Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Violence des banlieues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Alf
Plumoversificateur


Nombre de messages : 13967
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Lun 7 Nov 2005 - 22:41

Et les richesses créées mal réparties par la volonté des riches toujours plus riches,tandis que les pauvres sont toujours plus pauvres... La Bourse... Finance quand tu les tiens !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Lun 7 Nov 2005 - 22:50

La plaie du monde, c'est l'argent et le manque d'amour.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Lun 7 Nov 2005 - 23:53

En m'interrogeant sur l'étymologie du mot "Banlieue", ou je trouvais curieux le "ban", trouvé ceci... (Un article de 2004)


http://www.dunod.com/pages/magazine/interview3.asp?id_theme=8&id_interview=216

Et entre autres...

Quelle représentation les habitants des cités ont-ils d'eux-mêmes ?

Les habitants des banlieues ont une piètre idée d'eux-mêmes. Ce n'est guère étonnant s'ils mesurent l'estime qui leur est portée à la qualité de l'habitat qui leur est réservé. Les acteurs importants de la vie sociale ordinaire leur confirment d'ailleurs tous les jours cette médiocrité. Les responsables politiques et les partis sont absents de la vie des banlieues. Certains élus locaux assurent leurs cités d'une présence vigilante. Mais les passages en majesté de ministres entourés de leur aréopage d'énarques au journal de vingt heures pour cause électorale ou pour effet d'annonce sont vécus comme des insultes. La presse a insisté pendant quarante ans sur le caractère dangereux des cités dites sensibles (le fameux sentiment d'insécurité) et les abus de la dépendance économique de ses habitants (« tous des assistés ! ») réduisant ces derniers à des brutes immatures. Sans parler d'un racisme ordinaire qui ne stigmatise pas les seules personnes d'origine exotique mais tous les habitants des mauvaises adresses. Il en ressort une honte véritable, l'impression d'être de trop, le désespoir d'être un jour reconnu.


Dernière édition par le Lun 7 Nov 2005 - 23:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Lun 7 Nov 2005 - 23:54

C'est "mettre au ban" effectivement. Sortir de là où ça dérange, en gros.
Très bien appliqué, du reste. Sans faille.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Deliege

avatar

Nombre de messages : 3537
Age : 55
Localisation : Entre le Vatican et Diên Biên Phu
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 8 Nov 2005 - 0:46

Dominique de Villepin a assorti ce message de fermeté d'une promesse d'action en faveur des jeunes des quartiers sensibles.
Il a notamment annoncé la restauration de la contribution publique aux associations ainsi que des mesures sur le terrain éducatif, comme le triplement des bourses pour les élèves des zones urbaines sensibles (ZUS).
Il a annoncé "une mobilisation exceptionnelle" de l'ANPE en faveur des jeunes des quartiers difficiles. "Je souhaite qu'on puisse recevoir dans les tout prochains mois les jeunes des ZUS et leur proposer dans un délai de trois mois un contrat, une formation, un stage", a-t-il dit.


Cela sonne un peu (beaucoup !) dérisoire ...
Et je ne dis pas ça parce que ça vient de De Vilepin
Et je n'ai pas non plus de meilleure idée ...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 8 Nov 2005 - 0:56

Quelle différence entre ZUS et ZEP déjà ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Deliege

avatar

Nombre de messages : 3537
Age : 55
Localisation : Entre le Vatican et Diên Biên Phu
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 8 Nov 2005 - 1:06

Soutenez la politique de fermeté de Nicolas Sarkozy
Remplissez le formulaire de soutien ci-dessous

Comme Nicolas Sarkozy, je pense qu’il faut être sans faiblesse face à ceux qui agressent nos concitoyens et saccagent
leurs biens.
Je le soutiens dans sa volonté de faire respecter les lois et les valeurs de la République.



Réponse :
Je suis tombé par hasard sur cet appel par lien commercial (UMP) sur le site du Monde.
Cette démarche de votre part est dérisoire, malsaine, assez "dégueulasse" pour tout dire ...
Comme si la priorité des priorités était de soutenir Sarkozy ! Vous auriez au moins appelé à soutenir le gouvernement ... ça pourrait encore à peu près être compris, y compris par ceux qui ne partagent pas ses orientations politiques ... Mais là ! C'est lamentable !!
JFR
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 8 Nov 2005 - 1:37

Revenir en haut Aller en bas
lison

avatar

Nombre de messages : 7704
Localisation : Gatineau, Québec
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 8 Nov 2005 - 1:47

rizlabo a écrit:
Pas envie de faire des discours...

Une image vaut mille mots!
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 8 Nov 2005 - 1:51

Celle là vaut mille maux.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 8 Nov 2005 - 22:35

Couvre-feu.
12 jours pour calmer le jeu.
Ils débloquent des fonds pour les assoc.
J'espère qu'ils ne se limiteront pas à cette aumône. Le problème est bien plus au fond. Faudrait juste ouvrir un peu les yeux sans oublier d'ôter les verres fumés. Fait sombre, là-dedans.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 8 Nov 2005 - 23:24

Rectification :
1) pas "ils".
2) pas "débloquent"

Le gouvernement de Villepin promet d'allouer...
Ceux que Raffarin avait supprimé.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 8 Nov 2005 - 23:33

Effectivement. Tu fais bien de préciser.

Les news de la banlieue sud (essonne) me disent que y'a effervescence, mais ça va.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Jeu 10 Nov 2005 - 10:45

9 novembre 2005
Les zones concernées par l’état d’urgence dans 25 départements

Voici les zones dans lesquelles peuvent être mis en oeuvre les articles 6 (assignation à résidence), 8 (fermeture provisoire de lieux de réunion de toute nature), 9 (remise des armes) et 11 (1° - perquisitions) de la loi du 3 avril 1955, en vertu du décret n° 2005-1387 du 8 novembre 2005 portant application de cette loi.
- Ile-de-France: l'ensemble des communes du département pour les 8 départements d'Ile-de-France: Paris, Yvelines, Seine-et-Marne, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val-d’Oise.
- Alpes-Maritimes: Nice ; Saint-Laurent-du-Var.
- Bouches-du-Rhône: Marseille.
- Côte-d’Or: Dijon ; Chenôve ; Longvic.
- Eure: Evreux ; Gisors.
- Haute-Garonne: Toulouse ; Colomiers ; Blagnac.
- Loiret: Orléans.
- Meurthe-et-Moselle: Nancy ; Vandoeuvre-lès-Nancy.
- Moselle: Metz ; Woippy.
- Nord: l’ensemble des communes de la communauté urbaine de Lille-Métropole.
- Oise: Méru ; Creil ; Nogent-sur-Oise.
- Puy-de-Dôme: Clermont-Ferrand.
- Bas-Rhin: Strasbourg ; Bischheim.
- Haut-Rhin: Mulhouse.
- Rhône: Lyon ; Vénissieux.
- Seine-Maritime: Rouen ; Le Havre.
- Somme: Amiens.
- Vaucluse: Avignon.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Jeu 10 Nov 2005 - 10:48

Et par précaution individuelle, n'importe où si l'on sent un danger potentiel. Question de bon sens.

Et après ? J'espère que ça cogite dans les caboches....

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Jeu 10 Nov 2005 - 10:51

9 novembre 2005
Les mesures de couvre-feu d'ores et déjà mises en oeuvre par le préfet de la Somme et quelques maires

Un peu moins de 600 voitures brûlées cette nuit dans les banlieues, après l'adoption de l'état d'urgence en Conseil des ministres.
Première conséquence, la préfecture de la Somme a annoncé hier avoir pris un arrêté de couvre-feu entre 22h et 6h pour Amiens et sa métropole. Il est entrera en vigueur, pour les mineurs de moins de 16 ans non accompagnés, qui n'auront plus, par ailleurs, l'autorisation d'acheter du carburant, ce soir à minuit.
Le maire de Savigny-sur-Orge (Essonne), Jean Marsaudon (UMP), a instauré une mesure du même ordre dès ce hier soir, de 22h à 7h. Dans sa ville, une classe de l'école Saint-Exupéry a été détruite par un incendie dimanche dernier. Il est le troisième élu UMP à prendre ce type d'arrêté, après le maire d'Orléans, Serge Grouard, et le député-maire du Raincy, en Seine-Saint-Denis, Eric Raoult.
Le Conseil des ministres a adopté hier matin le décret d'application de la loi du 3 avril 1955 qui institue l'état d'urgence en France. Elle autorise, entre autres dispositions d'exception, les couvre-feux, qui s'appliqueront théoriquement à partir d'aujourd'hui dans les zones concernées par les violences. En cas d'infraction, le contrevenant pourra être reconduit à son domicile et risque une contravention.
L’état d’urgence permet également d’instituer des «zones de protection ou de sécurité où le séjour des personnes est réglementé» et d’interdire de séjour dans un département toute personne «cherchant à entraver l'action des pouvoirs publics». «Les perquisitions seront possibles chaque fois que nous aurons la suspicion de détention d'armes», a précisé Nicolas Sarkozy.
Le maire de Bondy et premier vice-président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis, Gilbert Roger (PS), s'est d’ores et déjà déclaré hostile à l'instauration du couvre-feu dans sa commune, tout comme le député-maire de Bègles, en Gironde, Noël Mamère (Verts), et le sénateur-maire de Pau, le socialiste André Labarrère.
Par ailleurs, deux députés UMP - Nicolas Dupont-Aignan, maire de Yerres (Essonne), et Georges Fenech, député du Rhône - ont déposé lundi une «proposition de loi anti-émeute» qui incrimine toute participation à une «rébellion contre les forces de l'ordre», selon un communiqué. Avec ce texte, «le simple fait de ne pas quitter spontanément un attroupement susceptible de troubler l'ordre public dès la première sommation de se disperser constitue une infraction», écrivent les deux députés dans l'exposé des motifs de cette proposition de loi. Et «le fait de ne se disperser qu'après usage de la force devient une circonstance aggravante». La proposition de loi étend également la possibilité d'usage de l'arme par les policiers – seuls les gendarmes le peuvent hors les cas de légitime défense.
Revenir en haut Aller en bas
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Jeu 10 Nov 2005 - 14:09

10 novembre 2005
Le gouvernement prépare un projet de loi visant à proroger l'état d'urgence au-delà du 20 novembre

Le nombre de violences urbaines a décru dans la nuit de mercredi à jeudi en France, où les mesures d'urgence prévues par le gouvernement n'ont été que rarement appliquées. Aucun préfet d'Ile-de-France, Paris inclus, n'a instauré de couvre-feu en raison d'une diminution des incidents dans les huit départements franciliens.
En province, de nouveaux incidents ont éclaté en début de soirée dans la banlieue de Toulouse entre jeunes des cités sensibles et policiers. Une école a été détruite à Belfort et une partie de Lyon a subi une coupure d'électricité en raison de dégâts infligés à une station EDF, a rapporté la direction générale de la police nationale (DGPN). Le couvre-feu a été mis en oeuvre dans les Alpes-Maritimes, dans la Somme, en Seine-Maritime et dans le Loiret.
Selon la DGPN, 299 voitures avaient été incendiées mercredi à 02h00 contre 458 la nuit précédente à la même heure. Dans le même temps, la police avait procédé à 155 interpellations contre 195.
«C'est globalement positif», a souligné un officier selon lequel aucun blessé n'était à déplorer dans la nuit de mercredi à jeudi.
Vingt-cinq départements métropolitains sur 96 ont été autorisés à instaurer le couvre-feu jusqu'au 20 novembre. Il vise à ramener le calme dans les banlieues et à interdire aux mineurs de circuler et de se rassembler de 21h00 à l'aube.
En Ile-de-France, à 22h00, la tension était retombée mercredi soir et les incendies de voitures avaient reculé par rapport aux jours précédents. «C'est le calme. C'est la décrue», a dit à Reuters un porte-parole de la préfecture de Seine-et-Marne. Dans ce département de l'Est francilien, aucun incendie de voiture n'avait été constaté peu après 22h00 mercredi, contre 24 la veille au soir.
Dans le Val d'Oise, à la même heure, la préfecture faisait état de seulement trois incendies de voitures et de deux feux de poubelles. «C'est le calme, c'est peut-être à cause du match de football France-Costa Rica», a-t-on souligné.
En Seine-Saint-Denis, la préfecture de Bobigny avait pour sa part levé sa cellule de crise nocturne.
A Toulouse, les incidents, qui ont débuté aux environs de 20h00, se sont déroulés dans les quartiers de Bellefontaine et du Mirail, dans la périphérie ouest de la ville où près de 350 policiers ont été déployés, a précisé la préfecture. Peu après 21h30, la tension semblait toutefois être retombée dans ces deux quartiers sensibles.
A 23h00, onze véhicules avaient été incendiés dont l'un dans la cour d'une école primaire du quartier de Bellefontaine où un début d'incendie s'était déclaré, selon la préfecture de Midi-Pyrénées. Le feu a été vite maîtrisé par les pompiers.
Le couvre-feu n'a pas été déclaré en Midi-Pyrénées, mais cette décision peut encore être prise «à tout moment en fonction du déroulement des incidents», a dit à Reuters la responsable de la préfecture.
Le préfet de Seine-Saint-Denis, Jean-François Cordet n'a pas appliqué pour l'instant de couvre-feu dans son département où ont débuté les troubles urbains après la mort accidentelle de deux adolescents, le 27 octobre dernier à Clichy-sous-Bois.
Le ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy a demandé mercredi aux préfets l'expulsion «sans délai» de 120 étrangers condamnés pour leur participation aux violences urbaines. Cette décision concerne les personnes en situation irrégulière mais aussi celles en possession d'un titre de séjour. Le conseil des ministres se tiendra lundi en vue notamment de l'examen d'un projet de loi visant à proroger l'état d'urgence au-delà du 20 novembre.
Revenir en haut Aller en bas
Renan
Azurément Vôtre
avatar

Nombre de messages : 706
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 23/09/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Jeu 10 Nov 2005 - 17:28

rizlabo a écrit:
Rectification :
1) pas "ils".
2) pas "débloquent"

Le gouvernement de Villepin promet d'allouer...
Ceux que Raffarin avait supprimé.

C'est bien de ne pas généraliser.

A part ça : discussion cet après-midi entre mézigue, honorable responsable de production dans une usine du 93, avec Rudy, 22 ans, ch'tit opérateur qui n'en veut dans ladite usine, issu d'une de ces flamboyantes cités du 93 (noubliez pas de prononcer "neuf-trois").
Dixit le Rudy : "chez nous, ceux qui font des grosses conneries en ce moment, c'est ceux qui en font d'habitude. Là, ils ont en plus une bonne excuse."
Je lui demande : "mais est-ce qu'il y a dans le tas des gars qui n'ont jamais commis de délit et qui en ont tellement marre qu'ils se mettent à foutre le feu ?"
Lui de répondre : "si c'était le cas, c'est pas 1500 bagnoles qui auraient brûlé, mais 30 mille."

Ceci est un témoignage qui n'a pas valeur de généralité. Ceci dit, on y verrait bien plus clair dans les problèmes que connaissent certaines de nos banlieues si, déjà, la délinquance avait été mieux circonscrite. Personnellement, je ne crois que modérément à la prévention POUR CE CAS PRECIS : la minorité délinquante est tellement réfractaire qu'il faudrait déployer des montagnes d'énergie (et de sous, bien sûr) pour pouvoir la toucher. Surtout qu'au départ, c'est un problème d'éducation et que l'on ne peut pas mettre un assistant éducatif dans chaque famille.

Les zones de non droit, où des petits groupes n'ont pas attendu les évènements actuels pour faire du caillassage des véhicules de pompier un sport national, se sont développées ces 20 dernières années. Cela me semble prioritaire de les faire disparaître, et malheureusement, c'est de la répression.

Quant à faire de la pub pour un fabricant de matériel de lavage haute pression, c'est une histoire de vocabulaire bien ou mal choisi...

Renan
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lesitelaplume.com
aristée
Dard-d'Art
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 14/07/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Lun 14 Nov 2005 - 22:48

J'avais au cours de cette discussion, proposé que l'on mette sur pieds une sorte de service social qui pourrait permettre de remettre certains jeunes dans un rythme de vie normal et qui permettrait de leur donner une activité et une formation .
Cette proposition n'avait eu ici aucun écho.Absolument aucun.
Je note avec satisfaction que Chirac vient d'en parler, admettant implicitement que la supprétion du service militaire sans prévoir un système de remplacement, a été une erreur.
Revenir en haut Aller en bas
http://bon.livre.free.fr/
Deliege

avatar

Nombre de messages : 3537
Age : 55
Localisation : Entre le Vatican et Diên Biên Phu
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Lun 14 Nov 2005 - 23:24

Je partage ton avis Aristée, à ceci près que de mon point de vue, une forme civile du Service national devrait être obligatoire - et non basée sur le volontariat - pour une durée d'un an. Et ceci sans aucune exception. Ce serait également une condition d'accès à la nationalité française. Durant ce service national civil - filles et garçons - recevraient une formation théorique de type instruction civique et aurait en outre à participer pratiquement à des missions d'intérêt général.
Actuellement une dizaine de jeunes des quartiers pauvres des environs du Mans, formés ici aux métiers du bâtiment sont partis avec notre association au Sénégal réaliser un séchoir à oignons avec des entreprises du pays. A leur retour nous faciliterons leur embauche par les entreprises du département.Le président de l'association qui est sur place et que j'avais au téléphone vendredi soir me racontait que les jeunes , qui jouent facilement les caîds en France, sont impresionnés par l'accueil des sénégalais : très cordiaux mais aussi très exigeants sur les règles de sociabilité. Du coup ces petits durs deviennent ce qu'ils sont : des jeunes garçons au fond assez craintifs qui ontpeur d'aller sur la plage à la fin de la journée de travail (assez dure sous 39° en milieu de journée )sans être accopagnés ... L'an prochain nous recommençons l'opération pour construire une centre de prévention du diabète avec l'appui d'un médecin spécialiste sarthois qui a rencontré ses homologues sénégalais.
Un exemple de service civil intégrateur ...
Revenir en haut Aller en bas
aristée
Dard-d'Art
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 14/07/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 15 Nov 2005 - 9:26

J'avais prévu que dans un premier temps, ce service social, organisé en urgence, devait être une alternance a la prison et constituer non une peine a accomplir mais une astreinte a laquelle étaient soumis les délinquants
Au cours de cette astreinte, on aurait donné un rythme de vie, on aurait donné des occupations( sports, formation professionelle, cours élémentaires de français et de calcul.)
Le fait de faire appel a des volontaires comme le propose Chirac me parait être une erreur.Seuls ceux qui veulent en sortir seront volontaires. Les autres, les plus dangereux se garderont bien de venir s'enroler.
Revenir en haut Aller en bas
http://bon.livre.free.fr/
Deliege

avatar

Nombre de messages : 3537
Age : 55
Localisation : Entre le Vatican et Diên Biên Phu
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 15 Nov 2005 - 11:35

On ne parle donc pas tout à fait de la même chose: je ne parle pas de punition ou d'alternative à la prison mais de formation. Cette formation pourrait d'ailleurs être une condition à l'ouverture des droits citoyens (droit de vote notamment).
S'agissant du dipositif de Chirac nous sommes d'accord. Encore une mesurette ...
Revenir en haut Aller en bas
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 15 Nov 2005 - 11:37

Et le droit de vote acquis servirait comme d'hab à un candidat démagogue promettant la disparition de la mesure tu ne crois pas ?

On tourne en rond, l'homme politique étant ce qu'il est devenu. Un "pur" aurait-il les moyens de son élection ? Ceci est un autre débat.
Revenir en haut Aller en bas
aristée
Dard-d'Art
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 14/07/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 15 Nov 2005 - 12:48

Il est vrai que nous ne parlions pas du même problème.
J'envisageais une solution en urgence pour tous ceux qui avaient été pris en infraction.
C'est la raison pour laquelle je parlais" d'astreinte" ce qui est tout a l'opposé du volontariat.Et cela ne concernait que 1000 a 2000 personnes.
Maintenant a plus longue échéance, et sur une plus grande échelle, je suis aussi partisan d'un service civique qui fera qu'au moins une fois dans leur vie, tous les hommes seront passés par le même moule, et sans distinction d'origine, seront soumis au même régime.
Revenir en haut Aller en bas
http://bon.livre.free.fr/
Deliege

avatar

Nombre de messages : 3537
Age : 55
Localisation : Entre le Vatican et Diên Biên Phu
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 15 Nov 2005 - 12:59

Nous sommes donc d'accord Aristée.
Un "pur" Lulu je ne sais ce que c'est ... ou plutôt l'idée me fait peur. Ca me fait penser à la vertu chère à Robespierre et à ses fils spirituels (Pol Pot ...)
Revenir en haut Aller en bas
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 15 Nov 2005 - 14:32

Deliege a écrit:

Un "pur" Lulu je ne sais ce que c'est ... ou plutôt l'idée me fait peur. Ca me fait penser à la vertu chère à Robespierre et à ses fils spirituels (Pol Pot ...)

J'ai mal choisi mon mot il est vrai. Je voulais dire un candidat qui croit vraiment en ce qu'il dit. Ce qu' l'on appelle bêtement de nos jours un naïf.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Violence des banlieues   

Revenir en haut Aller en bas
 
Violence des banlieues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» HDB, l'Homme Des Banlieues
» Les banlieues parisiennes sympa, petite enquete de quartier
» Banlieues Nord, Est, Sud-Est…
» [Abd Al Malik] La guerre des banlieues n'aura pas lieu
» Dictionnaire de l'argot des banlieues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: