Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Peine de mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre Bachy

avatar

Nombre de messages : 183
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/08/2004

MessageSujet: Peine de mort   Sam 10 Sep 2005 - 8:52

Débarrasser l'humanité de la peine de mort requerra encore énormément de temps, d'autant plus que rien ne garantit que les États qui ont déjà aboli ce fléau n'y reviendront jamais. Il n'est d'ailleurs pas dit que tous les arguments formulés pour justifier l'abolition de la peine de mort soient également pertinents ou même respectables. Dans nombre de cas, l'abolition de la peine de mort ne découle pas d'un progrès social massif, mais de la volonté de dirigeants éclairés.

L'ajout de l'ADN à la panoplie des instruments d'enquête a déjà révélé un certain nombre de failles dans les enquêtes policières et dans l'analyse judiciaire. Il est devenu possible de corriger l'erreur méthodologique ou le parti-pris qui a conduit un innocent en prison et lui a valu parfois des années de détention injustifiée. L'ADN permet aussi d'établir, en amont de la décision judiciaire, l'innocence d'un prévenu. Le risque d'une erreur policière ou judiciaire, risque réel et terrifiant, ne répond pourtant que très imparfaitement aux questions les plus fondamentales. En effet, l'ADN, pas plus que l'utile bertillonnage, ne fournit de balise à propos des coupables avérés. La technique peut rescaper des prévenus accusés injustement; elle ne suscite pas la conception de la dignité humaine qui dénoncerait l'indignité du châtiment fatal.

On se rapproche quelque peu, mais insuffisamment encore, d'une réponse pertinente quand on s'interroge sur la responsabilité de la société dans la criminalité. Les chiffres sont là, patents et accusateurs, qui soulignent les liens entre la pauvreté et la tentation, entre la couleur de la peau et l'arrestation, entre le mode de vie et les préjugés policiers, entre la richesse et la défense légale efficace. Sanctionner le criminel montre qu'on le considère à la fois comme libre et déviant; absoudre la société de toutes ses contributions au crime fait porter au criminel plus que sa part de responsabilité.

Cette fragmentation de la « culpabilité » ne constitue pourtant pas une réponse adéquate. La question est de savoir jusqu'où peut aller la sanction. Qu'il y ait, derrière le crime, un ou plusieurs moteurs ne dit pas comment contrer le crime. Inclure la société dans le questionnement a toutefois l'avantage de susciter un doute heureux : puisque la société ne sera pas sanctionnée pour sa contribution à la criminalité, comment justifier le châtiment fatal pour l'individu criminel ?

La peine de mort n'a qu'une force dissuasive limitée. L'abolition ou le rétablissement de la peine capitale ne change pas grand-chose dans la fréquence des meurtres.
De tout manière, tuer est une ignominie qui salit quiconque, individu ou société !
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/pierre.bachy
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Peine de mort   Sam 10 Sep 2005 - 9:19

Je ne suis pas sur, qu'au Texas, la criminalité soit moins forte que dans les autres Etats US.

La peine de mort, n'a selon moi, AUCUNE force dissuassive, ce qui nous évite un débat moral compliqué.

Les cours d'assises belges et françaises, qui fonctionnent à peu près sur le même mode, sont alimentées par des meurtriers sous l'emprise de l'alcool ou d'autres drogues.

Quant à la récidive, éternel contre-argument, je lisais récemment une étude statistique belge très sérieuse : moins de 5% de récidives pour les détenus à longue peine (sans précision quant à la nature des délits).

Quant on sait dans quelles conditions on leur offre une autre chance, celà tient du miracle...

Prenons l'affaire Dutroux, dont on peut dire sans crainte que c'est l'affaire de 175 ans de belgitude...
Supposons que la peine capitale lui fut appliquée...
Supposons qu'il soit exécuté par un co-détenu...
Supposons que malgré une surveillance de tous les instants, il réussise à se suicider...
La part de doute sur réseau/pas réseau (que je ne partage pas) s'en trouvera augmentée à jamais...
Ce qui vaut pour un tristement célèbre détenu vaut pour tous les autres...
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Peine de mort   Sam 10 Sep 2005 - 9:23

Quelques lignes sur le système pénal américain.

Croupissent 10 ans dans le couloir de la mort, ce qui est déjà une torture en soi, des centaines de gens condamnés sans défense.
Pourquoi ?

Parce que le procureur (l'attorney, je crois) instruit UNIQUEMENT A CHARGE.

Et qu'il revient à l'accusé, et lui seul, de prouver son innocence à coup de dollars....

Un avocat noir s'est d'ailleurs fait une spécialité d'extraire de ce couloir des dizaines de condamnés...
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Peine de mort   Sam 10 Sep 2005 - 9:31

L'efficacité d'une loi se mesure à la capacité de répression.

Si en enfreignant une loi vous avez la CERTITUDE d'être puni, il y a fort à parier que vous ne passerez pas à l'acte.

Prenons un délit fort commun : la conduite en état d'ivresse.

A part les grands malades alcooliques, si vous avez une certitude proche de 100% de vous voir déchu du permis de conduire et l'obligation d'une amende conséquente, vous repousserez le Martini qui vous fait de l'oeil, à n'en pas douter.

Sait-on qu'en Belgique, si vous êtes convaincu d'avoir servi à boire à l'auteur d'un accident, vous êtes lourdement condamnable ? Mais, à part quelques cas particulièrement graves, qui se fait poursuivre ? Qui osera s'attaquer au tenancier de débits de boissons ?
Revenir en haut Aller en bas
cricri

avatar

Nombre de messages : 266
Localisation : Plus loin que le Nord
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Peine de mort   Dim 30 Oct 2005 - 23:47

D'après "La Grande Encyclopédie 2005", dans certains états américains, le taux d'erreur judiciaires dans les affaires criminelles atteindrait 50¨%. L'encyclopédie ne cite cependant pas ses sources...

L'on peut aisément constater que le taux d'homicides dans un état où la peine de mort est appliquée n'est pas inférieur aux autres états.

Je suis contre la peine capitale parce que:
- la preuve de la culpabilité n'est pas toujours faite.
- La justice fait souvent preuve d'injustice
- Un homme n'a pas le droit de supprimer un autre homme.

Je suis plus opposé encore à la tristement célèbre "electric chair".
Ce mécanisme de l'horreur aurait été mis au point par Edison, soucieux de prouver la dangerosité du courant alternatif, rival de son système le courant continu.
La première chaise n'étant pas au point, le supplicié a subi une agonie de vingt minutes.
Comment cette barbarie peut encore exister aujourd'hui?

J'ai l'intime conviction que Ranucci était innocent, comme l'est une bonne partie des milliers d'exécutés de par le monde.

La justice est une justice d'homme, avec son lot d'imperfection et ne peut être juste.

Enfin, Badinter déclarait qu'il était devenu opposant à la peine de mort, avec les conséquences que l'on sait (abolition en France), suite au procès de deux malfaiteurs. L'un avait tué un policier et l'autre n'avait tué personne. Ils ont pourtant tous deux été exécutés. Mes excuses, j'ai oublié leurs noms...
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Peine de mort   Lun 31 Oct 2005 - 0:23

Je connais l'histoire avec Edison...
Il voulait, parait-il, discréditer Westinghouse, son concurrent, en montrant combien le système alternatif était dangereux. Pendant ce temps, il organisait des défilés de fanfare équipée au courant contenu, chaque musicien avec une lampe sur la tête...

Quant à Badinter, il avait obtenu le retournement d'un jury en leur faisant bien comprendre à chacun qu'ils allaient devoir couper un homme en deux.
Badinter sauve à lui tout seul l'honneur des gardes des Sceaux : quand on lit le pedigree des autres...
Revenir en haut Aller en bas
aristée
Dard-d'Art
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 14/07/2005

MessageSujet: Re: Peine de mort   Lun 31 Oct 2005 - 17:06

Je sais que je suis a contre courant. Mais c'est mon intime conviction, et je ne suivrais pas les autres si je ne partage pas leur opinion..
L'homme vit en Société.
La justice Pénale est faite pour défendre la Société.
Il n'y a aucune notion de vengeance la dedans.
Si, la procédure terminée, un meurtrier est reconnu coupable sans circonstances atténuantes.pourquoi, la société qui a été atteinte par la mort de l'un, deux, ou plusieurs( oui, l'on dit plusieurs a partir de 3 )de ses membres, pourquoi cette Société dépenserait elle des sommes folles pour garder en prison toute une vie un criminel?
Il faut l'éxécuter.
Et que l'on ne parle pas de civilisation, d'affreux esprit esprit de vengeance etc.
C'est une question de bon sens.A mon avis bien sur.
Quand aux risques d'erreurs judiciaires, elles sont équilibrées par les risques de récidives dont sont victimes des victimes complètement innocentes.
Il est évident que sur un tel sujet, chacun peut donner son avis, mais il est inutile d'engager une discusion, car les opinions sont ancrées en chacun d'entre nous, et un raisonnement aussi bien construit soit il ne convaicra jamais personne.
Revenir en haut Aller en bas
http://bon.livre.free.fr/
aristée
Dard-d'Art
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 14/07/2005

MessageSujet: Re: Peine de mort   Lun 31 Oct 2005 - 17:07

Je sais que je suis a contre courant. Mais c'est mon intime conviction, et je ne suivrais pas les autres si je ne partage pas leur opinion..
L'homme vit en Société.
La justice Pénale est faite pour défendre la Société.
Il n'y a aucune notion de vengeance la dedans.
Si, la procédure terminée, un meurtrier est reconnu coupable sans circonstances atténuantes.pourquoi, la société qui a été atteinte par la mort de l'un, deux, ou plusieurs( oui, l'on dit plusieurs a partir de 3 )de ses membres, pourquoi cette Société dépenserait elle des sommes folles pour garder en prison toute une vie un criminel?
Il faut l'éxécuter.
Et que l'on ne parle pas de civilisation, d'affreux esprit esprit de vengeance etc.
C'est une question de bon sens.A mon avis bien sur.
Quand aux risques d'erreurs judiciaires, elles sont équilibrées par les risques de récidives dont sont victimes des victimes complètement innocentes.
Il est évident que sur un tel sujet, chacun peut donner son avis, mais il est inutile d'engager une discusion, car les opinions sont ancrées en chacun d'entre nous, et un raisonnement aussi bien construit soit il ne convaicra jamais personne.
Revenir en haut Aller en bas
http://bon.livre.free.fr/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Peine de mort   Lun 31 Oct 2005 - 17:09

D'accord avec toi pour dire que nos convictions sont fortement ancrées en chacun de nous.
Par contre il est intéressant de savoir pourquoi on pense ainsi.
En fait, je crois qu'il y a du pour et du contre dans chaque raisonnement, quelle que soit la position que l'on tient.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
cricri

avatar

Nombre de messages : 266
Localisation : Plus loin que le Nord
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Peine de mort   Mar 1 Nov 2005 - 0:18

La justice n'est pas fiable à 100 %! Laisser à une poignée d'humains, avec leurs défauts, a priori et appréhensions, le soin de décider de la vie ou de la mort d'un homme me semble léger.

On peut certes déclarer la justice toute puissante, et décider que ses décisions sont les bonnes, quoi qu'il en soit... Cependant qui sommes nous pour adopter cette philosophie, pour décider que nous pouvons décider de la vie ou de la mort? L'homme s'élève, se déifie, en se donnant ce droit létal. Je pense que nous n'avons pas le droit moralement de décider du sort d'un homme, lorsque cette décision est irréversible.

Combien de suppliciés pourraient être réhabilités, maintenant que les test d'adn permettent d'exhumer de vieilles affaires et d'innocenter de prétendus coupables... trop tard! Qui nous dit que dans le futur de nouvelles méthodes d'investigations ne pourraient pas être mises au point, disculpant les condamnés d'aujourd'hui?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Peine de mort   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peine de mort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La peine de mort.
» [Badinter, Robert] Contre la peine de mort
» Référendum sur le rétablissement de la peine de mort.
» Souhaitez vous le retour de la peine de mort ?
» La peine de mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: