Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gloups

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

ce texte vous a plu ?
Beaucoup
50%
 50% [ 3 ]
Pas mal
33%
 33% [ 2 ]
Bof
0%
 0% [ 0 ]
Non ! Berk
17%
 17% [ 1 ]
Total des votes : 6
 

AuteurMessage
gloups
Plaisir Solitaire


Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 10/07/2004

MessageSujet: expérience nouvelle.   Sam 10 Juil 2004 - 1:53

bientot je commencerai la rédaction d'un texte quotidien que je rendrai public par mail. une sorte de journal intime rédigé chaque jour de manière amusante et ludique.

J'aimerai raconter chaque jour ce que je vis, mais aussi (et surtout) les conséquences de cette publication sur ma vie... Mes motivations aussi a faire cette expérience.

bien sur je m'eimposerai des contraintes d'écriture afin que cela soit plus intéressant a lire. déja je pense me limiter à 10 ou 15 lignes par jour et j'adopterai un style cynique qui se veuille amusant à lire.

Si vous avez des idées ou des contraintes amusantes que je pourrais adopter, alors n'hésitez pas a me laisser un message sur ma boite mail (p.glouglou@caramail.com).

j'espère que vous participerez à cette expérience que je me propose de vivre pendant un an. En tout cas, j'espère que certaines personnes me laisseront la possibilité de les surprendre. a bientot Embarassed


.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
Invité



MessageSujet: Re: Gloups   Sam 10 Juil 2004 - 12:24

tu nousq diras quelle s contraintes tu comptes adopter; qu'on sache les regles du jeu; allez vas-y on te surveille o)) un certain ouvrard docteurde son etat, avait tenu un journal quotidien sur l'etat de santé d'un roi, je ne sais plus lequel; c'est vite devenu son menu alimentaire et...l'exemen de .....ses selles ! beurk beurk Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gloups   Dim 11 Juil 2004 - 3:27

dis rotko... tu te mets au langage SMS Laughing (je te sens fatigué :p)

Non pas de contraintes, par contre, surprends-nous !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gloups   Dim 11 Juil 2004 - 9:04

Bonjour a tous !

j'ai eu quelques idées nouvelles pour la rédaction de mon journal. D'abord chaque article devra compter 10 à 15 lignes (pas plus pas moins, donc bref, rapide a lire). Le style devra être travaillé un minimu afin de ne pas susciter l'ennui !

Un texte sera envoyé chaque jour par mail aux personnes inscrites, mais uniquement les jours de la semaine ouvrable (du lundi au vendredi). Le lundi relatera donc des évènements du we.

Chaque article sera précédé de quelques items qui seront toujours les memes (sauf ennui de ma part...). il y aura :
-heure du lever : (ex : 8h37, 5h... de l'apres-midi !, ???, ...)
-repas du midi : (ex : pates, pas pris, gateaux, salade verte et tomates...)
-taux de socialisation : (ex : 80% je m'améliore, zéro, niet, nada !!!, ...)
-névrose du jour : (paranoïa aigue, aucune TVB, tendances suicidaires,...)

Pour les articles du lundi, un item sera ajouté aux précédents : "état du we" : (ex : mieux vaut ne pas en parler, vive la famille !!!, ne suis pas sorti du lit une minute, ...)

je rapelle que les textes devraient adopter un style corrosif, bien sûr selon mes humeurs... Mais généralement je peux avoir la langue bien pendue et des personnages principaux devraient avoir une place de choix...

voila, je rapelle que cette "lettre d'information quotidienne" (comment vais-je l'appelée ?) sera diffusée par mail exclusivement et non disponible sur un site (je n'ai pas trop confiance...).

j'attends vos idées sur ce forum ou directement dans ma boite mails (p.glouglou@caramail.com). merci a tous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gloups   Dim 11 Juil 2004 - 11:16

Salut Gloups,

quelques remarques concernant tes messages :
tout d'abord il est préférable de ne pas les mettre sur plusieurs forums
un forum suffit, j'ai donc supprimé ton fil du forum "blabla"
ensuite, ton "expérience nouvelle" n'est ni plus ni moins qu'un blog alors pourquoi ne pas publier tes états d'âme via un site de blogs ? ou éventuellement via un site web perso dont tu nous donnerais le lien.

De toutes façon, je déconseille à tous les utilisateurs de donner leur adresse courriel à un inconnu. c'est la meilleure façon de recevoir spam et virus. même si tu es sincère, ces adresses peuvent toujours se répandre.

Guardian
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gloups   Lun 12 Juil 2004 - 3:07

Surprised suite à quelques remarques, j'ai finalement opté pour la création d'un (très modeste) site. J'ai d'ailleurs été très étonné de la facilité avec laquelle on peut créer ce genre de page web ! voila, l'expérience a donc commencé un dimanche 11 juillet, alors que le soleil se couchait... (que c'est poétique... hi hi hi) Embarassed

vous serez toujours les bienvenus sur cette page perso, sobrement intitulée :

http://journal-de-banalites.site.voila.fr

voila je vous fais de gros bisous à tous, pleins de smacks et de poutous baveux ! A très bientot (exprès pour vous j'ai déjà mis une nouvelle en ligne "que d'eau" qui avait été très bien classée lors d'un concours). Laughing

salut ! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
gloups2
Invité



MessageSujet: premiers émois internautiques   Mer 14 Juil 2004 - 3:07

voici les premiers extraits de mon site, mis en lignes il ya qq jours. j'espere que ca vous plaira... monsieur J



Journal des banalités
http://journal-de-banalites.site.voila.fr

DIMANCHE 11 JUILLET

#Heure du lever : 20h, mais c'est dimanche...
#Repas du midi : rien, cause endormissement prolongé.
#Taux de socialisation : néant, je parle tout seul...
#Névrose du jour : crise d'exhibitionnisme due à la création de ce site...

Je me suis couché à 8 heures ce matin pour ne me réveiller qu'à 20 heures du soir. C'est intéressant comme mon horloge interne est bien réglée. Chaque fois que cela m'est permis (je suis un garçon très permissif), je ne rouvre les yeux que très précisément 12 heures après mon coucher ! Suis-je normal d'aimer tant dormir ? Je n'ai pourtant aucun souvenir palpable de ces heures de veille. Est-ce que je fais des rêves la nuit ? Imaginez donc que chaque week-end, je cumule environ 24 heures d'amnésie nocturne (et diurne aussi...), un trou noir de 24 heures tous les 7 jours ! Un humain dort en moyenne un tiers de sa vie, soit 8 heures par nuit. Je ne suis donc pas normal, par ce côté là non plus ? Cool...

MARDI 13 JUILLET :

#Heure du lever : 10h20 (la nuit a été courte)
#Repas du midi : pâtes fraîches/sauce tomate et yaourt
#Taux de socialisation : sans commentaire
#Névrose du jour : obsession temporelle, j'ai maté ma montre chaque seconde.
22h : je rentre crevé d'une dure journée de travail. Je vous ai pas dit ? C'est moi qui colle les étiquettes sur les produits d'une grande surface sportive bleue... (juste cette semaine). J'ai plein de responsabilités ! C'est moi qui choisis où je mets l'étiquette sur le produit : en haut, devant, derrière, à l'endroit ou à l'envers, c'est à moi qu'on doit cette célèbre citation : "Putain de merde où ils ont foutu le prix !?". J'ai collé étiquette sur étiquette pendant 7 heures et je me suis ennuyé presque autant de temps... J'avais envie de tuer tout le monde (surtout un gros qui en glandait pas une devant moi). Il faut que j'arrête ce job, que j'apprenne à dire : "Non, je ne viendrai pas demain, je ne viendrai plus jamais !" On m'a demandé si je voulais travailler jeudi, j'ai dit oui... parce que je ne sais pas dire non !


voili voilou ! c finou...
Revenir en haut Aller en bas
gloups
Plaisir Solitaire


Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 10/07/2004

MessageSujet: je me souviens...   Mer 21 Juil 2004 - 2:49

JE ME SOUVIENS



Je me souviens de mon berceau, mes premiers mots
Je me souviens le chant des oiseaux
Je me souviens le parfum des fleurs qui bourgeonnent
l’odeur des petits plats qui mitonnent

Je me souviens mon désir de chanter, de parler, de jouer
Je me souviens de cette volonté de liberté
Je me souviens le goût salé des pâtes
et mes premiers cours de théâtre

Je me souviens de l’espace, de la scène
Je me souviens chaque gêne, chaque peine
Je me souviens les laborieuses répétitions
entre acteurs cette salutaire compétition

Je me souviens mes premiers rôles, les seconds
Je me souviens les interviews, drôles ou non
Je me souviens des journaux, de la radio
les nombreuses séances photo

Je me souviens les salles combles, les triomphes
Je me souviens le champagne, ses bulles qui montent
Je me souviens de ceux qui me voient et s’esclaffent
pleurent, rient, crient et me demandent un autographe

Je me souviens les « ça ne durera pas »
Je me souviens ma réponse : « alors je me tuerai »
Je ne me souviens pas l’avoir fait
Je serais enterré demain, vous mourrez de chagrin


http://journal-de-banalites.site.voila.fr
Revenir en haut Aller en bas
gloups
Plaisir Solitaire


Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 10/07/2004

MessageSujet: la vie en rose (LISEZ MOI)   Jeu 4 Aoû 2005 - 4:56

(Nouvelle écrite lors d'u atelier d'écriture sur le thème de l'invisibilité - 5000 signes)

Cette foutue pilule blanche glissée sous la langue collait encore dans ma bouche malgré l’eau glacée où je l’avait baignée. Encore une qui faisait du forcing, allait-elle me soustraire au monde visible et palpable ? Ou bien capoter ?

A leur mise sur le marché il y a trois mois, beaucoup de ces Pilules à Invisibilité Réduite n’avaient pas fait la preuve de leur efficacité et retardé ainsi le soulagement d’une population new-yorkaise à fleur de peau. Encore aujourd’hui je faisais partie des vingt-deux millions de fourmis colonisantes de l’île de Manhattan, soit un trop plein évident de vis-à-vis, là où le besoin d’espace vital minimum était parmi les plus élevés du monde.

Je finissais pas croquer allègrement la pilule blanche, malgré les indications de la notice fourrée dans la boîte, et je me redressais dans ma cellule habitée de deux mètres sur trois : direction le miroir, qui agrandissait sérieusement la pièce mine de rien. Mon reflet ne se montra pas, j’avais l’autorisation de sortir, d’aller travailler et vivre à l’insu du monde. Je rencontrais en chemin quelques-uns des six autres millions d’Intouchables soustraits à la vue et qui allaient à leur occupation principale : un travail ingrat pour le bonheur des Somptueux.

Pourquoi le peuple des serviteurs, bonnes, laveurs de vitres et autres larbins se voyait-il contraint d’avaler toutes les quarante-huit heures ces pilules blanches qui libéraient le regard des nantis ? Est-ce que je ne valais pas le coup d’un regard, moi, passant le balai dans les rues et débarrassant les immondices ostentatoires ? J’ai travaillé pendant douze heures, ramassant toujours plus d’ordures sous les poils de mon balai-brosse. Une habitude, ma routine devenue invisible aux regards, des déchets abandonnés qui sur le trottoir se déplacent seuls vers les poubelles alignées, une magie quotidienne et des enfants qui cherchent où je suis, en tapant du pied dans le vide.

Seize heures après l'absorption, je décidais de sortir à nouveau et je me recoiffais en aveugle. J’étais un courant d’air froid et grippant pour les Somptueux, mais encore appréciable aux yeux des Intouchables et j’espérais partager cette chair palpable, vibrante, avec une femme. J’entrais dans un bar un peu avant minuit et je rejoignais sans bruit la partie qui nous était réservée pour y retrouver des connaissances. Chacun portait là distinctement sur sa veste, son chemisier ou son pull, le triangle jaune des Intouchables rendu obligatoire. Car quelle gaffe politique si les Intouchables soustraits à la vue allaient, sans le savoir, à la rencontre d’un Somptueux qui ne les verrait pas !

Je finissais de me laver les mains aux toilettes. Un homme sortait à son tour d’une cabine et je me déplaçais légèrement pour lui laisser la place. Je retournais à mon verre de Vodka Pomme au sous-sol lorsque je vis s’avancer en face de moi la plus belle des chevelures, blonde et bouclée. Je perdis mon souffle quelques secondes, happé par sa présence et ses yeux de panthère. Je devais lui parler car sa jupe en passant m’avait caressé la main comme si elle avait été la plus chaste du monde.

J’ai replacé machinalement une mèche rebelle de mes cheveux et je me suis retourné sur son parfum délicat. Dans vingt-quatre heures nous serions de nouveau visibles dans la foule pour quelques instants volés, un amour naissant exhibé sans honte. En attendant je devais courir pour la rattraper, saisir son bras pour me présenter et lui manger le cou de baisers dépourvus.

Elle poussa un cri de surprise sous mon étreinte, et je vis son regard de panthère effrayée, ses cheveux figés, j’aperçus son visage stupéfait, je découvris mon erreur impardonnable d’Intouchable : pas de triangle jaune sur son sein mais quatre hommes qui me tenaient déjà les bras et les épaules, me liaient les mains comme si elles avaient serré un poignard tâché de sang.

Je passais les douze heures suivantes aussi soustrait du monde que l’on peut l’être : invisible et en cellule. Après que mon casier judiciaire fut dûment rempli, je rentrais chez moi pour m’allonger et terminer mes quarante-huit heures d’invisibilité. Malgré que mon droit premier à exister et me montrer soit renié, j’avais connu des sessions transparentes plus joyeuses. Arrivé chez moi, je m’écroulais sur le lit rabattu.

Est-ce qu’il ne valait pas mieux mourir plutôt qu'admettre le déni de soi-même ? Et le Manhattan décadent des Somptueux survivrait-il à cette insuffisance de misère humaine étalée ? J’ai ruminé longtemps jusqu’à ce que les effets de la Pilule à Invisibilité Réduite s’estompent. J’allais devoir en reprendre une très vite afin de ne pas me rendre hors la loi, ou bien j’allais briser la petite vitre face à moi et avaler la pilule rose.

Il y a trois mois, les autorités new-yorkaises ont offert aux Intouchables le luxe de choisir entre les pilules blanches et la pilule rose : vivre invisible ou mourir. J’ai brisé la vitre et avalé la mort dans un verre d’eau.

chinois chinois chinois chinois
Revenir en haut Aller en bas
gloups
Plaisir Solitaire


Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 10/07/2004

MessageSujet: Ambiguite passagere (LISEZ MOI AUSSI)   Jeu 4 Aoû 2005 - 5:00

Banlieue parisienne, sur un quai de RER. La dix-septième heure de la journée s’évapore sous un grand soleil tandis que l’écran d’information affiche enfin sur fond bleu l’approche des wagons bondés : direction Paris. Devant moi, qui attend aussi, un cœur rouge brodé sur l’omoplate d’un blouson kaki. C’est un jeune homme debout, étudiant sûrement comme moi, qui porte sur lui ce cœur d’un centimètre, troublant et impudique. Il tient dans sa main un sac de guerroyeur, avec lanières ballantes et motif camouflage. Sans bouquin ni lecteur MP3, il traîne sa simple vie intérieure pour compagnie… Je n’ai pas ce courage aujourd’hui et la musique dans mon crâne donne un rythme mélodieux à cette scène de gare. Le train de banlieue s’arrête en bloquant ses mâchoires sur les rails : sur un pas de danse réglé mille fois, les passagers s’avancent en rang serré.

Dans la machine qui fonce vers son souterrain, on reste debout comme des pantins articulés, bousculés par les secousses. Le cœur rouge s’est appuyé contre une cloison du train, et je scrute mon bel inconnu perdu dans ses pensées. Il a placé le bout de ses mains dans chacune des poches du devant de son jean taille basse bleu foncé, et le sac camouflé entre ses jambes avancées, légèrement écartées. Est-ce que l’ambivalence ou l’ambiguïté d’un homme tient seulement à un tee-shirt à rayures roses qui tombe parfaitement sur la ceinture de son jean ? J’essaie de fixer mes yeux ailleurs mais j’observe en coin chaque détail, des baskets en cuir aux cheveux noirs en bataille habilement coiffés vers la droite. Visage copieux cerné de fossettes discrètes : c’est Gaël Garcia Berñal, sublime travesti équivoque d’Almodovar, jamais plus beau qu’en homme indécis/fragile/offert, qui pose devant moi sur la cloison du RER. C’est donc cela un "métrosexuel" ? Il se dresse sous les néons du wagon, l’homme nouveau des métropoles qui prend soin de lui, visite les stylistes parisiens et affronte ses points noirs chez l’esthéticienne. Et ses ongles enfoncés dans es poches… voilà maintenant que je développe pour eux une curiosité à peine contenue.

Je croise à quelques reprises le regard clair du métrosexuel et je baisse les yeux, trop embarrassé de ma fascination soudaine. Je considère la foule souterraine comme captivante, et ma curiosité appuyée fait ici-bas des ravages. Attention pourtant de ne pas provoquer un incident diplomatique, une rancœur inappréciable et violente à l’intérieur des créatures observées ! Je suis un hyper-scrutateur mais un non-violent… J’examine encore le regard ambigu derrière les paupières à demi closes, qui émerge doucement de son univers intérieur et personnel. En resserrant les jambes contre son sac à dos, l’étudiant me jette un œil discret et fait fuir ma vue avant de porter successivement son attention sur les convives du wagon : il observe à son tour. Désormais je me questionne sur son identité profonde et sa réalité première. Avec ses mains amarrées aux poches et son corps exposé contre la cloison, offert aux regards, il devient un objet de fantaisie sensuelle/charnelle/sexuelle pour qui veut de lui. Aucune vulgarité pourtant dans ce personnage qui expose pudiquement, sans doute malgré lui, une portion troublante de sa personnalité.

On croise partout l’ambiguïté dans les transports en communs, passagère de notre personne comme peut l’être un parfum. Tapie chez vous comme chez moi, l’ambivalence est en nous éternellement présente et interrogée par autrui qui observe, questionne et juge. Quand le train s’est remplit à nouveau de la lumière d’une station, et qu’il s’est arrêté pour accueillir dans sa carcasse une nouvelle fournée de voyageurs, le joli cœur brodé m’a tourné le dos et s’est sauvé vers une correspondance inconnue, exotique sans doute. Où s’éloigne-t-il et sous quel prétexte ? Je ne saurai jamais si mon invention songeuse fut la bonne, mais il allait pour moi retrouver sur les Champs Elysées une belle jeune fille à la mode, boudeuse d’avoir dû l’attendre.

Je veux envoyer ce texte à une revue canadienne pour publication... C'est le thème des transports mais j'avais déjà écrit ce texte dans le cadre d'un livre que j'écris sur le métro parisien... Qu'en pensez-vous ? Que dois-je retravailler ?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Gloups   Jeu 4 Aoû 2005 - 13:10

Un peu de patience, stp.
Te répondrai dans une bonne semaine.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Deliege

avatar

Nombre de messages : 3537
Age : 55
Localisation : Entre le Vatican et Diên Biên Phu
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Gloups   Jeu 4 Aoû 2005 - 20:21

Hello Gloups
Je te suggère d'aller voir sur Cyber livres où est ouvert un fil pour ceux qui souhaitent échanger sur leurs projets de textes.
Je pense qu'il serait bien aussi que tu passes par la case "présentations". On est toujours plus tenté de donner un avis à quelqu'un qui a fait une démarche de cordialité ...
Pierre
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Gloups   Jeu 4 Aoû 2005 - 20:27

Très bonne idée de notre curé Deliège, que celle de t'inviter dans cyberlivres pour le sujet en question !!!

Ton écriture est pas mal du tout, et j'aime découvrir toutes sortes de styles, et surtout me dire que le verbe créer n'a pas de fin....

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Deliege

avatar

Nombre de messages : 3537
Age : 55
Localisation : Entre le Vatican et Diên Biên Phu
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Gloups   Jeu 4 Aoû 2005 - 20:28

Amen !
Et allez en paix ma fille !!
Revenir en haut Aller en bas
gloups
Plaisir Solitaire


Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 10/07/2004

MessageSujet: Re: Gloups   Dim 4 Sep 2005 - 17:53

je pense que ce texte mérite kan meme quelques réponses ! vous pouvez faire mieux que ca lk
Revenir en haut Aller en bas
gloups
Plaisir Solitaire


Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 10/07/2004

MessageSujet: Re: Gloups   Dim 4 Sep 2005 - 17:54

romane, ta fiesta dans le sud est finie depuis tres longtemps maintenant, alors inutile de faire des promesses que tu ne tiendras pas... sans rancune !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Gloups   Dim 4 Sep 2005 - 18:16

Oh ! tu fais bien de me relancer, Gloups ! Une chose poussant une autre, sans ton intervention je n'aurais redécouvert ce fil que bien plus tard. Pardonne-moi.

Je viens de lire d'un trait ce texte.
Je découvre ton style et il me plaît. Le choix du vocabulaire, la description des images, l'atmosphère rendue.
A mon sens, rien à toucher. Le texte n'est ni trop long ni trop court, les détails ne lassent pas, pas d'engorgements à couper, rien à ajouter, je suis entrée très facilement dans cette description.
J'aime l'emploi particulier des mots liés par la barre/, il me ramène à mon auteur favori, Alessandro Baricco dont le style me ravit littéralement.

Entre curiosité, douceur et sensualité, oui, j'aime ton texte.
chinois

Et je t'avoue que j'aimerais encore te lire.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Gloups   Dim 4 Sep 2005 - 18:41

Ton texte ici mérite quelques retouches au niveau de la conjugaison.
Il te faut retravailler les temps, ne pas utiliser l'imparfait en certaines circonstances et l'utiliser en d'autres. Par exemple :

Gloups a écrit:
Seize heures après l'absorption, je décidais de sortir à nouveau et je me recoiffais en aveugle. J’étais un courant d’air froid et grippant pour les Somptueux, mais encore appréciable aux yeux des Intouchables et j’espérais partager cette chair palpable, vibrante, avec une femme. J’entrais dans un bar un peu avant minuit et je rejoignais sans bruit la partie qui nous était réservée pour y retrouver des connaissances. Chacun portait là distinctement sur sa veste, son chemisier ou son pull, le triangle jaune des Intouchables rendu obligatoire. Car quelle gaffe politique si les Intouchables soustraits à la vue allaient, sans le savoir, à la rencontre d’un Somptueux qui ne les verrait pas !

Romane s/avis a écrit:
Seize heures après l'absorption, je décidais de sortir à nouveau et je me recoiffais en aveugle. J’étais un courant d’air froid et grippant pour les Somptueux, mais encore appréciable aux yeux des Intouchables et j’espérais partager cette chair palpable, vibrante, avec une femme. J’entrais dans un bar un peu avant minuit et je rejoignais sans bruit la partie qui nous était réservée pour y retrouver des connaissances. Chacun portait là distinctement sur sa veste, son chemisier ou son pull, le triangle jaune des Intouchables rendu obligatoire. Car quelle gaffe politique si les Intouchables soustraits à la vue allaient, sans le savoir, à la rencontre d’un Somptueux qui ne les verrait pas !

Donc il faudrait revoir l'ensemble du texte pour revoir tout cela.
Sinon, le fond de l'histoire est intéressant, et ton style toujours très chouette.

Tu fais partie d'un atelier d'écriture ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
gloups
Plaisir Solitaire


Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 10/07/2004

MessageSujet: Re: Gloups   Dim 4 Sep 2005 - 20:13

no plus maintenant, mais jaimerai monter un atelier d'écriture sur PARIS cette année...
Revenir en haut Aller en bas
gloups
Plaisir Solitaire


Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 10/07/2004

MessageSujet: Re: Gloups   Dim 4 Sep 2005 - 20:16

que de compliments Romane, merci beaucoup.... Cependant ce texte n'est que le début d'un livre que je voudrais écrire sur le métro parisien et ses passagers, donc je vais rajouter plein de descriptions et de nouvelles personnes que j'ai rencontrées au fil de mes voyages dans PAris... merci a toi
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Gloups   Dim 4 Sep 2005 - 20:22

Pour l'avoir longtemps côtoyé, je sais que le métro est un vivier d'images saisissantes. Ton regard de photographe va saisir de quoi ravir les lecteurs !
Pourras-tu nous faire partager la progression de ton livre, et ton parcours d'édition ?

Ici pour l'écriture, puis dans le forum édition pour le reste ?

http://liensutiles.forumactif.com/viewforum.forum?f=34

De même, il sera bien sûr possible de parler de ton livre, de manière à le faire connaitre, dans Café Littéraire :

http://liensutiles.forumactif.com/viewforum.forum?f=35

Merci pour le pardon. bisou

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Gloups   Dim 4 Sep 2005 - 20:25

L'expérience est extra, riche en échanges et moteur d'idées ! Je te souhaite bonne chance dans cette entreprise ! Tiens nous au courant. On pourrait ouvrir un fil sur le sujet, d'ailleurs.
Le mien reprend le 21 de ce mois. Je crois que nous avons tous hâte !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
gloups
Plaisir Solitaire


Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 10/07/2004

MessageSujet: Re: Gloups   Dim 4 Sep 2005 - 21:47

tu organise un atelier d'écriture ? raconte moi... :-D
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Gloups   Dim 4 Sep 2005 - 22:02

Il existe depuis que nous l'avons créé, Alfred et moi, en 2000 je crois.
Au sein d'une association culturelle dont nous faisons partie pour notamment le théâtre.

Nous nous y retrouvons un soir par semaine, avec les membres inscrits.
Je propose un thème, des contraintes, et nous écrivons avant de faire un tour de table pour que chacun lise son oeuve de l'instant.

Ainsi sont abordés les dialogues, les récits descriptifs, la poésie libre, classique, les délires les plus absurdes ou les thèmes plus graves, bref, tout ce que l'on peut exploiter dans le genre.

J'utilise parfois la musique, parfois des photos, parfois le tirage au sort de petits bouts de papier, bref, tout ce qui peut me tomber sous la main.

Du bonheur plein la tête et plein les tiroirs...

Et toi, qu'as tu vécu comme expérience atelier ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
gloups
Plaisir Solitaire


Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 10/07/2004

MessageSujet: Gloups   Mer 7 Sep 2005 - 17:48

Voila ma petite page que je m'attribue sur ce forum (hihihi). J'y mettrai les textes que j'écris, de temps à autre, selon mes humeurs.

Bonnes lectures mesdames et messieurs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gloups   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gloups
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Vos écrits : Poésie, nouvelles, romans, théâtre... :: Espace collectif : Prose-
Sauter vers: