Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Variations autour d'une phrase

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Variations autour d'une phrase   Lun 5 Déc 2005 - 1:06

J’aime à penser que la lune est là, même si je ne la regarde pas.

Tragédie.

La fuite s’avérait impossible. Les rares à s’y être risqués gisaient, guenilles immondes, où s’accrochaient aux barbelés, raidis en des gestes obscènes et grotesques tels que la mort les avaient surpris.

Il se réveillait parfois la nuit petit. Les rideaux étaient fermés et la nuit si dense qu’il avait peur d’être écrasé, de ne pouvoir repousser cette masse obscure et menaçante. La terreur lui faisait oublier jusqu’à son prénom et seul le hurlement sortant de sa gorge parvenait à percer la nuit dans laquelle il flottait sans repères. Bien vite les baisers de sa mère, la douceur de sa joue sur la sienne faisaient fondre son désespoir enfantin.
- Simon, la lune te sourit. Souffle dans le noir et repousse le nuage qui la cache. Elle est là au-dessus de ta tête. Si tu le veux tu la découvriras.
Simon avait pris l’habitude d’évoquer la lune, de l’imaginer sans la voir. Il était fier de cette amie lumineuse, fier de ne plus réveiller ses parents.
Son enfance avait passé ainsi dans une douce quiétude. Son père était tailleur et les boutons de toutes couleurs avaient constitué ses premiers jeux. Puis il étudiait à l’atelier le soir après l’école, au milieu des odeurs de tissus et des froissements d’étoffes. A l’adolescence, les yeux rivés sur ses cahiers ne l’empêchaient pas d’observer les clientes et de supputer leurs formes sous les tailleurs ajustés. Sa mère aux mains si agiles égayait les fêtes familiales de son violon.
La vie s’écoulait paisible dans la Judenstrasse.

La semaine dernière les doubles portes du camp avaient été ouvertes pour laisser entrer un camion. Un kapo avait réquisitionné Simon, Daniel et Moshe pour le déchargement.
- C’est l’occasion ou jamais pensaient-ils.
Et ils avaient couru de toutes leurs jambes. L’espoir insensé leur donnait des ailes. Simon avait occulté tout ce qui n’était pas sa course et le sang battait à ses oreilles. Du mirador étaient partis les éclats de feu et pétarades de la mitraillette. Les corps de Moshe et Daniel demeuraient là, insectes géants pris dans les barbelés. Blessé, Simon attendait, recroquevillé.

Dans la boutique de la Judenstrasse on parlait fiançailles. Simon avait 22 ans. La marieuse venait et posait sur le comptoir les fiches des jeunes filles en âge de se marier. Simon tergiversait, semblait refuser un choix. Ses parents ne comprenaient pas mais lui s’alarmait. La nuit du 9 au 10 Novembre, la semaine dernière, des boutiques juives avaient été pillées et des synagogues brûlées à Berlin. Etait-ce le moment de s’engager dans une romance ?
Un mois plus tard ils recevaient l’ordre de prendre une valise par personne. Le camion bâché, la gare, le tri. Il avait vu les portes d’un wagon se refermer sur ses parents, entassés avec d’autres à coups de crosse. Son père étreignait sa mère, cachant sa tête dans son manteau afin de lui épargner la vue et les cris déchirants des familles séparées. Jusqu’au bout il avait regardé Simon dans les yeux. Le dernier geste envers son fils fut un doigt pointé vers le ciel. Son père lui signifiait qu’ils communieraient par la pensée s’ils fixaient la lune en même temps. Le wagon avait été fermé dont nul ne connaissait la destination.

Depuis trois jours des chaînes le retenaient à un mur dans une cellule sans fenêtres. On lui faisait passer un peu d’eau croupie. Il avait été touché à la cuisse et une douleur lancinante le taraudait. Existe-t-il malgré tout un espoir au fond de l’abîme ? Il perdit connaissance. Simon se réveilla dans un dortoir. Sa solide constitution, la chance et l’attention que lui portèrent quelques camarades firent le reste. Toutes les nuits, dans son baraquement sans fenêtre il s’imaginait la lune blonde et riante et espérait que ses parents voyaient la même. En avril 1945, l’armée américaine libéra le camp de Buchenwald. Simon fut seul survivant de son groupe.

Il ne revit jamais ses parents et ne sut ce qu’ils étaient devenus. Suie comme tant d’autres sans doute, alourdissant de nuages sombres cette Allemagne qui ne voulait toujours rien savoir.

Simon devint professeur de mathématiques en France. En 1989, il vit de jeunes Berlinois mettre à bas ce mur qui le coupait encore de son passé. Il retourna à Haüsernort puisque la voie était libre. S’il s’attendait à trouver la Judenstrasse renommée, par contre il n’avait rien su des bombardements alliés qui en 1945 l’avaient pilonée. Un centre commercial et une patinoire occupaient l’emplacement du quartier de son enfance. Rien ni personne ne subsistait de ce temps-là.
Auprès de ses collègues et élèves, il passait pour taciturne et peu liant. Simon n’avait jamais retrouvé sa foi en l’humanité et prévenait ainsi toute possibilité de souffrance. Sa seule amie restait la lune qu’il imaginait le soir lorsque les volets clos avaient plongé sa chambre dans le noir. Il sentait parfois un doux contact frôler sa joue accompagné d’un air joué au violon.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Variations autour d'une phrase   Lun 5 Déc 2005 - 1:14

chinois Chapeau bas, madâme !

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Variations autour d'une phrase   Lun 5 Déc 2005 - 1:18

Merci Médèèèèème. banane
Revenir en haut Aller en bas
Xian

avatar

Nombre de messages : 4036
Localisation : Etoile bleue dans l'univers
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: Variations autour d'une phrase   Lun 5 Déc 2005 - 8:32

Je n'en pense que du bien, la plume est alerte comme les sirènes qui annonçaient l'arrivée des bombardiers...

Quelques uns ont lu "Halte au feu" que j'ai publié il y a quelques années et remis "en feuilleton" l'an dernier dans un blog... cette histoire qui s'achevait le 15 août 1940 va connaître une suite ( prévue en feuilleton dès janvier prochain ) .

On y trouvera ( "Le refuge du requin") nombres de réalités concernant les "résistants" d'un part, le martyr des "juifs" d'autre part ). Je ne suis pas certain que l'âme poétique que je découvre dans le texte ci-dessus y sera, mais la réalité ne sera pas tranfigurée non plus.

Bravo Lulu.
Revenir en haut Aller en bas
http://xianhenri.be
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Variations autour d'une phrase   Lun 5 Déc 2005 - 12:15

Merci Xian. Je suis décidément gâtée. Ce ne sont que des débuts en écriture. Me manquent la longueur et la constance.
Vous ne savez pas le pire ? j'y prends goût...

Je ne m'étais pas rendue compte que le travail d'écriture pouvait être à ce moint "monstrueux". Car pour un petit texte comme celui-ci, que de changements, réécriture, formules, correction, utilisation des temps des verbes qui ne me conviennent pas... Et ce n'est pas vraiment peaufiné puisque le recul n'y est pas.

Alors à tous bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Variations autour d'une phrase   Lun 5 Déc 2005 - 13:13

Exact, Lulu, tu as bien ciblé la chose.

Les textes que nous éditons, Alfred et moi, sont à l'état "brut" de l'atelier où nous les écrivons dans un temps donné. Ce qui fait qu'ils ne sont pas très longs et qu'ils pourraient être retravaillés, la plupart du temps. C'est pourquoi j'ai proposé ce jeu d'écriture dans le forum "Atelier" plutôt que dans "Récits, dialogues".
Il arrive quand même pourtant que certains textes soient aboutis, à l'issue de la séance d'atelier. Mais ils ne sont jamais bien longs.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Xian

avatar

Nombre de messages : 4036
Localisation : Etoile bleue dans l'univers
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: Variations autour d'une phrase   Lun 5 Déc 2005 - 18:09

Citation :
manquent la longueur et la constance.
Vous ne savez pas le pire ? j'y prends goût...


eh oui !
Revenir en haut Aller en bas
http://xianhenri.be
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Variations autour d'une phrase   Lun 5 Déc 2005 - 18:22

Romane a écrit:
[Lèvre toi et Mâche


Fin d'année, neurones usées. Chuuttt
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Variations autour d'une phrase   Lun 5 Déc 2005 - 19:07

Le jour du gland est proche.
tricot

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Variations autour d'une phrase   Lun 5 Déc 2005 - 19:12

Romane a écrit:
Le jour du gland est proche.

...disait le chêne au roseau...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Variations autour d'une phrase   Lun 5 Déc 2005 - 20:59

"Le ciel n'est bleu que par convention, mais rouge en réalité"

Dialogue

L'un : Vous semblez pensif.
L'autre : Dites "perplexe". Ce serait plus juste.
L'un : Pardon. Vous semblez perplexe.
L'autre : Certes. Avez-vous regardé le ciel ? regardez le ciel, s'il vous plaît.
L'un : Je vois, je vois...
L'autre : Et vous voyez quoi, sans indiscrétion ?
L'un : Euh... le ciel, pardi !
L'autre : Parfait. Et pouvez-vous me décrire sa couleur ?
L'un : Excusez-moi, je ne comprends pas.
L'autre : C'est pourtant simple. Je vous demande de quelle couleur vous voyez le ciel.
L'un : Bleu. Evidemment. Bleu. Avec de petites...
L'autre : tatatatatata.... Vous êtes comme tout le monde. Vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez.
L'un : Je ne vous permets pas ! Comment pouvez-vous dire une chose pareille ? Il est bleu, je vous dis.
L'autre : Eh bien non. Non monsieur. Le ciel n'est bleu que par convention, mais rouge en réalité.
L'un : Vous êtes fou.
L'autre : Vous n'êtes qu'un mouton. On vous aurait appris que le ciel était un drap tendu au-dessus des nuages, que vous l'auriez cru tout pareil.
L'un : Drap ou pas drap, il est bleu et vous ne me ferez pas dire le contraire.
L'autre : Vous êtes têtu. En réalité, il est rouge.
L'un : Ah, très bien. Démontrez-donc moi ça, cher monsieur. Je vous écoute. Attentivement.
L'autre : Il n'y a rien à expliquer.
L'un : Comment voulez-vous...
L'autre : Silence. Vous n'y verrez clair que dans le silence. Taisez-vous et regardez.
(Ils se taisent, ils scrutent le ciel. Un temps. Un temps très long)
L'un : J'aurais jamais cru. Le ciel n'est bleu que par convention, mais rouge en réalité. Vous aviez raison.
L'autre : C'est bien ce que je disais : vous n'êtes qu'un mouton. Adieu, monsieur.

Romane

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par le Mer 7 Déc 2005 - 4:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Variations autour d'une phrase   Mar 6 Déc 2005 - 0:29

Bien fait !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91099
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Variations autour d'une phrase   Mar 6 Déc 2005 - 0:33

Et toc ! Laughing

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Variations autour d'une phrase   

Revenir en haut Aller en bas
 
Variations autour d'une phrase
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Variations autour d'une phrase
» Variations autour d'un étang
» Variations autour de reprises Malagueña
» variations autour des piliers du viaduc de Millau
» Variations autour d'une balançoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Ecriture :: Jeux d'écriture-
Sauter vers: