Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EN POESIES AVEC LES EPICES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ZAZA 54
Ouillette D'Inde
avatar

Nombre de messages : 6571
Localisation : Sur mon ile au soleil
Date d'inscription : 23/03/2005

MessageSujet: EN POESIES AVEC LES EPICES   Ven 14 Oct 2005 - 19:52

La sauge
Pourquoi faut-il que lhomme meure,
Puis quen son jardin à toute heure
Il a de la sauge planté ?
Dieu contre la mort na planté
Aucune herbe dessus la terre
Pour garder lhomme de la guerre,
Et des lacs que mort a tendu
A son chetif individu.
Sauge pourtant les nerfs conforte,
Rend la main qui tremble plus forte,
A la fièvre donne congé
Si jay bien le Latin changé.
Sauge, lavande, et prime-vere
Redonnent la santé premiere
Aux malades du mal saint Pris,
Quand avec cresson ils sont pris,
Y joignant de la tanaisie
Dont jay mangé par fantaisie.
Sauge sauve de plusieurs maux ;
Aussi saccordent ces deux mots.


La menthe


Je dis que la mente est menteuse
Si lente elle est, et paresseuse
A tuer les vers dans le corps
Et les chasser viste dehors.


Laneth

Laneth chasse vents de chez nous,
Abaisse les tumeurs du ventre,
Fait que plus en sort quil ny entre ;
Jentends des mauvoases humeurs
Qui au ventre causoient tumeurs

Le gimgembre


Lusage fréquent du gingembre
Ne nuis point au mois de Décembre
Car il eschauffe, et maux anciens
Il guerit mieux que Physiciens.
Quand cause froide en est la faute.


Le poivre

Poivre noir est prompt à dissoudre
Flegmes, comme un moulin à moudre
Il haste la digestion.
Le blanc à lestomac est bon,
Aux toux et douleurs est utile.
Il détourne aussi de la bile
Le paroxisme vehement,
Que frisson lon nomme autrement




L'anis

L'anis est bon à l'estomac
Avec un peu de cotignac ;
Le premier pourtant peut suffire
A qui n'a beaucoup de quoy frire.
Le meilleur anis est le doux.

Le safran


Saffran qui porte un nom Arabe
Fait que mieux on rit et se gabe.
Nen prends par pourtant par excez,
Car il causeroit ton decez ;
Tout en riant ten irois boire
Du Styx infernal londe noire.
Le saffran réjoüit le cur,
Et aux membres donne vigueur.

La moutarde

Petit est le grain de moustarde ;
Le feu saint Anthoine vous arde,
Si jamais vous avez rien vû
Qu'il soit plus mince et plus menu ;
Il a toutefois grande force,
Si que sans vous donner d'entorce
Il tire les larmes des yeux ;
Mais apres on n'en rit que mieux :
Car la teste aussi bien il purge
Que si l'on prenoit de l'espurge

A propos du sel au Moyen-Age

Je disois que tout excez
Conduit lhomme droit au decez.
Ainsi le trop fréquent usage
Du sel nuit aux yeux du visage,
Et pour trop manger de salé,
Tel galand sest long-temps galé.
Je dis plus que de la semence
Le sel retranche labondance.
Ainsi, Mes-Dames de Paris ;
Prenez-y doresnavant garde,
Et chacune de vous se garde,
Pour bien profiter de ce mot,
De mettre trop de sel au pot.



Le sel garde de tout poison
Et donne bon goust au poisson,
Au pain, à la chair, au potage.
Que te diray-je davantage ?
Que rien ne dégoute un mortel
Si fort quun potage sans sel.
Mais lexcez nuit en toutes choses.
Ovide en ses métamorphoses,
Parlant de deux hardis voleurs,
Lécrit ainsi, là ou ailleurs.
Quimporte, quand une sentence
Vient à propos de ce quon pense,
De cotter lendroit ou le vers ?
Ainsi nes-tu pas si pervers
Que de vouloir quon mette en marge
Justement le livre et la page.




Parlons donc dune autre matière.
Il faut disposer la saliere
Droit au beau milieu des disneux ;
Sils sont beaucoup, il en faut deux ;
Car le sel est fort nécessaire
Quand on veut faire bonne chere.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
C'est ainsi que je veux écrire. Avec autant d'espace autour de peu de mots. Je hais l'excès de mots. Je voudrais n'écrire que des mots insérés organiquement dans un grand silence, et non des mots qui ne sont là que pour dominer et déchirer le silence. En réalité, les mots doivent accentuer le silence. »

Etty Hillesum
Revenir en haut Aller en bas
LylaTsB

avatar

Nombre de messages : 4716
Age : 58
Localisation : Entre allanguie & languissante ...
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: EN POESIES AVEC LES EPICES   Mer 28 Mar 2007 - 20:18

feuilllle :
C'est superbe ZAZA
ça sent bon le bonheur...
un gout sucré comme l'enfance...
sourire
Revenir en haut Aller en bas
 
EN POESIES AVEC LES EPICES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EN POESIES AVEC LES EPICES
» Petite etagere et pot à ... epices?
» Recettes avec du veau haché pour Carmenapril
» décodeur TNT avec disque dur
» Problème avec W9, M6 et NRJ12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Loisirs :: Cuisine-Recettes-Gastronomie :: Infos culinaires & tours de main-
Sauter vers: