Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alexis Carrel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre Bachy

avatar

Nombre de messages : 183
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/08/2004

MessageSujet: Alexis Carrel   Mer 9 Mar 2005 - 11:35

Alexis Carrel donna en 1935 des analyses et des recommandations aux Français concernant la dangerosité des fous, la dégénérescence dont ils seraient les propagateurs par voie héréditaire, le caractère souhaitable de leur extinction et l’urgence de leur élimination dès lors qu’ils avaient commis un acte répréhensible. L’idéologie nazie avait comme texte fondateur le Mein Kampf de Hitler. La France vichyste avait le sien: « L’homme, cet inconnu » d’Alexis Carrel. Sous l’Occupation, Mein Kampf était introuvable parce que trop précis quant aux intentions du Führer. « L’Homme, cet inconnu » offrait un parfait ersatz !

« L’Homme, cet inconnu » avait été publié parallèlement en français et en anglais en 1935, publié en allemand en 1936 et tiré depuis à des centaines de milliers d’exemplaires (176 000 pour la France entre 1939 et 1946, et 218 000 avant 1936).

Au fil des pages, on lit ceci :

« Dans certains Etats, la quantité des fous internés dans les asiles dépasse celle de tous les autres malades hospitalisés. Peut-être cette détérioration mentale est-elle plus dangereuse pour la civili¬sation que les maladies infectieuses, dont la médecine et l’hygiène se sont exclusivement occupées.
Les maladies de l’esprit deviennent menaçantes. Elles sont plus dangereuses que la tuberculeuse, le cancer, les affections du coeur et des reins, et même que le typhus, la peste et le choléra. Leur danger ne vient pa seulement de ce qu’elles augmentent le nombre de criminels. Mais surtout de ce qu’elles dété¬riorent de plus en plus les races blanches.
On pourrait faire comprendre aux jeunes gens à quels malheurs ils s’exposent en se mariant dans des familles où existent la syphilis, le cancer; la tuberculeuse, le nervosisme, la, folie, ou la faiblesse d’es¬prit. De telles familles devraient être considérées par eux comme au moins aussi indésirables que les familles pauvres. Aucun criminel ne cause de malheurs aussi grands que l’introduction dans une race de la tendance à la folie.
Le coût des prisons et des asiles d’aliénés, de la protection du public contre les bandits et les fous, est, comme nous le savons, devenu gigantesque. Un effort naïf est fait par les nations civilisées pour la conservation d’êtres inutiles et nuisibles. Les anormaux empêchent le développement des normaux. Pourquoi la société ne disposerait-elle pas des criminels et des aliénés d’une façon plus économique ?
En général, les individus les plus sensibles, les plus alertes et les plus résistants ne sont pas grands. II en est de même de l’homme de génie. Napoléon était petit, et Mussolini de taille moyenne. Un vrai chef n’a besoin ni de tests psychologiques, ni de fiches de renseignement pour choisir ses subordonnés. C’est une donnée ancienne de l’observation que la discipline donne aux hommes une grande force. Une minorité ascétique et mystique acquerrait rapidement un pouvoir irrésistible sur la majorité jouisseuse et aveu¬lie. Elle serait capable, par la persuasion ou peut-être par la force, de lui imposer d’autres formes de vie. Une autre erreur, due à la confusion des concepts d’être humain et d’individu, est l’égalité démocratique. Ce dogme s’effondre aujourd’hui sous les coups de l’expérience des peuples. Certes, les êtres humains sont égaux. Mais les individus ne le sont pas. Le.faible d’esprit et l’homme de génie ne doivent pas être égaux devant la loi. L’être stupide, inintelligent n’a pas droit à une éducation supérieure. Il est absurde de lui donner le même pouvoir électoral qu’à l’individu complètement développé. Les sexes ne sont pas égaux. Le principe démocratique a contribué à l’affai¬blissement de la civilisation en empêchant le développement de l’élite. L’établissement par l’eugénisme d’une aristocratie biologique héréditaire serait une étape impor¬tante vers la solution des grands problèmes de l’heure présente ».

Il ne s’agit ici que de quelques fragments de citations…
Mad
Et dire qu’il existe encore des rues de la honte portant le nom « Alexis Carrel » !
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/pierre.bachy
Pierre Bachy

avatar

Nombre de messages : 183
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/08/2004

MessageSujet: Re: Alexis Carrel   Jeu 10 Mar 2005 - 10:23

C'est le livre "Le train des fous" de Pierre Durand (Editions Syllepse - 2001) qui m'a incité à relire le livre d'Alexis Carrel...que j'avais lu, il y a 40 ans, durant mes études...et présenté comme un chef-d'oeuvre de la littérature française !
A cette époque, on n'était pas encore sensibilisé aux problèmes soulevés par ce prix Nobel de la médecine.
Il ne faut pas oublier que ce n'est que vers les années 70 que l'on parlât vraiment des camps d'extermination nazis.
Comme quoi, il faut toujours se méfier de faire la métahistoire...
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/pierre.bachy
 
Alexis Carrel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alexis Carrel
» Alexis dans Pretty Little Liars [Byron Montgomery] [MAJ : Remplacé pour le rôle]
» AFFAIRE DES MILLIONS DE DOLLARS VOLE A LA COFED: Le suspect, Alexis Thambwe Mwamba…
» Alexis Denisof dans HIMYM
» [Dessins] Alexis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: