Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le lectambule, un nouvel éditeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Philgredy



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 11/08/2005

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Mer 8 Fév 2006 - 17:27

Fulminou a écrit:
T'es un rigolo, toi. Auteur d'un essai sur l'aquoibonisme qui me demande si je suis négatif ! Excellent !
Je ne vois pas le rapport.
Citation :
Je ne suis pas négatif. Les faits sont têtus, comme disait Lénine. Il n'y a pas grand risque à claquer son fric dans une entreprise hasardeuse.
<== Tu dois sans doute être à la tête d'une grande fortune pour avancer des choses pareilles. Quelle est ta définition d'une entreprise risquée, en matière d'édition?
Il ne faut juste pas dépenser celui qu'on n'a pas. C'est un bon conseil mais je ne vois pas ce que ça vient faire là.Un pessimiste, c'est un optimiste bien informé.[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
http://aquoiboniste.free.Fr
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Mer 8 Fév 2006 - 17:33

Philgredy a écrit:
Je ne vois pas le rapport.

Je suis désolé.


Citation :
Quelle est ta définition d'une entreprise risquée, en matière d'édition?


Ce qui risque de vous endetter des années.

Citation :
Il ne faut juste pas dépenser celui qu'on n'a pas. C'est un bon conseil mais je ne vois pas ce que ça vient faire là.
Il relativise le risque : tant qu'on ne risque que l'argent qu'on a, le risque est faible, pour deux raisons :

- Les gens qui ont beaucoup d'argent ne risquent pas tout leur argent, mais seulement une partie. Ceux qui n'ont pas beaucoup d'argent n'en risquent pas beaucoup. Donc ce n'est pas grave.

- Tant qu'on ne s'endette pas, on ne risque que ce qu'on a. Une fois ruiné, on repart à zéro ! Youplaboum !


Dernière édition par le Jeu 9 Fév 2006 - 0:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Mer 8 Fév 2006 - 20:28

Intéressant tout ça. Phil, je pense que Fulminou est simplement clairvoyant-objectif. Il serait malsain de monter aux nues (ou de descendre en flèche) sans un regard clair.
Combien de ceux qui se sont fait éditer à leur compte se retrouvent avec leurs bouquins sur les bras (quand ils ont bien été tirés au bon nombre d'exemplaires, hein...), se retrouvent devant un trou bancaire, ou bien sautent de joie parce qu'ils ont été édités et que ça leur donne l'impression d'être arrivés, mais déchantent devant la difficulté de vendre, malgré leurs efforts pour cela ?
Je comprends la joie de celui qui a son bouquin entre les mains, mais il faut être réaliste. On rêve de quoi ? Edité = vendu = connu, au départ, dans l'esprit. Et au final ? Edité : oui mais à quel prix. Vendu, hum.... Connu ??? non, parce que si peu est "non" par rapport au rêve premier.
Qu'on y mêle la vanité, ou les heures de boulot acharné, le résultat est là.
Arriver à écouler 300 malheureux bouquins, c'est pas une mince affaire.

Tant de choses entrent en ligne de compte : la multitude d'auteurs qui se pressent au portillon, le filtrage serré-serré des maisons d'édition (à compte d'édition) => qui entraînent le fleurissement des maisons d'édition à compte d'auteur (dont on voit bien que la plupart sucent les comptes bancaires et n'assurent en contrepartie qu'un mini-minimum), l'écriture plus ou moins aboutie de certains, et quand c'est "moins" mais que l'auteur a payé pour ce qu'on sait, tout ce leurre dans son esprit. La mode (qu'est-ce qui se vend ?). Le peu de temps réservé en rayon librairie (comme tu l'avances si judicieusement, Phil). etc... etc...

Mieux vaut dresser froidement un état des lieux et savoir où on met et/ou où on ne veut pas mettre les pieds.

Pour tous ceux qui ont du talent, ça me fait suer, franchement suer.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Mer 8 Fév 2006 - 23:55

Romane a écrit:
Pour tous ceux qui ont du talent, ça me fait suer, franchement suer.

Ne sue pas trop et souviens-toi que Stendal s'est édité à compte d'auteur et est resté inconnu de son vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 0:04

Perso, je me demande si j'aurai un jour le courage de me lancer dans l'aventure. J'te jure que toute seule, je ne m'en sens pas capable !!! Autant je suis motivée pour les autres, autant pour moi, j'arrive pas... faut qu'on me pousse au train. pfffff

Quand je serai morte, je le serai vraiment.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 0:25

Romane a écrit:
Tant de choses entrent en ligne de compte : la multitude d'auteurs qui se pressent au portillon...

C'est un grand problème.

Il est facile, techniquement, de présenter un manuscrit convenablement mis en page. N'importe qui, aujourd'hui, peut le faire. L'imprimante laser et la photocopieuse permettent d'inonder les éditeurs de manuscrits.

La plupart des gens savent écrire plus ou moins bien. La plupart des gens ont des idées (c'est très facile, on en trouve tous les jours dans le journal, sur le net, en bavardant).

Donc un certain nombre de gens écrivent un manuscrit à l'ordi, l'impriment, le dupliquent et l'envoient. Or ces manuscrits, dans leur iummense majorité, ne sont pas très bons, voire franchement mauvais. Beaucoup ont des qualités, mais ils ne sont pas d'un niveau professionnel, quelque soit le genre de littérature qu'on a commis.

Depuis que Louis-Ferdinand Céline a établi qu'on pouvait écrire comme on cause (ce qui est faux, mais beaucoup le croient), on écrit comme on cause, parfois joliment. Il y a des gens très agréables à écouter papoter. Depuis que Marguerite Duras a écrit décharné et qu'Amélie Nothomb a fait du succès avec ce style, beaucoup écrivent minimaliste.

Cela ne suffit pas. Un livre publié doit avoir un certain niveau de professionnalisme. Même des auteurs écrivant « mal » comme Faïza Guène ou Christine Angot travaillent leur style, ou le font travailler pour eux. Leur prose publiée est professionnelle. Éventuellement (presque toujours) elle a été travaillée par une équipe de professionnels, des professionnels du roman à la Nothomb, par exemple.

La plupart des livres auto-édités/à compte d'auteur que j'ai rencontrés, y compris les miens, pêchent par manque de professionnalisme, même s'ils ont des qualités évidentes parfois.

Les éditeurs importants doivent tenir compte de cette exigence de professionnalisme, mais ils ne peuvent servir de centre de formation pour écrivains, même talentueux : ce n'est pas leur métier. Les petits éditeurs peuvent se permettre des publications insuffisamment professionnelles, on rencontre beaucoup de ce genre de livres. Ils sont en général intéressants, ou pas, mais proposent de longs tunnels, ou bien des tournures maladroites. Le manque de professionnalisme se retrouve à tous les niveaux, même aux plus hauts, on le sait puisque Cricri a stigmatisé ici les défauts du dernier Goncourt.

Or bien que l'édition actuelle publie beaucoup de livres déficients, il s'en propose encore plus, qui sont souvent encore plus déficients car ceux qui sont publiés laissent penser aux amateurs qu'ils peuvent faire aussi bien, alors que c'est faux : pour faire aussi bien que Nothomb (c'est relatif) qui n'a que ça à faire dans la vie et a son staff de correcteurs-rewriters, il faut des années au quidam qui a un job salarié. Il se décourage avant.

Donc les lecteurs d'édition paluchent les manuscrits arrivés par la poste d'un pouce nonchalant et vain. Et loupent la perle lorsque parfois il s'en trouve une.

D'autant qu'une armée de gens sachant parfaitement bien écrire, voire écrire comme des cochons, mais dans le style à la mode, harcèlent les éditeurs par l'intermédiaire de leurs réseaux.


Dernière édition par le Jeu 9 Fév 2006 - 0:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 0:37

Exact, tout ça.

Ce qui donne :

Peu (pas) de professionnalisme.
Donc les maisons d'édition à compte d'auteur se sont frotté les mains en fleurissant, sachant pertinemment qu'on se bousculerait au portillon.
Donc les auteurs paient pour se faire éditer.
Puis se disent "je suis édité, donc je suis bon"
Effet boule de neige.
Ils se font avoir une fois (deux, faut l'faire !!!)
Admettons une seule fois. D'autres arrivent, qui n'ont pas encore tenté l'expérience, pour leur succéder.

Mais c'est insortable !!

Sur le plan de l'écriture, sans parler des maladresses, lourdeurs, erreurs, ne penses-tu pas qu'il faut qu'elle évolue aussi, c'est-à-dire qu'elle sorte du contexte académique, qu'elle se fasse (sans trahir la langue) plus proche du public ? (je dis bien, sans démolir le français !)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 0:51

Romane a écrit:
Sur le plan de l'écriture, sans parler des maladresses, lourdeurs, erreurs, ne penses-tu pas qu'il faut qu'elle évolue aussi, c'est-à-dire qu'elle sorte du contexte académique, qu'elle se fasse (sans trahir la langue) plus proche du public ? (je dis bien, sans démolir le français !)

Il y a de la place pour tout le monde. L'académisme a ses partisans, qui, souvent, sont des gens aisés et âgés qui dépensent de l'argent en livres : ils possèdent Gracq, Ormesson, Le Clézio, Rinaldi, voire aujourd'hui Houellebecq dans leur bibliothèque. J'aime bien ici mes livres de Catherine Vigourt, de Blanche Bidault, de Marie-Odile Beauvais, trois dames très littéraires à la langue douce et profonde comme l'amour.

Ou bien l'académisme est-il pour toi le style des auteurs de l'académie, c'est à dire de l'université ? Mazarine Pingeot, Marie Darrieusecq, Daniel Pennac, sont des profs de lettres. Ils n'écrivent pas académique, et malmènent la langue, pas toujours pour son bien.

T'as la recette, pour être proche du public par l'écriture, toi ? Personne d'autre ne l'a. On la cherche encore. À part passer à la télé, on n'a pas trouvé.

Ah ! si, j'ai une idée : être Américain, étudier le creative writing et se faire mal traduire en français. Ça, ça marche !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 1:08

Bien sûr que non, je n'ai pas la recette.
Et bien sûr qu'il y a de la place pour tout le monde.

Je suis simplement désolée de la médiocrité de certains bouquins, de plus en plus nombreux. Après avoir été échaudée plusieurs fois, j'en suis venue à cesser de lire pendant un certain temps, écoeurée parce que je n'y trouvais plus de plaisir. Par bonheur, il se trouve que j'ai un ami qui a à peu près les mêmes goûts littéraires que moi. Depuis quelques années, c'est lui qui teste et qui me dit ensuite si c'est bon ou pas. Il ne m'a jamais déçue.
Je te le dis franchement : je n'ai pas envie de payer un bouquin qui ne me plaira pas. En quelque sorte, je suis une révoltée rebelle (j'y peux rien, j'ai aussi boycotté la télé pour les mêmes raisons !).

Les auteurs de l'université me laissent assez froide. J'aime qu'une écriture me fasse vibrer.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Sylian
Esclave des mots
avatar

Nombre de messages : 100
Localisation : Lanoraie, Québec
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 3:02

À titre d'exemple sur la répartition des profits de la vente d'un livre :



La part des ventes qui revient à chacun des acteurs de la chaîne du livre

Au niveau des œuvres littéraires, comme les romans, les essais, les recueils de nouvelles ou de poèmes, le prix de vente d'un livre, vendu 10 $ par exemple, peut être ventilé de la façon suivante :


Premier tirage
40 p. 100 au libraire 4,00 $
17 p. 100 au distributeur 1,70 $
20 p. 100 à l'imprimeur 2,00 $ *
13 p. 100 à l'éditeur* 1,30 $ (production, gestion et promotion)
0,00 $ (profits)
10 p. 100 à l'auteur 1,00 $

Deuxième tirage et tirages subséquents
40 p. 100 au libraire 4,00 $
17 p. 100 au distributeur 1,70 $
20 p. 100 à l'imprimeur 2,00 $ *
13 p. 100 à l'éditeur* 0,00 $ (production, gestion et promotion)
1,30 $ (profits)
10 p. 100 à l'auteur 1,00 $


*Il s'agit bien évidemment d'un cas-type, donné à titre indicatif, et qui ne rend pas compte de toute la complexité de cette question. Pour tous les intervenants de la chaîne du livre, ce tableau indique une marge brut. Le profit net peut varier. Pour l'éditeur, il existe une différence importante entre le premier tirage et les autres. Avec sa part, l'éditeur espère couvrir, s'il écoule l'ensemble du premier tirage, les coûts reliés à la production du livre (correction et infographie), à la gestion, à la promotion et à la publicité. Si la première impression n'est pas entièrement vendue, l'éditeur accuse généralement une perte. La plupart des ouvrages n'étant pas réimprimés, la rentabilité des maisons d'édition est souvent précaire.
Revenir en haut Aller en bas
Sylian
Esclave des mots
avatar

Nombre de messages : 100
Localisation : Lanoraie, Québec
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 17:28

J'ai visité le site du lectambule et franchement, je trouve qu'ils essaient de profiter des auteurs...

Si vous envoyez votre manuscrit dans une maison d'édition accompagné d'une fiche de lecture, vous recevrez les commentaires que vous souhaitez sans que cela vous ait couté un sous.

Je suis révoltée de leur méthode!
Revenir en haut Aller en bas
Philgredy



Nombre de messages : 21
Localisation : 94
Date d'inscription : 11/08/2005

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 17:34

Je vois que tu habites au Québec. Peut-être que chez toi les choses se passent ainsi. En france, si tu envoies un manuscrit, tu ne recevras rien, jamais, si ce n'est une lettre type de refus. On ne voit d'ailleurs pas comment ils pourraient s'acquitter d'une telle tâche, vu le nombre de manuscrits qui leur arrivent chaque jour.
Revenir en haut Aller en bas
http://aquoiboniste.free.Fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 18:17

Ma question peut paraître stupide mais tant pis. Un auteur français peut-il solliciter une maison d'édition Québécoise (ou Belge ?)

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 18:26

Romane a écrit:
Ma question peut paraître stupide mais tant pis. Un auteur français peut-il solliciter une maison d'édition Québécoise (ou Belge ?)

Bien sûr. Le Québec comme la Belgique sont des démocraties. Tout un chacun est libre d'y envoyer un manuscrit à qui il désire, même à un éditeur.

A noter que le Québec, situé en Amérique du Nord n'a pas les mêmes usages que la France ou la Belgique.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 18:30

Pourquoi n'y as-tu pas songé, minou, toi qui me sembles pas mal clair dans ta tête au sujet de l'édition en France et des problèmes que l'on y rencontre ?
Faut-il effectuer des formalités administratives supplémentaires ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 18:31

Un éditeur québécois à qui j'avais envoyé un manuscrit m'a répondu qu'il éditait fort peu de Français à cause des problèmeset difficultés de distribution en France.
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 18:32

Romane a écrit:
Pourquoi n'y as-tu pas songé, minou, toi qui me sembles pas mal clair dans ta tête au sujet de l'édition en France et des problèmes que l'on y rencontre ?

J'y ai songé. Le prix des timbres m'a calmé. Quand j'irai en vacances au Canada, je passerai déposer des manuscrits à Montréal.

Citation :
Faut-il effectuer des formalités administratives supplémentaires ?

Non.


Dernière édition par le Jeu 9 Fév 2006 - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Philgredy



Nombre de messages : 21
Localisation : 94
Date d'inscription : 11/08/2005

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 18:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A visiter...
Revenir en haut Aller en bas
http://aquoiboniste.free.Fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 18:36

monilet a écrit:
Un éditeur québécois à qui j'avais envoyé un manuscrit m'a répondu qu'il éditait fort peu de Français à cause des problèmeset difficultés de distribution en France.

Admettons que tu sois édité au Québec : rien n'empêche une grosse distribution là-bas, et une plus restreinte en France.
Je veux dire : si tes livres se vendent bien là-bas, c'est pas mal ! Etant donné qu'en France de toute manière ce sera difficile, tu peux imaginer n'en vendre qu'un peu ici, l'important étant de toucher des lecteurs.

Est-ce idiot, comme raisonnement ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 18:39

Fulminou a écrit:
J'y ai songé. Le prix des timbres m'a calmé. Quand j'irai en vacaces au Canada, je passerai déposer des manuscrits à Montréal.

Grâce aux forums notamment, des liens se créent avec nos amis de l'autre côté de l'océan. Y'aurait pas un truc à envisager ?
Pas besoin de manuscrit. T'envoies au "lien" ton oeuvre par mail, il l'imprime et le dépose pour toi, contre un petit dédommagement... serait-ce faisable ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 18:41

Philgredy a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A visiter...

Le lien avait été mentionné je crois, dans le fil de Deliège. Je ne me souviens plus si quelqu'un connaissait ou non, ni des commentaires éventuels à ce sujet. Ça vous dit ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
monilet
Hélice au Pays des Merveilles
avatar

Nombre de messages : 3761
Age : 66
Localisation : Île de France, chtimmi d'origine et de coeur
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 18:43

Romane a écrit:
[Admettons que tu sois édité au Québec : rien n'empêche une grosse distribution là-bas, et une plus restreinte en France.
Je veux dire : si tes livres se vendent bien là-bas, c'est pas mal ! Etant donné qu'en France de toute manière ce sera difficile, tu peux imaginer n'en vendre qu'un peu ici, l'important étant de toucher des lecteurs.

Est-ce idiot, comme raisonnement ?

je suppose que pour un éditeur du Québec il est baucoup plu facile de faire la promotion d'un livre d'un auteur de là bas, qui peut participer à la couverture presse.
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.orange.fr/claude-colson
Philgredy



Nombre de messages : 21
Localisation : 94
Date d'inscription : 11/08/2005

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 18:45

Pour ma part, leur charte de déontologie m'effraie un peu.
Revenir en haut Aller en bas
http://aquoiboniste.free.Fr
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 18:47

Ça vaudrait peut-être quand même la peine de se renseigner, qu'en penses-tu ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 18:47

Philgredy a écrit:
Pour ma part, leur charte de déontologie m'effraie un peu.

Pourquoi ? Tu peux préciser Phil ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   Jeu 9 Fév 2006 - 18:50

Romane a écrit:
Je veux dire : si tes livres se vendent bien là-bas, c'est pas mal ! Etant donné qu'en France de toute manière ce sera difficile, tu peux imaginer n'en vendre qu'un peu ici, l'important étant de toucher des lecteurs.

Est-ce idiot, comme raisonnement ?

La population francophone du Québec est de combien ? 7 millions d'habitants ? Moins que l'Ile-de-France ? C'est quoi, une grosse vente, pour toi, dans ces conditions-là ? 500 exemplaires?

Ca coûtera moins cher de te les faire imprimer ici, tes cinq cents exemplaires.

Pourquoi aller embêter des éditeurs québécois avec tes manuscrits français à la syntaxe approximative?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le lectambule, un nouvel éditeur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le lectambule, un nouvel éditeur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le lectambule, un nouvel éditeur
» "Nouvel" éditeur manga: IDP
» Rue de Sèvres, le nouvel éditeur de bandes dessinées du groupe L'Ecole des Loisirs
» Nouvel éditeur de message
» Nouvel éditeur de textes WYSIWYG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Ecriture :: Edition-
Sauter vers: