Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Harcélement au travail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Deliege

avatar

Nombre de messages : 3537
Age : 55
Localisation : Entre le Vatican et Diên Biên Phu
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Harcélement au travail   Dim 20 Nov 2005 - 13:31

Je viens de lire dans le journal le témoignage d'un médecin du travail sur son expérience dans un magasin d'un grand groupe de distribution. Impressionnant. Et pourtant relativement courrant ? Avez - vous été victimes, témoins (acteurs...) de harcélement au travail ? Comment ça s'est passé ?
Revenir en haut Aller en bas
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Dim 20 Nov 2005 - 14:18

un truc particulier
il y ades années, une nana et moi au boulot on est tombés raides dingues . Ca a duré des années puis elle m'a largué, brusque. On continuait à se voir au boulot ; finalement c'était du harcèlement pour les deux car même si on ne se parlait plus ( je ne développerai pas) , moi je l'aimais encore. La voir me harcelait, me voir la harcelait. ca ne s 'est réglé que quand un des deux a changé de lieu de travail.

Moralité, ce que je savais déjà: si possible ( et c'est là le problème) , jamais au boulot.
Impudique, mais dans le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Dim 20 Nov 2005 - 14:30

Je l'ai été dans des circonstances assez pénibles, puisque j'ai accepté de faire un remplacement durant environ 8 mois, en plus de mes contrats habituels et que je cumulais ainsi 45 h de boulot par semaine... en plus du travail d'écriture à la maison, en plus du bénévolat dans lequel je me suis engagée, en plus de la maison à tenir etc... etc...
La directrice de l'établissement était odieuse. Il lui faut une tête de turc, elle m'avait choisie, c'était facile et ambigu en même temps, parce que parmi mes contrats fixes, je bosse pour l'assoc qui gère son établissement (un bureau au dessus de sa tête). Cette fois, j'alternais entre le bureau au dessus, le bureau à côté, et tout le reste ci-dessus énoncé.

C'était du genre à me supprimer tous les documents de base relatifs à me donner les éléments nécessaires pour travailler, puis à m'attendre au virage, parce que bien sûr je n'avais plus de repère. Du genre à me faire des réflexions à tout bout de champ, à m'engueuler pour les fournitures (trop de laisser aller) en me filant volontairement des brouillons qu'elle gribouillait sur le papier en-tête de la boîte et m'engueulant quand ensuite j'étais obligée d'en commander, à m'interdire de passer des commandes fournitures alors que tout le personnel n'avait plus rien et venait me réclamer à corps et à cris... etc... etc...
J'avais la tête farcie, car dans ce poste, entre l'alarme qui se déclenchait sans arrêt, le fax de mauvaise qualité qui sonnait tout le temps, la photocopieuse qui n'arrêtait pas de biper, le téléphone tous azimuts, les gens qui se plantaient devant mon bureau pour parler très fort pendant que j'essayais de comprendre ce qu'on me disait au téléphone qui sonnait sans arrêt, et elle qui se plantait derrière mon dos pour tout passer à la moulinette...

Un jour, je suis allée dans son bureau, et droit dans les yeux je lui ai dit ce que je pensais, sans mâcher mes mots. Personne ne lui avait jamais parlé ainsi, elle a pris une claque brutalement et elle était blanche comme un linge. Le hasard a fait qu'une réunion annuelle devait avoir lieu quelques jours après, réunissant tous les administrateurs, les directeurs et des intervenants extérieurs, chefs de service, etc. Lors de cette réunion, un dîner au restaurant est prévu le soir et bien sûr, elle ne m'avait pas comptée. Le président lui en a fait la remarque, elle a rectifié le tir de mauvaise foi, et quelle ne fut pas ma surprise, en fin de repas, quand tout le monde eut bien bu, lorsque le président se tourna vers moi pour me demander de me présenter publiquement, et présenter tout ce que je fais à l'extérieur, en disant à l'attention de la directrice : je pense que vous vous rendez compte de la chance que nous avons, Patricia est très riche dans sa tête et fait un tas d'actions pour les jeunes, mais aussi est une artiste...
Sourire gêné et obligé de la part de cette femme qui m'avait pourri la vie pendant 8 mois. Depuis ce jour, plus jamais je n'ai été harcelée. Aujourd'hui, elle vient même me rendre visite dans mon bureau au dessus du sien, pour fumer sa cigarette et parler un peu d'elle. Je ne lui parle jamais de moi. Je l'écoute, mais je demeure fermée à tout ce qui déborde du travail.

On a ma confiance ou on ne l'a plus. Quand on ne l'a plus, c'est fini.
J'entretiens des rapports courtois, mais je fixe moi-même les limites.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Deliege

avatar

Nombre de messages : 3537
Age : 55
Localisation : Entre le Vatican et Diên Biên Phu
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Dim 20 Nov 2005 - 15:36

Tu as donc eu la chance d'avoir un appui au dessus de la "harceleuse" ... Le mode de fonctionnement de la "harceleuse" était donc - semble t'il - lié à sa personne et non un principe - si l'on peut dire - de "management" de la structure ....
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Dim 20 Nov 2005 - 20:27

Eh bien pas tout à fait. Elle ne s'est plus souvenue de cette éventualité, car en réalité, il lui faut toujours quelqu'un à se mettre sous la dent. Désormais, quelqu'un d'autre.... Avant, quelqu'un d'autre... question de mentalité en somme.
Dans le tas, une seule a su lui parler aussi franco. J'te l'donne en mille, c'est encore tombé sur moi....

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
cricri

avatar

Nombre de messages : 266
Localisation : Plus loin que le Nord
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Dim 20 Nov 2005 - 22:41

J'ai connu ça aussi. Le harcèlement m'a valu d'être malade incurable et d'être mis à la pension à 43 ans. Comme quoi il ne faut pas le prendre à la légère.

Et dans ces cas-là tu es seul pour te défendre. Les syndicats? Pff, se bougent pas pour une personne seule. Les conseillers en prévention? Sont du côté du patronat.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Dim 20 Nov 2005 - 22:56

On commence à en parler un peu maintenant, mais combien, combien de victimes ?

Tu as raison. On est seul dans cette histoire. Seul à la merci d'un bourreau, et comme en principe on se lève le matin pour aller gagner de quoi manger le soir...

C'est ça qu'est dégueulasse. Profiter de ça.

Faut avoir une sacrée dose de self contrôle. Par bonheur, la vie m'a dotée de cette force. Beaucoup autour de moi ignorent à quel point je suis habitée par cette force et se méprennent parce que je suis d'un abord joyeux. Certains même me prennent pour "une artiste" dans le sens péjoratif du terme (gentille allumée).
Plus dure est la chute, lorsqu'ils s'aperçoivent que j'ai les pieds sur terre... et que je sais me défendre en me montrant plus stupide qu'eux, c'est à dire plus forte qu'eux.

C'est jouissif.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Deliege

avatar

Nombre de messages : 3537
Age : 55
Localisation : Entre le Vatican et Diên Biên Phu
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Dim 20 Nov 2005 - 23:24

Cricri, si ce n'est pas indiscret, tu étais dans quel type d'entreprise et sur quel genre d'activité ? Y avait il un médecin du travail ? Et ce que tu as subi a t'il touché d'autres personnes autour de toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Dim 20 Nov 2005 - 23:29

En attendant que cricri réponde, je pose la question : pensez-vous qu'un "harceleur" se contente d'une proie ?

A mon avis, c'est dans l'état d'esprit => il faut toujours une proie. Après l'un, l'autre. Malheureusement. Ou alors c'est pour une intention très ciblée, pour une vengence bien particulière.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Renan
Azurément Vôtre
avatar

Nombre de messages : 706
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 23/09/2005

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Dim 20 Nov 2005 - 23:48

Le concept de harcèlement au travail est un outil juridique important qui vient renforcer les droits de salariés. Cela dit, il a des "effets secondaires" et je vous soumets ici un cas observé juste cette année dans mon entreprise :
- un "petit chef de service" (sans être péjoratif) allait depuis plusieurs années au naufrage : incapacité à gérer son personnel, favoritisme au profit de l'une de ses subalternes (accessoirement : sa maîtresse), aucune vision d'ensemble sur son activité alors que l'entreprise était en plein essor, etc...
Bref, pas brillant, le type. Sa hiérarchie (c'était pas moi, je précise) lui "met la pression" et lui en donne les moyens : entre autres, une formation de management. Deux ans passent, rien de nouveau. La hiérarchie commence alors à "monter un dossier", en lui signifiant par écrit ses manquements. Le gars finit par jeter l'éponge et se met en arrêt maladie puis, sur les conseils de son avocat, attaque sa hiérarchie pour harcèlement... et abandonne la procédure devant la minceur de son dossier.

Il n'y a aucune généralité. Que des cas particuliers dont certains, effectivement, peuvent être l'action de quelque "harceleur professionnel", mais dont beaucoup sont des problèmes relationnels complexes où chacun a sa part de responsabilité...

Renan
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lesitelaplume.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Dim 20 Nov 2005 - 23:54

Tu as aussi raison de le préciser, Renan.
Parce qu'il ne faut pas oublier qu'il ne faut jamais généraliser.
Je n'ai pas été témoin de situation similaire à ce que tu racontes, mais ça aurait pu, après tout. Il suffit de tomber sur quelqu'un de mauvaise foi (d'un côté ou de l'autre) pour que tout dérape.

Il y a aussi des supérieurs tout à fait corrects et respectueux.
Des salariés tout à fait compétents et aussi sérieux.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
cricri

avatar

Nombre de messages : 266
Localisation : Plus loin que le Nord
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Dim 20 Nov 2005 - 23:57

Je travaillais pour le contrôle aérien, dans les services techniques.

Dès le début j'ai été mis au placard, ce qui ne me convient pas, puisque je suis d'un naturel réservé (le mot est faible). Donc j'ai commencé à me replier à cette époque, et puis tout a été de mal en pis.

Un jour, un de mes "supérieurs" s'est mis en tête de me chercher misère. J'ai été mis encore plus à l'index et on me reprochait toutes sorte de choses. Enfin une ambiance morbide...

Ben oui, il y avait une médecine du travail, un conseiller en prévention, un gestionnaire des resources humaines. C'était une entreprise de 1000 personnes. Tout ce beau monde s'est rallié à la direction qui semblait vouloir me jeter dehors, ce qu'ils ne pouvaient pas faire (nomination). Donc résultat, mise à la pension à 43 ans.

Vous comprendrez dès lors que je sois parfois accariatre. Je me soigne rassurez-vous.

Comme l'histoire a duré des années, j'ai eu le temps de préparer ma sortie, et d'investir dans l'immobilier.

Alors, mise à la pension, ça veut dire que j'ai du temps libre. Je l'occupe en grande partie en travaillant pour des associations, en restaurant des immeubles, en lisant et en écrivant. Vous comprenez aussi pourquoi je suis très sensible aux critiques vis-à-vis de mes textes. Ce n'est pas une vague activité comme certains, un soir de temps en temps, mais une occupation principale. Si je venais à être découragé, je ne ferais plus rien et il y aurait un grand vide dans la vie. Le découragement tient quelquefois à un mot, ou à rien, pas de réponse.

Il me prends parfois l'envie, comme ces jours-ci, de donner aux jeunes auteurs ce qu'on m'a moi-même servi: le mépris ou l'indifférence; mépris de ceux qui dénigrent par plaisir, ou indifférence de ceux qui promettent un avis puis se taisent. Dans ces cas-là je peux devenir méchant.
Je dois avouer que je tombe parfois dans le piège d la critique acerbe (justifiée mais servie trop brutalement)

Aussi, le vide que je ressens parfois sur les lieux de discussions tel que celui-ci m'afflige et me désoriente.


Bonne soirée à tous.
Bisous Chérie.
Revenir en haut Aller en bas
cricri

avatar

Nombre de messages : 266
Localisation : Plus loin que le Nord
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Lun 21 Nov 2005 - 0:04

Renan a écrit:

Il n'y a aucune généralité. Que des cas particuliers dont certains, effectivement, peuvent être l'action de quelque "harceleur professionnel", mais dont beaucoup sont des problèmes relationnels complexes où chacun a sa part de responsabilité...

Tout à fait... Le problème d'une loi c'est qu'elle généralise.

J'ai été voir plusieurs avocats. L'un d'eux, un expert en la matière, m'a dit que je n'aurais jamais gain de cause...
Je n'ai jamais vu un procès pour harcèlement aboutir, a t-il dit. Avec la loi sur le harcèlement, si un responsable houspille un employé parce qu'il arrive en retard, celui-ci peut déposer plainte pour harcèlement. Trop de choses sont possibles. Donc les juges refusent de statuer parce que la loi est trop imprécise.

En effet il y a souvent un problème relationnel, mais la direction ne veut rien entendre. Il y a une collusion entre plusieurs entités, dont la direction, pour enterrer les affaires. Le harceleur est en général le supérieur hiérarchique, et la direction défend ce genre de personnes plus que le subalterne. Là est sans doute le plus gros problème...
Ensuite toutes ces choses sont en général intangibles. Les mots, les actes, se passent dans l'ombre et il n'y a pas de témoins.
Revenir en haut Aller en bas
Deliege

avatar

Nombre de messages : 3537
Age : 55
Localisation : Entre le Vatican et Diên Biên Phu
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Lun 21 Nov 2005 - 0:22

La réalité est compliquée c'est sûr. Il me semble toutefois qu'il y a une différence entre un comportement individuel - d'autant plus difficille à identifier, nommer et combattre lorsqu'il vient d'un "hiérarchique" - et un système qui fonctionne ainsi de façon délibérée dans certaines entreprises. Dans ce dernier cas, tout le monde trinque, y compris d'après le témoignage que j'ai lu les cadres intermédiaires qui croient devoir jouer le jeu de la direction ... jusqu'à ce qu'ils en soient eux mêmes victimes ...
Le métier de médecin du travail est sans doute très délicat. Il faut savoir faire la part des choses entre la parole des uns et celle des autres ... comprendre le fonctionnement de la structure et intervenir de façon adaptée et efficace ... Pas facile.
Touché par ce que tu dis Cricri ...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Lun 21 Nov 2005 - 0:25

Ton histoire m'a brusquement fait penser à celle d'un ami dont le travail était le même que le tien ! Nous l'avons vu perdre du poids à une allure vertigineuse et il ne supportait plus rien, dans cette dégringolade de son moral. De jovial, il est devenu taciturne et préoccupé.
Pour nous qui étions tous ses amis, c'était insupportable de le voir ainsi souffrir.
Le harcèlement est à mon sens assimilable à l'avilissement de l'être.
Insupportable, oui.

N'oublie jamais qu'il y a aussi des gens respectueux, ça aide...
Je prends les bisous et t'en donne autant, Chéri.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Renan
Azurément Vôtre
avatar

Nombre de messages : 706
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 23/09/2005

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Lun 21 Nov 2005 - 0:29

cricri a écrit:

Tout à fait... Le problème d'une loi c'est qu'elle généralise.

[...]Avec la loi sur le harcèlement, si un responsable houspille un employé parce qu'il arrive en retard, celui-ci peut déposer plainte pour harcèlement. Trop de choses sont possibles. Donc les juges refusent de statuer parce que la loi est trop imprécise.

En effet il y a souvent un problème relationnel, mais la direction ne veut rien entendre. Il y a une collusion entre plusieurs entités, dont la direction, pour enterrer les affaires. Le harceleur est en général le supérieur hiérarchique, et la direction défend ce genre de personnes plus que le subalterne. Là est sans doute le plus gros problème...
Ensuite toutes ces choses sont en général intangibles. Les mots, les actes, se passent dans l'ombre et il n'y a pas de témoins.

Oui, c'est une bonne analyse, qui t'honore, cricri (si je puis me permettre), vu que tu l'as vécue dans ta chair et que c'est difficile d'être objectif.

chinois Renan
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lesitelaplume.com
cricri

avatar

Nombre de messages : 266
Localisation : Plus loin que le Nord
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Lun 21 Nov 2005 - 0:31

Ben ouimais si le médecin du travail est engagé par l'entreprise, et bien les choses ne sont pas près de s'arranger. Le médecin aura tendance à faire le jeu de la boîte... C'est ce qui m'est arrivé.

J'ai eu affaire à de nombreuses instances:

- Le centre médical de l'état.
- Le médecin du travail
- Le gestionnaire des ressources humaines
- L'assistante sociale.
- La personne de confiance désignée pour traiter les harcèlements.

Toutes ces entités se sont ralliées à la direction, directement ou pas. Tout ceci forme un système. Et l'employé est seul...

L'administration est une machine qui ne se pose pas de question, ne se remet pas en question, et qui a toujours raison.

Cela dit je m'en tire à bon compte. Le plus dur est derrière: 450 jours de congé de maladie. Je n'étais pas fort malade, mais il me fallait échapper à cette ambiance d'enfer. J'en étais au point que j'ai failli claquer la porte sans préavis et sans salaire.

Et il faut reconnaitre que passer de 4500 euros par mois à 1200 euros par mois (bruts pour 2) ce n'est pas très gai. Même si je m'en sors bien avec mes petits apparts. Faut quand même gratter à la fin du mois.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Lun 21 Nov 2005 - 0:46

cricri a écrit:
Toutes ces entités se sont ralliées à la direction, directement ou pas. Tout ceci forme un système. Et l'employé est seul...

Machine infernale des grosses boîtes et de l'administration. C'est insortable, sauf une fois qu'on est démoli, comme toi, cricri.
A lire tout cela et à me remémorer l'expérience de gens que je connais, je me dis que je m'en sors à bon compte.

Seul devant une meute, j'imagine qu'on doit sentir ses forces foutre le camp, et qu'on doit se remettre en question au point de ne plus croire en soi. Faut pouvoir ravauder, après ce séisme...

Ne lâche plus rien, désormais. Et retrouve ta sérénité. Y'a des êtres magnifiques partout autour de toi. Suffit juste de les découvrir, et recommencer à prendre confiance, autrement, hors machine infernale.

bisou bisou bisou

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
charlotte27



Nombre de messages : 3
Localisation : Alpes de haute-provence
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Lun 21 Nov 2005 - 1:20

Le harcèlement j'ai connu ! J'en suis sortie depuis 3 ans en prenant une retraite anticipée. Mon mari m'a été d'un grand secours, il a su identifier le harcèlement avant moi. Car c'est ça qui est dur quand on est harcelée, c'est de l'admettre. On se dit que ce n'est pas possible, les autres pensent que vous êtes forte et que rien ne peut vous arriver dans votre bureau. J'étais en plus responsable syndicale dans une commune, et mon supérieur était dans le meme syndicat ! Certains pensaient que je résistais trop, qu'il fallait que je courbe l'échine. Mais j'ai toujours pensé que le fondement de mon engagement était la justice, l'équité et le respect de l'individu. Donc je ne me suis pas plainte et j'ai lutté seule (c'est mon plus grand tort). Mon mari a pu m'aider car il est lui meme syndiqué et s'occupe d'un groupe de travail sur le harcèlement moral dans une très grande entreprise. Il sait faire la part des choses et a su me démontrer (au bout de nombreux mois) que j'étais victime de harcèlement. Je venais de réussir mon concours de cadre à 45 ans et à partir de là j'ai été nommée d'un coté et j'ai essuyé reproches et vexations de l'autre. C'est une situation très dure à vivre et qui laisse des traces, meme si, dans mon cas, les choses ont été arrêtées rapidement. Je comprend que les gens qui subissent cela soient complètement démolies. L'exemple de cette jeune femme cadre supérieure de 43 ans qui s'est suicidée devant son entreprise alors qu'elle avait toutes les qualités professionnelles requises me boulverse ! Elle laisse 4 enfants derrière elle et beaucoup d'incompréhension pour ceux qui l'entouraient. C'est son intégrité qui l'a tuée face à la l'absurdité ou plutot la C... humaine de certains pervers.
Comme dirait un grand représentant syndical "Les cafards craignent la lumière, alors éclairez les !".
Pour sortir de ce cercle infernal, il faut mettre les choses au grand jour, meme si c'est difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91108
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Lun 21 Nov 2005 - 1:26

Encore un témoignage bien parlant !
Incroyable tout de même, le nombre de victimes (qui n'en connaît pas dans l'entourage)... si on réfléchit bien, faut pas s'étonner d'une certaine aigreur et d'un repli sur soi.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Deliege

avatar

Nombre de messages : 3537
Age : 55
Localisation : Entre le Vatican et Diên Biên Phu
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Lun 21 Nov 2005 - 10:07

Renan a écrit:
Bref, pas brillant, le type.
Je reprends juste ce terme Renan et rebondis dessus sans, bien entendu que tu sois en cause.
C'est sur l'expression que je veux revenir. Il me semble que dans l'évaluation professionnelle d'une personne, ce ne doit pas être la personne justement qui est en cause (sa personnalité ) mais le résultat de son travail par rapport aux objectifs assignés et au contexte réel ( moyens, circonstances ...). Les phrases du genre " il - ou elle - est nul" non seulement sont injustes et blessantes, mais en plus inadaptées... Le choc violent des mots ...
Ce mode de fonctionnement par objectif est très exigeant pour la hiérarchie, mais plus efficace d'après mon expérience.
Il est vrai que celle - ci est celle d'une administration d'Etat où la pression du marché n'existe pas, ni celle des élus ...
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Lun 21 Nov 2005 - 13:05

Bonoboman : je lis que Renan a pris soin de préciser :
Citation :
incapacité à gérer son personnel, favoritisme au profit de l'une de ses subalternes (accessoirement : sa maîtresse), aucune vision d'ensemble sur son activité alors que l'entreprise était en plein essor, etc...

J'ai remarqué que dans presque toutes les entreprises, il existe un psychopathe harceleur. Curieusement, ils sont souvent indéboulonnables. La raison, d'après ce que j'ai pu constater, c'est qu'ils sont des "tout va bien" vis-à-vis de leurs propres supérieurs. Rien ou presque ne filtre. Et quand ça remue, le psychopathe s'arrange pour faire son numéro et étouffer la révolte. La direction repasse donc à ses activités ordinaires.
Revenir en haut Aller en bas
cricri

avatar

Nombre de messages : 266
Localisation : Plus loin que le Nord
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Lun 21 Nov 2005 - 13:46

Que de choses infiniment pertinentes. Comme on se retrouve dans toutes ces expériences ma foi banales...

charlotte27 a écrit:
C'est son intégrité qui l'a tuée face à la l'absurdité ou plutot la C... humaine de certains pervers.

Là vous avez mis le doigt dessus. Les personnes harcelées sont trop justes, ont trop de caractère. Elles ne se fondent pas dans le moule, ce qui déplait souvent à la hiérarchie. CQFD
Revenir en haut Aller en bas
Deliege

avatar

Nombre de messages : 3537
Age : 55
Localisation : Entre le Vatican et Diên Biên Phu
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Lun 21 Nov 2005 - 21:05

rizlabo a écrit:
Bonoboman : je lis que Renan a pris soin de préciser :
Citation :
incapacité à gérer son personnel, favoritisme au profit de l'une de ses subalternes (accessoirement : sa maîtresse), aucune vision d'ensemble sur son activité alors que l'entreprise était en plein essor, etc...

En effet Rizoto, c'est bien pourquoi je ne faisais que rebondir sur une expression hors de son contexte ....
Revenir en haut Aller en bas
Deliege

avatar

Nombre de messages : 3537
Age : 55
Localisation : Entre le Vatican et Diên Biên Phu
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Harcélement au travail   Lun 21 Nov 2005 - 22:56

Je reviens sur les appréciations portées sur les personnes car je crois que c’est une arme utilisée par les harceleurs isolés ou complices d’un système.
Ecrire ou dire (parfois en public) « vous êtes nul », « vous êtes un zéro », « vous êtes un incapable » à quelqu’un qui s’en fout (soit parce qu’il a compris le truc, soit parce qu’il place son amour propre ailleurs que dans le travail quels que soient ses réelles performances d’ailleurs) ça ne marche pas… et le harceleur change de cible.
Et sa meilleure cible est sans doute le salarié consciencieux et/ou soucieux de l’appréciation portée sur lui, sur la reconnaissance du chef parfois (au point dans certains cas, de devenir lui -même un harceleur vis-à-vis de ses propres subordonnés ou collègues). Pour ce type de personne, les mêmes mots blessent et cassent.
Je pense comme Riz que les harceleurs sont de redoutables manipulateurs et qu’il y en a partout, que le système en ait besoin ou non pour fonctionner.
Il m’a été rapporté le cas d’un collègue qui a sévi pendant vingt ans dans le même poste de direction en « faisant tomber une tête » régulièrement. Il était parait –il très compétent dans son domaine technique et s’était ainsi rendu indispensable vis-à-vis de sa propre hiérarchie… laquelle se montrait « compréhensive » sur ses méthodes. Jusqu’au jour où il est allé trop loin ou trop longtemps et une révolte liée à des malversations ont fait tomber le harceleur.
Bref, savoir mettre une distance entre sois et son travail est toujours nécessaire, même si n n’a pas été éduqués comme ça le plus souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Harcélement au travail   

Revenir en haut Aller en bas
 
Harcélement au travail
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Campagne contre le harcèlement en milieu scolaire
» [topic unique} les relations de travail
» Travail sur la communication de Disneyland Paris
» Travail vectoriel
» gros travail de vectorisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Société, Politique-
Sauter vers: