Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petite école et souvenirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Vilain
Nain de Jourdain


Nombre de messages : 9160
Date d'inscription : 20/02/2004

MessageSujet: Re: Petite école et souvenirs   Mer 29 Juin 2005 - 10:07

Moi, je n'y ai été qu'une journée à l'école maternelle. Comme dis Papa en riant " c'est un souvenir qui t'as frappé !". Moi ça me fait pas rire du tout, c'est là que j'ai attrapé la jaunisse. C'était juste après mes cinq ans . Ma grand-mère Titine, grand-mère Vilain, la maman à Papa elle travaille comme Dame de service à l'école maternelle à Choisy. Alors comme çà on m'a mis à l'école. Moi, ça me plaisais pas trop, mais il fallait bien. J'avais une petite bague où il y avait une coccinelle. Une fille, une grande, elle a voulue que je lui donne parce que elle disait que c'était une bague de fille. Moi, je ne voulais pas. Alors, elle s'est mise à me cogner dessus. J'étais petit, encore plus que maintenant, j'avais peur. Je suis tombé par terre, je ne sais pas comment et là, elle m'a donné des coups de pied. Elle avait des grosses galoches avec des clous sur la semelle. J'ai eu si peur que je revois encore la semelle de la galoche qui s'approche de ma figure quand je ferme les yeux et que je cherche à me rappeller. A un moment quelqu'un a dû s'apperçevoir de ce qui se passait, qu'on me battait, je ne sais plus, moi je pleurais. Et puis j'ai eu la jaunisse à cause de ça et je suis resté fragile du foie depuis.
J'ai plus été à l'école maternelle, c'est Maman qui m'a appris à lire. C'était avec un livre avec des dessins avec Toto et Titi. Il y en a un qui est gros et l'autre qui est maigre, je sais plus lequel. Mais c'est bien parce que quand je suis arrivé à la grande école, je savais bien lire.
Les deux premières années de grande école j'ai été avec la même Maitresse, Madame Proffi . Je l'aimais bien cette maitresse, elle a toujours de jolies robes avec des fleurs. Comme jusqu'à maintenant j'ai toujours été premier ou presque j'ai pas eu beaucoup de problème avec les maitresses.
Cette année c'est pas pareil parce que je suis avec Monsieur Durand et qu'il est un peu fou. Il est pas vieux comme maitre. Il a les cheveux coiffés en arrière avec de la Gomina et des lunettes en fer. Sa blouse, elle est bleue, pas comme celle de Monsieur Leroux.
Monsieur Leroux, c'est le maitre que je vais avoir l'année prochaine en CM2 et ses blouses à lui, elles sont grises comme ses cheveux qui sont très longs sur les cotés et chauve dessus.
Monsieur Durand c'est le seul maitre a avoir une blouse bleue, les autres maitres, ceux des classes pour le certificat d'étude, ils sont en gris et les maitresses, elles ont des blouses blanches.
Mais il n'y a pas que pour sa blouse qu'il est bizarre Monsieur Durand. On ne sait jamais comment il est.
Des fois, il est de bonne humeur, il nous raconte des histoires. On peut rire avec lui.
Des fois, il ne supporte pas la plus petite discution, le moindre geste. C'est un jour à régles. Ces jours là si jamais il y a quelque chose que vous faites qui lui plait pas à Monsieur Durand, vous vous prenez une règle dans la figure si vous n'êtes pas assez rapide pour l'éviter.
Il en a tout un paquet de règles. Des règles en bois, toutes bêtes. Il en a peut-être 20 ou 30 dans son paquet. Et il les balance à travers la classe en visant l'élève qui l'a énervé. C'est souvent qu'il touche son but Monsieur Durand. Il est très rapide et il vise bien.
Des fois, c'est comme si on était pas là, on peut parler, faire des trucs pas permis comme se passer des mots, lui il est derrière son bureau à lire un livre comme si il ne se passait rien.
Une fois, Luc Hozibovitch - c'est un copain, son père il est Polonais - Il avait fait un char de hannetons et il l'a lâché en pleine classe.
On s'est dit: "Là, il peut pas rester sans rien dire. Il va faire voler les règles !"
Eh bien. Non. Il a pas bougé un oeil Monsieur Durand. Pourtant c'est pas rien un char de hannetons.
Si vous en avez jamais vu, vous pouvez pas savoir.
C'est pas facile à faire. D'abord faut attrapper les hannetons. Mais ça c'est pas trop difficile, à la saison, y'en a partout.
Avant il faut faire le char. C'est un bout de papier. On lui donne la forme que l'on veut ça n'a pas d'importance. On y attache autant de bouts de fil qu'on veut mettre de hannetons. Au bout du fil on fait un noeud coulant et on attache ce noeud à une patte de hanneton. Et puis, quand tous les hannetons ont leur fil à la patte, on les fait s'envoler. Ca va dans tous les sens, surtout au début et puis des fois ils vont tous dans le même sens. C'est marrant.
Il y a une autre méthode pour attacher les hannetons, mais j'aime pas trop. Au bout des morceaux de fil, on met un tout petit rouleau de papier qu'on enfonce , après, dans le derrière des hannetons. Moi, je suis sûr que ca leur fait mal. Les hannetons c'est comme les mouches, ça crie pas, mais ils durent pas longtemps quand on leur fait ça !
Ce jour là, le char à hannetons de luc, il a volé pendant tout le cours et Monsieur Durand , il a rien dit.
C'est dans la classe de Monsieur Durand que j'ai commencer à ne plus être premier partout. Surtout en orthographe, je suis devenu un peu mauvais. Je fais surtout des fautes parce que je fais pas bien attention, mais je les fais quand même. Pour le reste ça va. J'ai été 4° le mois dernier. C'est quand même pas mal. Papa et Maman, ils voudraient que je sois toujours premier en tout. Mais je peux pas.
Ce qu'il y a,c'est que Monsieur Durand il arrive pas à être interressant pendant la classe. Il y a déjà qu'il est un peu fou avec ses régles et tout, mais c'est pas tout, ce qu'il nous apprend, il le fait comme si lui ça ne l'intéressait pas du tout. Si c'est pour avoir en cours la même chose que dans le livre, c'est pas la peine, autant apprendre ses leçons directement dans le livre. Alors, moi, souvent j'écoute pas pendant les cours. Je rêve à des trucs. Comment ça serait si j'étais explorateur dans la forêt Amazonienne ou des choses comme ça.
L'année dernière dans la classe de Madame Vairoux dès fois j'écoutais plus du tout ce qui se passais. Je faisais semblant d'écrire en Arabe. C'est dans "Tintin au pays de l'or noir" que j'ai vu de l'écriture Arabe. J'ai trouvé que c'était drôlement beau. Alors je fais semblant. L'arabe ça s'écrit de droite à gauche. Déjà, ça c'est pas facile à faire du premier coup. Après, avec l'habitude ça va. Les autres à me voir faire comme si je savais, ils ont cru que je savais vraiment. C'était drôle .
C'est aussi dans la classe de Madame Vairoux que ça a commencer les bouteilles de lait. C'est un ministre qui a dit qu'il fallait que tous les enfants boivent du lait. Alors, un jour, quand on est entré dans la classe, il y avait plein de casiers à bouteille entassés dans le fond . C'était ça, le lait qu'on devait boire tous les jours. En rentrant de la récréation de 10 heures, le matin, c'est l'heure du lait. La maitresse elle nous distribue les bouteilles, en même temps il faut qu'elle les ouvre parce que c'est des bouteilles à capsule et il faut un ouvre-bouteille pour ça.
Depuis, j'ai changé de classe mais pour le lait, c'est toujours pareil. Il est pas bon .
C'est du lait "pasteurisé", c'est marqué sur les bouteilles. C'est de petites bouteilles marron. On a chacun la sienne. Je sais pas ce que c'est "Pasteurisé", la maitresse elle a dit que c'était qu'il y avait pas de microbes dedans grâce à Monsieur Pasteur, celui de la râge. En tout cas, c'est bien moins bon que le vrai lait, celui que je vais chercher à la ferme chez Grand'mère Irma, qui est tout chaud sorti de la vache. C'est même pas bon du tout ce lait fait comme il dit qu'il faut boire, Monsieur Pasteur. Mais c'est obligatoire, alors je le bois quand même.

A l'école, il ya plein de copains qui sont pas vraiment Français. Il y a luc Ozibovitch, lui il est Polonais. Enfin, c'est son père qui est Polonais. Il y aussi plein d'Italiens. Perrucca, le fils du marchand de vélo. Il ya aussi Rodolfi, c'est un copain au papa de Perrucca qu'est champion cycliste, eh bien le fils Atillio, il est aussi dans ma classe. Il y a aussi Sanchez, Santacata. Leurs Papas à tous, ils sont arrivé en France avant la guerre. Dès fois, leurs Pépés et leur Mémés sont aussi en France. Mais pas souvent. Dans la rue, en face de la maison, les Polianoff, c'est le Papa et la maman de Katia, je jouais avec elle quand j'étais tout petit, eh bien ils ont plus personne. Enfin si, ils ont de la famille en Russie mais ils savent pas parce qu'ils ont pas de réponse aux lettres qu'ils ont envoyé.
Souvent, les gens quand ils parlent des étrangers ils disent les Polacs, les Ritals, les Espingouins, les Sidis, tout ça. Je trouve que c'est pas gentil. Katia, c'est peut-être une Russkoff, mais elle est drôlement gentille et sa maman aussi. Et les autres copains, c'est pareil. Leurs Papas et leut mamans, ils sont pareil que si ils étaient Français, sauf pour parler. Ils ont un accent. Des fois, ils sont durs à comprendre du premier coup mais c'est pas grave, en faisant attention on y arrive. Et puis, chez eux, il y a toujours des choses qui sont de leurs pays qu'on connait pas. Alors moi, quand je vais chez un copain comme ça et que je vois un truc que je connais pas, je demande et à tous les coups c'est pareil, ils se mettent à parler de leurs pays et c'est drôlement bien.
Chez les copains italiens et espagnols, il a toujours une drôle d'odeur, à cause de l'huile d'olive. Maman elle ne s'en sert pas de cette huile là. Elle prend de l'huile d'arachides. C'est de l'huile de cacahuètes. J'aimerais bien y gouter à l'huile d'olive ! Mais je sais pas si je pourrais un jour. On s'invite jamais à manger avec les copains. A gouter, des fois mais on mange pareil du pain avec du chocolat. Des Sidis, j'en ai pas comme copains. J'ai jamais vu des enfants Sidis, juste des hommes , jamais de femmes. Mais on en voit pas beaucoup, des Sidis, juste des fois dans la rue ou au marché.
Moi, j'en ai un peu peur des Sidis, ils ont une drôle d'allure. Et puis j'ai entendu à la radio que dans leur pays il y en a qui égorgent les autres avec des rasoirs. Ca fait peur.


Je suis content parce que cette année à l'école, on peut écrire avec un stylo à plume. Le maitre, il veut bien. Jusqu'à maintenant à l'école, il fallait qu'on écrive à la plume. On a toujours les encriers sur les tables, mais il y a pas beaucoup qui s'en serve.... Avant, moi j'écrivait à la plume sergent-major. C'est celles que je préfère. Et puis c'est les mieux pour faire des fléchettes.
J'ai de la chance, Papa il a bien voulu me donner son vieux stylo quand on lui en à offert un autre. Il est vert et noir et la plume, c'est une vraie plume en or. C'est drôlement bien d'écrire au stylo, y a pas à tremper la plume dans l'encrier toutes les cinq minutes. Et puis on fait moins de taches. Enfin, moi j'en fais presque plus jamais maintenant,mais quand même c'est mieux le stylo ! C'est parce qu'on sait bien écrire avec les pleins et les déliers qu'on a le droit de s'en servir. Mais on a pas le droit au Bic. Il y a des copains, ils ont voulu écrire avec à l'école, le maitre l'a interdit. C'est dommage, parce qu'avec un Bic, tu peux plus faire de taches du tout. Sauf quand il fuit, mais là, c'est pas pareil.
On dit qu'en 6°, on a le droit, mais ça dépend où. Au lycée, à Sceaux c'est pas permis. Mais à Choisy, ma cousine elle a le droit de s'en servir. Mais elle est grande maintenant, elle va entrer chez Pigier. Elle veut faire secrétaire. Elle va apprendre la sténo. Ca a l'air bien ce truc. Elle m'a dit que c'était un peu comme un code secret. Seuls ceux qui ont appris la sténo peuvent lirent ce que tu écris quand tu écris en sténo. Et surtout ça fait que tu peux écrire très vite tout ce que les gens disent en parlant. Si tu essaye de faire la même chose avec l'écriture normale, tu y arrive pas parce que tu peux pas écrire vite comme les gens parlent. Avec la sténo, tu peux. Tous les espions connaissent la sténo, c'est sûr !
Revenir en haut Aller en bas
spirit
39° à l'ombre d'un strip
avatar

Nombre de messages : 1700
Date d'inscription : 26/03/2005

MessageSujet: Re: Petite école et souvenirs   Mer 29 Juin 2005 - 10:26

et bien Vilain quelle inspiration !!

Merci de nous faire partager ça !! Smile

arhhh la sténo je déteste par contre... ma mere écrivait en sténo sur ses p'tits journaux ou sur la liste des courses.... je comprenais rien... j'ai vraiment un problème général avec les écritures "abrégées", j'aime quand on écorche pas les mots, c'est idiot hein ?

Du coup, benh meme quand j'etais en fac, j'utilisais tres peu d'abreviations.. par contre du coup j'ai appris à écrire super vite !!!
vite mais en entier, je suis une bête Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Marylen
Electrocuteuse Innée
avatar

Nombre de messages : 1728
Age : 64
Localisation : Chez Cro-Magnon
Date d'inscription : 10/07/2004

MessageSujet: Re: Petite école et souvenirs   Mer 29 Juin 2005 - 15:11

Vilain a écrit:
Et puis j'ai eu la jaunisse à cause de ça et je suis resté fragile du foie depuis.

j'ai pas eu beaucoup de problème avec les maitresses.

ses cheveux qui sont très longs sur les cotés et chauve dessus.

Il en a tout un paquet de règles. Des règles en bois, toutes bêtes.


Il y a une autre méthode pour attacher les hannetons, mais j'aime pas trop. Au bout des morceaux de fil, on met un tout petit rouleau de papier qu'on enfonce , après, dans le derrière des hannetons. Moi, je suis sûr que ca leur fait mal. Les hannetons c'est comme les mouches, ça crie pas, mais ils durent pas longtemps quand on leur fait ça !

Je fais surtout des fautes parce que je fais pas bien attention,
j'écoute pas pendant les cours. Je rêve à des trucs.
.

En rentrant de la récréation de 10 heures, le matin, c'est l'heure du lait.

Souvent, les gens quand ils parlent des étrangers ils disent les Polacs, les Ritals, les Espingouins, les Sidis, tout ça. Je trouve que c'est pas gentil.ils se mettent à parler de leurs pays et c'est drôlement bien.

Moi, j'en ai un peu peur des Sidis, ils ont une drôle d'allure. Et puis j'ai entendu à la radio que dans leur pays il y en a qui égorgent les autres avec des rasoirs. Ca fait peur.


J'ai de la chance, Papa il a bien voulu me donner son vieux stylo quand on lui en à offert un autre.
Tous les espions connaissent la sténo, c'est sûr !
Tranche de vie...qui ressemble tant à la mienne ! j't'adooooooooe ! En tous cas tu m'as fait rire !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite école et souvenirs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite école et souvenirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Vos souvenirs d'école, Collège, Lycée
» Sally la petite sorcière
» ardoise d'école
» Mes vendanges, c'est ma petite scène d'automne !
» Jim Harrisson l'école du Montana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Detente :: Blabla-
Sauter vers: