Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Violence des banlieues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 15 Nov 2005 - 14:32

Deliege a écrit:

Un "pur" Lulu je ne sais ce que c'est ... ou plutôt l'idée me fait peur. Ca me fait penser à la vertu chère à Robespierre et à ses fils spirituels (Pol Pot ...)

J'ai mal choisi mon mot il est vrai. Je voulais dire un candidat qui croit vraiment en ce qu'il dit. Ce qu' l'on appelle bêtement de nos jours un naïf.
Revenir en haut Aller en bas
aristée
Dard-d'Art
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 14/07/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 15 Nov 2005 - 16:19

LuluBerlue a écrit:


J'ai mal choisi mon mot il est vrai. Je voulais dire un candidat qui croit vraiment en ce qu'il dit. Ce qu' l'on appelle bêtement de nos jours un naïf.
Dans le domaine politique,je crois qu'il faut se méfier des " purs" des " naifs"
Trop souvent on mesure la valeur d'un homme politique a l'aune de sa moralité.
¨Politique et Moralité sont deux domaines différents.
Lorsque les Américains, las d'avoir des Présidents douteux sur le plan moral, ont voulu élire un pur, Carter, ils s'en sont mordus les doigts.
On peu le déplorer, mais les grands Hommes d'Etat sont rarement des parangons de vertu
Même si dans leur vie personnelle ils sont vertueux, dés qu'ils touchent a la politique, ils sont obligés de " s'accomoder".
regardez de Gaulle. Personne ne met en doute sa morailté personnelle. Or un mensonge historique( je vous ai compris, un seul Français de Dunkerque a Tamanrasset) a eu de conséquences effroyables.
C'était bien un mensonge puisque dés 1958 il avait dit a Malraud: je ferai l'Algérie Indépendante.Mais politiquement il ne pouvait faire autrement puisqu'amené au pouvoir par les tenants de l'Algérie française
Revenir en haut Aller en bas
http://bon.livre.free.fr/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 15 Nov 2005 - 16:45

Je crois tout simplement que la première chose à repenser de fond en comble est l'éducation nationale. C'est elle qui est "pilier de base" avec la famille, pour faire d'un enfant un adulte.
Il serait moins inquiétant de n'avoir recours que occasionnellement à des "punitions" fussent-elles intelligentes, plutôt que systématiques. Le fait de reprendre tout à la base limiterait les dérapages massifs d'aujourd'hui. La prévention est mieux que la punition. On sait qu'il y aura des exceptions, mais comme partout, en somme.
On voit bien que le système est pourri et qu'il faut tout reprendre.
C'est très profond. Et j'ajoute qu'il y a urgence. Seulement voilà, cela nécessite une prise de conscience des erreurs des décideurs, n'est-ce pas ? Vont ils reconnaître que nous vivons désormais à côté de la plaque ? C'est tellement plus facile de rejeter la faute sur l'autre. Vous savez, le fameux "c'est pas moi c'est lui"...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
aristée
Dard-d'Art
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 14/07/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 15 Nov 2005 - 18:04

Je crois qu'opposer d'une façon manicchéenne, prévention et sanctions est une grave erreur.
Les réalités sont toujours plus subtiles.
Les punitions peuvent faire partie de la prévention.
. On ne peut reprocher aux parents de ne pas " tenir" leur progéniture, et faire toute une histoire si un père donne une taloche au délicieux bambin.
Tout est question de dosage.
Revenir en haut Aller en bas
http://bon.livre.free.fr/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 15 Nov 2005 - 18:17

Bien d'accord pour le dosage.
Mais je pense que toute vie en société, donc basée sur des règles, nécessite que ces règles soient faites de sorte qu'elles limitent le mal être.
Or à ce jour, le constat est que tout se barre dans tous les sens, dans tous les domaines.
La prévention n'est pas une punition, si elle est BIEN faite. C'est à dire avec un minimum de connaissance de l'humain
On repart à la case départ. Regardons de quoi nous sommes faits. Sans concession. Et à partir de ça, regardons autour de nous, regardons nous vraiment.
Simple. Mais utopique. CQFD...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Deliege

avatar

Nombre de messages : 3537
Age : 56
Localisation : Entre le Vatican et Diên Biên Phu
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 15 Nov 2005 - 19:40

Romane a écrit:

Or à ce jour, le constat est que tout se barre dans tous les sens, dans tous les domaine

Peut - être pas quand même ... ou alors pas beaucoup plus aujourd'hui qu'hier non ?
Revenir en haut Aller en bas
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 15 Nov 2005 - 20:25

Je me fais la même réflexion que Pierre avec le recul. J'ai eu le temps de connaître trois générations de ma famille avant la mienne et j'ai toujours entendu dire qu'on allait vers des choses effroyables.
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 15 Nov 2005 - 21:04

Vu de Belgique...

http://permanent.nouvelobs.com/societe/20051109.OBS4704.html

"En France, les jeunes des banlieues, même s'ils ont acquis la citoyenneté française, n'exercent pas le droit de vote. Ils sont donc victimes d'un double rejet, social et politique. Ils se sentent rejetés par la société et, en réaction, refusent de s'y intégrer.
En Belgique, le droit de vote est obligatoire. Les jeunes issus de l'immigration expriment leurs opinions politiques dans les urnes. Par conséquent, la représentation de l'immigration est très forte parmi les élus belges, jusqu'à 50% au Parti socialiste par exemple.
Cette situation n'a rien à voir avec la France, où les maires et députés issus de l'immigration font plutôt figure d'exception. "
Revenir en haut Aller en bas
nirvana
Ex Future 5000 Posts
avatar

Nombre de messages : 9732
Localisation : si vous saviez !
Date d'inscription : 27/03/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 15 Nov 2005 - 21:11

ah ? s'ils ont acquis la nationalité française, rien ne les empêche de voter ! enfin c'est ce qu'il me semble ! non ? ôtez moi d'un doute !
Revenir en haut Aller en bas
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 15 Nov 2005 - 21:26

rizlabo a écrit:
Vu de Belgique...

http://permanent.nouvelobs.com/societe/20051109.OBS4704.html

"En France, les jeunes des banlieues, même s'ils ont acquis la citoyenneté française, n'exercent pas le droit de vote. Ils sont donc victimes d'un double rejet, social et politique.. "

C'est donc leur choix, ce me semble aussi !
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 15 Nov 2005 - 22:35

En Belgique, le vote est obligatoire. Ca crée une certaine dynamique d'éducation civique. Et les élus sont bien obligés de s'intéresser de ceux qui sont moins motivés à cette exercice.

Ne pas rendre l'école obligatoire, ni le service civique : tout le monde aura le choix : AngeR
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 15 Nov 2005 - 23:45

Ça fait un petit moment que je pense que le vote devrait aussi être obligatoire en France et partout.
Nous vivons dans une société. La passivité est un fléau. Surtout quand de cette passivité jaillit la revendication. Facile de se laver les mains de tout, et de surgir pour dire qu'on n'est pas d'accord avec ce qui se fait.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
spirit
39° à l'ombre d'un strip
avatar

Nombre de messages : 1700
Date d'inscription : 26/03/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mar 29 Nov 2005 - 20:33

Violences en France: des textes de rap sur la sellette


PARIS (AFP) - Des textes de rap français, sont mis en cause par quelque 200 élus qui y voient des incitations à la haine et à la violence, presque un mois après les émeutes qui ont éclaté en France.

"Nous avons interpellé le Garde des Sceaux sur la chanson FranSSe de Monsieur R et six autres chanteurs ou groupes de rap qui incitent à la haine et au racisme", a déclaré mercredi à l'AFP le député (UMP) de Moselle François Grosdidier, à l'origine de cette initiative.

Selon une liste qu'il a transmise à l'AFP, 152 députés et 49 sénateurs sont signataires de questions écrites déposées mardi à l'Assemblée nationale et demandant à Pascal Clément "s'il envisage d'engager des poursuites" contre Monsieur R., le chanteur Smala, le groupe Lunatic, le groupe 113, les rappeurs Fabe et Salif ainsi que le groupe Ministère Amer.

La Chancellerie a demandé l'ouverture d'une enquête à la suite d'une première question concernant Monsieur R., déposée dès le mois d'août, a-t-elle simplement indiqué.

Parmi les paroles mises en cause par les députés, figurent notamment "La France est une garce, n'oublie pas de la baiser jusqu'à l'épuiser, comme une salope il faut la traiter, mec!" (Monsieur R.) ou encore "J'aimerais voir brûler Panam au napalm comme au Vietnam (...) j'ai envie de dégainer sur des faces de craies", de Ministère Amer.

Le tribunal de Melun doit d'ailleurs examiner une première plainte déposée par le député UMP Daniel Mach contre Monsieur R., de son vrai nom Richard Makela, en février, après une audience technique mercredi.

Le rap de ces artistes, a affirmé à l'AFP M. Grosdidier, "n'est pas un type de musique qui s'adresse à un public averti (...) et qui est en mesure de prendre des messages au deuxième, au troisième ou au quatrième degré".

"Dans les facteurs qui ont conduit aux violences dans les banlieues, cela en fait partie", estime-t-il: "Ce phénomène musical là n'est pas du tout étranger à ces violences".

Un avis partagé par Daniel Mach, qui avait porté plainte avant les émeutes: "De tels propos ne pouvaient qu'amener ce style de révolte", a-t-il déclaré.

"Une fois de plus on recherche des boucs émissaires parce que la banlieue a brûlé", a réagi Monsieur R., en estimant que son public n'est pas formé d'"indigènes" qui prennent les choses "au premier degré", tout en se disant prêt à des explications devant un tribunal.

"Nous les rappeurs décrivons les maux, les blocages dans les rouages de cette société où les élus ne cessent de faire miroiter justice, fraternité, liberté, équité", a dit pour sa part Passi, membre de Ministère Amer avec Stomy Bugsy et Doc Gyneco.

"L'UMP veut les voix de Jean-Marie Le Pen, au lieu de parler d'amour, d'éducation, de réinsertion, d'ouverture", accuse-t-il.

Le choix de ces sept groupes et artistes étonne en outre le spécialiste du hip-hop Olivier Cachin, écrivain et journaliste, un temps animateur d'une émission de rap sur M6.

"Lunatic a été dissous en 2002, tandis que pour Ministère Amer, le dernier album remonte à 1995, Fabe a arrêté de faire du rap il y a sept ans", dit-il: "On a l'impression qu'ils en ont sorti quelques uns au hasard", rappelant aussi que 113 a pour sa part décroché deux victoires de la musique.

"Skyrock s’indigne contre le procès fait à la culture de la nouvelle génération qui, une fois de plus, est prise comme bouc émissaire des maux de la société", a réagi pour sa part la radio du rap dans un communiqué avant d'évoquer "Georges Brassens, Léo Ferré, Jacques Brel et la culture rock", aussi accusés un temps "de pervertir la jeunesse".

****************

Rolling Eyes

il est vrai qu'il y a de très bons chanteurs de rap dont certains très poétiques...

Mais j'ai déja écouté effectivement des chanteurs qui pronent .... la violence, comme ultime remède pour tout.
Vive la liberté d'expression, mais dans ces cas là on se demande si la Censure ne serait pas adaptée. Parce que qui écoute ces chansons ? En majorité des jeunes, et qui dit jeune dit fragile, influençable....
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mer 30 Nov 2005 - 6:37

C'est à la maternelle, voire au berceau qu'il faut éradiquer le mal.

Déja, ces tout petits garçons qui font "pan-pan", ces fillettes qui frappent leur poupée.
Tout fous le camp !

Il faut aussi d'interdire les Walt Disney et les contes de fées.

Rien que des meurtres et du sang la-dedans. Et en plus, on y flingue des chefs, des rois, des princes.

Et la mouvance christianique ? Qu'en fait-on ? Ca brandit la Bible, ou il y a dix meurtres, 5 sodomies, un régicide et une ville rasée par page.

Tout est à faire.
Revenir en haut Aller en bas
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Mer 30 Nov 2005 - 14:10

La fin justifie les moyens, tu oublie la CAUSE.
In nomine Dei everithing is possible.
Revenir en haut Aller en bas
Xian

avatar

Nombre de messages : 4036
Localisation : Etoile bleue dans l'univers
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Jeu 8 Déc 2005 - 8:54

Je ne peux m'empêcher de le citer...

Un ami français vivant au Japon m'interroge sur l'embrasement des banlieues. Pour ce faire, je lui prepare des articles de presse, je collectionne les interventions d'intellectuels, je classe les avis de philosophes et nous en reparlerons a Noel quand nous nous retrouverons. En attendant, la pile de documents accumules merite qu'on s'y arrête !
Je recapitule : Attali deplore l'inaction des politiques depuis vingt ans. Je reve ! Que fit ce conseiller du Prince aupres du fossoyeur de la gauche pendant deux septennats ? Sa solution : donner les moyens aux jeunes des banlieues pour devenir chef d'entreprise. Bravo ! Super... BHL n'y comprend rien : energie noire, tourbillon de nihilisme, pas de rationalite. Ah bon ? Ce sartrien a-t-il oublie les analyses de la Critique de la raison dialectique sur les relations entre violence et politique ? Badiou, defenseur des crimes maoistes - lire Le siecle...-, rapporte les mesaventures de son fils adoptif, noir, embarque par la police alors qu'il accompagne un copain qui negocie un velo probablement sans facture : quel rapport entre cette anecdote et la crise ? Carrere d'Encausse, bicornee a la television russe, voit des negres polygames partout et des familles nombreuses qui debordent dans les cites, s'ennuient, donc cassent et brulent. Profond ! Baudrillard vaticine : neant, decadence, desintegration, desherence : « Nique ta mere » dit le titre de son article, la page en dessous est inutile, le titre suffit. Andre Glucskmann associe les incendiaires et les electeurs du non aux dernier referendum. Ben voyons ! Ces nihilistes des cites sont du meme tonneau que les defenseurs de Saddam Hussein et de Poutine ! Andre, tu dejantes... Finkielkraut meriterait la chronique a lui seul : il n'aime pas les blacks, les beurs, les footballeurs, les rappeurs, les jeunes, les musulmans, en revanche, il apprecie le colonialisme, la republique, la France aux français. S'il n'aime pas Le Pen, Le Pen, lui, va finir par l'aimer... Regis Debray deplore le manque de religieux qui cree si bien le lien social ! Ah, l'eau benite republicaine, quel placebo sublime, quelle panacee ! Sollers affirme que ce cri n'a qu'un seul destinataire : Chirac... Ah oui, vraiment ? Malek Chebel ne comprend pas, l'Islam est une religion de paix et d'amour - mais ça n'etait pas la question. Sibony debite son Freud et disserte sur la regression archaiq!
ue... Bi
en, bien.

Je suis stupefait : aucune analyse politique, pas de consideration sur ce nouveau lumpenproletariat survivant dans les cites, nulle part les mots qui fachent et qui expliquent : liberalisme, loi du marche, chomage, misere, pauperisation, urbanisme, logement, racisme, discrimination. Recuser le politique - et la politique - c'est reculer pour mieux sauter - au sens pyrotechnique du terme...

Michel Onfray
Revenir en haut Aller en bas
http://xianhenri.be
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Violence des banlieues   Jeu 8 Déc 2005 - 13:42

Et voici que même les policiers des RG récusent tout le beau linge politique, philosophique et médiatique.

Lu dans la presse, mais ça ne fait pas les gros titres...

Un rapport daté du 23 novembre, la direction centrale des renseignements généraux (DCRG) tire les enseignements de la vague de violences urbaines qui a traversé le pays à partir du 27 octobre. "La France a connu une forme d'insurrection non organisée avec l'émergence dans le temps et l'espace d'une révolte populaire des cités, sans leader et sans proposition de programme", observe la DCRG, qui évalue le coût des violences à "plus de 250 millions d'euros".

Selon le rapport, dont Le Parisien du mercredi 7 décembre publie des extraits, "aucune solidarité n'a été observée entre les cités", les jeunes s'identifiant "par leur appartenance à leur quartier d'origine et ne se reconnaiss(ant) pas dans ceux d'autres communes".

Les policiers affirment qu'"aucune manipulation n'a été décelée permettant d'accréditer la thèse d'un soulèvement généralisé et organisé".

Ainsi, les islamistes n'auraient joué "aucun rôle dans le déclenchement des violences et dans leur expansion". Ils auraient au contraire eu "tout intérêt à un retour rapide au calme pour éviter les amalgames". L'extrême gauche, de son côté, "n'a pas vu venir le coup et fulmine de ne pas avoir été à l'origine d'un tel mouvement".

Les policiers assurent par ailleurs que "les jeunes des cités étaient habités d'un fort sentiment identitaire ne reposant pas uniquement sur leur origine ethnique ou géographique, mais sur leur condition sociale d'exclus de la société française". Ils précisent que "les jeunes des quartiers sensibles se sentent pénalisés par leur pauvreté, la couleur de leur peau et leurs noms. Ceux qui ont saccagé les cités avaient en commun l'absence de perspectives et d'investissement par le travail dans la société française".

"Tout s'est passé comme si la confiance envers les institutions, mais aussi le secteur privé, source de convoitises, d'emplois et d'intégration économique, avait été perdue", ajoutent les RG.

En conclusion, les policiers évoquent avec inquiétude, à propos des cités, des "ghettos urbains à caractère ethnique". "Il est à craindre désormais que tout nouvel incident fortuit (décès d'un jeune) provoque une nouvelle flambée de violences généralisées", concluent les renseignements généraux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Violence des banlieues   

Revenir en haut Aller en bas
 
Violence des banlieues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» HDB, l'Homme Des Banlieues
» Les banlieues parisiennes sympa, petite enquete de quartier
» Banlieues Nord, Est, Sud-Est…
» [Abd Al Malik] La guerre des banlieues n'aura pas lieu
» Dictionnaire de l'argot des banlieues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: