Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cibles : civils

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre Bachy

avatar

Nombre de messages : 183
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/08/2004

MessageSujet: Cibles : civils   Jeu 7 Avr 2005 - 9:03

Bonjour à tou-te-s,

André m'a invité à participer à ce forum...je l'en remercie.
La plupart d'entre vous me connaissent par mes divers apports à Cyberlivres.
J'espère ne pas vous décevoir dans le futur. Je me bornerai à quelques réflexions d'ordre général, tout en sachant que je ne suis pas un "débatteur" expérimenté ;-))
Cordialement

Ma première particpation, ces commentaires ci-dessous.

Cibles : civils

L'histoire et la littérature s'accordent pour ranger parmi les plus crédibles preuves de progrès humaniste l'émergence de notions comme le droit d'asile, le pardon par le prince, les conventions applicables même aux pires affrontements, l'interdiction d'armes particulièrement répugnantes, etc. Certes, des hordes barbares ont toujours commis des massacres qui lèvent le coeur, mais on se réconfortait à l'idée qu'à force de rendre la guerre moins bestiale elle finirait par céder le pas à la coexistence et à la paix. Le théâtre grec s'interrogeait longuement sur les façons de suspendre la vendetta dont les dieux rendaient les engrenages implacables ; on s'approchait du pardon et de la réconciliation. Geneviève promettait aux Parisiens qu'Attila, fléau de Dieu, ne les toucherait et obtenait qu'Attila fasse un détour. Max Gallo, toujours théâtral, prête à la future patronne de Paris le ton de la prophétie : « Attila sera mis en déroute et s'enfuira vers l'est, puis vers les plaines de l'Italie ! Que mon corps brûle et devienne cendres, que je meure si je vous ai menti ! » A Calais, ces bourgeois qu'a immortalisés Rodin s'agenouillaient devant le vainqueur et obtenaient non seulement la vie, mais la liberté de commerce. Lors de la prise de Québec, les Anglais victorieux accordèrent aux soldats du défunt Montcalm ce qu'on appelait , à l'époque où même les conquérants avaient des manières, les « honneurs de la guerre ». La barbarie des armes reculait au profit de l'humanité commune, malgré tout, à tous les belligérants.

Cette conversion des populations civiles en chair à canon produit ses résultats sous nos yeux. Les attentats de 2001 frappent avec la même férocité le World Trade Center, symbole économique peuplé de civils, et le Pentagone, incarnation de la domination militaire. Pendant qu'Israël assassine sans vergogne les activistes de l'autre camp et réduit les prévisibles morts civiles à de négligeables « dommages collatéraux », la riposte confond elle aussi le USS Cole et les touristes de Bali, les civils israéliens et les fringants militaires de Tsahal. Et quand l'armée étatsunienne ne voit pas pourquoi elle dénombrerait les cadavres de civils irakiens, une barbarie parallèle s'emploie à décupler les morts parmi la population madrilène.

Indice délicat à évoquer, les civils tués dans le camp dominant font au moins l'objet d'un décompte minutieux... Ce qui importe, c'est que les civils, les civils de toutes les cultures, redeviennent une valeur sacrée et que militaires et fanatiques se sentent gluants quand ils tuent des gens sans défense. La jungle n'a jamais appris à établir des limites et à inculquer l'éthique aux fauves ; quand les humains désapprennent à distinguer l'opposant armé et l'enfant sans méfiance, ils dépassent en cruauté les pires carnassiers.

La distinction déterminante, ce n'est pas de diviser les civils en dommages collatéraux et en victimes innocentes, mais de décrire tous les morts civils de la même manière : tous sont innocents.
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/pierre.bachy
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91106
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Cibles : civils   Jeu 7 Avr 2005 - 9:40

Pierre Bachy a écrit:
quand les humains désapprennent à distinguer l'opposant armé et l'enfant sans méfiance, ils dépassent en cruauté les pires carnassiers.

La distinction déterminante, ce n'est pas de diviser les civils en dommages collatéraux et en victimes innocentes, mais de décrire tous les morts civils de la même manière : tous sont innocents.

Nous avons encore du pain sur la planche. A mon avis, ce sera de pire en pire, parce que tout est surenchères...

A ce titre, l'homme n'est pas humain... n'est-ce pas...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Actraizer



Nombre de messages : 616
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/05/2004

MessageSujet: Hum   Jeu 7 Avr 2005 - 14:15

Le massacre de civils n'est pas nouveau. Déjà pendant la guerre de succession entre le Roi Etienne et l'impératrice Mathilde en Angleterre au Moyen Age, les pillages et les massacres étaient courants, fait principalement dû à la disparition des lois et à l'méergence de nombreux groupes de pillards sans foi ni loi.

Avec les armes de destruction de masse et les armes à feu, il est devenu plus difficile d'éviter ce type de "dommages collatéraux" que par le passé, au moins une bonne épée on savait où le coup allait atterir.

Ce qui est surtout problématique, c'est la disparition des "codes de guerre" qui existaient au Moyen Age: Bannières, redditions sans prisonniers ni morts, batailles rangées et codifiées...

Aujourd'hui tout est bon pour gagner: prise d'otages, massacres de civils... Je mets la torture à part, elle a toujours été utilisée pour la collecte d'informations et elle l'est encore (ne rêvons pas, ça ne s'est pas achevé avec la Guerre d'Algérie).

Et un code de guerre serait futile parce que les tricheurs sont désormais omniprésents et avantagés par leur attitude déloyale.

La guerre pouvait à une époque être considérée comme un mal nécessaire, avec des codes d'honneur, aujourd'hui ce n'est plus qu'un, carnage sans nom.
Revenir en haut Aller en bas
André B.



Nombre de messages : 776
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 25/04/2004

MessageSujet: Re: Cibles : civils   Ven 8 Avr 2005 - 3:32

Pierre Bachy a écrit:
Et quand l'armée étatsunienne ne voit pas pourquoi elle dénombrerait les cadavres de civils irakiens
Je crois que les " pacifistes " américains commettent la même erreur. Pour manifester leur désapprobation de la guerre d'Irak ils avaient tapissé un mur avec les photos des soldats américains tués en Irak. Il y a quelque part sur le forum, peut-être dans Blabla mais je ne suis pas sûr un message avec un lien correspondant à la photo. Venant de " pacifistes " l'idée de ne considérer que les morts américains avait quelque chose d'indécent.
Revenir en haut Aller en bas
Actraizer



Nombre de messages : 616
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/05/2004

MessageSujet: Non   Ven 8 Avr 2005 - 6:35

Ca c'est l'état d'esprit patriotique. Celui qui oblige en France à préciser le nombre de Français tué dans un accident ou un attentat (alors que franchement, qu'est-ce que ça change à l'horreur du fait?), aux Etats Uis il est tellement exacerbé que les citoyens ne voient qu'eux mêmes et leur Nation.

Le reste du monde pourrait aussi bien être peuplé de robots, ça ne changerait pas le point de vue Américain.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Bachy

avatar

Nombre de messages : 183
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/08/2004

MessageSujet: Re: Cibles : civils   Ven 8 Avr 2005 - 19:20

Il semblerait que les massacres des civils deviennent une routine militaire car plus faciles et plus efficaces que les combats armes contre armes. D'autre part, c'est très économique sur le plan des dépenses , les civils étant en général concentrés en des lieux précis, il suffit de peu de dépenses relatives pour le maximum de morts.

Enfin, le civil devant les spectacles de morts en masse est plus fragile et plus démoralisable que le militaire dont le combat se fait à distance et sans contact. Pour toutes ces raisons, on va finir par des guerres où le seul objectif sera la destruction des civils adverses pour des motifs de logique militaire rationnelle plus encore que de barbarie. Comme les camps d'extermination nazis et les famines organisées par Staline en Ukraine et chez les koulaks obéissaient à des critères d'efficacité bureaucratique....

Supprimer leurs réserves de blé et leurs semences aux Ukrainiens était d'ailleurs bien plus facile qu'une extermination dans des camps. cela a fait neuf millions de morts sans interventions militaires. Pratique, non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/pierre.bachy
ideuc



Nombre de messages : 2414
Date d'inscription : 27/04/2004

MessageSujet: Re: Cibles : civils   Ven 8 Avr 2005 - 22:38

cela me fait penser au drame du rwanda!!!!

le journaliste Jean Hatzfeld écrivait :

"un génocide n'est pas une guerre particulièrement meurtrière et cruelle. C'est un projet d'extermination , une entreprise inhumaine imaginée par des humains, trop folle et trop méthodique pour être comprise....."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cibles : civils   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cibles : civils
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes quelques avions civils Corgi échelle 1/144
» figurines civils preiser
» Véhicules civils au 1/72
» Vêtements civils
» civils 1er Empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: