Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mais où était passé Selmer ? (*)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Mais où était passé Selmer ? (*)   Dim 5 Mar 2006 - 17:59

Il avait tout emporté, la rue et ses pavés. La plaque d’égoût livrée à elle-même ne dispensait plus que des odeurs fétides.
Au matin les LU se réveillèrent sans leur Selmer et la stupeur les saisit bien avant la caféine.
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Mais où était passé Selmer ? (*)   Dim 5 Mar 2006 - 18:05

après avoir distribué aux plus délicats masques et pastilles de menthe, on appela, on chercha... on fouilla ! ce qui fut rapide, vu qu'il ne restait rien ! En vain...
Revenir en haut Aller en bas
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Mais où était passé Selmer ? (*)   Dim 5 Mar 2006 - 18:10

Ro ne supportait pas les aspérités nouvelles de sa rue. Le regret lui venait des pavés glissants, gluants, glaiseux, glaireux, glacés, glavioteux, glèbeux. Elle somatisa une maladie glandulaire.
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Mais où était passé Selmer ? (*)   Dim 5 Mar 2006 - 18:18

Machotouillant une potion calmante, elle s'arma, résignée de sa canne pélerine, et ordonna à deux tambours du jour d'ameuter l'indécise troupe.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Mais où était passé Selmer ? (*)   Dim 5 Mar 2006 - 18:30

Arrivèrent en renfort, dans cet ordre là : Lulu, seins fièrement pointés en avant, comme deux boucliers à percer le secret. Riz et son ultime clope au bec, toujours le même depuis l'été dernier, empesé dans une barbe de 7 semaines. Réginelle, dite "Nelle-sans-Régie" immédiatement suivie de Vilain, sa moitié éclairée, d'un air éteint.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Mais où était passé Selmer ? (*)   Dim 5 Mar 2006 - 18:53

Robert l'efficace avait installé deux cellules : l'une de crise et l'autre de soutien psychologique. Ce minimum nécessare permit le démarrage de l'enquête propremend dite.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Mais où était passé Selmer ? (*)   Dim 5 Mar 2006 - 18:57

Deliège se tenait debout devant la crise, une main sur le coeur, l'autre on ne sait pas où. A sa droite, un bonobo nain (il n'aurait pas supporté un modèle grandeur nature près de lui). A sa gauche, Nini, poignée d'une porte inexistante en main. Ça pourrait toujours servir, se disait-elle.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
LuluBerlue



Nombre de messages : 5082
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Mais où était passé Selmer ? (*)   Dim 5 Mar 2006 - 19:12

Grouix avait un plan bien arrêté, ce qui revenait à dire qu'il ne fallait pas le suivre sur ce terrain glissant (lui aussi comme les ex pavés). La fréquentation de LU lui avait permis de donner le change et il avait appris à force de mimétisme à se donner un air concentré. Ne sachant que penser, il se persuadait que la poignée de main en main que tenait Nini jouait un rôle considérable dans la disparition de Selmer.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Mais où était passé Selmer ? (*)   Dim 5 Mar 2006 - 19:22

Plisson plissait les yeux, derrière les plis des rideaux, pour tenter d'en voir le plus possible. Il respirait à peine, comme il l'avait récemment appris dans les usines désaffectées du grand Nord, là-haut. C'est qu'il ne fallait pas que l'assemblée le sache là.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Mais où était passé Selmer ? (*)   Dim 5 Mar 2006 - 19:25

Je regroupe, paske je ne comprenais plus rieeeeeen

Il avait tout emporté, la rue et ses pavés. La plaque d’égoût livrée à elle-même ne dispensait plus que des odeurs fétides.
Au matin les LU se réveillèrent sans leur Selmer et la stupeur les saisit bien avant la caféine.
après avoir distribué aux plus délicats masques et pastilles de menthe, on appela, on chercha... on fouilla ! ce qui fut rapide, vu qu'il ne restait rien ! En vain...
Ro ne supportait pas les aspérités nouvelles de sa rue. Le regret lui venait des pavés glissants, gluants, glaiseux, glaireux, glacés, glavioteux, glèbeux. Elle somatisa une maladie glandulaire.
Machotouillant une potion calmante, elle s'arma, résignée de sa canne pélerine, et ordonna à deux tambours du jour d'ameuter l'indécise troupe.
Arrivèrent en renfort, dans cet ordre là : Lulu, seins fièrement pointés en avant, comme deux boucliers à percer le secret. Riz et son ultime clope au bec, toujours le même depuis l'été dernier, empesé dans une barbe de 7 semaines. Réginelle, dite "Nelle-sans-Régie" immédiatement suivie de Vilain, sa moitié éclairée, d'un air éteint.
Robert l'efficace avait installé deux cellules : l'une de crise et l'autre de soutien psychologique. Ce minimum nécessare permit le démarrage de l'enquête proprement dite.
Deliège se tenait debout devant la crise, une main sur le coeur, l'autre on ne sait pas où. A sa droite, un bonobo nain (il n'aurait pas supporté un modèle grandeur nature près de lui). A sa gauche, Nini, poignée d'une porte inexistante en main. Ça pourrait toujours servir, se disait-elle.
Grouix avait un plan bien arrêté, ce qui revenait à dire qu'il ne fallait pas le suivre sur ce terrain glissant (lui aussi comme les ex pavés). La fréquentation de LU lui avait permis de donner le change et il avait appris à force de mimétisme à se donner un air concentré. Ne sachant que penser, il se persuadait que la poignée de main en main que tenait Nini jouait un rôle considérable dans la disparition de Selmer.
Plisson plissait les yeux, derrière les plis des rideaux, pour tenter d'en voir le plus possible. Il respirait à peine, comme il l'avait récemment appris dans les usines désaffectées du grand Nord, là-haut. C'est qu'il ne fallait pas que l'assemblée le sache là.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Mais où était passé Selmer ? (*)   Lun 6 Mar 2006 - 1:00

Il avait tout emporté, la rue et ses pavés. La plaque d’égoût livrée à elle-même ne dispensait plus que des odeurs fétides.
Au matin les LU se réveillèrent sans leur Selmer et la stupeur les saisit bien avant la caféine.
après avoir distribué aux plus délicats masques et pastilles de menthe, on appela, on chercha... on fouilla ! ce qui fut rapide, vu qu'il ne restait rien ! En vain...
Ro ne supportait pas les aspérités nouvelles de sa rue. Le regret lui venait des pavés glissants, gluants, glaiseux, glaireux, glacés, glavioteux, glèbeux. Elle somatisa une maladie glandulaire.
Machotouillant une potion calmante, elle s'arma, résignée de sa canne pélerine, et ordonna à deux tambours du jour d'ameuter l'indécise troupe.
Arrivèrent en renfort, dans cet ordre là : Lulu, seins fièrement pointés en avant, comme deux boucliers à percer le secret. Riz et son ultime clope au bec, toujours le même depuis l'été dernier, empesé dans une barbe de 7 semaines. Réginelle, dite "Nelle-sans-Régie" immédiatement suivie de Vilain, sa moitié éclairée, d'un air éteint.
Robert l'efficace avait installé deux cellules : l'une de crise et l'autre de soutien psychologique. Ce minimum nécessare permit le démarrage de l'enquête proprement dite.
Deliège se tenait debout devant la crise, une main sur le coeur, l'autre on ne sait pas où. A sa droite, un bonobo nain (il n'aurait pas supporté un modèle grandeur nature près de lui). A sa gauche, Nini, poignée d'une porte inexistante en main. Ça pourrait toujours servir, se disait-elle.
Grouix avait un plan bien arrêté, ce qui revenait à dire qu'il ne fallait pas le suivre sur ce terrain glissant (lui aussi comme les ex pavés). La fréquentation de LU lui avait permis de donner le change et il avait appris à force de mimétisme à se donner un air concentré. Ne sachant que penser, il se persuadait que la poignée de main en main que tenait Nini jouait un rôle considérable dans la disparition de Selmer.
Plisson plissait les yeux, derrière les plis des rideaux, pour tenter d'en voir le plus possible. Il respirait à peine, comme il l'avait récemment appris dans les usines désaffectées du grand Nord, là-haut. C'est qu'il ne fallait pas que l'assemblée le sache là.

Devant la nécessité de fixer un point de départ, tous, refoulant un profond dégoût, optèrent pour la plaque dudit qui seule demeurait. Ils se mirent donc à la tourner et retourner, à l'enlever et soupeser, à la gratouiller et tatonner ! Tant et si bien que, lassée de cet inconvenant excès d'attention, celle-ci déclara sur la tranche qu'elle n'avait rien vu... rien entendu... et surtout rien senti ! Et là ! Chacun comprit qu'elle mentait !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Mais où était passé Selmer ? (*)   Lun 6 Mar 2006 - 1:14

Il avait tout emporté, la rue et ses pavés. La plaque d’égoût livrée à elle-même ne dispensait plus que des odeurs fétides.
Au matin les LU se réveillèrent sans leur Selmer et la stupeur les saisit bien avant la caféine.
après avoir distribué aux plus délicats masques et pastilles de menthe, on appela, on chercha... on fouilla ! ce qui fut rapide, vu qu'il ne restait rien ! En vain...
Ro ne supportait pas les aspérités nouvelles de sa rue. Le regret lui venait des pavés glissants, gluants, glaiseux, glaireux, glacés, glavioteux, glèbeux. Elle somatisa une maladie glandulaire.
Machotouillant une potion calmante, elle s'arma, résignée de sa canne pélerine, et ordonna à deux tambours du jour d'ameuter l'indécise troupe.
Arrivèrent en renfort, dans cet ordre là : Lulu, seins fièrement pointés en avant, comme deux boucliers à percer le secret. Riz et son ultime clope au bec, toujours le même depuis l'été dernier, empesé dans une barbe de 7 semaines. Réginelle, dite "Nelle-sans-Régie" immédiatement suivie de Vilain, sa moitié éclairée, d'un air éteint.
Robert l'efficace avait installé deux cellules : l'une de crise et l'autre de soutien psychologique. Ce minimum nécessare permit le démarrage de l'enquête proprement dite.
Deliège se tenait debout devant la crise, une main sur le coeur, l'autre on ne sait pas où. A sa droite, un bonobo nain (il n'aurait pas supporté un modèle grandeur nature près de lui). A sa gauche, Nini, poignée d'une porte inexistante en main. Ça pourrait toujours servir, se disait-elle.
Grouix avait un plan bien arrêté, ce qui revenait à dire qu'il ne fallait pas le suivre sur ce terrain glissant (lui aussi comme les ex pavés). La fréquentation de LU lui avait permis de donner le change et il avait appris à force de mimétisme à se donner un air concentré. Ne sachant que penser, il se persuadait que la poignée de main en main que tenait Nini jouait un rôle considérable dans la disparition de Selmer.
Plisson plissait les yeux, derrière les plis des rideaux, pour tenter d'en voir le plus possible. Il respirait à peine, comme il l'avait récemment appris dans les usines désaffectées du grand Nord, là-haut. C'est qu'il ne fallait pas que l'assemblée le sache là.
Devant la nécessité de fixer un point de départ, tous, refoulant un profond dégoût, optèrent pour la plaque dudit qui seule demeurait. Ils se mirent donc à la tourner et retourner, à l'enlever et soupeser, à la gratouiller et tatonner ! Tant et si bien que, lassée de cet inconvenant excès d'attention, celle-ci déclara sur la tranche qu'elle n'avait rien vu... rien entendu... et surtout rien senti ! Et là ! Chacun comprit qu'elle mentait !
Furieux, Deliège hurla au scandale, et s'en prit à la rue toute entière, en scandant sa mache d'un "Aux Plaques Hard !". Chacun lui emboita le pas ; les seins en avant, la poignée sans porte, le mégot de l'été dernier, la canne pélerine, la régie mi-avec mi-sans et le nobo nain, laissant la collection de plis s'empêtrer dans ses rideaux et Robert plongé dans l'examen psychologique des cravates dernier cri. Grouix fermait la marche en tenant ses vers à deux mains. Il avait été verrurier de métier, converti depuis peu dans la glisse hard et avait jugé plus prudent de passer derrière le groupe, l'oeil à l'affût.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Alf
Plumoversificateur
avatar

Nombre de messages : 13967
Age : 69
Localisation : TDCDM : Landes
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Mais où était passé Selmer ? (*)   Sam 18 Nov 2006 - 11:38

(*)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais où était passé Selmer ? (*)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais où était passé Selmer ? (*)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mais ou est passé Mylene Farmer ?
» Mais où sont passés nos hommes ????
» Mais où sont passés Dudu et Minou????
» L'Aventure à Hélice
» Mais où sont passés les deux autres ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Ecriture :: Jeux d'écriture-
Sauter vers: