Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les gros mots qui traversent l'histoire*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marie-Ange

avatar

Nombre de messages : 3582
Age : 42
Localisation : LESTREM-PDC
Date d'inscription : 08/03/2004

MessageSujet: Les gros mots qui traversent l'histoire*   Ven 6 Jan 2006 - 14:39

J'ai retrouvé par hazard ce document qui nous raconte l'histoire des gros mots.

<C'est le mot français le plus célèbre. Les Gaulois le criaient déjà et Napoléon l'a aussi utilisé. mais au fait, qu'est-ce qui nous pousse à dire M... ?
Depuis que le monde et monde, il faut que ça sorte : dès que ça ne va pas, on parle mal. Et on dit des gros mots. Et on se fait gronder, ou punir, ou mal voir, car ils sont interdits, de quelque manière qu'on les appelle : au XVIIe siècle, le poète La Fontaine se plaignait des «grosses paroles», tandis que certains dictionnaires regrettaient l'usage des «mots gras»...
Quels étaient-ils ? Chez nos ancêtres - très croyants - ils avaient souvent rapport avec la religion. Quand il ne trouvait pas sa perruque, le roi Charles VIII criait «jour de Dieu !». Et tout le monde se bouchait les oreilles. Car il était défendu, en ce temps-là, d'invoquer le ciel ou l'enfer sous peine de provoquer la colère divine.
Aujourd'hui, dans notre société laïque [où les lois ne dépendent pas de la religion, ne sont pas imposées par elle. La France est un Etat laïc depuis 1905.], les gros mots ont moins souvent rapport avec la religion. Ils parlent plutôt du pipi et du caca, comme disent les petits. «Merde !» est, ainsi, le roi des gros mots : on le voit apparaître dans des textes français dès le XIIe siècle. Il vient du terme latin merda. Un grand auteur comme Rabelais ne s'est pas privé de l'employer, au XVIe siècle, dans son livre Pantagruel. Nos ancêtres gaulois criaient fièrement, d'après des inscriptions que l'on a pu trouver : «Caecos ac Caesar !», c'est-à-dire «Merde à César !» en latin, voici plus de 2000 ans. Et l'on peut remonter plus loin encore : dans la Grèce antique, l'auteur comique Aristophane faisait dire «merde alors !» à Blépyros, un des personnages de sa pièce L'Assemblée des femmes, il y a 2400 ans. Bien des grands hommes se sont laissés aller, un jour ou l'autre, à lâcher cette fameuse grossièreté. Napoléon, par exemple, exaspéré par Talleyrand, son ministre, lui lança, le 28 janvier 1809 : «Vous êtes de la merde dans un bas de soie !» «Quel dommage, Messieurs, répliqua calmement ce dernier, qu'un si grand homme soit si mal élevé.» Mais pourquoi est-il interdit de parler de ça ? Le petit coin n'est ni sacré ni diabolique et, en l'évoquant, on n'insulte aucun Dieu ! Non, mais des siècles d'éducation nous ont appris que les excréments étaient sales. Dès lors, nous ne devons pas y faire allusion en public. C'est un sujet tabou.
Mais alors, si on nous défend de dire des gros mots, pourquoi en disons-nous quand même ? Est-il si difficile de s'en passer ? Eh oui, car l'être humain est attiré par ce qui est interdit. Il est bien compliqué, l'être humain : il a besoin de contraintes, pour vivre en société, mais il a parfois envie de se sentir libre... Un exemple : ça vous soulagerait de murmurer «mince !» quand vous vous pincez les doigts ? Non, il faut un mot qui vous venge de la douleur. Il faut un «merde !» retentissant. Et après, ça va mieux...
En somme, les gros mots servent à exprimer notre violence - et il vaut mieux passer ses nerfs avec ça qu'avec des coups ! Mais attention à ne pas en abuser. D'abord pour éviter la vulgarité, et aussi parce que, comme les piles, les grossièretés s'usent quand on s'en sert trop. Il faut les réserver aux occasions exceptionnelles, sinon on ne saura plus quoi dire quand quelque chose nous emm..., pardon, nous ennuiera pour de bon !>

J'avais dû tirer ça d'un livre pour la jeunesse ou un mots-mêlés pour la jeunesse. J'aurais pu aller mettre ça aussi en psychologie...


Dernière édition par le Lun 9 Oct 2006 - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
spirit
39° à l'ombre d'un strip
avatar

Nombre de messages : 1700
Date d'inscription : 26/03/2005

MessageSujet: Re: Les gros mots qui traversent l'histoire*   Sam 4 Fév 2006 - 23:13

Tres interessant ça Marie Ange, merci, on en apprend tellement de choses de notre Histoire! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
 
Les gros mots qui traversent l'histoire*
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les gros mots qui traversent l'histoire*
» Les gros mots
» Les gros mots...
» Besoin d'idée pour gros mots dymomaniak!
» cailloux..........les gros cailloux de la vie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Connaissance du Monde :: Il était une fois... :: Histoire-
Sauter vers: