Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les abeilles et le miel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Marie-Ange



Nombre de messages : 3582
Date d'inscription : 08/03/2004

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mar 16 Aoû 2005 - 11:12

aristée a écrit:
Je crois que le question de savoir si les abeilles devaient être clasées parmi les animaux sauvages ou domestiques avait été posée bien avant mon arrivée sur ce forum.
La réponse est claire, sans ambiguité.
Les abeilles sont des animaux sauvages
Certes les hommes arrivent a en posséder et a les utiliser, mais les abeilles ne se laissent pas domestiquer. ll est absolument impossible de " les dresser", de leur faire faire quelque chose qui n'entre pas dans leur activité habituelle.
J'en parle en connaissance de cause.
Je suis parvenu a leur faire fabriquer des produits nouveaux ( a base d'extraits de plantes, de vitamines, d'oligoéléments etc)mais uniquement en utilisant les habitudes des abeilles, et non en " les dressant"
Par exemple, j'ai utilisé le hoarding, c'est cette propension NATURELLE des abeilles a récolter en fonction des possibilités et non des besoins.
Il n'y a aucune différence entre les abeilles d'une ruche fabriquée par l'homme et les abeilles qui se trouvent dans un trou d'arbre ou de mur( les mêmes passent d'ailleurs de l'un a l'autre par essaimage)



Sujet déplacé ici !
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Dim 17 Juin 2007 - 13:57

Mort massive des abeilles : le mystère persiste



Mort massive des abeilles : le mystère persiste par Brigitte Trahan


Trois-Rivières

http://www.cyberpresse.ca/apps/pbcs...


"Il est trop tôt pour formuler une hypothèse
intéressante", estime le microbiologiste Jacques Boisvert. Professeur
au département de chimie-biologique de l’UQTR, ce dernier s’intéresse
de près au syndrome de la disparition des abeilles, un phénomène mieux
connu sous le terme de CCD ou "Colony Collapse Disorder" (maladie de
l’effondrement des colonies).


Pour les scientifiques du monde entier, le mystère de
la mort massive des abeilles dans plusieurs pays demeure complet, même
pour le Colony Collapse Disorder Working Group, un comité d’experts
américains formé en 2006 qui tente de comprendre les raisons qui
forcent les abeilles à déserter leur ruche et les font mourir.


Malgré toutes les recherches menées jusqu’à présent,
"aucun agent environnemental ou chimique commun n’a été identifié" pour
expliquer le phénomène, peut-on lire sur le site web de l’Université de
Pennsylvanie qui planche sur la question depuis des mois.


"Si le problème est le résultat de plusieurs choses
(pesticides, stress, génétique, etc.) ça va être très long avant de
trouver les coupables", prévoit le professeur Boisvert. Si la source du
problème est unique, dit-il, "il faudrait expliquer pourquoi le CCD
sévi aux USA, Canada, France, Allemagne et autres endroits dans le
monde avec des abeilles et des conditions très différentes. Pas
évident."


Ici, en Mauricie, certains producteurs ont essuyé de
lourdes pertes, soit 100 % à La Butineuse de Bécancour et 80 % au
Domaine de la forêt perdue de Mont-Carmel, la moyenne des pertes
québécoises étant de 40 % à 50 % selon l’Union des syndicats apicoles
du Québec.


Toutefois, les pertes ne sont pas les mêmes partout.
Tout près de Louiseville, à Saint-Didace, Steve Brisson des Entreprises
Petite Maskinongé dit avoir été entièrement épargné par le phénomène,
jusqu’à présent. "Nous avons eu des pertes tout à fait normales de 15 %
comme à chaque année", dit-il.


En Abitibi-Témiscamingue, David Ouellette de la
miellerie de la Grande Ourse raconte la même histoire. Ses pertes
annuelles ne sont pas à la hausse et demeurent normales. Dans les deux
cas, il s’agit de producteurs certifiés biologiques par Québec Vrai.
Pour faire du miel certifié biologique, les ruches ne doivent pas être
à moins de 3 km de cultures mellifères non biologiques, explique Steve
Brisson.


Mais ces deux cas pourraient relever du hasard d’autant
plus, rapporte le professeur Boisvert, que dans les cas de CCD "on ne
peut détecter de pesticides dans la ruche à des concentrations
permettant d’expliquer le CCD".


"À ce jour, on ne sait si c’est une maladie, mais on
sait que les abeilles vont quitter la ruche et contrairement à leurs
habitudes, ne vont pas revenir dans la ruche... en peu de temps, la
ruche est vide ou presque. Ce qui est bizarre, c’est qu’on ne retrouve
pas ou très peu d’abeilles mortes dans ou près de la ruche", dit-il.


Encore plus intriguant, ajoute le professeur Boisvert,
c’est que quand une ruche meurt habituellement, toutes sortes
d’insectes viennent manger ce qui en reste.


"Mais dans le cas d’une ruche avec le CCD, les insectes
ne veulent tout simplement pas rentrer dans la ruche, comme si ces
insectes savaient que rentrer dans la ruche, c’est dangereux."


Les abeilles retrouvées mortes, dans les cas de CCD,
sont pleines de pathogènes variés comme des mites, des virus, bactéries
et champignons, ajoute le microbiologiste. Or, dit-il, "on connaît ces
pathogènes et on sait qu’ils ne vont pas affecter les ruches ou la
colonie de façon aussi rapide, en quelques mois".


Les scientifiques ont aussi émis l’hypothèse qu’un
agent quelconque puisse avoir supprimé le système immunitaire des
abeilles, ouvrant ainsi la porte à toutes sortes de maladies.


Jusqu’à présent, les hypothèses, - de la plus sérieuse à la plus farfelue - pullulent.

On parle des cellulaires, des OGM, des pesticides, des ondes
électromagnétiques. Une commission sénatoriale qui s’est réunie le 23
avril dernier à ce sujet mais "dans les études à venir, on exclut les
cellulaires et les OGM et ça, c’est intéressant", dit le professeur
Boisvert.



source:http://www.bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=49741
Revenir en haut Aller en bas
Gérard FEYFANT

avatar

Nombre de messages : 1342
Localisation : 45.12 N - 0.41 E
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Dim 17 Juin 2007 - 14:44

Seules les mauvaises langues à la solde de quelques écolos rétrogrades, pourraient prétendre qu'il existe un lien direct et avéré avec les pesticides, notamment le gaucho !
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mar 28 Aoû 2007 - 13:29

Citation :



La mort des abeilles met la planète en danger


Reçu de Martine



mardi 28 août 2007







Ça
à l’air d’un canular tellement c’est énorme, impressionnant et
alarmant... Qui plus est la source en est un média spécialisé dans
l’économie libérale, la spéculation et le boursicotage... Un média qui
fait une large place aux sentences, jugements, arbitrages, verdicts,
élucubrations et autres délires économiques de "Dame Christine Lagarde meure et ne se rend pas"... On se pince pour tenter d’en sourire mais en réalité on grimace douloureusement.
(M.B.)



Les abeilles s’éteignent par milliards depuis quelques mois. Leur
disparition pourrait sonner le glas de l’espèce humaine.



C’est une incroyable épidémie, d’une violence et d’une ampleur faramineuse,
qui est en train de se propager de ruche en ruche sur la planète. Partie
d’un élevage de Floride l’automne dernier, elle a d’abord gagné la plupart
des Etats américains, puis le Canada et l’Europe jusqu’à contaminer Taiwan
en avril dernier. Partout, le même scénario se répète : par milliards, les
abeilles quittent les ruches pour ne plus y revenir. Aucun cadavre à
proximité. Aucun prédateur visible, pas plus que de squatter pourtant prompt
à occuper les habitats abandonnés.


En quelques mois, entre 60 % et 90 % des abeilles se sont ainsi volatilisées
aux Etats-Unis où les dernières estimations chiffrent à 1,5 million (sur 2,4
millions de ruches au total) le nombre de colonies qui ont disparu dans 27
Etats. Au Québec, 40 % des ruches sont portées manquantes.


En Allemagne, selon l’association nationale des apiculteurs, le quart des
colonies a été décimé avec des pertes jusqu’à 80 % dans certains élevages.
Même chose en Suisse, en Italie, au Portugal, en Grèce, en Autriche, en
Pologne, en Angleterre où le syndrome a été baptisé « phénomène Marie-Céleste », du
nom du navire dont l’équipage s’est volatilisé en 1872. En France, où les
apiculteurs ont connu de lourdes pertes depuis 1995 (entre 300.000 et
400.000 abeilles chaque année) jusqu’à l’interdiction du pesticide
incriminé, le Gaucho, sur les champs de maïs et de tournesol, l’épidémie a
également repris de plus belle, avec des pertes allant de 15 % à 95 % selon
les cheptels.


Syndrome d’effondrement


Légitimement inquiets, les scientifiques ont trouvé un nom à la mesure de
ces désertions massives : le syndrome d’effondrement ou colony
collapse disorder
. Ils ont de quoi être préoccupés : 80 % des espèces
végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, ni
pollinisation, et pratiquement ni fruits, ni légumes. Trois quart des
cultures qui nourrissent l’humanité en dépendent
, résume Bernard
Vaissière, spécialiste des pollinisateurs à l’Inra (Institut national de
recherche agronomique). Arrivée sur Terre 60 millions d’année avant l’homme,
Apis mellifera (l’abeille à miel) est aussi indispensable à son économie
qu’à sa survie. Aux Etats-Unis, où 90 plantes alimentaires sont pollinisées
par les butineuses, les récoltes qui en dépendent sont évaluées à 14
milliards de dollars.


Faut-il incriminer les pesticides ? Un nouveau microbe ? La multiplication
des émissions électromagnétiques perturbant les nanoparticules de magnétite
présentes dans l’abdomen des abeilles ? Plutôt une combinaison de tous
ces agents
, assure le professeur Joe Cummins de l’université d’Ontario.
Dans un communiqué publié cet été par l’institut Isis (Institute of Science
in Society), une ONG basée à Londres, connue pour ses positions critiques
sur la course au progrès scientifique, il affirme que des indices
suggèrent que des champignons parasites utilisés pour la lutte biologique,
et certains pesticides du groupe des néonicotinoïdes, interagissent entre
eux et en synergie pour provoquer la destruction des abeilles
. Pour
éviter les épandages incontrôlables, les nouvelles générations
d’insecticides enrobent les semences pour pénétrer de façon systémique dans
toute la plante, jusqu’au pollen que les abeilles rapportent à la ruche,
qu’elles empoisonnent. Même à faible concentration, affirme le professeur,
l’emploi de ce type de pesticides détruit les défenses immunitaires des
abeilles. Par effet de cascade, intoxiquées par le principal principe actif
utilisé - l’imidaclopride (dédouané par l’Europe, mais largement contesté
outre-Atlantique et en France, il est distribué par Bayer sous différentes
marques : Gaucho, Merit, Admire, Confidore, Hachikusan, Premise,
Advantage...) -, les butineuses deviendraient vulnérables à l’activité
insecticide d’agents pathogènes fongiques pulvérisés en complément sur les
cultures.


Butineuses apathiques


Pour preuve, estime le chercheur, des champignons parasites de la famille
des Nosema sont présents dans quantités d’essaims en cours d’effondrement où
les butineuses, apathiques, ont été retrouvées infectées par une
demi-douzaine de virus et de microbes.


La plupart du temps, ces champignons sont incorporés à des pesticides
chimiques, pour combattre les criquets (Nosema locustae), certaines teignes
(Nosema bombycis) ou la pyrale du maïs (Nosema pyrausta). Mais ils voyagent
aussi le long des voies ouvertes par les échanges marchands, à l’image de
Nosema ceranae, un parasite porté par les abeilles d’Asie qui a contaminé
ses congénères occidentales tuées en quelques jours.


C’est ce que vient de démontrer dans une étude conduite sur l’ADN de
plusieurs abeilles l’équipe de recherche de Mariano Higes installée à
Guadalajara, une province à l’est de Madrid réputée pour être le berceau de
l’industrie du miel espagnol. Ce parasite est le plus dangereux de la
famille, explique-t-il. Il peut résister aussi bien à la chaleur qu’au froid
et infecte un essaim en deux mois. Nous pensons que 50 % de nos ruches sont
contaminées
. Or l’Espagne, qui compte 2,3 millions de ruches, est le
foyer du quart des abeilles domestiques de l’Union européenne.


L’effet de cascade ne s’arrête pas là : il jouerait également entre ces
champignons parasites et les biopesticides produits par les plantes
génétiquement modifiées, assure le professeur Joe Cummins. Il vient ainsi de
démontrer que des larves de pyrale infectées par Nosema pyrausta présentent
une sensibilité quarante-cinq fois plus élevée à certaines toxines que les
larves saines. Les autorités chargées de la réglementation ont traité le
déclin des abeilles avec une approche étroite et bornée, en ignorant
l’évidence selon laquelle les pesticides agissent en synergie avec d’autres
éléments dévastateurs
, accuse-t-il pour conclure. Il n’est pas seul à
sonner le tocsin. Sans interdiction massive des pesticides systémiques, la
planète risque d’assister à un autre syndrome d’effondrement, craignent les
scientifiques : celui de l’espèce humaine. Il y a cinquante ans, Einstein
avait déjà insisté sur la relation de dépendance qui lie les butineuses à
l’homme : Si l’abeille disparaissait du globe, avait-il prédit, l’homme
n’aurait plus que quatre années à vivre.



Paul Molga


Source : lesechos.fr
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mar 28 Aoû 2007 - 19:43

Citation :
La mort des abeilles met la planète en danger

Reçu de Martine

mardi 28 août 2007


mdr Voilà qui est très intéressant : je suis ravie de constater que mon pronostic était exact... AngeR

il est rassurant cependant de voir que rien ne change ici bas... Vilain toujours partisan du moindre effort... copié collé... entre autres choses...

mèche
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mar 28 Aoû 2007 - 21:18

C'est vrai, j'aurais dû mettre la source exacte...http://www.altermonde-levillage.com/spip.php?article11195
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mar 28 Aoû 2007 - 21:49

Je n'ai pas remonté le fil pour en lire le début, mais si ma mémoire est bonne, aristée avait grandement attiré notre attention sur le péril encouru par les abeilles et les conséquences sur le reste de la planète.
Aristée a été apiculteur, m'sieurs dames. chinois

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mer 29 Aoû 2007 - 12:43

autant pour moi... mais pour le pronostic, ce n'est que partie remise : il reste toujours d'actualité AngeR


Pour en revenir au post... Très intéressant, très complet, très tout ce que l'on veut.

Sauf que : ces grands articles, une fois lus, n'appellent pas vraiment à un débat, à d'autres mots...

En effet, tout y est dit... ou presque tout !
J'ai d'ailleurs supprimé mon message de Hier soir, en réalisant que je ne faisais que répéter ce qui était déjà exposé dans celui posté par Vilain.

Jusqu'à la phrase d'Einstein, prédisant la rapide disparition de l'homme en cas d'extinction des abeilles. J'étais pourtant bien contente de l'avoir placée ici ! Mais je n'avais pas lu l'article jusqu'au bout du bout...

Non... il ne s'agit là que de diffusion d'information. On lit ou on ne lit pas, mais on passe ensuite à autre chose, car que dire d'autre que :
"oui, c'est vrai, tout ce qui est dit là-dedans est très juste : les temps sont graves..."
ou bien hausser simplement les épaules pour ne pas être du même avis, et filer vers ailleurs...
En fait, et ceci sans nulle critique, j'ai l'impression que balancer des infos, ça permet de se dire : j'agis, je me rends utile... mais c'est tout et je suis persuadée que cela ne suffit pas ! Je suis comme tout le monde, faut pas croire, mais je me dis aussi que cela pourrait être différent ! Que nous pourrions devenir puissants ! Bien plus forts ! Assez pour influer sur le cours des évènements !

Je sais, ce n'est pas facile... comment faire pour éveiller davantage les consciences ? Comment faire pour mobiliser tous et toutes dans des actions suffisamment fortes pour amener un changement ?

Le net pourrait être un moyen extraordinaire de ralliement... et j'ai l'impression que nous passons à côté ! Comme si, en dépit de se reconnaître en plusieurs, nous demeurions chacun prisonnier de ce sentiment d'impuissance induit pas la notion de "solitude" individuelle.
Ligotés par un "Seul, que pourrais-je faire ?" que nous nous répétons sans cesse, nous ne parvenons pas à nous dire "je ne suis pas seul, nous sommes nombreux, et tous ensemble, que pouvons-nous faire ?"

Oui... le net devrait nous conduire à penser et agir ainsi.

un lieu de rassemblement !

mais là... je voyage en Utopie... et je vais en faire sourire plus d'un !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mer 29 Aoû 2007 - 13:16

Veux-tu dire que non informés serait aussi bien ?

Quand on habite en ville je ne sais ce que l'on peut faire pour les abeilles. Quoique... Mais à la campagne, j'en connais qui bougent.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mer 29 Aoû 2007 - 13:24

euh... Romane... tu interprètes un peu vite, il me semble... ou bien tu as lu trop vite... J'ai bien dit qu'il n'y avait aucune critique dans ma remarque, et exposé mon espérance (certainement partégée par beaucoup) de voir s'unir davantage de bonnes volontés, de consciences, pour devenir assez forts pour changer le cours des choses...

alors que tu en déduises un : "non informé serait aussi bien"... j'en suis surprise !

je n'ai écrit nulle part que diffuser était inutile... simplement "pas suffisant"... ok ?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mer 29 Aoû 2007 - 13:37

Oui bien sûr, j'entends bien. Mais on peut tomber sur une info et la diffuser, sans être en mesure soi-même d'intervenir autrement.
Je ne comprends pas trop, là.

Une info nous est donnée. Nous. A tout le monde. Pas que toi ou moi, mais les LUs, mais aussi tous les invités. Après, chacun fait ce qu'il lui semble bon de faire. Soit juste lire, soit noter pour X raison quelque part, soit s'en servir pour une action menée en dehors de LU.

Une information a pour vocation première d'informer.

Après... après est une autre étape.

Moi je le vois ainsi.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mer 29 Aoû 2007 - 13:40

Et puis... si tu penses qu'il y a vraiment critique dans ce que j'ai dit : alors, rassure-toi : Je connais assez Jean Vilain (tu n'en doutes pas, j'espère) pour, au moins, ne pas l'attaquer dans ce domaine... Il se mobilise pas mal, toujours à l'affût de l'info à faire passer, et il pourrait même un jour passer à autre chose de plus... percutant ? D'ici à ce que tu te vois amenée à lui porter des oranges... cela ne m'étonnerait pas.

Donc aucune critique... aucune attaque... simplement l'expression d'un point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mer 29 Aoû 2007 - 13:44

Romane a écrit:
Oui bien sûr, j'entends bien. Mais on peut tomber sur une info et la diffuser, sans être en mesure soi-même d'intervenir autrement.
Je ne comprends pas trop, là.

Une information a pour vocation première d'informer.

Après... après est une autre étape.

Moi je le vois ainsi.


et alors ? où est la différence ?
explique !

Y a l'info ok

et suggérer que le net puisse devenir un moyen de raliement reviendrait à dire que l'info est inutile ?
je ne vois pas en quoi cela diminue l'utilité de l'info

oui on passe l'info... et elle est lue...

exprimer le regret que cela n'aille pas plus loin... que le net ne devienne pas un moyen d'action... n'y porte aucune atteinte...

voilà pourquoi je préfère bien souvent m'abstenir... les choses les plus simples deviennent soudain très compliquées... trop
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mer 29 Aoû 2007 - 13:45

Vilain ?? Je suis sur un sujet, pas sur une personne !! Tu fais fausse route, je pense au concept de l'information. Dans ma tête j'en suis arrivée aux JT, aux journaux, au Net, bref la communication.

Et je pense qu'elle est importante. Même si pour un thème donné 99 % des gens s'en foutent, les autres se servent des informations pour avancer dans leurs actions. Pour moi, c'est ça l'important.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mer 29 Aoû 2007 - 13:59

Ben justement, ne comprenant pas l'interprétation "diffuser est inutile"... j'ai cherché d'autres raisons...

Mais bon ...

une chose toute simple

grâce au net, sont organisées des manifestations surprises... ludiques, bien sûr... ces rassemblements de x centaines de personnes... pour boire un coup, festoyer, mener des défis absurdes... et ça marche ! les gens y répondent...

mais ainsi que dit : c'est ludique... pour le plaisir.

Les informations passent... à la télé, dans les journaux, sur le net... Et nous sommes "seuls" chacun face à son écran TV, à son article presse, à son écran PC...

Seul... et oui... seul on ne peut rien faire.

M'était juste passé par la tête que comme sont organisés ces rassemblements joyeux, il devrait être possible d'en faire autant pour des causes plus "vitales"...

mais quand même... si par le Net, par des appels lancés autres que des signatures sur des pétitions, des appels au rassemblement...
j'en rêve ! à l'échelle d'une nation !

le peuple aux grilles de l'Etat et disant "stop"... tous autour d'un champ... tous aux décharges interdisant la destruction de tonnes et de tonnes de produits frais "pour maintenir un prix de vente à tel niveau"... tous exigeant le retour à une culture saine... Tous... Ce serait d'une force !

mais j'ai bien dit que je voyageais en "Utopie"...
Revenir en haut Aller en bas
zoé sporadic
Jasmine calamardesque
avatar

Nombre de messages : 1596
Localisation : "j'étais pas là"
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mer 29 Aoû 2007 - 14:02

Propose à J P Pernault, ça pourrait faire un bon sujet de magasine, et lui, est très écouté...
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mer 29 Aoû 2007 - 14:11

Des oranges..des oranges..Tout de suite les grands mots !

Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mer 29 Aoû 2007 - 14:18

zoé sporadic a écrit:
Propose à J P Pernault, ça pourrait faire un bon sujet de magasine, et lui, est très écouté...

ha ha ha !

oui bien sûr !
Tout comme notre B.B. nationale... et d'autres autant en vue !

il ne faut pas rêver, aussi longtemps que les choses iront ou sembleront aller, très peu s'investiront. Beaucoup quand même, mais pas assez pourtant !

La nature humaine est ainsi faite qu'elle se méfie des "alarmistes"... Ces visionnaires pessimistes qui ne savent que pertuber une tranquillité par leurs inquiétudes certainement "infondées".

Et puis le "pire" arrive toujours aux autres, pas à soi... alors à quoi bon prendre des risques, perturber une existence bien organisée.

on n'arrive pas à ramener un semblant de paix entre les hommes... et il faudrait les voir s'unir, s'investir, pour préserver quelques essaims d'abeilles ?

aussi longtemps qu'il y a aura du miel dans les rayons des grandes surfaces... où est le péril ?
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mer 29 Aoû 2007 - 14:28

et puis...

qui serait assez naif pour croire que les "autorités" permettraient l'utilisation du Net comme moyen d'action ?

Appel à des rassemblements ludiques... oui... il faut bien que le peuple s'amuse... du moment qu'il s'occupe ainsi, il ne pense pas ! Et puis, il est facile de suivre les échanges... tout est dit, les lieux, les moyens et etc.

Mais des appels à de véritables actions ? Qui pourraient représenter un "danger" ? Le Net en serait muselé aussi sec ! Cauchemard Cauchemard
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mer 29 Aoû 2007 - 14:36

reGinelle a écrit:
et puis...

qui serait assez naif pour croire que les "autorités" permettraient l'utilisation du Net comme moyen d'action ?

Appel à des rassemblements ludiques... oui... il faut bien que le peuple s'amuse... du moment qu'il s'occupe ainsi, il ne pense pas ! Et puis, il est facile de suivre les échanges... tout est dit, les lieux, les moyens et etc.

Mais des appels à de véritables actions ? Qui pourraient représenter un "danger" ? Le Net en serait muselé aussi sec ! Cauchemard Cauchemard


Pourtant, y'en a...ceux-ci entre autres


http://www.desobeir.net/


http://www.monde-solidaire.org/index.php
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mer 29 Aoû 2007 - 14:43

Le problème ne vient donc pas de l'acte d'informer, mais de l'immobilisme de ceux qui ne sont que simples consommateurs. Si on peut dire... car il ne faut pas oublier non plus que bien des gens ont déjà du mal à se battre avec leurs propres soucis. Sont-ils blâmables de ne pas être sur le champ de bataille ?

L'utopie, y'a un moment que j'en suis revenue.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mer 29 Aoû 2007 - 15:17

Vilain a écrit:
Pourtant, y'en a...ceux-ci entre autres


http://www.desobeir.net/


http://www.monde-solidaire.org/index.php


oui... bien sûr... et sans doute qu'il y en aura de plus en plus...

voilà pourquoi je trouve mon Utopie assez relative... et que quelque part, je continue à y croire...

pas pour ma génération, peut être pas encore pour la suivante... mais ça viendra...

En fait, il suffit de faire confiance à l'instinct de survie de l'humain. Si seul le fait de préserver les autres espèces peut garantir sa propre survie, un jour ou l'autre il s'y mettra sérieusement.
Revenir en haut Aller en bas
Vilain
Nain de Jourdain
avatar

Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mer 29 Aoû 2007 - 15:23

reGinelle a écrit:


En fait, il suffit de faire confiance à l'instinct de survie de l'humain. Si seul le fait de préserver les autres espèces peut garantir sa propre survie, un jour ou l'autre il s'y mettra sérieusement.


Ouais...sauf que ça fait un bout qu'on est prévenu....

Prenez le temps, même si ça vous paraît long, de lire cette
belle et longue complainte, celle du chef indien Seattle, des plaines du
nord-ouest américain. Il répond par ces propos, en 1884, au président des
Etats Unis de l’époque, Grover Cleveland, qui proposait une ‘réserve’ aux
tribus indiennes en échange de l’achat de tous leurs territoires.


"Nous savons que l'homme
blanc ne comprend pas nos mœurs. Une parcelle de terre ressemble pour lui à
la suivante, car c'est un étranger qui arrive dans la nuit et prend à la
terre ce dont il a besoin. La terre n'est pas son frère, mais son ennemi, et
lorsqu'il l'a conquise, il va plus loin. Il abandonne la tombe de ses aïeux,
et cela ne le tracasse pas. Il enlève la terre à ses enfants et cela ne le
tracasse pas. La tombe de ses aïeux et le patrimoine de ses enfants tombent
dans l'oubli. Il traite sa mère, la terre, et son frère, le ciel, comme des
choses à acheter, piller, vendre comme les moutons ou les perles brillantes.
Son appétit dévorera la terre et ne laissera derrière lui qu'un désert.



Je ne sais pas. Nos mœurs
sont différentes des vôtres. La vue de vos villes fait mal aux yeux de
l'homme rouge. Mais peut-être est-ce parce que l'homme rouge est un sauvage
et ne comprend pas.


Il n'y a pas d'endroit
paisible dans les villes de l'homme blanc. Pas d'endroit pour entendre les
feuilles se dérouler au printemps ou le froissement des ailes d'un insecte.
Mais peut-être est-ce parce que je suis un sauvage et ne comprends pas. Le
vacarme semble seulement insulter les oreilles. Et quel intérêt y a-t-il à
vivre si l'homme ne peut entendre le cri solitaire de l'engoulevent ou les
palabres des grenouilles autour d'un étang la nuit ? Je suis un homme rouge
et ne comprends pas. L'indien préfère le son doux du vent s'élançant
au-dessus de la face d'un étang, et l'odeur du vent lui-même, lavé par la
pluie de midi ou parfumé par le pin pignon.


L'air est précieux à
l'homme rouge, car toutes choses partagent le même souffle - la bête,
l'arbre, l'homme, ils partagent tous le même souffle. L'homme blanc ne
semble pas remarquer l'air qu'il respire. Comme un homme qui met plusieurs
jours à expirer, il est insensible à la puanteur. Mais si nous vous vendons
notre terre, vous devez vous rappeler que l'air nous est précieux, que l'air
partage son esprit avec tout ce qu'il fait vivre. Le vent qui a donné à
notre grand-père son premier souffle a aussi reçu son dernier soupir. Et si
nous vous vendons notre terre, vous devez la garder à part et la tenir pour
sacrée, comme un endroit ou même l'homme blanc peut aller goûter le vent
adouci par les fleurs des prés.


Comment pouvez-vous acheter
ou vendre le ciel, la chaleur de la terre ? L'idée nous parait étrange. Si
nous ne possédons pas la fraîcheur de l'air et le miroitement de l'eau,
comment est-ce que vous pouvez les acheter ?


Chaque parcelle de cette
terre est sacrée pour mon peuple. Chaque aiguille de pin luisant, chaque rive
sableuse, chaque lambeau de brume dans les bois sombres, chaque clairière et
chaque bourdonnement d'insecte est sacré dans le souvenir et l'expérience de
mon peuple. La sève qui coule dans les arbres transporte les souvenirs de
l'homme rouge.


Les morts des hommes blancs
oublient le pays de leur naissance lorsqu'ils vont se promener parmi les
étoiles. Nos morts n'oublient jamais cette terre magnifique, car elle est la
mère de l'homme rouge. Nous sommes une partie de la terre, et elle fait
partie de nous. Les fleurs parfumées sont nos sœurs; le cerf, le cheval, le
grand aigle, ce sont nos frères. Les crêtes rocheuses, les sucs dans les
prés, la chaleur du poney, et l'homme - tous appartiennent à la même
famille.


Aussi lorsque le Grand Chef
à Washington envoie dire qu'il veut acheter notre terre, demande-t-il
beaucoup de nous. Le Grand Chef envoie dire qu'il nous réservera un endroit
de façon que nous puissions vivre confortablement entre nous. II sera notre
père et nous serons ses enfants. Nous considérerons donc, votre offre
d'acheter notre terre. Mais ce ne sera pas facile. Car cette terre nous est
sacrée.


Cette eau
scintillante qui coule dans les ruisseaux et les rivières n'est pas
seulement de l'eau mais le sang de nos ancêtres. Si nous vous vendons de la
terre, vous devez vous rappeler qu'elle est sacrée et que chaque reflet
spectral dans l'eau claire des lacs parle d'événements et de souvenirs de la
vie de mon peuple. Le murmure de l'eau est la voix du père de mon père.


Les rivières sont
nos frères, elles étanchent notre soif. Les rivières portent nos canoës et
nourrissent nos enfants. Si nous vous vendons notre terre, vous devez
désormais vous rappeler, et l'enseigner à vos enfants, que les rivières sont
nos frères et les vôtres, et vous devez désormais montrer pour les rivières
la tendresse que vous montreriez pour un frère.


Nous considérerons donc
votre offre d'acheter notre terre. Mais si nous décidons de l'accepter, j'y
mettrai une condition : l'homme blanc devra traiter les bêtes de cette terre
comme ses frères.


Je suis un sauvage et je ne
connais pas d'autre façon de vivre. J'ai vu un millier de bisons pourrissant
sur la prairie, abandonnés par l'homme blanc qui les avait abattus d'un
train qui passait. Je suis un sauvage et ne comprends pas comment le cheval
de fer fumant peut être plus important que le bison que nous ne tuons que
pour subsister.


Qu'est-ce que l'homme sans
les bêtes? Si toutes les bêtes disparaissaient, l'homme mourrait d'une
grande solitude de l'esprit. Car ce qui arrive aux bêtes, arrive bientôt à
l'homme. Toutes choses se tiennent.


Vous devez apprendre à vos
enfants que le sol qu'ils foulent est fait des cendres de nos aïeux. Pour
qu'ils respectent la terre, dites à vos enfants qu'elle est enrichie par les
vies de notre race. Enseignez à vos enfants ce que nous avons enseigné aux
nôtres, que la terre est notre mère. Tout ce qui arrive à la terre, arrive
aux fils de la terre. Si les hommes crachent sur le sol, ils crachent sur
eux-mêmes.


Nous savons au moins ceci :
la terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre. Cela,
nous le savons. Toutes choses se tiennent comme le sang qui unit une même
famille. Toutes choses se tiennent.


Tout ce qui arrive à la
terre, arrive aux fils de la terre. Ce n'est pas l'homme qui a tissé la
trame de la vie : il en est seulement un fil. Tout ce qu'il fait à la trame,
il le fait à lui-même.


Même l'homme blanc, dont le
Dieu se promène et parle avec lui comme deux amis ensemble, ne peut être
dispensé de la destinée commune. Après tout, nous sommes peut-être frères.
Nous verrons bien. Il y a une chose que nous savons, et que l'homme blanc
découvrira peut-être un jour, c'est que notre Dieu est le même Dieu. Il se
peut que vous pensiez maintenant le posséder comme vous voulez posséder
notre terre, mais vous ne pouvez pas. Il est le Dieu de l'homme, et sa pitié
est égale pour l'homme rouge et le blanc. Cette terre Lui est précieuse, et
nuire à la terre, c'est accabler de mépris son créateur. Les blancs aussi
disparaîtront ; peut-être plus tôt que toutes les autres tribus. Contaminez
votre lit, et vous suffoquerez une nuit dans vos propres détritus.


Mais en mourant vous
brillerez avec éclat, ardents de la force du Dieu qui vous a amenés jusqu'à
cette terre et qui pour quelque dessein particulier vous a fait dominer
cette terre et l'homme rouge. Cette destinée est un mystère pour nous, car
nous ne comprenons pas lorsque les bisons sont tous massacrés, les chevaux
sauvages domptés, les coins secrets de la forêt chargés du fumet de beaucoup
d'hommes et la vue des collines en pleines fleurs ternies par des fils qui
parlent. Où est le hallier ? Disparu. Où est l'aigle ? Disparu.


La fin de la vie et le
début de la survivance."

Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mer 29 Aoû 2007 - 15:38

oui... ça fait longtemps... et alors ? cela rend-il l'humain plus sage ?

il faut qu'il ait la trouille aux tripes pour le faire bouger... il faut que ce soit à sa propre table que la faim s'installe, dans sa propre maison que le froid et la peur règnent !

On crève dans x endroits dans le monde et ailleurs les poubelles dégorgent de ce qui pourrait en faire vivre plus d'un !

c'est ailleurs.. ce n'est pas chez soi...

il y a des prises de conscience, il devient presque naturel de planter un arbre pour chaque arbre coupé. De plus on plus on va vers des techniques plus écologiques... Mais ce n'est pas facile... Beaucoup d'intérêts sont en jeu, et des intérêts de "puissants"... Le fric... toujours le fric...
Mais les puissants ne sont puissants que par l'appui qu'on leur apporte.
Petit à petit... les choses peuvent changer...
Que demain les véhicules roulent à l'eau et plus besoin de pétrole...

Oui... Mais bon... se posera alors la question de l'eau... Alors qu'elle manque déjà cruellement dans certaines zones... La voir utilisée pour faire tourner des moteurs, alors que des êtres meurent de soif... là... ça me gène pas mal, moi !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mer 29 Aoû 2007 - 15:43

reGinelle a écrit:
oui... ça fait longtemps... et alors ?

Et alors ça va durer encore longtemps... car l'humain ne sera pas plus sage demain. D'où l'utopie... bof.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 66
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   Mer 29 Aoû 2007 - 16:02

il ne s'agit pas de "sagesse" mais d'instinct de survie.

reste à savoir dans quelles conditions... lesquels seront les plus forts...

lis "le camp des saints" de jean Raspail... la misère en marche peut s'avérer davantage destructrice que n'importe quelle autre puissance.

Citation :
A l'échelle des nations, des races et des cultures, comme à celle de l'individu, c'est toujours l'âme qui gagne les combats décisifs. C'est elle et elle seule qui forme la trame d'or et d'airain dont sont faits les boucliers qui sauvent les peuples forts.

le tout est que nous retrouvions notre "âme" à temps !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les abeilles et le miel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les abeilles et le miel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les abeilles et le miel
» Le Miel et les Abeilles
» Sur fond d'abeilles
» LES FANS de SNK
» Lune de miel au castle club ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Loisirs :: Animaux :: Animaux sauvages-
Sauter vers: