Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Troubles psychologiques...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91106
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Troubles psychologiques...   Jeu 24 Nov 2005 - 21:10

Fil ouvert à l'origine par Lucie, qui s'exprimait à peu près ainsi (repris sur d'autres fils où elle intervenait)
Luciesombret a écrit:
je suis pleine de contradiction, dans ma vie, ma tête, ce que je fais...
je suis COMPLETEMENT PERDUE EN MOI MEME en ce moment
Suivait une liste d'angoisses, avec description du type : peur de sortir de chez soi, peur d'aller au ciné, etc... vomissements, etc....


* * * * * * *

Ce que je retiens de l'angoisse, c'est l'escalade vers l'impossibilité de vivre normalement. Un détail en entraîne un autre, et ainsi de suite.

Je me demande s'il y a toujours une ou des raisons à l'angoisse. A mon avis, c'est parfois un "état d'être" qui suggère l'angoisse et l'aide à monter, car en réalité, l'angoisse toute seule n'a pas lieu d'être. Il suffit d'être mal dans sa peau pour laisser libre accès à toutes les angoisses possibles et inimaginables. Si on tourne son regard dans l'autre sens, côté réalisme, on dégonfle déjà des peurs.

Le regard des autres ? Et comment sont-ils, ces autres ? Qu'ont-ils de plus ou de moins que soi ? Rien. Y'a pas à se minimiser. Dans une assemblée, oser poser une question "conne" n'est pas stupide ; la plupart des gens se posaient la même question mentalement, et n'osaient pas lever le doigt. Autrement dit, c'est pas parce qu'on a l'air sûr de soi qu'on est meilleur. C'est simplement qu'on ose Etre...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/


Dernière édition par le Lun 28 Nov 2005 - 1:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91106
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Jeu 24 Nov 2005 - 21:38

luciesombret a écrit:
En fait ce n'est pas être sûr de soi, oui, c'est oser être, s'assumer, et c'est ce qu'il faut réussir à faire en premier, pour ensuite pouvoir se construire et avancer.
Oser, c'est apprendre la sûreté de soi, même si on ne l'est pas encore tout à fait en-dedans soi. Un effort qu'il faut prendre la peine de fournir.

L'angoisse, ben oui, vient brutalement. C'est pour ça qu'elle prend au dépourvu. On a tous des blessures anciennes. Tous. Faut apprendre à les identifier (les blessures), les analyser, et les ACCEPTER. On peut se faire aider d'abord et continuer seul ensuite, quand on a compris le système pour voyager soi-même au fond de soi.

Citation :
Quand à relativiser, ça na marche pas, une technique comportementale est possible pour gérer les crises, mais une psychanalyse est nécessaire pour trouver la cause, la blessure et y remédier.
Oui et non. Mais oui quand même. J'ai testé et me suis délivrée aussi brutalement que j'avais été envahie.

Citation :
L'anxiété comme trouble est souvent une somatisation
Quelque part je me dis que c'est bien, de somatiser. Ça matérialise d'une manière ou d'une autre quelque chose qui pourrait sembler abstrait, à défaut d'indices parlants. Le corps est un bon traducteur...
Citation :

C'est un réel trouble psychologique dont le sujet est conscient mais ne trouve pas la cause et la signification, d'où cette incompréhension...
Ne pas hésiter la descente aux enfers au fond de soi. Très dure à vivre, mais tellement vivifiante "après"...
Enfin, cela n'engage que moi et mon vécu.
D'autres apporteront peut-être d'autres explications, d'autres témoignages.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91106
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Jeu 24 Nov 2005 - 22:15

Une chose à la fois. Et beaucoup de travail EN soi.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Ven 25 Nov 2005 - 1:21

Personnellement, j'ai une toute autre approche du problème...
Une approche médicale.
Je prétend, j'affirme et je martèle que des dysfonctionnements neurologiques créent des troubles psychologiques.
Je lis qu'on t'as proposé une approche psychanalytique. C'est honteux. Car c'est une faute.
Quels sont les médicaments que tu prends : des benzodiazépines je parie...
Je suis prêt à développer, mais c'est long...

Ici, un fil que j'avais initié, en rubrique médecine et non psycho...

http://liensutiles.forumactif.com/viewtopic.forum?t=6966
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Ven 25 Nov 2005 - 1:48

Je ne peux pas me substituer à un médecin.
Mais j'en ai fréquenté quelques uns. Et les psy. Variante logue, variante chanaliste, variante atre.
J'aurais vendu mon âme au diable, (de toute façon j'étais en enfer), consulté des sorciers, de la magie vaudou.

Puis j'ai rencontré un médecin. Trois jours après, terminé...


Lis mon lien, si tu veux bien...
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91106
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Ven 25 Nov 2005 - 1:50

Riz n'a pas tort et j'en suis bien sûre.
Et je n'ai pas tort non plus et j'en suis bien sûre.

En fait, c'est selon. Selon la nature exacte des angoisses, selon la présence ou non de blessures morales ou physiques et leurs conséquences, selon le fonctionnement ou les dysfonctionnements neurologiques. Du cas par cas, je dirais.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Ven 25 Nov 2005 - 2:06

Du cas par cas ?
Je n'ai rien contre les thérapies de soutien, ni les gris-gris, ni les visites à Lourdes. Chacun son chemin.
Dommage que tant de gens traînent des années en enfer et qu'on ne dénonce pas cette immense hypocrisie des charlatans.
En tout cas, que l'on puisse encore conseiller une psychanalyse est tout simplement criminel.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91106
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Ven 25 Nov 2005 - 2:25

Ben j'ai eu plusieurs mois d'angoisses à rendre la vie impossible, le truc à même pas pouvoir arpenter l'appartement sans tremblements terribles (et je passe bien des détails), et j'ai pas eu besoin d'un psy, ni de médicaments. Comme quoi, y'a bien plusieurs sortes de troubles je suppose.

C'est pourquoi je dis qu'il y a plusieurs sources/soins.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Ven 25 Nov 2005 - 5:08

J'explique.
En (très) gros, la cure psychanalytique vise à déconstruire les défenses du patient. Or, justement, l'angoisse et la mésestime de soi-même sont au centre des troubles de type dépressifs.
Ce qui est reconnu comme une bonne aide, c'est la thérapie comportementale, parce qu'elle peut aider à construire un moi solide.
La littérature la-dessus est assez massivement d'accord avec l'énoncé ci-dessus.
Je connais en gros la théorie psychanalytique de la dépression : pour autant que je m'en rappelle, il s'agit d'une aggressivité refoulée contre soi-même.
Pour m'exprimer autrement : la méthode psychanalytique vise à faire fondre les plombs d'un individu qui les a déjà pètés...

Mais une chose est certaine : il vaut mieux tenter les voies, et toutes les voies possibles car chacun doit suivre son chemin.
Je donne juste le produit de 10 ans de réflexions et de recherches personnelles la-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Ven 25 Nov 2005 - 5:19

Je continue si tu veux bien, Lucie.
On peut distinguer en gros deux types de dépressions. Les dépressions dites "endogènes" et les dépressions "exogènes".

Ces dernières viennent et disparaissent spontanément au bout d'un an maximum. Elles surviennent TOUJOURS à la suite d'un choc émotif. C'est une sorte de deuil aggravé. On dit "exo" parce que "extérieures". Les médicaments n'agissent généralement pas ou très peu.

Le deuxième type peut également provenir d'un choc émotif, mais pas nécessairement. La maladie s'installe dans la durée. On s'est aperçu que trois enzymes, à savoir la dopamine, la sérotonine et la noradrénaline ne circulaient plus normalement entre les synapses (les noeuds nerveux).
Voila pourquoi on les nomme "endogènes", car générées de l'intérieur.
Il n'y a pas de guérison spontanée. Simplement, il peut exister ce qu'on appelle des "intervalles libres", c'est à dire des périodes plus ou moins longues ou le malade se sent guéri. Mais tôt ou tard, la rechute survient.

Donc dans le cas d'une dépression endogène : j'aimerais qu'on m'explique comment guérir une dysfonctionnement chimique avec des incantations.

A suivre donc, si tu veux...
Revenir en haut Aller en bas
luciesombret



Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Ven 25 Nov 2005 - 13:01

Un dysfonctionnement chimique qui est d'origine psychique...alors pourquoi ne pas soigner le problème à sa racine, c'est à dire son SOI? non?
Quand au truc comportemental...la rechute est présente! Car le mal n'est pas totalement éradiqué, il est seulement masqué...
Je suis toujours pas d'acc avec toi...
(je peux pas m'éterniser, je dois aller...chez mon psy...je revien tout à l'heure, pour essayer de te comprendre...et j'ai du mal, mais vu que tu as beaucoup d'expérience, tu ne dois pas avoir tort...c'est juste que je ne comprends toujours pas pourquoi ça...)
A plus...
Lucie
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Ven 25 Nov 2005 - 14:47

Origine psychique ? Dans le cas d'une dépression endogène ma réponse serait non. Elle peut surgir ou resurgir sans raison connue. Mais elle peut aussi se déclarer lors d'un choc émotif.
Voilà pourquoi la plus grande confusion règne jusque dans les sphères de "spécialistes".
Les troubles de l'humeur induisent une souffrance psychique et non l'inverse. C'est en tout cas la thèse que je défend.
Revenir en haut Aller en bas
luciesombret



Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Ven 25 Nov 2005 - 16:10

Bon, j'suis allée voir ce fameux psy, et il a changé mon traitement. J'vais bien voir si celui-ci me convient et m'aide. Lui pense qu'il faut que je soigne mes attaques de panique avec les médocs et en apprenant à gérer mes crises. Bon soit. Je lui ai donc demandé et la cause doc?!
Et il m'a répondu que la cause pouvait être biologique, ou due à un choc, un évènement...bref, pas si importante...parait.
Moi je reste persuadée qu'un travail sur moi ne peut être que bénéfique.
N'oublions pas qu'il s'agit d'une somatisation...alors écoutons ce que notre esprit veut nous dire par cette manifestation corporelle de crises...
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Ven 25 Nov 2005 - 16:16

Le plus important est fait : tu te soignes, tu fais confiance à des spécialistes et tu te bats.
Je souhaite de tout coeur que tu progresses à ta manière et à ton rythme.

En ce qui concerne les médicaments : saches que d'expérience, il faudra sans doute encore beaucoup de tâtonnements pour trouver à la fois le bon médicament ET la bonne dose.

Saches aussi que ce voile noir se déchirera tôt ou tard.
N'aie aucun doute la-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
ZAZA 54
Ouillette D'Inde
avatar

Nombre de messages : 6571
Localisation : Sur mon ile au soleil
Date d'inscription : 23/03/2005

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Ven 25 Nov 2005 - 16:39

Bonjour,

Je voulais citer le cas d'une personne de ma connaissance, elle est en depression depuis plus de 10ans, elle a subit une analyse cela n'a rien donné, elle avait des envies suicidaires, donc elle a été mise sous valium, et là elle était devenue un vrai légume, passait ses journées allongée, un jour elle est passée a la maison avec son mari, c'était une autre personne, il était obligé de la soutenir, on aurait dit une personne qui avait bu un bon coup, je pense que c'etait les médocs. Son époux n'en pouvant plus de la voir dans cet état a changé de psy, celui-là a prescrit une série de piqures (valium plus un autre médoc) ça lui a fait parait-il comme un lavage de cerveau, et lorsqu'elle est repassée a la maison, et bien j'ai vu un changement radical en elle, faisant toutes sortes d'activités, des sorties etc, tout l'opposé de ce qu'elle était auparavant, que le mari lol n'arrive plus a la suivre. Moi je me pose la question suivante est-ce que tous ces produits chimiques ingurgités font du bien? Car elle est passée de l'état aphasique a l'état euphorique.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
C'est ainsi que je veux écrire. Avec autant d'espace autour de peu de mots. Je hais l'excès de mots. Je voudrais n'écrire que des mots insérés organiquement dans un grand silence, et non des mots qui ne sont là que pour dominer et déchirer le silence. En réalité, les mots doivent accentuer le silence. »

Etty Hillesum
Revenir en haut Aller en bas
luciesombret



Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Ven 25 Nov 2005 - 16:44

des paroles d'espoir...!
Merci. (moi c'est plutôt l'angoisse que la dépression, état anxio-dépressif plus particulièrement).
A bientôt...
Lucie.
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Ven 25 Nov 2005 - 18:00

Le cas évoqué par Zaza me fait penser à un type de maniaco-dépression, si l'euphorie est assez prononcée (un peu comme une personne rendue gaie avec un peu d'alcool).

Le Valium est un premier type de médicament dit "anxiolytique". Il sert à combattre l'anxiété, mais n'a pas de vertus curatives. Tout comme l'aspirine ne guérit pas le mal de tête, mais calme la douleur.

Deuxième type de médicaments : les antidépresseurs. Par exemple, le Prozac est très connu. C'est eux qui vont pallier aux dysfonctionnement des enzymes dont j'ai parlé plus haut. Le problème est qu'il y a toutes sortes d'antidépresseurs basés sur des molécules différentes. Et qu'il faut plusieurs semaines avant de se prononcer sur leur efficacité et sur leur dosage. Tel médicament s'avère totalement inefficace pour une autre personne...

Troisième type de médicaments : les stabilisateurs d'humeur. Le lithium. Associé aux antidépresseurs, ils aident à maintenir le patient dans une gamme d'humeur normale.

Conclusion : tous ces produits chimiques (une pomme de terre est AUSSI un produit chimique) font du bien...quand le médecin a fait les bons choix et si le patient les prend scrupuleusement.
On peut vivre tout à fait stabilisé et tout à fait normalement avec une médication appropriée. Tout comme un diabétique avec son insuline, par exemple.

Et contrairement à la légende, on ne devient pas accro au Prozac. Pas plus qu'à l'eau gazeuse.

Voilà pourquoi on trouvera donc souvent une combinaison de trois médicaments qui donnent l'impression que le patient se bourre de saloperies...

Voila donc ce que j'en sais : mais je trouve curieux cette piqure dont tu parles, hors milieu hospitalier...
Revenir en haut Aller en bas
luciesombret



Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Ven 25 Nov 2005 - 18:48

Le nouveau traitement que je prends:
(attends, j'vais chercher les boites...)... alors Propranonol, Effexor, et toujours Lysanxia.
Ma question est: Pourquoi dans ce cas, certaines personnes sans prendre de traitement, arrivent-elles à s'en sortir?
Ne dit-on pas que tout est psychologique?
Pourquoi je ressens de l'angoisse quand je suis seule et pourquoi j'en ai pas quand je suis avec ma mère ou ma soeur ou quelqu'un que je connais bien? Tout ça montre que le problème n'est pas chimique mais psycho, non?
Les médicaments est-ce vraiment nécessaire, n'est-ce pas une réponse psychologique au fait de les prendre... l'angoisse ne disparait-elle pas toute seule, par un effet psycho et non chimique?
Comment être sûr de tes dires quand le psychisme a cette place si importante... Enfin, j'écoute autour de moi et c'est vraiment soit les accrocs aux médocs soit les accroc aux non-médocs...Pis, je pense que c'est avant tout un choc psy qui peut-être cause un déficit chimique. Ce n'est pas le déficit chimique qui cause le choc. Alors pour remédier à ce choc...travail psy et peut-être remontée chimique naturelle, non?
Enfin...toujours pas convaincue!
Lucie,...qui se pose des tas de questions, qui ne sait plus où elle en est, qui perd les pédales de son esprit, qui flanche, se bat, retombe,...
Lucie quoi...
pluie
Revenir en haut Aller en bas
spirit
39° à l'ombre d'un strip
avatar

Nombre de messages : 1700
Date d'inscription : 26/03/2005

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Ven 25 Nov 2005 - 22:01

Sujet poignant... Rolling Eyes

J'ai aussi des phases où je perds pied dans ma vie et dans lesquelles je ressens ce qu'à évoqué Lucie, se sentir "nulle, sert à rien, faible, pas interessante, peur de l'abandon...etc..."

Mais je crois que j'ai toujours évité de tomber dans la dépression en ne suivant pas de traitement médical justement. Après un deuil il y a quelques années, j'avais pris du Lexomil. Certes, ça m'a aidée au début et après ? J'ai failli tomber dans une depression à cause de la dépendance aux médocs justement !!!

Depuis cette expérience, je ne peux plus toucher, (et je refuserais catégorie d'en prendre si on me le proposait) un seul de ces anxiolytiques qui rendent légumineux, qui engourdissent les neurones donnant une "pseudo " impression de bien-être ; à mon sens, tous ces médocs puissants sont des faux guérisseurs, car justement ils NOURRISSENT les dépressions et les font s'accentuer en engendrant la dépendance. La dépendance à un médicament est comme une drogue et comme toute dépendance à une drogue, celle -ci conduit à une culpabilité, à un sentiment d'asservissement, de fragilité, de dégout de soi même ensuite puisqu'on se sent incapable de s'en sortir seul => des sentiments idéaux pour descendre encore plus dans le gouffre.

Un cercle vicieux en somme. On croit soigner mais on empire le cas.

Enfin ça n'engage que moi.

En ce qui concerne Lucie, il y a quelque chose que j'ai pas saisi : d'abord tu dis que tu es depressive et après plus loin tu dis que tu ne l'es pas, mais que tu es une anxieuse excessive? Les deux ne sont pas pareil! Faudrait savoir...

La dépression est une vraie maladie quotidienne qui laisse rarement place au sourire et à la joie de vivre.

L'anxiété excessive dûe à une hyper sensibilité entre autres, est un mal latent mais pas toujours "vivant" avec des périodes d'euphorie et de joie de vivre, et des périodes où on plonge dans le négativisme et un état "déprimé" fataliste. Ce mal là se soigne ou du moins s'appaise : grâce à l'aide des amis, grâce à des surpassements de soi, des aides douces à base de plantes, ou encore le dialogue tout simplement, ou le sport (sports défouloirs, yoga, natation, séances de relaxation), les loisirs etc...les remèdes ne manquent pas.

Dans tous les cas, Lucie, je te souhaite de t'en sortir, mais à te lire dans tes contradictions, je crois que tu es peut-être une qu'une anxieuse excessive ? et ainsi que tu peux trouver les moyens, la force en toi de surpasser tes phobies. Que tu te fasses aider dans des thérapies douces de groupe pour reprendre confiance en toi, que tu acceptes l'aide de ton entourage en parlant, en te rassurant, que tu ailles de temps en temps chez un médecin si tu en ressens le besoin... OUI.

Mais t'enfiler des tonnes de médocs tout aussi engourdissants les uns que les autres, ou du moins, qui ne sont peut-être pas adaptés à ton cas (en supposant que tu n'es pas pas DEPRESSIVE, médicalement parlant) alors NON... Car, à mon avis, ça empire ton cas...
Cette dépendance médicale ne t'aide pas. Elle t'enferme dans la case des "malades" et accentue ton mal-être puisque tu te sens différente, "pas normale", elle ne t'aide pas à reprendre confiance en toi, ça ne t'aide pas à t'aimer toi-même mieux ou plus, ni à te sentir forte, ni à te dire que tu vas t'en sortir ou du moins vivre plus normalement et avec moins d'angoisses parce que tu en as les capacités, ça ne t'aide pas à te dépasser et à surmonter tes peurs, ça ne t'aide pas à te déculpabiliser et à accepter que : tout le monde a le droit d'avoir peur, et que c'est normal, humain.

Au contraire ça fait de toi une fille qui se dit : "j'ai le mal de vivre, j'ai peur, je suis angoissée et ma vie se résume à de l'assistance sous médoc, je ne peux rien y faire, je suis pas normale, je me déteste encore plus pour cette faiblesse, mais j'ai pas le choix et je subis en attendant, en espérant que ça passe."

Si tu as une infime volonté de vivre, une infime rage de vivre en toi, s'il arrive que certains jours tu as le sourire et que tu t'emerveilles de la vie, alors tu peux voler de tes ailes Lucie sans l'aide de toutes ces drogues. Ca n'est pas facile (je l'ai vécu, je le vis, donc je le sais...) mais au moins tu auras le souvenir de moments positifs qui t'aideront quand tu perdras pieds : tu pourras te dire : "oui j'ai réussi à prendre le train aujourd'hui ! oui je suis pas si nulle que ça ! Même si hier j'ai raté, avant-hier j'ai réussi! et c'est déja ça de gagné!" Et ces souvenirs positifs t'aideront dans les mauvais moments, ce sont ces surpassements et ces réussites, ces victoires, même infimes, sur tes peurs, qui t'aideront à remonter les marches et sortir du gouffre.

Je ne suis pas médecin, ni spécialiste.
Je te parle juste en tant que femme qui a dans certaines périodes de sa vie vécu, ressenti, les mêmes peurs que toi, la peur de vivre tout simplement, la peur de tomber, de s'écraser, la peur de décevoir, la peur d'être abandonnée, la peur d'étouffer dans la foule, les nausées ou les vomissements d'angoisses, les insomnies, les tremblements, voire pire tomber dans les pommes n'importe où.

Il n'y a pas de solutions miracles et si solutions il y a, elles ne sont pas universelles mais bien propres à chacun. C'est entre autre pour ça que je suis persuadée qu'un traitement "vendu" par la médecine est parfois prescrit à tort et à travers, et que dans certains cas non adaptés il détruit, bien plus qu'il n'aide à s'en sortir.

La solution miracle elle est en toi. Si tu veux vivre, alors bats toi, ça fait mal parfois, c'est dur, mais ça en vaut la peine. La force et l'espoir font souvent des vrais miracles et ils aident à mieux vivre.
Revenir en haut Aller en bas
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Sam 26 Nov 2005 - 1:14

Voila donc deux écoles...

Je puis dire que l'Effexor est un excellent antidépresseur, mais tout dépend de la dose efficace et de la personne. Aucun risque de dépendance. Je connais plusieurs personnes stabilisées à l'Effexor.

Le Lysanxia est un anxyliotique de la classe de benzodiazépines. Lorsque la personne est stabilisée aux antidépresseurs, elle devrait pouvoir s'en passer.

Il y a une phase d'accoutumance aux médicaments, qui peut se traduire par de la somnolence. Si elle se prolonge au-delà de plusieurs jours, il faut bien entendu en parler au médecin.
De plus, chacun à un seuil de réactivité personnel aux médicaments, quels qu'ils soient. On m'a cité le cas de personnes super-excitées à cause du Valium...

Il faut également SCRUPULEUSEMENT respecter les doses et la fréquence et ne pratiquer en aucun cas l'auto-médication. Il faut absolument signaler de grosses erreurs fréquentes au médecin, sinon il ne s'y retrouvera évidemment pas.

Pour le surplus, la polémique est connue. Moi, j'ai fait ma religion, et définitivement.
Revenir en haut Aller en bas
luciesombret



Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Sam 26 Nov 2005 - 1:44

Non, je ne suis dépendante, à aucun médicament.
Les anti-dépresseur comme celui que je prends qui intervient aussi sur les crises d'angoisse, ne rend pas dépendant! Les anxiolytiques pris quotidiennement oui. Je prends du lysanxia, mais seulement en cas de crise, donc pas de dépendance.
Sinon sans médicaments, pour l'instant c'est impossible, je me bute sinon (et oui quand je fais une crise, je deviens folle: sensation d'etouffer, fourmis, engourdissement, tensions, je ne tiens plus en place et je vais au samu...alors les médicaments m'aident beaucoup!).
Et puis, je ne suis pas entourée. Je n'ai pas d'amis (je les ai perdu, ils ne me comprenaient pas, ne m'aimaient pas assez, bref mauvais souvenirs. Mes parents sont peu présents et très égoïstes, donc étant seule, c'est terriblement dur...si tu savais...).
Quand à mon problème, je fais des crises d'angoisses (agoraphobie, phobie sociale, voir généralisée) et ceci entraine la dépression, voir les envies suicidaires un jour sur deux...
Il est donc difficile de voir la vie en rose, mais je me bats comme jepeux! (j'arrive à prendre la voiture seule, à rester seule chez moi pendant un certain temps, à aller au cinéma, à faire des petites courses...bref je progresse un peu.).
Je fais donc ce travail comportemental pour gérer mes angoisses, et un travail analytique sur moi pour mieux me connaitre et mieux vivre. Les médicaments m'aident à avoir un minimum d'autonomie et ils sont néc essaires pour l'instant.
Quand à la question de riz de l'approche médicale pour se libérer de l'angoisse et la dépression, je n'en suis pas convaincue.
Le travail sur soi est nécessaire.
Je vous conseille un livre: "Le courage d'être soi" de Jacques Salomé
Mais aussi le forum Troubles-anxieux.com si vous voulez connaitre mieux l'angoisse et ses troubles.

Voilà. Merci et à bientôt!

Lucie.
Revenir en haut Aller en bas
cricri

avatar

Nombre de messages : 266
Localisation : Plus loin que le Nord
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Sam 26 Nov 2005 - 2:26

Question

L'esprit exerce un pouvoir quasi-dictatorial sur le corps (P. Daco)


Je suis de tout coeur avec toi Lucie. Il te faudrait une chose en laquelle croire. La foi aide beaucoup.

Par exemple, moi, je suis porté par l'amour de deux femmes: ma compagne et la littérature. Mais pour cette dernière, il faut veiller à ce qu'aucun trublion ne vienne crever le rêve (mal parti sur ce site...)
Revenir en haut Aller en bas
spirit
39° à l'ombre d'un strip
avatar

Nombre de messages : 1700
Date d'inscription : 26/03/2005

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Sam 26 Nov 2005 - 3:47

Benh si tu dis finalement que tu te connais bien et que tu sais ce qui te va ou te va pas et quelle sont les vérités et les solutions, alors bonne chance Lucie et bon courage dans ton avenir, t'as même pas besoin de conseils, tu vois ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
spirit
39° à l'ombre d'un strip
avatar

Nombre de messages : 1700
Date d'inscription : 26/03/2005

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Sam 26 Nov 2005 - 3:50

cricri a écrit:
Question Par exemple, moi, je suis porté par l'amour de deux femmes: ma compagne et la littérature. Mais pour cette dernière, il faut veiller à ce qu'aucun trublion ne vienne crever le rêve (mal parti sur ce site...)

Oui Cricri, il y a souvent quelque chose qui nous porte et nous raccroche à la lumière, l'important c'est d'ouvrir les yeux, de regarder dehors, d'écouter le monde extérieur et les autres qui sont là, et ce "quelque chose miraculeux" est toujours présent quand on veut bien le voir.
.
La foi en l'amour, quel beau médicament !! c'est la foi en la vie non ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91106
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   Sam 26 Nov 2005 - 4:24

Une chose est certaine : personne ne peut prétendre changer le monde. Par contre, chacun peut prendre conscience de cela. A partir de ça, chacun peut faire la démarche d'accepter que rien n'est comme il le souhaite, rien ne le sera jamais complètement.

@ cricri
Aucun lieu n'est parfait. Par contre, partout il y a au moins une chose positive, ou un être digne d'être rencontré. C'est vers cette échancrure de ciel bleu, qu'il faut regarder. Allez, chéri... bisou

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Troubles psychologiques...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Troubles psychologiques...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Troubles psychologiques...
» Troubles Anxieux
» [2007] Eaux Troubles {ex : Solitaire}
» Profils psychologiques : une approche qui me semble sérieuse
» Troubles de l'erection.....................Les traitements medicamenteux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: