Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une table et l'absolu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lus Tucru



Nombre de messages : 9
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Une table et l'absolu   Ven 2 Sep 2005 - 23:02

Si je dis :table.
L'un l'imaginera ronde, l'autre carrée.
On la pensera en bois, en fer, en pierre, en plastisque.
On la sentira utile, dans les pieds, trop haute, trop basse, dangeureuse ,rassurante.
Si je dis : absolu, ou dieu ou Dieu.
Y aurait-il deux personnes pour songer au même absolu, au même dieu, au même Dieu ?
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Une table et l'absolu   Ven 2 Sep 2005 - 23:07

Je pense table de la matière pour y écrire le discours de la méthode en y jouant au Descartes...
Dieu ? Dubito ergo sum...
Soyons !
Revenir en haut Aller en bas
Lus Tucru



Nombre de messages : 9
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: Une table et l'absolu   Sam 3 Sep 2005 - 0:17

N'étant pas latiniste, et n'ayant aucune formation philosophique. Je ne peux me faire qu'une fort vague idée des quelques lignes que tu as déposées ci-dessus. Je n'ai qu' un souvenir scolaire de Descartes et de son discours de la méthode.
Je veux croire que mon ignorance ne me discrédite pas d'emblée pour émettre une réflexion. Réflexion qui a déjà certainement mille fois été faite. Que ce soit dans la civilisation dans laquelle le latin et Descartes font figures de repères ou dans d'autres.
Tu écris : "soyons"!
Et cette exhortation me fait penser à la décharge émotionnelle que bien des gens ont déjà lancée au sein de foules désireuses d'"être". Avec toutes sortes de résultats, où les plus faibles et les moins habiles ont rarement été les mieux lotis.
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Une table et l'absolu   Sam 3 Sep 2005 - 1:53

Lointaine réminiscence d'un latin enfoncé de force dans mes neurones rétifs : je pense donc je suis...
Les dieux se ressemblent tous, je trouve.
Ils sont invisibles, et je dirais... forcément.
Ils sont très puissants.
Ils sont très gentils ou très méchants.
Ils savent tout, comprennent tout et sont éternels.

Ils ont des histoires curieuses et furieuses, à base de sexe débridé, y compris d'incestes, et surtout de meurtres en tout genre.
Il faut, pour bien les adorer, se prosterner, baiser la poussière, donner de l'argent, des animaux, des femmes et même des enfants.
Il faut écouter le prêtre, le rabbin, l'imam, le lama, le devin, le druide, le prophète, le pasteur, le pope, exègétes de textes incompréhensibles au commun des mortels.
Il faut bien sûr combattre par le fer l'adorateur du dieu concurrent. Lequel fidèle d'une religion rivale, ne peut'être, au mieux un imbécile, au pire un ennemi implacable.
On est bien content d'avoir le Got Mit Uns, parce que qu'est-ce que ce serait sans, après la dernière raclée militaire.

Non dubito : non est Deum.
Sum.
Tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Une table et l'absolu   Sam 3 Sep 2005 - 3:02

La différence entre une table et Dieu, c'est qu'on peut voir la table mais ça m'étonnerait qu'on puisse voir Dieu.

Imagine une table entre nous tous. Une vraie de vraie. Elle sera ELLE, mais chacun d'entre nous n'en donnera pas forcément la même description.

Alors Dieu.....

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Une table et l'absolu   Sam 3 Sep 2005 - 3:21

Il y a tout de même une ressemblance : je m'assied dessus, et en souplesse.
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Une table et l'absolu   Dim 4 Sep 2005 - 8:59

Eh... c'est pas lui que j'ai rencontré à la table du café ?...
Il jouait aux cartes (à la bataille je crois, d'après ce que j'ai pu voir) avec un petit homme tout de noir vêtu, au nez crochu... Ils semblaient bien se marrer tous les deux, de concert, en regardant les passants passer...
Revenir en haut Aller en bas
Lus Tucru



Nombre de messages : 9
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: Une table et l'absolu   Dim 4 Sep 2005 - 14:56

Tous les dieux sont les mêmes, dis-tu, rizlabo.
Je ne le crois pas. Le besoin de divin est probablement universel.
Les réponses apportées à ce besoin, ont, il me semble, été révélées par des personnes choisies par les leurs, et par les circonstances. Les dieux et leurs caractéristiques, sont liés aux endroits, aux époques, aux civilisations qui les ont vus, ou faits naître.
Ces dieux sont devenus les centres d'institutions multiples, elles aussi fort diverses.
Les gardiens des temples, sont, je le crois, largement disparates. Et, à l'intérieur d'une même institution, fondant sa légitimité sur le service du divin, existent, bien heureusement, des courants fort différents, sinon quelquesfois divergeants.
Ceci pour les dieux et pour dieu.
Mais Dieu ou D.
Y songer, c'est déjà le limiter.
Presque le définir, ou en tous cas chercher à l'intérieur de quelles limites se situe le divin.
Il me semble que le "croyant" ne peut qu'être agnostique.
Il ne peut que chercher à explorer, à appréhender, à se questionner, à tenter de percevoir ce qui lui est possible de percevoir de la Cohérence (en acceptant ses propres limites, physiques, physiologiques, etc).
Je pense aussi que le "croyant" n'a que des questions, pas de réponses.
Cette recherche plus ou moins permanente, ne peut trouver aucune place à l'intérieur d'une institution, qui par vocation est destinée à apporter des réponses, avant même que les questions aient été posées.
Avec une affectueuse pensée pour mes arrières, arrières...........grands-parents, à peu près, grands singes, découvrant la sincérité, le doute, la question.....
PS. Voudrais-tu te lever un instant , rizlabo, j'avais mis un botin en dessous d'un pied de la table, la mienne est branlante.
PS. Les grandes tables qui rassemblent beaucoup de monde m'effrayent un peu, je m'y suis toujours senti assez seul, Romane. Mais bien sûr, si la table à laquelle tu fais allusion existait, chacun la décrirait de façon différente ( c'est déjà un peu comme ça en politique, non ?, selon que l'on soit bien assis, bien servi,agréablement entouré, les avis diffèrent)
PS.Avec un peu de dépit pour ta suffisance Alfred. Tu sembles appartenir à l'élite qui ne se souille ses doigts que pour jouer au bridge.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Une table et l'absolu   Dim 4 Sep 2005 - 15:07

Je te rejoins en plusieurs points, Lus Tucru, notamment dans l'impossibilité de définir Dieu et dans le point d'interrogation ancré au fond de chacun d'entre nous.

Il me vient une pensée, là... je me dis que ce n'est pas tant important de savoir si Dieu existe ou non et "comment il est". Je me dis juste qu'il est normal que l'homme soit questionnant. Cela lui redonne sa place : tout petit dans l'univers, fragile et éphémère.
J'aime cette idée là, curieusement elle me rassure.

Argh... Alfred fait de l'humour, je le connais suffisamment pour me permettre de te dire qu'il n'a rien de cette suffisance pressentie. Les artistes sont souvent interprétés... celui-là a un grand coeur et une belle générosité. Wink

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Une table et l'absolu   Dim 4 Sep 2005 - 15:25

Le bridge ? je ne connais que celui que l'on met sur les gencives...
Mais je sais aussi que cela signifie "pont" en anglais, langue dont je ne connais que quelques mots... Et l'essence même d'un pont, c'est d'aller d'une rive à l'autre pour les relier, sur terre...
"Soyons" ai-je dit... Oui... et avant de regarder le ciel, unissons les "religions" pour vivre de concert, que l'on se réclame de Dieu, Allah, Vichnou, Bouddah... (je ne suis pas expert en la matière, tu l'as remarqué). Je n'ai aucune suffisance, loin de là, mais je crains qu'à trop penser à l'au-delà, on oublie que l'on se tue aussi "religieusement" sur le plancher des vaches...
Si cela doit continuer à mèner le monde, alors oui, Dieu et le Diable peuvent tranquillement jouer à la bataille, à la terrasse de nos cafés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une table et l'absolu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une table et l'absolu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une table et l'absolu
» Table Custom
» une table basse comme rangement
» Conseils pour une table de jeu
» Votre deco de table?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Religions-
Sauter vers: