Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chagrin d'amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MAidEN

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Chagrin d'amour   Dim 24 Juil 2005 - 19:13

Ma première histoire, mon premier véritable amour vient de se briser. Il y a 2 ans et demi, j’ai fait la connaissance sur Internet d’une fille. Après 2 mois de nuits passées à parler ensemble nous ressentions l’un pour l’autre quelque chose de fort, quelque chose d’unique, quelque chose de magique. Nous avons décidé de nous rencontrer, et là ce fut en tout les cas pour moi un amour extraordinaire.

Je l’ai sortie d’une relation difficile qui l’a étouffée durant 6 ans, son premier amour mais qui s’est usé. Je lui ai fait découvrir des choses, j’ai réussi à la rendre belle.

Elle m’a permis de prendre confiance en moi, de m’évader de mon contexte familial difficile, de me rendre tout simplement heureux. Elle ma motivé pour mes études j’ai eu mon BAC et mon BTS en me motivant pour notre avenir commun (aménagement ensemble…).
Nous avons partagé tant de choses, durant cette période nous avons eu un épanouissement mutuel très fort. Je lui ai donné tout : mon affection, mon temps, ma tendresse, mon Amour, mon corps, ma vie…peut être trop…

Nous avons passé quelques étapes difficiles, j’ai du apprendre a faire marcher un couple, apprendre a maîtriser mes émotions, j’ai fait des efforts sur des tas de choses étant donné que c’était mon vrai premier couple, j’ai appris a contrôler ma jalousie et ma personnalité trop possessive. Des étapes qu’elle avait déjà passé et qu’elle savait maîtriser. Elle a du attendre que je réussisse cela, mais aujourd’hui elle dit n’avoir plus l’envie d’attendre le reste, même consciente que cela se fera.

Le fait d’être avec elle me comblait de bonheur, je n’ai pas ressenti le besoin d’aller chercher ailleurs des amis, des sorties, des sports, des autres occupations afin de pouvoir m’éclater sans elle. Dès le début j’ai pris des distance avec mes amis de l’époque, étant tous les deux étudiants nous ne pouvions nous voir que les week-end, dans son petit appartement, j’y étais bien, loin de mes soucis, proche de celle que j’aimais. Chez elle c’était un lieu ou je pouvais m’évader, par rapport à ma vie de tous les jours.

Trop de poids pesait sur ces épaules, mon amour était peut être trop fort pour elle. Elle ne se sent plus capable d’assumer autant de responsabilités, elle ne veut plus être mon unique bonheur.

Etant plus âgée que moi, et ayant vécu dans un contexte familial très compliqué et difficile, elle a su se forger en femme très rapidement, elle a été indépendante malgré elle et cela la rendue extrêmement forte.

Il y a un mois, elle a rencontré quelqu’un pendant sa formation de BAFA, et le courant est très vite passé avec cette personne, ils sont devenus très proches amicalement dans un premier temps. Puis a la fin du stage tous les animateurs on fait un barbecue et a cette soirée il se sont embrassés. Un geste qui lui chamboula les idées, sa vision du couple la vision de notre couple. Cette personne dispose de qualités que je n’ai pas encore acquise comme l’engagement dans la vie ailleurs que en amour. Au début elle m’a dit qu’elle en savait plus ou elle en était par rapport a ses sentiments ses envies, mais elle a vite fais son choix, celui de tenter l’aventure avec cette personne, de ne pas laisser passer cette occasion. Cette nouvelle ma bouleversé, nous n’avions pas eu d’engueulade récemment ou autre chose et c’est pour cela que pour moi l’admettre a été terriblement difficile. J’aurais tellement voulu être à la hauteur de toutes ses espérances, tellement souhaiter pouvoir la combler à jamais.

Je voyais notre avenir ensemble, je la voyais mère de mes enfants, je nous croyais inséparables. Nous avions fait des projets, s’installer, vivre ensemble, les enfants…tout cela nous le voulions tous les deux. Cet été nous devions partir en vacances ensemble, découvrir plein de choses a deux.

Je me demande si je n’aurai pas toujours la sensation de trahison, que du jour au lendemain tout peut basculer, si je pourrai avoir confiance a 100% dans une autre femme. Je me demande si je pourrai en reconquérir d’autres, m’épanouir a nouveau, et réussir a donner autant que j’ai pu donner. Je me demande si j’aurai encore la force de faire confiance, et tout simplement d’aimer. Pour le moment je ne vois encore qu’elle, j’ai besoin de l’entendre de savoir ce qu’elle fait, sachant qu’elle sort avec lui j’ai quand même le besoin de savoir ce qu’ils font, où ils vont ce qu’ils projettent...

Tout s’est arrêté si brusquement, mon cœur a subit un électrochoc terrible et je ne sais pas si il s’en remettra. J’étais tellement sûr de moi, sûr d’elle sur de nous, sûr de notre avenir, cette nouvelle m’a bouleversé.

Je l’aime encore, c’est ça le plus dur, elle me donne l’impression d’avoir déjà tourner la page, elle reste de marbre devant moi, c’est dur a voir, c’est dur a accepter.

J’ai un énorme manque, je ne la voie plus le matin au réveil, je ne sens plus son odeur, ne peux plus caresser sa peau, je en peux plus embrasser ces lèvres, passer ma main dans ses cheveux, embrasser son coup, ni la regarder dormir. Si belle à mes yeux, jamais je ne pourrais l’oublier. Je ne peux pas effacer ces anciens messages, ceux qui me disent qu’elle ne peut pas être plus heureuse, que sa vie n’a pas de sens sans notre amour, que je compte plus que tout au monde pour elle, et surtout, qu’elle m’aime. Je ne peux pas tirer de trait sur tout ça, en tout cas pas si vite.

Je dois me reconstruire, le plus dur est à venir, j’ai besoin de sortir, de reprendre des relations amicales avec des nouvelles personnes. Mais pour le moment ma plaie est encore bien ouverte je souffre, j’ai mal, quelque chose m’est tombé sur la tête avec une telle force et à un moment où je ne pouvais pas l’imaginer. J’ai besoin de personnes ayant déjà surmonté une telle situation, de conseils pour pouvoir m’en sortir : Aidez moi s’il vous plait.
Revenir en haut Aller en bas
Deliege

avatar

Nombre de messages : 3537
Age : 55
Localisation : Entre le Vatican et Diên Biên Phu
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Chagrin d'amour   Dim 24 Juil 2005 - 20:33

Cher Bonhomme,
Te donner un conseil c’est difficile. Parce que ce que tu vis, il n’ y a que toi qui puisses aller jusqu’au bout, dans la souffrance d’abord, dans ta remontée ensuite. Etre avec toi à 100 % bien sûr ! Juste que la vie vaut d’être vécue même quand on a mal à en crever. Et que c’est d’abord en toi qu’il y a la force nécessaire pour continuer. Branche toi sur nous pour l’ énergie !! Courage bonhomme !!
Pierre


Dernière édition par le Lun 25 Juil 2005 - 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Chagrin d'amour   Dim 24 Juil 2005 - 20:50

MAidEN a écrit:
j’ai réussi à la rendre belle.

Quel cadeau que celui là ! Je pense que l'on est ce que nous dit le regard de l'autre quand ses yeux se pose sur nous. Il est plus facile de rendre quelqu'un laid que beau, et là, chapeau bas, c'est un cadeau rare et précieux.

mon fi a écrit:
Je lui ai donné tout : mon affection, mon temps, ma tendresse, mon Amour, mon corps, ma vie…peut être trop…

Finalement, le plus dur est de trouver la bonne mesure de ce que l'on donne. Pas assez est insuffisant. Trop étouffe. Mal est à côté de la plaque...
Faut toujours se ménager un truc à soi, inviolable, personnel et sacré.
Ne jamais donner au point de s'oublier...

mon grand a écrit:
Nous avons passé quelques étapes difficiles, j’ai du apprendre a faire marcher un couple

Première expérience, premier apprentissage. Puis ensuite, on continue toujours à apprendre, parce que rien n'est jamais parfait, parce qu'on évolue, que les temps changent et nous aussi, et qu'on cherche toujours "comment faire".... Pas facile ! C'est pas parce qu'on est adultes qu'on a tout le savoir, loin de là.

Citation :
elle dit n’avoir plus l’envie d’attendre le reste

Plus l'envie ou plus la patience ? Ce sont deux notions très différentes...

mon fiston a écrit:
Le fait d’être avec elle me comblait de bonheur, je n’ai pas ressenti le besoin d’aller chercher ailleurs des amis, des sorties, des sports, des autres occupations


Ça c'est une erreur monumentale. Ça rejoint le paragraphe premier. Je crois qu'on ne peut pas se sentir "complet", si l'on ne se ménage pas quelque chose à soi. Cela ne nuit en rien la qualité d'une relation, dès lors que ça reste dans le domaine du raisonnable. Par exemple, si toutes les nuits monsieur rentre à 5 h du mat, c'est pas possible. Mais un couple qui fait TOUT ensemble, c'est pas possible non plus.
Besoin de s'oxygéner, de se ressourcer, pour avoir le plaisir de se retrouver et de se raconter des choses nouvelles, pour être bien dans sa peau.
Et puis dans un couple, les goûts peuvent diverger sans que cela empêche de s'aimer. L'un pratiquera la photo, l'autre le dessin. L'un ira faire des randonnées, l'autre préfèrera lire. Rien n'est incompatible, à partir du moment où le respect demeure.

MAidEN a écrit:
Trop de poids pesait sur ses épaules, mon amour était peut être trop fort pour elle. Elle ne se sent plus capable d’assumer autant de responsabilités, elle ne veut plus être mon unique bonheur.


Je le pense, oui. Il est très difficile de demander à UN de porter le poids de DEUX. Trop d'amour étouffant devient invivable. Trop d'indifférence aussi (manque de preuves). Le plus difficile est de trouver le juste milieu dans le partage à deux et dans la liberté individuelle.
Ce n'est même pas un débat axé sur les premières amours, c'est bien connu, le problème demeure au sein des adultes. Certains ne comprennent jamais et ne comprendront jamais.

mon fifi a écrit:
ayant vécu dans un contexte familial très compliqué et difficile, elle a su se forger en femme très rapidement, elle a été indépendante malgré elle et cela l'a rendue extrêmement forte.


Et sûrement exigente, ce qui est normal. Lucide sur un tas de trucs. Presque "décalée" par rapport aux jeunes femmes de son âge. Les expériences malheureuses font grandir plus vite que la musique.


mon garçon a écrit:
Cette personne dispose de qualités que je n’ai pas encore acquises comme l’engagement dans la vie ailleurs que en amour.

On rencontre toujours plein de monde, des gens différents, quand on bouge un peu. Cette personne un peu plus âgée a un parcours différent, s'est ouverte à plein de choses et s'est forcément enrichie dans ses engagements divers.

mon grand a écrit:
J’aurais tellement voulu être à la hauteur de toutes ses espérances...

Tu n'as pas encore eu l'occasion de vivre ce que d'autres ont vécu. Il faut du temps pour chacun. Du temps pour aborder la vie, pour faire des choix d'engagement, pour se forger des opinions. Il faut pour cela s'ouvrir au monde, beaucoup parler, écouter, regarder, comprendre. Tout vient, un jour ou l'autre. Chacun à sa vitesse.
On ne peut pas demander à quelqu'un de sauter des étapes, pour s'accorder à l'autre en face. Ses espérances sont peut-être énormes, trop pour toi dans l'immédiat. Chaque chose en son temps.


MAidEN a écrit:
Je me demande si je n’aurai pas toujours la sensation de trahison, que du jour au lendemain tout peut basculer, si je pourrai avoir confiance a 100% dans une autre femme. Je me demande si je pourrai en reconquérir d’autres, m’épanouir a nouveau, et réussir a donner autant que j’ai pu donner. Je me demande si j’aurai encore la force de faire confiance, et tout simplement d’aimer.

Ces appréhensions me semblent inévitables. Mais au fond, on sent très bien quand on peut donner des bouts de confiance. Quelqu'un m'a dit très récemment "il ne faut jamais donner TOUTE sa confiance, mais "DES" confiances". Je crois que c'est un bon conseil.
Il serait dommage de douter de quelqu'un de sincère, et il serait destructeur de donner toute sa confiance à n'importe qui.
Reconquérir quelqu'un d'autre, évidemment oui, que c'ets possible ! Tu n'es qu'à l'orée de ta vie, il y a toujours quelqu'un quelque part quand on a 20 ans.... et je me le dis encore pour moi-même !
Tu t'épanouiras, et peut-être seras-tu surpris, parce que dans une relation plus égalitaire, tu t'épanouiras bien plus que ce qu'il t'a semblé t'épanouir dans ta précédente relation.
En fait, tu le dis toi-même : ça t'a permis d'échapper au contexte familial difficile.
Une vraie belle relation est celle qui ne permet pas de s'échapper, mais de construire d'emblée.
Ça n'a rien à voir.

Mon fils a écrit:
Pour le moment je ne vois encore qu’elle...

Attends, c'est tout frais. Trois jours ! Alors il me semble normal que tu aies un mal fou à regarder autrement et ailleurs.
Par contre, chaque minute travaille pour toi. Le temps n'a l'air de rien, il est pourtant un phénomène de cicatrisation. Simplement, quelle torture, que ce temps qui n'en finit pas... pour l'instant !
Rien n'est jamais figé ni définitif. Tu peux me croire...

mon grand a écrit:
Je dois me reconstruire, le plus dur est à venir, j’ai besoin de sortir, de reprendre des relations amicales...


Voilà exactement ce qu'il faut faire ! TE reconstruire.
Construire en et autour de toi un tas de choses enrichissantes, t'ouvrir au monde, t'ouvrir aux êtres, communiquer, aimer les gens tels qu'ils sont, développer la palette de tes connaissances, construire ton avenir social, culturel, affectif auprès d'amis ou de simples relations.
Peut-être te découvrir une passion ou des passions pour des choses à faire. Regarde, le théâtre et l'écriture sont entrés de plein fouet dans ma vie il y a 5 ans ! Jamais je n'avais ouvert la porte à ce qui me faisait profondément envie ! Ce fut une erreur de ma part que d'ignorer tout cela si longtemps.
Tu as toi aussi un tas de choses à découvrir au fond de toi... et toute la vie entre tes mains de beau jeune homme !

Et du courage, je sais que t'en as plein... !
Tu es beau dehors et beau dedans, mon fifi.
L'oublie pas...
bisou I love you

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Chagrin d'amour   Dim 24 Juil 2005 - 21:19

Les grandes joies comme les grands malheurs ne se partagent pas...
Envie de te dire que tu n'as pas fait d'erreur. Ou plus exactement, que tu as fait, ce qu'on appelle en droit "une erreur invincible". C'est à dire que tu pouvais pas faire autrement...
Car je trouve formidable ce que vous avez vécu tous les deux...De toute évidence, vous avez formé un VRAI couple : vous vous êtes entraidés, et tout et tout...
Je vais pas, aujourd'hui que tu es en pleine "tempête émotionnelle", essayer de tout comprendre, de tout rationnaliser.
Alors, je vais te raconter une de mes histoires...
Un jour, une compagne m'a quitté. En quelques minutes.
Une histoire de fou. Car elle devenue "folle". Personne, ni ses parents, ni sa fille, ni ses amis et encore moins moi ne savons ce qui s'est passé, ce qui se passe. Elle est partie une après-midi avec un petit baluchon, droit devant elle et elle vit quelque part en France, du côté de Bordeaux, je crois bien. Je ne l'ai jamais revue, je n'ai jamais pu lui parler. Elle s'est disputée et a rompu avec absolument tout son entourage pour vivre nul ne sait quoi.
J'ai évidemment cru que j'allais pèter un cable. Et cela a duré des jours, des semaines...
Je m'en suis sorti. Très bien. Mais ça n'a pas été tout seul, tu t'en doutes...
J'ai ramé...

  • Je me suis dit que c'était son droit. Ben oui... Qui a écrit que la justice existait ? Que son devoir était de rester avec moi ?
  • J'ai essayé de vivre vingt quatre heures à la fois. D'examiner ce que je pouvais changer. Et surtout, surtout, d'accepter ce que je ne pouvais pas changer. Et chaque 24 heures, si je découvrais que je pouvais changer quelque chose, progresser un peu, je le faisais le plus vite possible, sans tergiverser.
    Ainsi par exemple, tu as décidé aujourd'hui de t'exprimer ici. Voilà une décision, peut-être pas la meilleure, je ne sais pas, mais tu as AGI.
    Et demain, tu poseras ici une autre question. Ou bien tu partiras faire une balade. Ou tu t'inscriras à un club d'aquariophiles. Pour toi.
  • Je me suis persuadé que je n'étais pas "foutu". Que la vie me réserverait encore des tas de surprises. Des bonnes. Des mauvaises.
  • J'ai pensé qu'on se fait toujours avoir par ou on ne s'y attend pas. (Je remplace le mot "avoir", par e****er).

Tu as fait tout ce qui était à ta disposition pour vivre heureux. Tu as prouvé que tu pouvais le faire. Pour le moment, il te faut vivre pour toi. Pour être beau et fort. Pour toi. Et un jour, un jour pas comme les autres, tu rencontreras quelqu'un. Ce sera pas demain, bien sûr, faut attendre que la tempête se fasse brise... Mais ce sera, sans aucun doute, après-demain.
Patience.
Et demain, quand tu te lèveras, que feras-tu de ta journée pour avancer d'un petit pas ? Ce petit pas de ces 24 heures là. Seulement celui-là, ce petit pas de ce lundi 25 juillet 2005.

A te lire, et... bisou...
Revenir en haut Aller en bas
Coquelicot



Nombre de messages : 487
Localisation : dans les champs...
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Chagrin d'amour   Ven 12 Aoû 2005 - 11:14

Je viens de voir ton fil alors je vais me permettre d'y ajouté mon ti grain de sel.

MaiDen il n'y a pas d'âge, ni de personnalité pour vivre ce que tu vis en ce moment.

Tu as vécu une belle histoire d'amour et celle-ci forcément laissera des traces indélébiles sur ta personnalité future.
Elle ne doit pas faire de toi un homme aigri, blasé ou indifférent envers les femmes et l'amour que tu rencontreras encore, sois en persuadé.

Tout ce que te dit Romane est si juste qu'il n'y a rien à ajouter !

Il faut considérer votre histoire comme un bel échange qui ne pouvait durer qu'un temps, mais si vous ne vous retrouvez pas un jour, c'est qu'il y manquait "le truc" fondamental qui crée le vrai couple...comme il en existe pourtant. Il faut y croire et travailler sur toi pour exister par et pour toi.

J'ai un garçon qui j'en ai peur, prend avec sa petite amie qui elle a son âge, le même chemin que toi...vers la rupture.
Je ne dis pas que tu as adopté son genre rédibitoire d'attitudes, mais

Certes dans le couple, l'admiration est de mise, mais elle ne doit pas exister en sens unique. Et pas au point d'adopter une attitude soumise à ce qui devient...des injonctions aux désirs de l'autre. Parce qu'alors n'existerait ou disparaitrait le respect, et sans respect rien ne peut exister.

Bisous chaleureux à toi MaiDen

flower
Revenir en haut Aller en bas
ronronladouceur
Prout Chef
avatar

Nombre de messages : 2608
Localisation : ciel nymbé d'étoiles
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Chagrin d'amour   Ven 12 Aoû 2005 - 21:39

MAidEN a écrit:
J’ai besoin de personnes ayant déjà surmonté une telle situation, de conseils pour pouvoir m’en sortir : Aidez moi s’il vous plait.
L'on pleure ses amours perdues, et puis cela passe... Puis vient le jour béni où l'on se remémore le bonheur d'avoir aimé... Et l'on se dit : Mon souvenir d'elle est heureux...

Le monde est en nous... Qu'avons-nous véritablement perdu?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chagrin d'amour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chagrin d'amour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chagrin D'amour
» Amour du passé
» La Sérénissime
» Le S.D.F. ( Théâtre)
» ELLE S'APPELAIT SARAH de Tatiana de Rosnay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Detente :: Blabla-
Sauter vers: