Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le Couperet

Aller en bas 
AuteurMessage
Coline



Nombre de messages : 648
Localisation : 03 France
Date d'inscription : 19/02/2004

Le Couperet Empty
MessageSujet: Le Couperet   Le Couperet EmptyMer 23 Mar 2005 - 20:25

« LE COUPERET »

Un film réalisé par Costa-Gavras

Avec José Garcia, Karin Viard, Geordy Monfils, Christa Theret, Ulrich Tukur, Olivier Gourmet, Yvon Back, Thierry Hancisse, Olga Grumberg

Adapté du livre « Le Couperet »du romancier américain Donald Westlake.

Ce film marque la troisième collaboration du réalisateur avec le scénariste et dramaturge Jean Claude Grumberg, qui a déjà co-écrit « La petite Apocalypse » et « Amen ».
« Comme il existe de la science-fiction, de la politique-fiction, on peut faire aussi du social-fiction, déclare Jean Claude Grumberg . Le roman présente le bout de la route de l'individualisme que nous sommes en train de vivre. Le film alerte sur une sorte de nouvelle sauvagerie, de nouvelle barbarie. »

La coproduction est franco-belge. Tourné en grande partie à Liège, « Le Couperet » a notamment été financé par Les Films du Fleuve, la maison de production de Luc et Jean Pierre Dardenne, réalisateurs qui filment crûment les dégâts du libéralisme, à l'instar de « Violence des échanges en milieu tempéré » ou « Ressources humaines » On retrouve d'ailleurs au générique du « Couperet » le comédien-fétiche des frères belges : Olivier Gourmet. Et celui-ci établit un parallèle entre le film de Costa-Gavras et ceux des Dardenne, comparant Bruno Davert à Rosetta, cette jeune fille sans emploi, livrée à elle-même, qui perd toute dignité humaine et lutte.

Synopsis : Bruno Davert (José Garcia) travaille comme chimiste à la complète satisfaction de ses employeurs et de leurs actionnaires. Mais il est un jour congédié pour cause de redéploiement économique, de délocalisation. Bruno sur le coup ne s'inquiète pas. A son niveau de qualification il est persuadé de pouvoir retrouver un poste équivalent, il est encore jeune, la quarantaine. Pourtant, trois ans après, il est toujours sans travail. Sa femme (Karin Viard) fait des petits jobs et ils ne savent plus comment payer les traites de leur maison. Acculé, Davert décide alors d'éliminer le titulaire d'un poste qu'il vise, ainsi que les postulants éventuels , une petite demi-douzaine quand même!
Ce ne sont pas des ennemis. Les vrais coupeurs de tête du système,les actionnaires, sont inatteignables. Alors, il tue ses alter ego parce qu’il doit jouer sa peau contre la leur pour sauver son train de vie et son image sociale.Sa seule mission : se sauver lui-même en préservant son confort ,celui de sa femme et de ses enfants. Son équilibre, la cohésion de son couple, l'avenir de ces mêmes enfants dépendent du succès de ce combat. Il s'arme donc, il passe à l'offensive et liquide la concurrence.Il tue. Seul. Avec effroi, maladresse, opiniâtreté .


Ce qui surprend, à regarder ce film, c’est le moment où soudain l’on réalise et se dit : « Mais qu’est-ce qui m’arrive ? …Je suis du côté du serial-killer ? »…Je le comprends ?…Il m’émeut…
C’est un père, profondément sympathique en dépit de la cruauté dont il fait preuve à chaque instant.C’est seulement un homme poussé à agir comme un monstre pour s'éviter la culpabilité de voir la déchéance des siens dans la société. Rien de plus qu’un homme ayant une famille à nourrir, un CV en béton, mais pas le poste qui va avec…


"Le Couperet » fait froid dans le dos, simplement par le caractère tellement vraisemblable d’une fiction qui aurait pu avoir tout d’une histoire vraie. Il met mal à l’aise et pousse à réfléchir sur notre société et son avenir
Un film d'horreur…Une horreur sociale, une fiction presque documentaire qui pourrait se dérouler chez nous, chez vos voisins .

Costa-Gavras s’attaque à la société libérale et le culot du projet est de le faire dans le cadre d'un film français grand public.
Il met l'ultralibéralisme dans son collimateur et nous livre un thriller social implacable.
Costa –Gavras est un de ces cinéastes qui croit encore que le cinéma est un art pour dialoguer, pour provoquer, pour revendiquer.
Chef -d'œuvre d'ironie et d'humour (très) noir, « Le couperet » est également un formidable pamphlet contre la société actuelle, le comportement des chefs d'entreprise et du gouvernement, contre cette religion de l'argent qui prédomine aujourd'hui, cette idéologie de la rentabilité qui prend le pli sur tout, sur la vie, sur l'humain. "Le Couperet" est un film sur la société qui génère les sans-emplois et les déshumanise.

Mais le film ne serait pas le même sans la prestance et le charisme du comédien José Garcia. Le comique de service prouve une nouvelle fois (après « Extension du domaine de la lutte ») son immense talent d'acteur dramatique, grâce à ce rôle taillé à sa mesure
« Il m'a fallu inventer de l'intérieur à l'extérieur,dit-il. Ca m'a plongé dans une fragilité, pas la fragilité de faire un tueur, mais une fragilité par rapport à mon métier comme un univers que je commence à découvrir au fur et à mesure."

Il est dans ce film d'une sobriété glaçante, inquiétante, tout en colère retenue,mais il apporte aussi au film une nuance de comédie qui atténue la violence. Il arrive à rendre humaine la folie, par ses doutes, sa peur glacée et ses tremblements.
On ne peut qu’apprécier dans son jeu le mélange entre la démesure et la finesse, entre la drôlerie et l’effroi.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
Invité



Le Couperet Empty
MessageSujet: Re: Le Couperet   Le Couperet EmptyMer 23 Mar 2005 - 22:04

voir le fil "donald westlake " sur cyber-livres :

http://liensutiles.forumactif.com/viewtopic.forum?t=656&highlight=westlake
Revenir en haut Aller en bas
Coline



Nombre de messages : 648
Localisation : 03 France
Date d'inscription : 19/02/2004

Le Couperet Empty
MessageSujet: Re: Le Couperet   Le Couperet EmptyMer 23 Mar 2005 - 22:26

Et allez voir cet excellent film! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le Couperet Empty
MessageSujet: Re: Le Couperet   Le Couperet Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Couperet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Donald WESTLAKE (Etats-Unis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Passions Artistiques :: Arts :: Le 7ème Art :: Cinéma-
Sauter vers: