Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lettre à un jeune écrivain **

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Xian



Nombre de messages : 4036
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 18:26

bon sang mais c'est bien sûr... il consulte les pages roses ...
Revenir en haut Aller en bas
http://xianhenri.be
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 18:31

Sylian et Xian, vos nuances sont les miennes.
Xian : me suis bandé les yeux, tu peux vas-y !

mon île a écrit:
pas sûr du tout qu'un auteur à succès soit moins vaniteux qu'un autre parce qu'il gagne sa vie. Pourrait même l'être d'avantage, ipso facto.
Me titille depuis que la remarque a été posée par Fulmi, et j'en étais arrivée à cette même conclusion : pas sûr.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 18:34

Romane a écrit:
Des manifestations à la pelle. Suffit de sentir, ressentir. As-tu jamais écouté le ressenti d'une salle ?

C'est subjectif. Tu peux témoigner de ton « ressenti », ce peut être intéressant à lire si tu parviens à le traduire en mots, mais cela ne participe pas de ce qui m'intéresse, à savoir ce qui est tangible et vérifiable, donc possible sujet de discussion.

Tu crois peut-être qu'il te suffit de ressentir, mais rien ne dit que ce soit le but de ton action théâtrale. Après tout, dans cette histoire, tu es juge et partie.

Citation :
Ton raisonnement me fait peu froid dans le dos. Il aurait tendance à me faire penser à un vide effroyablement pauvre de sentiments humains, ou à un trop plein d'aigreur. Toutes les intentions ne sont pas aussi dénuées d'humanité.

C'est parce que c'est un raisonnement, et qu'il n'inclut donc pas le sentiment. Quant à savoir de qu'est l'humanité… hier, c'était la vanité, l'orgueil, etc. qui étaient humains. Maintenant, tu les exclus… alors… je ris !

Citation :
Plusieurs personnes m'ont dit "incroyable, on VOIT l'amour, la générosité, le plaisir !".

On est donc dans l'irrationnel, puisqu'une abstraction ne saurait être vue. Ces spectateurs interprètent leurs sentiments. C'est tout à fait honorable, et je suis sûr que Sylian aura plein de choses à dire là-dessus. Moi, cela ne m'intéresse guère. En revanche, appréhender ce qui, peut-être, est à l'origine d'une prolifération d'objets culturels assez vains, là, oui.


Dernière édition par le Ven 23 Déc 2005 - 18:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sylian
Esclave des mots
avatar

Nombre de messages : 100
Localisation : Lanoraie, Québec
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 18:37

Romane a écrit:
Sylian et Xian, vos nuances sont les miennes.
Xian : me suis bandé les yeux, tu peux vas-y !

mon île a écrit:
pas sûr du tout qu'un auteur à succès soit moins vaniteux qu'un autre parce qu'il gagne sa vie. Pourrait même l'être d'avantage, ipso facto.
Me titille depuis que la remarque a été posée par Fulmi, et j'en étais arrivée à cette même conclusion : pas sûr.

De toute manière, je pense que le succès de l'auteur n'a rien à voir avec la vanité. Ce qu'est l'auteur sera amplifié par son succès, donc s'il est de nature prétentieux, il deviendra désagréable... Par contre, s'il est généreux, il sera bien perçu.

La gloire et la richesse servent souvent à montrer aux gens le vrai visage qui se cache derrière... Quand on n'a plus rien à perdre, qu'est-ce que ça peut faire si le masque tombe? Voilà la réponse du vaniteux.
Revenir en haut Aller en bas
Sylian
Esclave des mots
avatar

Nombre de messages : 100
Localisation : Lanoraie, Québec
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 18:42

Fulminou a écrit:
Romane a écrit:
Des manifestations à la pelle. Suffit de sentir, ressentir. As-tu jamais écouté le ressenti d'une salle ?

C'est subjectif. Tu peux témoigner de ton « ressenti », ce peut être intéressant à lire si tu parviens à le traduire en mots, mais cela ne participe pas de ce qui m'intéresse, à savoir ce qui est tangible et vérifiable, donc possible sujet de discussion.

Tu crois peut-être qu'il te suffit de ressentir, mais rien ne dit que ce soit le but de ton action théâtrale. Après tout, dans cette histoire, tu es juge et partie.

Fulmi, si tu n'es jamais monté sur scène, tu ne peux pas comprendre ce que Romane tente de t'expliquer. À la fin d'une prestation, le public ne ment jamais sur son appréciation. Faut vraiment l'avoir vécu pour bien le comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 18:44

Romane a écrit:
Me titille depuis que la remarque a été posée par Fulmi, et j'en étais arrivée à cette même conclusion : pas sûr.

« Pas sûr » n'est pas une conclusion, c'est l'origine d'un questionnement.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 18:45

Fulminou a écrit:
Romane a écrit:
Des manifestations à la pelle. Suffit de sentir, ressentir. As-tu jamais écouté le ressenti d'une salle ?

C'est subjectif. Tu peux témoigner de ton « ressenti », ce peut être intéressant à lire si tu parviens à le traduire en mots, mais cela ne participe pas de ce qui m'intéresse, à savoir ce qui est tangible et vérifiable, donc possible sujet de discussion.

Tu crois peut-être qu'il te suffit de ressentir, mais rien ne dit que ce soit le but de ton action théâtrale. Après tout, dans cette histoire, tu es juge et partie.
Non puisque le public l'exprime par des mots, après le spectacle.
De plus je confirme, dans la mesure où je suis aussi public lorsque je vais voir un spectacle. Je confirme le ressenti d'une salle. Une espèce d'unité d'un groupe de personnes, malgré que l'on soit chacun assis dans son propre fauteuil et les yeux rivés sur la scène.

Citation :
Citation :
Ton raisonnement me fait peu froid dans le dos. Il aurait tendance à me faire penser à un vide effroyablement pauvre de sentiments humains, ou à un trop plein d'aigreur. Toutes les intentions ne sont pas aussi dénuées d'humanité.
Citation :
C'est parce que c'est un raisonnement, et qu'il n'inclut donc pas le sentiment. Quant à savoir de qu'est l'humanité… hier, c'était la vanité, l'orgueil, etc. qui étaient humains. Maintenant, tu les exclus… alors… je ris

Le raisonnement en lui même tient debout. C'est la généralisation qui fait froid dans le dos. Prêter à tout le monde une seule et même raison, un seul et même comportement.

Citation :
Citation :
Plusieurs personnes m'ont dit "incroyable, on VOIT l'amour, la générosité, le plaisir !".
On est donc dans l'irrationnel, puisqu'une abstraction ne saurait être vue. Ces spectateurs interprètent leurs sentiments. C'est tout à fait honorable, et je suis sûr que Sylher aura plein de choses à dire là-dessus. Moi, cela ne m'intéresse guère.
[/quote]
Eh bien si, c'est visible. Il suffit de l'éclat du regard, de l'expression de l'être pour traduire l'invisible en soi.
Lorsque je veux déshumaniser des personnages, j'utilise le masque blanc. Eh bien il n'empêche que l'image produite demeure incroyablement forte pour le public. J'ajoute donc l'atmosphère rendue sur le plateau, par la gestuelle, la musique d'accompagnement, les mots choisis.

Citation :
En revanche, appréhender ce qui, peut-être, est à l'origine d'une prolifération d'objets culturels assez vains, là, oui.
Si tu pouvais développer ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 18:48

Sylian a écrit:
Fulmi, si tu n'es jamais monté sur scène, tu ne peux pas comprendre ce que Romane tente de t'expliquer. À la fin d'une prestation, le public ne ment jamais sur son appréciation. Faut vraiment l'avoir vécu pour bien le comprendre.

Pour l'(instant, elle n'explique rien. Elle ne fait que se protéger par l'astuce qui consiste à dire : tu nepeux pas comprendre, ce que tu fais aussi.

Si on ne peut pas le comprendre sans l'avoir vécu, c'est que ce genre de relation est soumise à l'émotion. Or l'émotion n'a rien à faire dans un processus explicatif.

Ce qui est, pourtant tagible, c'est que l'artiste se satisfait d'un feedback qu'il a appelé de ses vœux et dont il a mis en œuvre les conditions de sa réalisation. Ça, c'est tangible.
Revenir en haut Aller en bas
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 18:52

Romane a écrit:
Citation :
En revanche, appréhender ce qui, peut-être, est à l'origine d'une prolifération d'objets culturels assez vains, là, oui.
Si tu pouvais développer ?

Eh bien, c'est l'objet de cette discussion (dès lors qu'elle a quitté le thème du livre de Claire Delannoy), comment se fait-il que nous soyons submergés de livres à compte d'auteur, ou de spectacles de troupes de théâtre amateurs ?

Donc, by the way, d'où vient-il que tant de gens veuillent se poser en créateurs alors qu'on ne leur a rien demandé, voire pire : qu'on ne veut pas d'eux (les manuscrits refusés, les troupes de théâtre qui jouent gratis) ?

Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 18:54

Fulminou a écrit:
« Pas sûr » n'est pas une conclusion, c'est l'origine d'un questionnement.
Exact. Questionnement qui peut fort bien ne pas trouver de réponse.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 18:58

Fulminou a écrit:
Pour l'instant, elle n'explique rien. Elle ne fait que se protéger par l'astuce qui consiste à dire : tu nepeux pas comprendre, ce que tu fais aussi.
Je n'ai à me protéger de rien, pour la simple raison que je ne suis ni pro, ni ne me considère comme telle. C'est un constat.

Citation :
Si on ne peut pas le comprendre sans l'avoir vécu, c'est que ce genre de relation est soumise à l'émotion. Or l'émotion n'a rien à faire dans un processus explicatif.
Tu ne peux soustraire l'émotion reçue par un public quel qu'il soit. Sinon, ça veut dire que ce que tu fabriques reste dans ton tiroir et n'est vu par personne. Donc aucune réaction possible. Or il me semble que si une oeuvre est divulguée, elle s'expose obligatoirement au regard, donc à l'émotion. C'est du La Palisse, minou !

Citation :
Ce qui est, pourtant tagible, c'est que l'artiste se satisfait d'un feedback qu'il a appelé de ses vœux et dont il a mis en œuvre les conditions de sa réalisation. Ça, c'est tangible.
Exactement comme ce qui précède. Regard sur l'artiste, regard sur le public. Deux regards indissociables dès que l'oeuvre est rendue publique.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 19:00

Romane a écrit:
Le raisonnement en lui même tient debout. C'est la généralisation qui fait froid dans le dos. Prêter à tout le monde une seule et même raison, un seul et même comportement.

Le froid dans le dos, c'est l'implacabilité de la logique qui t'impressionne, mais cela n'a guère d'importance. C'est vrai qu'elle est cruelle et éclaire sans pitié ce qu'elle examine, mais elle n'a pas de conséquence. Elle permet seulement de comprendre des relations de cause à effet.

Évidemment lorsqu'on croit généreusement partager, mais qu'on se fait dire qu'on n'est qu'un vaniteux qui se flatte de partager, c'est désagréable. je comprends cela.
Revenir en haut Aller en bas
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 19:02

Romane a écrit:
Tu ne peux soustraire l'émotion reçue par un public quel qu'il soit. Sinon, ça veut dire que ce que tu fabriques reste dans ton tiroir et n'est vu par personne. Donc aucune réaction possible. Or il me semble que si une oeuvre est divulguée, elle s'expose obligatoirement au regard, donc à l'émotion. C'est du La Palisse, minou !

Oui, mais si elle n'est pas divulguée ? L'auteur n'en tire pas ce profit immatériel qui nourrit sa vanité et c'est bien parce qu'il pourrait se passer de cette nourriture, et vivre tout de même fort bien, que la vanité est démontrée.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 19:06

Fulminou a écrit:
d'où vient-il que tant de gens veuillent se poser en créateurs
Nous sommes déjà créateurs depuis la naissance, puisque destinés à faire des enfants. Tout est création. Même la transformation est création.


Citation :
alors qu'on ne leur a rien demandé, voire pire : qu'on ne veut pas d'eux (les manuscrits refusés, les troupes de théâtre qui jouent gratis) ?
Par nécessité venue d'un puits d'obscurité au fond de soi ? On en revient à l'expression, à la communication. Besoin. L'homme n'est pas fait pour vivre seul, il a besoin de communiquer par tous les moyens possibles. La création artistique est un moyen.

Concernant le théâtre amateur, on peut choisir de jouer gratis, ou pas. Dans le cas où l'on se fait payer, un contrat est signé, exactement comme pour n'importe quelle troupe pro.
Pour le téléthon, par exemple, nous choisissons la gratuité.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 19:12

[quote="Fulminou"]Le froid dans le dos, c'est l'implacabilité de la logique qui t'impressionne, mais cela n'a guère d'importance. C'est vrai qu'elle est cruelle et éclaire sans pitié ce qu'elle examine, mais elle n'a pas de conséquence. Elle permet seulement de comprendre des relations de cause à effet.{/quote]

Ta logique me semble trop entière, sans nuances. Entre le blanc et le noir, une infinité de gris. C'est cela que je veux dire. Tu ne peux pas classifier ainsi, c'est dangereux. Dans le domaine politique par exemple, on sait où cela peut mener.

Citation :
Évidemment lorsqu'on croit généreusement partager, mais qu'on se fait dire qu'on n'est qu'un vaniteux qui se flatte de partager, c'est désagréable. je comprends cela.
C'est très possible, je conçois tout à fait qu'un vaniteux qui se flatte de ceci cela prenne la mouche. On en a vu péter un plomb parce qu'ils ne supportent pas être ramenés à ce qu'ils sont.
Mais ne pas mettre tout le monde dans le même panier me semble plus raisonnable.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 19:13

Romane a écrit:
Nous sommes déjà créateurs depuis la naissance, puisque destinés à faire des enfants. Tout est création. Même la transformation est création.

Je parle de création intellectuelle et artistique. Pas de procréation ou de dessins d'enfants.


Citation :
Par nécessité venue d'un puits d'obscurité au fond de soi ? On en revient à l'expression, à la communication.

Nécessité de publier à compte d'auteur ? Je ris.

Citation :
Besoin. L'homme n'est pas fait pour vivre seul, il a besoin de communiquer par tous les moyens possibles. La création artistique est un moyen.

Certes, c'est un moyen mais la fin, quelle est-elle ?

Citation :
Concernant le théâtre amateur, on peut choisir de jouer gratis, ou pas. Dans le cas où l'on se fait payer, un contrat est signé, exactement comme pour n'importe quelle troupe pro.

À condition que quelqu'un accepte de signer le contrat, et de payer. Auquel cas, il convient aussi de chercher ses motivations, car en tant que payeur de spectacle, il devient partie prenante du spectacle. Peut-être gagne-t'il ainsi de l'argent, mais peut-être cherche-t'il autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 19:18

Romane a écrit:
Ta logique me semble trop entière, sans nuances. Entre le blanc et le noir, une infinité de gris. C'est cela que je veux dire. Tu ne peux pas classifier ainsi, c'est dangereux. Dans le domaine politique par exemple, on sait où cela peut mener.

Rien n'empêche de considérer toutes les nuances. La vanité des auteurs connaît aussi d'infinies nuances : Entre celui qui n'en a aucune et garde ses écrits secrets, et celui qui paye un nègre pour écrire à sa place, il y a toutes les nuances.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 19:24

Fulminou a écrit:
Je parle de création intellectuelle et artistique. Pas de procréation ou de dessins d'enfants.
J'entends bien. Mais je persiste. La création me semble une loi de vie. Nous sommes êtres vivants, soumis aux lois de vie. Donc j'ajoute : la création dans tous ses états.

Citation :
Citation :
Par nécessité venue d'un puits d'obscurité au fond de soi ? On en revient à l'expression, à la communication.
Nécessité de publier à compte d'auteur ? Je ris.
Nécessité de déployer autour de soi. Le compte d'auteur est un moyen des moyens dont nous disposons.

Citation :
Citation :
Besoin. L'homme n'est pas fait pour vivre seul, il a besoin de communiquer par tous les moyens possibles. La création artistique est un moyen.
Certes, c'est un moyen mais la fin, quelle est-elle ?
Quand un mot sort de ta bouche, c'est l'action d'exprimer. En général, tu espères que ce mot va parvenir à l'oreille de ton interlocuteur. Imaginons qu'il arrive dans son oreille. C'est l'action de recevoir.
La fin est la réception du public.
Cette raiosn me semble fondamentalement première.

Citation :
À condition que quelqu'un accepte de signer le contrat, et de payer. Auquel cas, il convient aussi de chercher ses motivations, car en tant que payeur de spectacle, il devient partie prenante du spectacle. Peut-être gagne-t'il ainsi de l'argent, mais peut-être cherche-t'il autre chose.
Rassure-toi, il en existe. Il en existe tellement que les contrats pour les troupes amateurs sont désormais affublés d'un article qui dit que nous ne devons pas jouer plus de 183 fois par an (nous avons compris que cela fait de l'ombre aux pros).
En général, le payeur dispose d'un local et d'une clientèle régulière. Il cherche donc constamment des thèmes pour sa clientèle.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par le Ven 23 Déc 2005 - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 19:25

Fulminou a écrit:
Rien n'empêche de considérer toutes les nuances. La vanité des auteurs connaît aussi d'infinies nuances : Entre celui qui n'en a aucune et garde ses écrits secrets, et celui qui paye un nègre pour écrire à sa place, il y a toutes les nuances.
Entièrement d'accord avec toi.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 19:27

Romane a écrit:
Quand un mot sort de ta bouche, c'est l'action d'exprimer. En général, tu espères que ce mot va parvenir à l'oreille de ton interlocuteur. Imaginons qu'il arrive dans son oreille. C'est l'action de recevoir.
La fin est la réception du public.
Cette raiosn me semble fondamentalement première.

Donc si le public entend ce que tu lui dis, puis, sans un geste, sans un regard, se lève et sans un mot s'en va, tu es satisfaite ?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 19:31

Dans ce cas, je me dirais que c'est un bide.
De même qu'un auteur qui ne vendrait pas un seul bouquin.
Ou une expo sans public.
ou etc....

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 19:34

Romane a écrit:
Dans ce cas, je me dirais que c'est un bide.
De même qu'un auteur qui ne vendrait pas un seul bouquin.
Ou une expo sans public.
ou etc....

Non, non : je veux dire : si le public, à chaque fois, systématiquement, ayant payé sa place, etc... serais-tu satisfaite ?

Le public est là, mais il ne fait que ce que tu as dit être la fin : entendre tes mots. Rien de plus. Serais-tu satisfaite de cette carrière de théâtreuse ?
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 19:38

Je me dirais que je ne suis décidément pas faite pour cet art, pardi ! Alors je cesserais.
Et toi ? que ferais tu ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 19:44

Romane a écrit:
Je me dirais que je ne suis décidément pas faite pour cet art, pardi ! Alors je cesserais.

Ce n'est pas "ce que tu ferais", la question, c'est "serais-tu satisfaite ?". Donc, implicitement, tu dis que tu ne serais pas satisfaite. Donc la fin n'est pas que le public t'entende. Il te faut autre chose, en plus.

Citation :
Et toi ? que ferais tu ?

Moi ? Je ne jouerais au théâtre que par vanité ! Quelle autre motivation aurais-je ?

Voilà. C'est fini. Merci de votre attention, M'dame.
Revenir en haut Aller en bas
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 19:57

Fulminou a écrit:
[
Je parle de création intellectuelle et artistique. Pas de procréation ou de dessins d'enfants.


[
Fulmi, quel est l'intérêt d'une création intellectuelle et artistique, si on ne veut l'examiner que sous l'angle froid de la logique ?
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 20:00

monilet a écrit:
Fulmi, quel est l'intérêt d'une création intellectuelle et artistique, si on ne veut l'examiner que sous l'angle froid de la logique ?

Sans doute qu'elle en a bien peu, dans ce cas ! L'irrationnel est prédominant ! C'est pour cela que nous y passons tant de temps et dépensons tant d'argent !

D'autant que nous devons considérer la quantité de texte (dans nos cas) qui restent inutilisés, inachevés, etc. et la quantité de livres achetés et jamais lus par des tas de gens. C'est totalement illogique ! Gaga
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre à un jeune écrivain **
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lettre à un jeune écrivain **
» Jeune écrivain en quête d'édition...
» Jeune écrivain en quête de gloire
» Besoin d'aide, jeune ''écrivain'' assez nul!
» Un " jeune " écrivain se présente

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Ecriture :: Edition-
Sauter vers: