Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lettre à un jeune écrivain **

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
monilet
Hélice au Pays des Merveilles


Nombre de messages : 3761
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 14:09

ouais, la vanité est aussi un luxe, mais sans doute là quand même, même dans la misère.
"Erst das fressen, dann die Moral" Bertolt Brecht. ( d'abord bouffer, puis...)
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 14:13

On a inventé "vaniteux", mais n'est-ce pas simplement le besoin plus fort que soi de se sentir exister, donc reconnu ? Le besoin d'Etre-reconnu ?
Naturel, en somme.
Cela rejoint-il l'inavouable en soi ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 14:17

Romane a écrit:
On a inventé "vaniteux", mais n'est-ce pas simplement le besoin plus fort que soi de se sentir exister, donc reconnu ? Le besoin d'Etre-reconnu ?
Naturel, en somme.


Ce n'est pas du tout naturel et cela n'apparaît qu'au XVIIIe siècle en Occident, avec l'individualisme. C'est totalement artificiel, culturel, donc. L'hypertrophie du nombril n'existe pas chez chez les primitifs.
Revenir en haut Aller en bas
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 14:18

N'y échappent sans doute que ceux, rares , qui pratiquent le don total. L'immense majorité EST ainsi. Le terme est en effet connoté négativement, mais si ce trait est quasi universellement partagé, n'est-ce pas la normalité, un peu comme une tournure de langage que l'usage consacre et qui finit par prévaloir et être admise , reconnue?
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
Xian

avatar

Nombre de messages : 4036
Localisation : Etoile bleue dans l'univers
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 14:59

très bien ça, par quoi commence -t- on ?
Je suggère un pâté en croûte
Revenir en haut Aller en bas
http://xianhenri.be
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 15:29

merci de nous ramener à ce que nous sommes, Xian
mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 15:47

Fulminou a écrit:
Romane a écrit:
Ce qui me dérangeait, c'est que tu dises que des millions de gens n'ont rien à exprimer. Si. Nous avons tous quelque chose à exprimer. Parmi les moyens d'expression, l'écriture. Avec ou sans talent. Mais en tout état de cause, AVEC besoin de s'exprimer.

S'ils ont besoin de s'exprimer, mais qu'ils n'assouvissent pas ce besoin, alors ils ne comptent pas, dans cette question d'écriture et d'édition. On peut être triste pour eux, mais quoi de plus ?

Justement si ils comptent. Puisque bien que parfois s'exprimant maladroitement, ils vont jusqu'à l'auto-édition. Coûte que coûte. On a vu le cas de Terence et celui de Lucie.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 15:57

Romane a écrit:
Justement si ils comptent. Puisque bien que parfois s'exprimant maladroitement, ils vont jusqu'à l'auto-édition. Coûte que coûte. On a vu le cas de Terence et celui de Lucie.

Je ne parle pas d'eux, qui sont de la minorité qui s'exprime. Je parle de la majorité de l'humanité, qui coud nos vêtements en Chine, meurt de faim en Afrique ou récolte le café de nos petits matins douillets, à trois francs si sous de l'heure (4,50 euros par jour, salaire d'un ouvrier de Shanghaï, un officiel : les clandestins, c'est moins).

Lucie ou Terence, ils sont vaniteux, mais pas plus que toi ou moi. Ils sont juste plus fortunés que toi (ils payent le C.A. alors que tu te contentes du net et de la scène) et plus paresseux que moi qui colle mes livres moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 16:03

Nous sommes d'accord pour les premiers.

Pour les deuxièmes, je ne suis pas d'accord. Faut savoir que s'exposer, c'est se confronter à la différence des goûts de chacun.
Gainsbourg ou Coluche étaient adorés ou détestés. Ils laissaient rarement dans l'indifférence. Je prends ces deux cas extrêmes parmi d'autres, pour dire qu'on ne peut pas plaire à tout le monde et qu'il faut accepter cela. Terence et Lucie ne supportaient pas de ne pas faire l'unanimité POUR. Bien qu'ils s'en soient défendus, ils ont démontré le contraire. En tout cas, ils n'ont pas rencontré d'indifférence. Simplement ils n'ont pas compris ou pas voulu comprendre. Un auteur (comme n'importe quel autre artiste) DOIT s'attendre à des réactions diverses. C'est même bon signe ; ça prouve que le public est capable d'exprimer un ressenti, donc le contraire de l'indifférence.

Je préfèrerais un public huant, à un public indifférent.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 16:16

Romane a écrit:
Pour les deuxièmes, je ne suis pas d'accord. Faut savoir que s'exposer, c'est se confronter à la différence des goûts de chacun.

Là, tu fais la morale : tu dis il faut faire… ceci, cela. Je ne parle pas de morale, mais de la situation réelle des gens vrais tels qu'ils sont (tel que je perçois qu'ils sont). Je ne dis pas ce qu'il faudrait faire.

Si Terence et Lucie ont réagi comme tu dis, c'est qu'ils ont été victime de leur vanité d'auteur. Moi, j'ai été victime d'une autre manière : en prix de timbres pour ne recevoir que quarante lettres de refus. Méthodes différentes, résultats différents.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 16:25

Fulminou a écrit:
Romane a écrit:
Pour les deuxièmes, je ne suis pas d'accord. Faut savoir que s'exposer, c'est se confronter à la différence des goûts de chacun.

Là, tu fais la morale : tu dis il faut faire… ceci, cela. Je ne parle pas de morale, mais de la situation réelle des gens vrais tels qu'ils sont (tel que je perçois qu'ils sont). Je ne dis pas ce qu'il faudrait faire.
Non, je ne fais pas la morale, je dresse un constat de fait inévitable. C'est différent. S'exposer c'est se soumettre à l'avis d'autrui. Autant de lecteurs, autant de sensibilités réceptives.

Citation :
Si Terence et Lucie ont réagi comme tu dis, c'est qu'ils ont été victime de leur vanité d'auteur. Moi, j'ai été victime d'une autre manière : en prix de timbres pour ne recevoir que quarante lettres de refus. Méthodes différentes, résultats différents.
Il n'empêche que le but est le même.
Le mien aussi, lorsque je porte au public à la fois un texte et une mise en scène. Même si je décide de rester dans le noir depuis la régie pendant que les comédiens s'affairent sur scène, le public reçoit deux choses : leur investissement physique et émotionnel, et ce que je leur livre de moi au travers des mots et dans la manière dont j'ai voulu les habiller par le jeu des comédiens et l'atmosphère autour des comédiens.
On donne indubitablement de soi, et rien que de soi.
Même si l'on parle d'autre chose, c'est notre interprétation, notre regard, notre émotionnel.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 16:55

Romane a écrit:
Il n'empêche que le but est le même.
Le mien aussi, lorsque je porte au public à la fois un texte et une mise en scène. Même si ...

Le but est bien de satisfaire sa vanité. Le théâtre, ou l'édition n'ont pas d'autre objet : ils sont des moyens : diffuser un texte, ou jouer ne sert pas à autre chose que son propre contentement de se voir consacré; et, d'ailleurs, tu connais le bonheur qu'on a de recevoir les applaudissements. Or les applaudissements, qui sont le résultat final de la représentation théâtrale, ne servent à rien d'autre qu'au contentement des artistes.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 17:02

Oui, mais pas que.
Je m'explique. Quand je m'occupe d'un groupe, qu'il s'agisse d'enfants, d'ados ou d'adultes, je leur donne à comprendre par le moyens d'exercices collectifs plusieurs notions : concentration, unicité de groupe, entre autres et pour faire simple. Mais il y en a une que tu sembles omettre dans ton post : générosité.
La générosité, c'est (en plus de SE faire plaisir) DONNER au public. Donner dans un sens qui n'a rien de matériel parce que ce qu'il reçoit est du domaine du ressenti.
L'applaudissement c'est dire : VOUS avez été bons, mais aussi, MERCI pour ce que vous m'avez apporté.

Un lecteur, lorsqu'il te dit qu'il a aimé ton bouquin, te dit que tu as été bon, mais aussi que tu lui as donné un bonheur.

Voilà pourquoi je nuance toujours la vanité dont on parle sur le fil.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 17:03

les applaudissements n'expriment-ils pas surtout la joie de celui qui a reçu (quelque chose qui le renvoie à lui même) ? donc quelque chose d'égoïste et d'altruiste à la fois?
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 17:05

J'ajoute que "la boucle est bouclée" lorsqu'un cycle est achevé : apprentissage du théâtre, travail de montage de la pièce, organisation de spectacle ET rencontre-fusion avec le public.
Tant qu'on ne vit pas toutes ces étapes, on ne peut pas comprendre le sens de "générosité" tel qu'employé ici.

C'est plus flagrant au théâtre, puisque nous avons le retour immédiat du public. Un auteur est rarement au contact de ses lecteurs. C'est plus difficile pour lui.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 17:08

Romane a écrit:
L'applaudissement c'est dire : VOUS avez été bons, mais aussi, MERCI pour ce que vous m'avez apporté.

C'est une question de point de vue : le public te dit "merci", certes, mais toi, auparavant, tu as eu la vanité de désirer ces mercis.

La vanité s'exprime en incitant à livrer sa création, et elle est déçue si le résultat n'est pas celui escompté : la valorisation du vaniteux.

Il y a vanité parce que la quantité d'énergie (et parfois d'argent) est sans commune mesure avc le résultat objectif (les applaudissements ne sont que du bruit). mais le résultat subjectif, lui, justifie la vanité (l'artiste jouit de son succès).

Je disais donc que l'auteur qui vend beaucoup n'est pas vaniteux car son travail n'est pas en vain : il gagne sa vie, ce qui est objectif. Celui qui passe des heures à corriger et coller, ou qui paye un compted'auteuriste, ou qui dépense des fortunes en timbres, lui, est vaniteux car il n'obtiendra que très peu de satisfaction pour beaucoup de dépense.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 17:17

monilet a écrit:
les applaudissements n'expriment-ils pas surtout la joie de celui qui a reçu (quelque chose qui le renvoie à lui même) ? donc quelque chose d'égoïste et d'altruiste à la fois?

J'ai tendance à penser qu'il s'agit d'un double remerciement. Un pour la prestation, un pour leur propre plaisir. Partage, ça s'appelle.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 17:25

Romane a écrit:
monilet a écrit:
les applaudissements n'expriment-ils pas surtout la joie de celui qui a reçu (quelque chose qui le renvoie à lui même) ? donc quelque chose d'égoïste et d'altruiste à la fois?

J'ai tendance à penser qu'il s'agit d'un double remerciement. Un pour la prestation, un pour leur propre plaisir. Partage, ça s'appelle.

Il y a aussi ceux qui applaudissent machinalement, parce que c'est l'usage.


En tout cas, le partage (action de partager) est un un moyen. Il convient donc, si l'on veut être honnête avec soi-même, à déterminer quelle est la fin que l'on cherche à obtenir par ce moyen.

Pas sûr qu'on ait envie de savoir exactement de quoi il retourne, la vanité de l'artiste s'en trouverait certainement froissée.
Revenir en haut Aller en bas
Sylian
Esclave des mots
avatar

Nombre de messages : 100
Localisation : Lanoraie, Québec
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 18:05

Il existe sans doute des artistes plus vaniteux et prétentieux que d'autres, mais il en existe aussi des aigris et désabusés. Ne pas confondre les sentiments, car si l'artiste est désabusé du système, il deviendra de plus en plus vaniteux. Il s’enorgueillisera de chacun de ses petits succès car il s'imputera tout ce qui lui arrive de bon et rejettera la faute de ses insuccès sur le système qu'il croit défaillant.

Mon avis sur la question va dans le même sens que Romane. Je suis convaincue que plusieurs artistes, ceux qui ne se pètent pas les bretelles surtout, ont d'abord le désir de partager par le biais d'un médium. Le partage devient même parfois aussi fort que la création elle-même. Les applaudissements laissent à qui de droit, un sentiment de satisfaction et de réussite, pas nécessairement un sentiment de vanité.
Revenir en haut Aller en bas
Xian

avatar

Nombre de messages : 4036
Localisation : Etoile bleue dans l'univers
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 18:05

juste pour mimisser...
enfin, dire kekchooz...

sans fulminer
mais bouillant tout de même ...

Commençons par dire que six sous valent deux fois rien et que les francs CFA ne sont pas même des euros dévalués, d’ailleurs si on nous a pris notre monnaie, à nous peuples organisés, c’est que nous le méritions bien... alors, rien à ramener au niveau d’un salaire, coudre un tee-shirt ici ou tricoter une paire de moufles avec du poil de vigogne bolivienne n’a pas de prix, la valeur des choses n’est pas universelle, ma grand-mère ( née en 1881 ) a échangé une magnifique collection de pots en étain pour des cruches en plastique rouge tellement plus pratiques et plus jolies...

Heureusement la majorité des gens ne meurent ni de faim ni de froid, crois-le fermement et cela te réconciliera avec une vue plus saine de l’humanité qui est ce qu’elle est mais qui va de l’avant, quelle avancée en cinq mille ans, n’est-ce pas !

Il m’est par contre désagréable de voir la manière dont tu parles de gens que je ne connais ni d’Eve ( fort jolie à ce qu’on m’a dit) ni de ma dent de sagesse que je viens de faire plomber...parlons vaniteusement de moi : j’ai polycopié à l’encreuse à alcool et j’ai vendu à la rue mes premières dissertations, j’ai stencilé, j’ai offsetisé et puis photocopié, j’ai publié via des éditeurs d’hebdos ( y compris dans Tintin ! ) et j’ai publié à compte d’auteur aussi, sans avoir fortune et sans même devenir riche. Mon cousin n’est pas Paul Sulitzer ou De Villiers dont j’admire les agents et éditeurs, le commerce est ce qui fait tourner le monde vers un monde meilleur et c’est grâce aux produits des uns commercés par les autres que certains ne sont plus aujourd’hui mourants ou totalement indigents... Sans l’argent – mal nécessaire, il n’y aurait pas de donateurs, pas de dons.

Je suis très vaniteux, très orgueilleux, très tout ce que tu veux, quel plaisir d’être très et même plus, d’oser le dire, de l’écrire, de le jeter à la face du monde, ici, personne – je pense, ne fais la morale à quiconque, c’est sans doute ce qui est une des richesses de ce forum et donc chacun peut y parler selon sa sensibilité mais il faut aussi que tous respectent celle des autres.

La vanité- voire niaiserie, n’est ce pas d’écrire « quarante lettres de refus »... je dois bien en avoir collectionné cinq mille ! Goncourt a été refusé chez Flammarion et quelques prix d’académie ont été refusés par Gallimard, je pourrais te citer des centaines de noms devenus « célèbres » qui ont couru l’éditeur, Goncourt a tiré son premier ouvrage à trente exemplaires... j’ai fait mieux que lui et je les ai tous vendus en une heure, ai-je été lu ? et chacun qui crée et donc peut se ranger dans les « artistes » connaît certes plus de refus et de « bides » que de succès.
La persévérance à atteindre un but, qu’il soit factice comme la claque qui encense et dit merci, ou plus noble ( ah ah ! ) est signe de grande richesse intérieure. En est-il de plus grande, précisément ?
Revenir en haut Aller en bas
http://xianhenri.be
Xian

avatar

Nombre de messages : 4036
Localisation : Etoile bleue dans l'univers
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 18:09

Citation :
Il y a aussi ceux qui applaudissent machinalement, parce que c'est l'usage.

Oui, tant d'entre ceux que l'on croit des hommes ne sont que des machines... cela se voit en Irak, en Corée du Nord, dans le métro, ailleurs, partout ...
Revenir en haut Aller en bas
http://xianhenri.be
Xian

avatar

Nombre de messages : 4036
Localisation : Etoile bleue dans l'univers
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 18:11

Citation :
ceux qui ne se pètent pas les bretelles


Un gros bisou, sur la bouche, Romane, détourne les yeux ! ...
là j'ai appris une expression qui me botte, ... je ens que je vais la resservir...

euh , Syl ? Y a pas de droits d'auteurs hein ?
Revenir en haut Aller en bas
http://xianhenri.be
Sylian
Esclave des mots
avatar

Nombre de messages : 100
Localisation : Lanoraie, Québec
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 18:18

Très belles observations Xian!

Désolée ... mais je ne comprends pas ta question!
Revenir en haut Aller en bas
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 18:20

à Fulmi
pas sûr du tout qu'un auteur à succès soit moins vaniteux qu'un autre parce qu'il gagne sa vie. Pourrait même l'être d'avantage, ipso facto.
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 18:23

Fulminou a écrit:
Il y a aussi ceux qui applaudissent machinalement, parce que c'est l'usage.
C'est leur problème. S'ils n'ont pas perçu d'émotion, ils remercient pour la prestation technique puisque à leurs yeux elle s'arrête là : des gens sont venus leur montrer un travail. ok. On dit combien de fois "'jour ! ça va ?" sans même écouter la réponse ? Donc si t'en vas par là, un tas de gestes sans fond profond. C'est aussi une possibilité.
Toutefois, crois-moi on fait bien la différence dans une salle. Certains applaudissements ne trompent pas, et jusque dans le silence, on ressent l'émotion d'un public pendant un jeu théâtral.
Des manifestations à la pelle. Suffit de sentir, ressentir. As-tu jamais écouté le ressenti d'une salle ?

Citation :
En tout cas, le partage (action de partager) est un un moyen. Il convient donc, si l'on veut être honnête avec soi-même, à déterminer quelle est la fin que l'on cherche à obtenir par ce moyen.
Ton raisonnement me fait peu froid dans le dos. Il aurait tendance à me faire penser à un vide effroyablement pauvre de sentiments humains, ou à un trop plein d'aigreur. Toutes les intentions ne sont pas aussi dénuées d'humanité.

Citation :
Pas sûr qu'on ait envie de savoir exactement de quoi il retourne, la vanité de l'artiste s'en trouverait certainement froissée.
Quasiment à chaque représentation, nous rencontrons le public, soit au bar, soit directement dans les loges quand des gens viennent spontanément nous voir.
Plusieurs personnes m'ont dit "incroyable, on VOIT l'amour, la générosité, le plaisir !". Je l'ai pris pour notre groupe, mais pas seulement. Tu sais pourquoi ? Parce qu'il est impossible de désolidariser du groupe les personnes hors groupe (public) de ces instants de partages visibles à l'oeil nu, bien qu'impossible à matérialiser puisque du domaine de l'invisible.
Tu vas te marrer et tourner ça en dérision ? Réfléchis un peu avant... tu comprendras peut-être ce que je veux dire.

Et je répète ; il est très difficile voire impossible pour un auteur de vivre cette relation avec ses lecteurs. Y'a pas ou peu de contacts immédiats. Le plaisir du lecteur se traduit autrement.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Xian

avatar

Nombre de messages : 4036
Localisation : Etoile bleue dans l'univers
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   Ven 23 Déc 2005 - 18:26

bon sang mais c'est bien sûr... il consulte les pages roses ...
Revenir en haut Aller en bas
http://xianhenri.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre à un jeune écrivain **   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre à un jeune écrivain **
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lettre à un jeune écrivain **
» Jeune écrivain en quête d'édition...
» Jeune écrivain en quête de gloire
» Besoin d'aide, jeune ''écrivain'' assez nul!
» Un " jeune " écrivain se présente

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Ecriture :: Edition-
Sauter vers: