Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 professeur de Français à la recherche d'idées et de contacts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
defisem



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: professeur de Français à la recherche d'idées et de contacts   Mer 27 Juil 2005 - 14:59

Bonjour à toutes et à tous,
professeur de Français depuis plus de dix années, j'aimerais entrer en contact avec des collègues qui donnent les mêmes cours que moi. Je travaille dans le secondaire en Belgique et mes élèves ont entre 13 et 19/20 ans. Je suis à la recherche de livres à leur proposer et des travaux y afférent. Il se peut qu'en septembre, jesois amené à donner des cours de remédiation en lecture pour des élèves de 13-16 ans. Auriez-vous des idées et des échanges à me proposer?
Merci pour votre compréhension. incl36
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: professeur de Français à la recherche d'idées et de contacts   Mer 27 Juil 2005 - 16:13

Bonjour cher(e) skyneteur(se). Je suis belge également... Mais pas professeur.
Bonne idée que cet échange.
Il y a ici pas mal de parents munis d'ados...
Pourrais-tu développer un peu et nous exposer les pistes que tu as déjà explorée, et les pistes auxquelles tu penses ?
Bonne chasse sur Liens utiles !
Revenir en haut Aller en bas
defisem



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: cher (e) Rizlabo   Mer 27 Juil 2005 - 16:21

Je ne vais pas te donner des cours de littérature ni de linguistique en ligne. Tout ce que je peux te dire, c'est que j'axe tous mes cours sur la lecture, l'observation et le débat d'opinion. J'aimerais d'ailleurs correspondre cette année avec une ou des classe(s) francophone ou phile(s). La pratique de l'écriture et de la lecture sont essentiels.
A bientôt peut-être incl36
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: professeur de Français à la recherche d'idées et de contacts   Mer 27 Juil 2005 - 16:30

C'est pas ça que je veux dire, évidemment.
Mais c'est pas la peine que l'on parle de Jack London, Croc Blanc.
Je suppose que tu as déjà exploré le grand classique...

Les contes philosophiques ?
Revenir en haut Aller en bas
defisem



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: réponse Rizlabo   Mer 27 Juil 2005 - 16:43

Tu ne devrais pas dénigrer trop vite les "classiques" qui, s'ils sont parfois pénibles à la première lecture, ne sont pas moins intéressants quant aux thèmes abordés. Il est vrai que dans le programme imposé, il y a du Molière, du Balzac...tous des archi-connus mais vu mon ancienneté, je m'autorise à abreuver mes élèves de Camus, de Le Clézio, de Colette, d'Amélie Nothomb (super!)....
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Ange

avatar

Nombre de messages : 3582
Age : 42
Localisation : LESTREM-PDC
Date d'inscription : 08/03/2004

MessageSujet: Re: professeur de Français à la recherche d'idées et de contacts   Mer 27 Juil 2005 - 17:26

Bienvenu parmis nous...
Je ne suis pas du métier (j'en vois certains qui vont s'empresser de dire que je ne suis du métier de rien même pas de celui des attrappes mouches), mais je suis certaine que tu arriveras à rencontrer des collègues ici... tout le monde fini par venir nous dire bonjour sur les liens Rêve
Revenir en haut Aller en bas
Clélia



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: professeur de Français à la recherche d'idées et de contacts   Mer 27 Juil 2005 - 17:31

Faire de la remédiation en lecture à des 13-16 ans, c'est difficile parce qu'il n'y a pas beaucoup de romans de littérature jeunesse pour eux. Soit les romans sont trop longs, l'écriture est trop petite, le livre est trop peu attrayant, soit les héros sont trop jeunes et les histoires, les préoccupations ne sont plus de leur âge. Je peux te donner une liste de romans de littérature jeunesse qui ne marchent pas mal vers 13 ans, au delà je ne sais pas. J'ai un livre aussi qui propose plein d'activités de lecture mais je ne sais pas si je peux t'en donner les référence ici.
Revenir en haut Aller en bas
defisem



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: cher(e) Clea   Mer 27 Juil 2005 - 17:37

Grand merci pour ta réponse; il est vrai que pour cette tranche d'âge il n'est pas aisé de déniché "les perles rares". C'est pourquoi je me lance (c'est un début) dans les discussions sur Forum. On ne sait jamais et à force de travailler un peu seul, on a tendance à "tourner en rond". Je crois que tu possèdes mon adresse e-mail puisque je l'autorise et je serais ravi de prendre connaissance du livre en question et d'en discuter.
Grand merci incl36
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: professeur de Français à la recherche d'idées et de contacts   Mer 27 Juil 2005 - 18:22

Clélia, tu peux évidemment donner les références ici, c'est intéressant.

Defisem, parallèlement à ce fil qui a commencé à vivre, je t'invite à venir te présenter dans Membres et de signaler ce fil ouvert, afin de permettre à ceux qui vont venir te souhaiter la bienvenue, de venir ensuite ici discuter s'ils le souhaitent.

Ensuite, je vais revenir ci-dessous pour une réponse plus circonstanciée... quand je serai moins importunée par la chaleur écrasante. Anéantie, là....

à vite ! Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: réponse Rizlabo   Mer 27 Juil 2005 - 18:50

defisem a écrit:
Tu ne devrais pas dénigrer trop vite les "classiques" qui, s'ils sont parfois pénibles à la première lecture, ne sont pas moins intéressants quant aux thèmes abordés. Il est vrai que dans le programme imposé, il y a du Molière, du Balzac...tous des archi-connus
Pas si vite... Il y a du malentendu dans l'air...
Je dis "classique", non pas au sens "ancien, figé dans le marbre", mais je veux parler des bouquins que (j'imagine), les professeurs de français proposent en standard...
Tu a écrit:

Vu mon ancienneté, je m'autorise à abreuver mes élèves de Camus, de Le Clézio, de Colette, d'Amélie Nothomb (super!)
Voilà ce que je voulais savoir...

Pas de Prévert, du Léo Ferré, du San-Antonio, des BD, TITEUF ?
Revenir en haut Aller en bas
Clélia



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: professeur de Français à la recherche d'idées et de contacts   Mer 27 Juil 2005 - 18:53

C'est un livre de Christian Poslaniec qui s'appelle "Donner le goût de lire" aux éditions du Sorbier. Il relate des expériences faites dans divers établissements scolaires. J'ai lu ce livre l'an passé. J'y ai trouvé de bonnes idées mais je n'ai pas pu les mettre en pratique encore car je ne travaillais pas cette année.
Revenir en haut Aller en bas
defisem



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: prof de Français en mal d'inspiration   Mer 27 Juil 2005 - 19:00

Chère toi, dont j'ignore tout, je me dois de t'indiquer que nous sommes tenus de respecter certaines directives assez précises concernant les matières à voir. Tu l'ignores mais j'ai déjà eu quelques discussions assez agitées avec certains parents qui ne partageaient pas du tout ce que je proposais à leurs jeunes adultes. Les "réacs-anars-polémistes..." ne sont pas très en vogue dans l'institution d'enseignement catholique. Quant à Titeuf, permets-moi de douter de l'intérêt de cette BD pour des jeunes qui ont bien plus de seize ans!
Au plaisir de te lire
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: professeur de Français à la recherche d'idées et de contacts   Mer 27 Juil 2005 - 19:11

Ah... J'avais cru lire 13-18 ans... Mon fils est fan, et je trouve que ça ouvre des discussions intéressantes, Titeuf...

J'ai fait lath-maths au collège st-servais, et notre magicien de prof (S.J.) nous a fait faire des ateliers pendant 2 ans, par groupe de 4. Avec montage audiovisuel à la clé (c'était l'extrême pointe du progrès, fin des années '60). Je me rappelle m'être colleté avec Péguy (que je n'aimais pas, mais je me rappelle encore de "Voici la large plaine, et l'océan des blés")... Des copains plus chanceux se sont plongés dans Baudelaire, Rimbaud... En illustration sonore, "Thank you Satan", de Leo Ferré. Les parents aimait bien, nous on adorait, mais j'imagine que ce prof devait ferrailler contre un tas d'ennuis.... Inutile de dire qu'on faisait bloc autour de ce prof, qui a d'ailleurs prononcé l'oraison funèbre de L.Ferré, à la demande de sa famille.

Je suis belge, liégeois, et jeune quinqua...

A te lire !
Revenir en haut Aller en bas
defisem



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: cher Rizlabo   Mer 27 Juil 2005 - 19:22

Je suis enseignat au Collège Saint-Servais de Namur! Je suis jeune quadra (moi!) et je ne te cache pas que ce que je propose au niveau matière à mes élèves relève du plus grand intérêt pour moi. J'ai essayé d'étudier Gainsbourg (dont j'étais et je resterai le fan le plus inconditionnel), j'ai tenté "Le journal d'un fou", je me suis pris d'affection pour le seul livre valable à mes yeux sur le monde de la nuit "C'est beau une ville la nuit" et j'en passe. Mais il me semble que le professeur, face à de tels écrits, prend une place et une dimensions énormes. On se doit d'ouvrir les yeux, de proposer mais sans plus, sinon on laisse trop facilement paraître nos émotions.
A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Marie-Ange

avatar

Nombre de messages : 3582
Age : 42
Localisation : LESTREM-PDC
Date d'inscription : 08/03/2004

MessageSujet: Re: professeur de Français à la recherche d'idées et de contacts   Mer 27 Juil 2005 - 21:42

Il y a deux ans mon filleuil qui a aujourd'hui 19 ans, avait une professeur de français qui evant le peu d'intérêt que portaient ses élèves à la lecture a trouvé une parade : au lieu de leur faire lire les livres qu'elle voulait leur faire lire elle leur a montré l'adaptation cinématographique la plus récente... C'est certain c'est contestable, ce n'est pas en regardant une vidéo qu'on apprend à lire... mais c'était une idée, mais je ne suis pas certaine que cela faisait partie de son programme et qu'elle ne se soit permis là de passer outre ce dit programme sans demander l'avis de personne !
Ceci étant pour répondre à ta remarque sur ce que les parents apprécient de voir ou pas enseigné à leurs enfants.
Revenir en haut Aller en bas
defisem



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: chère Marie-Anne   Mer 27 Juil 2005 - 22:06

Je te remercie pour ta réponse mais comme tu le dis toi-même, ce n'est pas la panacée . Je l'ai fait pour "Eugénie Grandet"; le film n'a pas vraiment passionné mes grands malgré la magnifique prestation d'Aznavour. En fait, il n'y a pas de recette miracle, il n'existe que des bonnes idées. C'est le pourquoi du comment de ma présence sur ce forum.
Encore merci. Je pensais à ta première idée:" le mystère de la chambre jaune". Pourquoi pas chez les 14/15/46 ans?
Au plaisir de te lire
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: cher (e) Rizlabo   Jeu 28 Juil 2005 - 5:00

defisem a écrit:
J'aimerais d'ailleurs correspondre cette année avec une ou des classe(s) francophone ou phile(s). La pratique de l'écriture et de la lecture sont essentiels.

Entre 13 et 19 ans, les jeunes ont-ils encore autant de difficulté dans la pratique de la lecture et de l'écriture, pour envisager de correspondre avec des classes de chez nous ?
Mon fils, en classe de 5ème (c'est-à-dire chez nous 12-13 ans), a correspondu avec une école d'Amazonie (espagnol).
A 15 ans, il est parti avec un groupe dans une ferme intégrale du Honduras (espagnol toujours) pour travailler sur place avec les paysans honduriens.

La pratique de lecture et d'écriture de l'espagnol, ne s'agissant pas de sa langue natale, plus ou moins aléatoire comme on peut l'imaginer, n'a pas empêché ces deux expériences d'être positives et chargées d'échanges.

Citation :
Mais il me semble que le professeur, face à de tels écrits, prend une place et une dimensions énormes. On se doit d'ouvrir les yeux, de proposer mais sans plus, sinon on laisse trop facilement paraître nos émotions.

Là, je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi (sauf si j'ai mal compris, mais tu me le diras)
Laisser paraître nos émotions, c'est entre autres témoigner de l'impact d'une lecture, d'un spectacle, etc..., prouver que l'oeuvre est porteuse de messages, de beauté, etc... et donc transmettre à autrui l'envie d'aller y voir de plus près.
J'enseigne notamment l'art du théâtre à des enfants, des ados et des adultes. Je ne pourrais pas exercer si j'avais peur de dévoiler mes propres émotions. Cela me semble incontournable, un élément essentiel dans la transmission, une passerelle généreuse et spontanée.
Enseigner sans y mettre ses tripes, donner de soi, de son soi profond, est incompréhensible à mon sens. Et surtout très frustrant pour soi et pour les autres.
C'est principalement à coups d'émotions que j'arrive à faire passer les choses auprès de mes jeunes ou moins jeunes comédiens.

L'écriture et la lecture sont intimement liées aux jeux du théâtre, et interpellent la sensibilité. A la forme, au fond, à la réflexion personnelle et partagée, à ce que l'on en fait par soi-même.

J'en connais qui transmettent le théâtre par la technique pure, et cela me dérange. Il manque l'essentiel, justement. Au niveau final, c'est à dire le spectacle, la différence est énorme. Les comédiens passent à côté du coeur de leur activité....

Dans l'écriture (donc la lecture), il faut tenter "la totale" pour montrer aux jeunes la richesse du capital, l'évolution, les possibilités de création, tout cela dans le tremblement de soi-même, les fissures du mur d'ignorance et le jaillissement des multiples émotions suscitées par ces découvertes.
Pour moi, tout est permis !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: cher Rizlabo   Jeu 28 Juil 2005 - 6:17

defisem a écrit:
Je suis enseignat au Collège Saint-Servais de Namur!
Tiens tiens, j'ai fait deux ans aux FNDP avant d'émigrer à l'UCL... J'ai donc bu jusqu'a la lie la culture jésuite...

Tu a écrit:
je me suis pris d'affection pour le seul livre valable à mes yeux sur le monde de la nuit "C'est beau une ville la nuit"
Aaaaaaaaaaargh ! Bohringer ! Figure-toi que je l'ai acheté trois fois, et finalement offert trois fois. C'est dire si je suis fan. Il ne se passe pas une semaine sans que ce bouquin ne "sonne" dans un recoin de ma mémoire. Curieux, cette force évocatrice de "C'est beau une ville la nuit"...

Quant à ne pas laisser passer tes émotions, il s'agit d'un professionalisme qui t'honore. Mais franchement, je serais heureux, moi, que mes enfants profitent de la passion de leurs professeurs, qui pour Gainsbourg, qui pour Gainsbarre. En anglais, pour traduire Rory Gallagher ou Dylan (je n'aime pas Dylan, mais ses poèmes sont très beaux). En maths, apprendre à aimer la magie du nombre "pi". En chimie, l'apprentissage des boules puantes... On sent si fort la pédagogie de laboratoire dans les cours que je comprend leur écoeurement...
Ce qui ne veut pas dire que l'on puisse "avaler" le programme par ailleurs.
Mais pourquoi s'obstiner à leur farcir le crâne d'auteurs dont ils n'ont manifestement rien à faire, et qu'ils s'empressent d'oublier ? Je pensais que les méthodes avaient évolués depuis un demi-siècle et je constate qu'en fait de réformes, on a donné dans le cosmétisme. Dommage.

Prenons le problème autrement. Je suis certain que beaucoup de profs n'oseraient pas donner des cours à des adultes un peu plus sûrs d'eux. Ils se feraient jeter sans ménagement. Il m'arrive si souvent de bouillir de rage (en silence) à la lecture des travaux de mes enfants... On sent si bien le manque d'intérêt du professeur pour son propre travail, que je préfèrerais que l'on admette une passion pour Barbara Cartland. Pourquoi pas ?
Revenir en haut Aller en bas
defisem



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: Cher Rizlabo   Jeu 28 Juil 2005 - 12:49

J'ai compris très rapidement que tu étais un communicatif dont l'enthousisme ne s'altère que difficilement mais tu peux essayer de me comprendre: moi aussi, j'ai suivi le même cursus universitaire que toi mais les années ont passé et je n'ai que trop rarement rencontré chez mes jeunes (sauf exceptions et il y en a heureusement) un écho favorable à ce que propose. Pourquoi? Parce que, dans une classe de 25 grands ados, il existe de telles différences intellectuelles et inexorablement sociales qu'il est impossible de guider ce petit monde dans la même direction et à la même vitesse. Je me pose une autre question, elle me taraude de plus en plus: est-il bien nécessaire d'imposer des ouvrages, de faire effectuer des travaux sur ceux-ci? Pourquoi pas une grande bibliothèque où chacun viendrait chercher et donc découvrir ce qu'il veut? Le professeur Jacqard défend bec et ongles ce type de démarche. Des découvertes "à la carte", c'est peut-être la moins mauvaise solution. Le professeur jouerait alors un rôle de guide; "explicateur". Voilà, je te laisse méditer sur ces quelques considérations mais je peux déjà t'annoncer que je vais refaire découvrir à mes gars et garces "Voyage au bout de la nuit" et "Extension du domaine de la lutte" de Houellebecq
Au plaisir de te lire
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: professeur de Français à la recherche d'idées et de contacts   Jeu 28 Juil 2005 - 13:51

La mère de mes enfants est prof de français en professionnelle... Tu peux imaginer les heures de discussions passionnées et passionnantes ?
Elle me dit qu'elle a renoncé au programme. Elle cherche juste à susciter les discussions sur les sujets pouvant les intéresser, et elle tâche de faire mettre à ces élèves les mots pour exprimer leurs sentiments. Elle essaye d'élagir leur palette d'outils...
Je suis assez conscient de la difficulté d'enseigner. Je reconnais que je n'aurais pas la patience.
Elle a été également confrontée à ces fameuses classes de remédiation. Diagnostic : foutaise, impossible. Parce qu'on lui confie un tel pour l'orthographe, un autre pour l'accord du participe passé, et un autre encore pour la conjugaison. Résultat : tirage au sort, et on bricole...
Tout ce que je puis dire, et je lis que tu as compris, je crois que je serais heureux que mes enfants aient un prof enthousiaste, n'ayant pas peur de prendre des risques. Les parents oublient trop souvent d'encourager les profs : personnellement, je ne manque pas, quand je peux, de les féliciter.
Revenir en haut Aller en bas
Clélia



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: professeur de Français à la recherche d'idées et de contacts   Jeu 28 Juil 2005 - 17:46

Nous sommes tous dans la même situation Defisem. Il faut avoir une classe, être confronté à la réalité quotidienne pour comprendre l'ampleur de la tâche.

Ce qui est difficile également dans ce métier, en dehors de l'hétérogénéité des classes, c'est que l'on ne sait jamais très bien si on a apporté quelque chose aux élèves ou ce qu'on leur a apporté ou ce qu'il restera de notre enseignement. Ceci me donne parfois le sentiment d'être inutile. Je me souviens d'une élève que j'ai retrouvée quelques années après l'avoir eue en première. Elle passait l'agrégation de Lettres Modernes et elle m'a dit que je lui avais donné le goût des Lettres. Cela m'a un peu surprise car je n'avais pas remarqué que je lui apportais quelque chose qui, pour elle, était essentiel. Cette rencontre m'a alors fait penser que ce qui est profond, essentiel est discret. Et sans doute n'ai-je rien apporté à d'autres élèves de sa classe ou pas grand chose alors que j'étais la même prof pour tous.

De plus, apprendre à un enfant à raisonner, à analyser, l'aider à affiner ses goûts, lui apporter la culture lui permettant d'appréhender la civilisation dans laquelle il vit et donc de savoir qui il est, cela prend du temps, c'est laborieux, ce n'est pas très amusant, cela peut même paraître très austère. Je conçois aisément que ce ne soit guère coté à notre époque. Personnellement, malgré les difficultés, je ne renonce à rien car les enjeux sont bien trop importants. Je ne vois pas très bien comment on peut préserver notre forteresse de civilisation (une forteresse bien fragile) sans ce travail discret et austère.
Revenir en haut Aller en bas
defisem



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 04/12/2004

MessageSujet: Clelia   Jeu 28 Juil 2005 - 18:22

Je suis entièrement d'accord avec ton analyse globale de l'enseignement du Français. Remarque que j'utilise toujours la majuscule pour désigner la matière que j'enseigne, nous sommes de véritables dépositaires d'un tel patrimoine que cela mérite une mise en exergue. Comme tu enseignes cette matière, serait-il possible que nous échangions nos pratiques, notre expérience, car étant régent littéraire (ancien régime) et en même temps agrégé, j'ai toujours eu un éventail formidable au niveau des degrés?
Pour l'instant, je suis en pleine préparation de cours pour l'inférieur: comparaison d'articles de journaux, composition de portraits, reconnaissance et correction de fautes....Si la proposition t'intéresse....
Au plaisir de te lire
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: professeur de Français à la recherche d'idées et de contacts   Ven 29 Juil 2005 - 2:06

Clélia, mon meilleur ami est prof d'Histoire-Géo pour des classes de première et terminale.
Un charisme fou, et navigue parfaitement entre l'autorité et la proximité bienveillante.
90 % de ses élèves ne l'oublient pas, bien des années après. Ils viennent lui serrer la main ou l'embrasser quand ils se croisent (je suis témoin), avec une sincérité et un élan qui ne trompent pas.
Il "rayonne" autour de lui. Incite à lire, à voir des films, des pièces, etc... et ça marche. Je le sais : on les rencontre, ses élèves, quand nous allons voir des spectacles ! De même, il constate qu'ils se procurent les bouquins et qu'ils les lisent, en dehors des cours. Ils en parlent, ils commentent, ils remercient leur prof pour le guidage...
C'est pas chouette, ça ?

Moi, ça me fait rêver !

C'était rigide, à mon époque. Dommage. Si j'avais eu des profs comme lui, ils m'auraient apprivoisé en un tour de main.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Clélia



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: professeur de Français à la recherche d'idées et de contacts   Ven 29 Juil 2005 - 4:03

Il y a des sous-entendus assez désobligeants à mon endroit dans ton message. Cela se passe très bien pour moi avec mes élèves en général, ne t'inquiète pas pour moi. Pourtant, je n'ai pas que des élèves de première et de terminale. J'ai surtout des élèves de collège en grande difficulté dans une petite ville sinistrée économiquement. Ils espèrent souvent m'avoir l'année suivante. Et comme j'habite dans la ville où je travaille, je peux te dire que mes élèves non plus ne m'oublient pas et gardent un bon souvenir de moi. Et je dois vraiment être au point professionnellement puisque mon inspectrice me confie tous les ans un ou une stagiaire.
Je ne vois donc pas très bien ce que tu veux me démontrer.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: professeur de Français à la recherche d'idées et de contacts   Ven 29 Juil 2005 - 4:11

Aucun sous-entendu, Clélia, dans mon esprit ! Je ne voudrais pas que tu le prennes mal, ceci n'est qu'un simple constat suite à de nombreux échanges, évidemment non autre chose.

Je trouve que le débat est intéressant, et je "me" sens concernée parce que mère d'élève, mais aussi parce que je travaille avec des jeunes, et enfin parce que j'ai pas mal d'amis profs avec lesquels j'échange beaucoup.

Certains souffrent énormément des conditions de travail, d'autres arrivent à vivre mieux leur expérience professionnelle, je ne pense d'ailleurs pas que ce soit lié à la profession de prof, mais à l'ensemble des professions.

J'ai cité cet exemple, parce qu'il me paraît fantastique et porteur.
J'en ai d'autres à l'inverse, où le poids des conditions se fait si lourd qu'il en devient quasi insoutenable pour les enseignants.

Mais dans le cercle de mes amis, tous les profs que je connais sont plutôt à l'image de l'exemple que j'ai cité plus haut.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: professeur de Français à la recherche d'idées et de contacts   

Revenir en haut Aller en bas
 
professeur de Français à la recherche d'idées et de contacts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» professeur de Français à la recherche d'idées et de contacts
» Recherche traducteur anglais-français pour traduire un texte
» La nouvelle flotte de la marine française
» Entretien avec Mamadou Abdoulaye LY, auteur et professeur de français à l’Université Normale du Yunnan en Chine, à Kunming
» L’Université du Sport de Shenyang recrute un professeur de français un enseignant de comptabilité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: A propos de livres-
Sauter vers: