chose : prendre son téléphone, se brancher sur internet

je sais, quand on "bien dans sa tête, cela semble très simple..........
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le suicide   Ven 6 Mai 2005 - 19:26

Il se passe parfois un phénomène de vertige. Mais pas un vertige comme les autres. Non. Quelque chose de fou, qui rend "second" l'état de l'instant.
Un vertige effrayant, où il faut vraiment rester immobile. Vraiment. Question de vie ou de mort.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Coquelicot



Nombre de messages : 487
Localisation : dans les champs...
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Le suicide   Dim 15 Mai 2005 - 11:40

Masques de Venise a écrit:
[b]Nous devrions considérer le suicide ainsi que le faisaient les Anciens : un acte à n'utiliser qu'en dernier recours - Mais si l'on sait qu'on a tout essayé - si ce monde n'est vraiment plus rien pour nous ... pourquoi pas ?

Mais, je le répète, ce doit être l'aboutissement d'une pensée consciente et réfléchie. Sinon, c'est gâcher l'idée même du suicide.



Il y a 2 façons de s'en aller ainsi...
Celle qui est réfléchie longuement...et l'impulsive dans un état second..

Quand l'idée simpose progressivement, on a beau essayer de trouver des raisons de vivre, celles de partir on de plus en plus de poids...
Est-ce à ce moment là que l'état second se met en place pour permettre le passage à l'acte ?
Qui résiste à l'idée lorsque celle-ci vient s'imposer comme une évidence...quand plus rien ne parvient à nous interesser, à nous motiver ... et que le temps ne fait que surligner nos manques...

Ma crainte....revenir pour revivre ce que j'ai vécu !
Mon espoir...retenir les leçons de mon vécu pour ne plus le revivre !
Coquelicot
Revenir en haut Aller en bas
ideuc



Nombre de messages : 2414
Date d'inscription : 27/04/2004

MessageSujet: Re: Le suicide   Dim 15 Mai 2005 - 11:43

coucou ma belle "fleur"

très triste ton message- nous sommes là, liens utiles et nous avons aussi des mp
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Ange

avatar

Nombre de messages : 3582
Age : 42
Localisation : LESTREM-PDC
Date d'inscription : 08/03/2004

MessageSujet: Re: Le suicide   Dim 15 Mai 2005 - 13:07

Je dois dire que je ressens la même chose que Coquelicot, le même regard...
Ce qui m'énerve le plus ce sont les "pense aux autres ! qu'est-ce qu'ils vont devenir sans toi ?" Bein oui, parce que les autres t'es là pour leur faire plaisir, mais si t'en arrives à ne plus vouloir vivre c'est bien parce que les autres eux ne sont pas là pour toi !
Je voulais faire des études pour lesquelles j'aurais dû partir au loin, quand ma mère est morte on m'a dit "pense à ton père, ton frère et ta soeur sont déjà partis" (ouais reste à la maison comme une conne) ; quand mon père c'est remis avec une aure femme, comme ils n'arrêtaient pas (et ça n'a pas changé) de se chamailler, au point de se tapper dessus, je ne devais pas partir pour ne pas laisser mon père seul dans une vie qui ne le rendait pas heureux. Quand je me suis mise en ménage, il fallait que je pense bien à ce que je faisais parce que si ça n'allait pas et que je revenais : "pense à ce que vont dire les autres". Quand je suis tombée enceinte de ma première alors que j'aurais voulu attendre encore un peu (ça ne faisait qu'un an que j'étais en ménage, même pas encore mariée, mon père ne me laissant presque jamais rien faire parce qu'une fille ça ne sort pas ça reste à la maison dans la cuisine et avec un balais, alors j'aurais bien voulu vivre un peu), on m'a dit "pense à Didier, il a envi d'un enfant". Quand il y a eu les deux autres "bein nous on trouve que c'est bien" ! Mon avis sur les choses les plus importantes de ma vie, on ne me l'a jamais demandé, on m'a tout imposé suivant l'opinion et les désirs des autres. Et les petits trucs qui me reste c'est parce que ça ne dérange pas les autres ; et vrai de vrai, je peux bidouiller à l'ordi tard le soir parce que ça ne dérange pas trop monsieur... j'ai pu élever des oiseaux parce que ça ne dérangeais pas trop les voisins, mon père, et je ne sais qui d'autre... Au bout d'un moment on en a marre, on a envi d'hurler : "Foutez moi la paix, laissez moi vivre !", mais on en est arrivé à un tel point qu'on se demande si on y arrivera vraiment toute seule parce que personne ne vous à jamais laissé décider seul de votre vie... on est à plat, on sait qu'on ne peut pas se relever seul, mais on a beau appeler à l'aide, y'a jamais personne parce que les autres qui savent vous trouver quand ils ont besoin de vous, sont comme par hasard très occupé quand vous vous avez besoin d'eux. On fini par se demander à quoi sert de vivre, mais est-ce qu'on aura vraiment la paix une fois qu'on sera mort, est-ce qu'on nous laissera reposer en paix ou est-ce qu'on trouvera encore le moyen de venir nous déranger, exiger quelque chose de nous, et dans ce cas, est-ce que mourrir nous servira vraiment ou est-ce qu'on ne sera toujours pas libre ?

Ceux qui se sentent bien dans leur peau ne peuvent pas comprendre qu'on mette fin à ses jours, moi, je comprends très bien qu'on puisse un jour en avoir tellement ras-le-bol qu'on ai envi d'en finir.
Revenir en haut Aller en bas
Ariel



Nombre de messages : 1821
Date d'inscription : 07/04/2005

MessageSujet: Re: Le suicide   Dim 15 Mai 2005 - 13:42

Marie-Ange a écrit:
Ce qui m'énerve le plus ce sont les "pense aux autres ! qu'est-ce qu'ils vont devenir sans toi ?"
Bien entendu, ça peut énerver, mais cela peut aussi aider quelqu'un à ne pas franchir le pas.
Tu fais allusion à un départ, aux choix que l'on t'a refusé, mais le suicide est plus qu'un départ.
Un père qui quitte sa femme pour refaire sa vie peut rester un père pour ses enfants. Un père qui se suicide ne sera jamais plus auprès d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91107
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le suicide   Dim 15 Mai 2005 - 14:35

Je poursuis l'idée d'Ariel.

Il reste père, mais père suicidé, père "détresse"...
C'est un lourd capital à porter, pour ceux qui restent, que le suicide d'une personne.

Le seul suicide explicable pour les proches, c'est celui qui est lié à la maladie que l'être ne se sent pas la force d'assumer. (maladie ou handicap suite à un accident, par exemple)
Parce que l'on est vraiment seul face à ce genre de choses.

Quand il s'agit d'un suicide par mal-être au sein de la société (difficultés financières, par exemple), on doit toujours se dire qu'il aurait pu y avoir une solution, non ?

Qu'en pensez-vous ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
nirvana
Ex Future 5000 Posts
avatar

Nombre de messages : 9732
Localisation : si vous saviez !
Date d'inscription : 27/03/2005

MessageSujet: Re: Le suicide   Dim 15 Mai 2005 - 14:47

ce n'est pas les autres mais soi-même qui est important... Oh Marie-Ange, je comprends fort bien pour avoir vécue des moments aussi douleureux pour d'autres raisons, pour mettre assise au bord de l'eau et contempler mon passé et ne pas vouloir vivre le futur... longtemps je suis restée, j'y vais, j'e n'y vais pas... j'avais 3 bouts choux qui m'attendaient à la maison... à ceux à qui j'avais dit mon désespoir m'ont dit aussi : "pense à ceux que tu vas laisser, pense à tes enfants"... je répondais : "ils ont un père, qu'il prenne enfin ses responsabilités... je ne suis rien, je ne suis plus rien"... mais je n'ai pas sauté...

Peu de temps après, un ami m'a dit : pense à TOI ! des épreuves tu en auras tout au long du chemin de ta vie, pense à toi parce que ta force c'est celle d'avancer et non de t'arrêter, vis pour toi et tu vivras d'autres bonheurs, prends la vie comme elle vient, chaque obstacle sera une épreuve que tu surmonteras avec fierté et sera le pied de nez à ceux qui ne croient pas en toi !

j'ai beaucoup de mal encore à penser à moi, les 3 bouts choux ont grandi et des obstacles il y en a toujours... mais quel bonheur quand ma fille m'a écrit pour une fête des mères : "je suis fière de tout ce que tu m'as appris et apporté et de ce que je suis" mais aussi maman pour mes 40 ans : "tu es toujours le petit bout en train de la famille, malgré tant et tant de soucis, c'est encore toi qui a toujours le sourire, et puis tu sais je suis assez fière (nous sommes) d'avoir une petite bonne femme qui fait tout ce qu'elle peut avec ses 3 galopins, t'avouerais-je que je ne sais pas si j'aurais tous tes courages."

je n'aurai pas connu cela... je me suis battue pour vivre parce que je n'avais pas le choix et je l'ai fait pour moi, je n'ai pas baisser les bras parce cela aurait été trop facile de donner raison à ceux qui voulaient me détruire et parce que même si la vie n'est pas supportable certaines fois et qu'elle ne nous apporte pas le bonheur mais elle nous amène pleins de petits bonheurs et des preuves d'amour que l'on aurait jamais eu si on avait franchi le pas !

Nirvana
Revenir en haut Aller en bas
spirit
39° à l'ombre d'un strip
avatar

Nombre de messages : 1700
Date d'inscription : 26/03/2005

MessageSujet: Re: Le suicide   Dim 15 Mai 2005 - 16:27

Marie-Ange a écrit:

Ceux qui se sentent bien dans leur peau ne peuvent pas comprendre qu'on mette fin à ses jours, moi, je comprends très bien qu'on puisse un jour en avoir tellement ras-le-bol qu'on ai envi d'en finir.

Entièrement d'accord avec toi Marie Ange...

je crois qu'il faut vivre des expériences douloureuses pour comprendre ce que les gens au bord du suicide peuvent ressentir, bien que heureusement beaucoup de gens mal en point ne passent pas le cap et surmontent leurs douleurs.

Je n'ai pas pas vécu de drame, de choses "difficiles" dans ma vie, et il est vrai que j'ai toujours tendance à penser qu'on peut toujours trouver des solutions, sauf en cas de maladie mortelle ou bien sur les jours sont comptés et les personnes se suicident pour accélérer le processus et ne pas finir en zombie.
Pour les autres cas, les suicides par amour, par désespoir, à cause de l'argent etc... j'ai forcément tendance à penser qu'on peut toujours trouver des solutions, qu'il y a toujours quelque chose ou une personne, un espoir, aussi infime soit-il, pour nous raccrocher à la vie et nous donner l'espoir d'un avenir meilleur.

Peut-être que le jour où la vie me jouera des mauvais tours (je touche du bois....) je penserai différemment.

En tout cas, même si je suis moins touchée par le suicide, l'idée ne m'ayant jamais traversé l'esprit... il est bien évident que je respecte profondément les gens qui passent à l'acte. C'est trop intime et personnel pour que l'on puisse en juger et dire "il est fou, il n'aurait pas du".
Je reste néanmoins persuadée que certains suicides sont des actes de "folie", dans le sens ou ils ne sont pas réfléchis et que certains suicidés aujourd'hui aimeraient bien revenir sur Terre. Il y a ceux qui murissent le suicide pendant des semaines, des mois, des années et qui le font...mais il y a ceux qui brutalement passent à l'acte du jour au lendemain, trop spontanément , enfin je crois...

De toute façon, on est libre de choisir notre mort si on en a envie, après tout, on vit notre vie ou notre mort comme on l'entend. Donc Respect pour les gens qui souffrent, et ceux qui veulent mettre fin à leur jours, quand bien même ils auraient des gens qui les aiment ou ont besoin d'eux autour. Dans le désespoir il n'y a aucune raison.
Revenir en haut Aller en bas
André B.



Nombre de messages : 776
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 25/04/2004

MessageSujet: Re: Le suicide   Dim 15 Mai 2005 - 19:19

Marie-Ange a écrit:
Ce qui m'énerve le plus ce sont les "pense aux autres ! qu'est-ce qu'ils vont devenir sans toi ?"
Quand je me suis mise en ménage, il fallait que je pense bien à ce que je faisais parce que si ça n'allait pas et que je revenais : "pense à ce que vont dire les autres".
Quand je suis tombée enceinte de ma première alors que j'aurais voulu attendre encore un peu ( .../...) on m'a dit "pense à Didier, il a envi d'un enfant".

Nous on te dit " Pense aussi un peu à toi !!! " Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le suicide   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le suicide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Suicide revient !!!
» le suicide
» Le "suicide" de Murdoch
» Suicide d'amour
» Tentative de suicide la plus triste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: