Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Michel Houellebecq

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
drenka



Nombre de messages : 17
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Michel Houellebecq   Ven 7 Avr 2006 - 20:32

J'ai été obligée de lire Houellebecq PARCE QUE c'est comme ça, PARCE QUE Houellebecq, ça m'a rappelé quand Titanic est sorti, et qu'on pouvait plus se promener tranquillement sans qu'on te demande "T'AS ETE VOIR TITANIC???" et PARCE QUE là c'était genre "HAN mais t'as pas lu Houellebecq MAIS MA PAUVRE, Tu sors."

Et je là je m'insurge. Si si.

Déjà le premier Houellebecq dont on avait fait tout un camembert, "Les particules élémentaires", j'avais trouvé ça rigolu comment les intellectuels de gauche avaient décrêté qu'il FALLAIT l'avoir lu sous peine d'exclusion du cercle des intellectuels de gauche. J'en avais déduit que l'intellectuel de gauche était un peu frustré et qu'il disait ça pour permettre à ses potes intellectuels de gauche de lire des trucs pornos sans passer pour des gros pervers de gauche. En même temps, c'est vrai que pour une fois, il y avait une histoire dans le bouquin porno. Même que dans les dix dernières pages, Houellebecq qui était déjà un pote de Raël, parlait déjà un peu de clonage à la Huxley, déclenchant une avalanche de "WAOOU qu'est-ce qu'il est intelligent même qu'il parle du clonage dis donc".

Le deuxième Houellebecq dont on a parlé, "Plateforme", était un peu plus soft. Le héros baisait pas mal, racontait un peu les exploits de ses clients touristes sexuels, disait que les femmes idéales sont les asiatiques parce qu'elles ont compris ce qui plait aux hommes: Oui, c'est simple enfin quand même, il faut, en plus bien évidemment d'être jeune, voire prépubère, et belle et mince, faire semblant de les aimer, de leur être fidèle, dévouée jusqu'à la mort et dépendante d'eux (Exemple: Mon Amour, je suis tellement triste que tu rentres chez toi, je ne pourrais pas vivre si tu ne me laisses pas quelque chose qui t'a appartenu en souvenir. Oui, ta Rollex, ça m'aidera ta Rollex). Et pas faire comme nous autres, les occidentales, qui n'arrêtons pas de revendiquer des droits de femmes comme des hystériques. MAIS le problème, c'est que le héros était amoureux, au sens de Houellebecq. Du coup, affublé d'une hystérique, il baisait moins, et surtout moins fort que celui de "Particules élémentaires". Et oui. Sinon l'hystérique, elle l'aurait quitté parce que c'est le propre des hystériques d'être égoistes et de ficeler la quéquette de l'Homme comme un saucisson. Bref, l'intellectuel de gauche, déçu, avait dit que Houellebecq avait un peu pris la grosse tête, qu'il avait perdu son côté provocateur. En plus, il parlait même plus du clônage. OUUUUUUH.

Dans la possibilité d'une île, Houellebecq a compris la leçon: il alterne un chapitre de porno (au début, il parle quand même un peu d'amour mais heureusement, après, la jeune et belle Ester fait son apparition, et elle, elle aime pas. Elle fait que baiser très fort et très bien et tout le temps et avec tout le monde, pile comme l'intellectuel de gauche voulait. Même qu'elle met des minijupes et pas de culotte comme une vraie femme (le bonheur des hommes est si simple. D'ailleurs, Houellebecq a trouvé encore mieux que les femmes asiatiques, plus fidèles, dévoués et dépendants: les chiens), avec un chapitre pseudo scientifique. Ah on voit qu'il a bien révisé son "science et vie" sur le cerveau dis donc. Oh mon Dieu comme ça lui permet de sortir des jolis mots auxquels personne ne comprend rien. Oh mon Dieu dit l'intellectuel de gauche, avec tous ces mots scientifiques, cette fois on peut dire sans doute aucun que c'est l'auteur du siècle (Et là je conseille aux intellectuels de gauche: Si vous voulez du scientifique qui vous fait poser des question parce que c'est trop bien raconté avec des histoires et des mots scientifiques autour, c'est Werber qu'il faut lire, pas Houellebecq. Oui mais dans Werber, y a pas de porno en même temps). Et même qu'à un moment, il sort une pure théorie scientifique:
Hypothèse A: la psychanalyse, elle prétend te soigner en te faisant te rappeler des souvenirs pas bien;
Hypothèse B: Les souvenirs pas bien, quand on s'en rappelle, beh on les oublie pas (et là je te fais une explication avec le courant qui passe au même endroit dans les neurones et tout, ça fait super hype et top crédible);
Conclusion: La psychanalyse, c'est nul, ça t'empêche d'oublier tranquillement tes souvenirs pas bien, et par le fait, tu peux pas aller mieux du coup.
Oh là là mais quand je pense que sans Michel et Raël, on continuerait bêtement à se faire psychanalyser alors que c'est nul. Merci les gars.

Et alors là dessus Houellebecq, il ajoute deux ingrédients qui font de lui un goncourable (pas de chance que t'ais vendu autant de livres, sinon t'aurais pu l'avoir Michel. La prochaine fois, faut faire un tirage limité, sinon ça veut dire que même les pas intellectuels de droite, ils te lisent, et ça, c'est pas bon pour le Goncourt...):
1. Le poême en page 433 (qui a d'ailleurs été souligné par Beigbeder dans lire). Oh mon Dieu ce qu'il écrit bien ce Michel. En même temps quand on veut lire de la poésie, on achète des recueils de poésie, mais bon, c'est comme Picasso, il est plus crédible maintenant qu'on sait qu'il sait AUSSI peindre des trucs NORMAUX.
2. Le désespoir, style, Je vais me foutre en l'air tellement que je suis malheureux. Et là Houellebecq, ils vous a bien eus. Sans même s'en cacher, puisqu'il a dit a Ardisson "Je suis trop intelligent pour être heureux" (émission tout le Monde en parle, 10/09/2005), il vous fait croire des trucs à l'envers. En l'occurrence,
Hypothèse A: Tous les imbéciles sont heureux;
Hypothèse B: Houellebecq est trop malheureux
Conclusion: Houellebecq est génial.
De même:
Hypothèse A: Tous les écrivains géniaux sont tristes et désespérés
Hypothèse B: Houellebecq est triste est désespéré
Conclusion: Houellebecq est un écrivain génial.
CQFD.
Revenir en haut Aller en bas
http://orange-drenka.blogspot.com
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Ven 7 Avr 2006 - 21:10

Très amusante approche du houllebecquisme ! J'aime. Je vais me mettre à Werber, je suis convaincu. J'aurai qu'à y rajouter du cul.
Revenir en haut Aller en bas
bertrand-mogendre
Bienveneur bucolique
avatar

Nombre de messages : 3001
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Lun 10 Avr 2006 - 12:38

merci drenka de parler de cet auteur, dont je n'arrive pas à comprendre l'utilité des trois livres cités (que j'ai du lire au détriment d'autres ouvrages surement plus interessant). Je ne sais pas quoi en dire, tant les bras m'en tombent. Autant se taire et passer à autre chose, non ? Pourtant j'écoute les arguments de ceux qui le comprennent, en espérant que je puisse changer d'avis, un jour.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/mogendre/
Fulminou
Futur Banni *
avatar

Nombre de messages : 2138
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Lun 10 Avr 2006 - 13:30

bertrand-mogendre a écrit:
merci drenka de parler de cet auteur, dont je n'arrive pas à comprendre l'utilité des trois livres cités (que j'ai du lire au détriment d'autres ouvrages surement plus interessant). Je ne sais pas quoi en dire, tant les bras m'en tombent. Autant se taire et passer à autre chose, non ? Pourtant j'écoute les arguments de ceux qui le comprennent, en espérant que je puisse changer d'avis, un jour.

Quel autre auteur de romans prend ainsi les problèmes du monde à bras le corps, en France, avec autant d'efficacité ?
Revenir en haut Aller en bas
drenka



Nombre de messages : 17
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Lun 10 Avr 2006 - 17:01

Ah bon mais il a réglé quoi comme problème par exemple?

Moi ce que j'ai compris c'est:
- Ca va de plus en plus maaaaaaaaaaaaaaaaaal
- En plus on est de plus en plus vieuuuuuuuuuuuuuuux
- Pis y a de moins en moins d'amûûûûûûûûr
- Pis je suis mooooooooooooche en pluuuuuuuuuuuuuus
- Pis avoir des intestins quand même, c'est dégeulasse hein

Heureusement Michel a la solution wééééééééééé
SUICIDEZ VOUS AVANT D'ËTRE VIEUX ET MOCHES
WEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

Vous allez voir c'est super!!
(mais c'est quand que tu donnes l'exemple Michel??)
Revenir en haut Aller en bas
http://orange-drenka.blogspot.com
jeanhardy



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Houellebecq and co   Mer 2 Aoû 2006 - 10:56

Qu'est-ce que nous dit Michel Houellebecq ? Ce chérubin nous dit, avant de s'en désoler, qu'il vaut mieux être riche et beau (et puis, jeune aussi) quand on veut tirer* de belles nanas que pauvre et laid.

Cette affirmation qui ne souffrira aucune contestation ferait donc de Houellebecq un grand écrivain doublé d'un grand, très très grand moraliste. Non ? Sans blague !
Car, si Houellebecq avait été riche et beau à une époque où il ne l'était pas, il aurait bien évidemment et très certainement cherché à séduire des filles pauvres et laides. N'est-ce pas ?

*Tirer des nanas : oui parce que... Houellebecq, les nanas, il voulait les tirer, c'est tout. Et elles ne s'y sont pas trompées bien sûr ; elles qui ne supportent pas, lorsqu'elles en ont besoin, qu'on leur dise qu'elles en ont envie et vice versa. Mais ça................... Houellebecq l'ignorait.


Alors maintenant, à quand un auteur mais... de génie celui-là, qui nous expliquera, contre toute attente, combien il est préférable d'être issu d'une catégorie sociale dite "privilégiée" quand on veut, non seulement séduire de belles nanas mais aussi... et surtout, se faire une belle place au soleil, plutôt que d'appartenir à une catégorie sociale dite "défavorisée" ?

(défavorisée !!!!! Qualificatif outrageusement euphémisant quand on constate l'ampleur des dégâts sur cette classe)

Alors... à quand cet auteur de génie ? Parce que... bon... on s'impatiente là !



Copyright © 2006. Jean Hardy.

mes inédits : http://litterature-inedits.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
bertrand-mogendre
Bienveneur bucolique
avatar

Nombre de messages : 3001
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 3 Aoû 2006 - 12:26

c'est pas un écrivain Houellbecq ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/mogendre/
rizlabo
Saigneur des Grands Crus
avatar

Nombre de messages : 7973
Localisation : Poireaux et blaireaux, it's my way
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Sam 16 Sep 2006 - 16:39

C'est pas marrant de faire un compte-rendu de lecture d'Houellebecq. Un colis piégé de 156 pages, version bon marché (Collection J'ai Lu, Avril 2006) : essayez donc de relater un attentat ! Des dégâts partout : aux idées, aux sentiments, à la littérature, au style.

Nul bonheur, ni de vrai désir dans l'"Extension du domaine de la lutte", roman-culte ou un anti-héros de 30 ans patauge quelques nécessités incontournables de l'existence : manger un peu, boire souvent et se vider les glandes parfois. Mis en présence de personnages minables mais parfois sympathiques, soumis aux mêmes contingences, tentant de survivre dans la jungle de la concurrence déloyale.

Philosophe nihiliste, écrivain fourbe, pamphlétaire anti-libéral, auteur de gare, à scandales, commercial, nul, génial ?

Houellebecq, qui est-il ? Mais est-ce tellement important ?

Avec son style et son vocabulaire minimaliste (certains disent nul), MH nous offre des sketches de trois pages, certains trashs, d'autres rabelaisiens, d'autres encore humoristiques.

On y trouvera aussi une tentative de meurtre avec préméditation : curieux, personne ne nous explique que MH est aussi un apologiste du crime. On préfère le décréter porno parce qu'il aime montrer qu'une partie de jambes en l'air, c'est AUSSI de la viande en mouvement (enfin, c'est ce qu'on souhaite aux protagonistes, non ?)

Bref, la critique semble indiquer qu'il y a des sujets qui fâchent, et qu'il est interdit d'écrire : bite, surboudin. De dire que des filles se tortillent dans les discothèques avec une culotte minimale, histoire d'appâter le male. Toutes choses qui ne sont bien entendu pas réelles.

Le problème du lecteur, c'est qu'il veut un message, que MH lui parle d'amour, de politique, de la faim dans la monde et de bonheur et que MH lui donne au moins une ébauche de solution, en ersatz d'happy end. Précisément ce que MH, de tout évidence, déteste.

Voyez ceci : si je vous présente une photo de ruine industrielle sans commentaire, allez vous prétendre que je suis destroy ? Que je me complait dans le trash ? Que je délivre un message nihiliste ? Si je l'intitule "Réduction du domaine de la lutte", je ne livre pas mon intention non plus.

A vous de tirer vos propres conclusions.

La mienne (provisoire), de conclusion est qu'il ne faut pas chercher chez MH autre chose que ce qu'il est : un conteur d'histoires. Ceux qui y cherchent de quoi borner le drame de leur propre existence (ou celle des autres) seront évidemment déçus, voire fâchés. On dit que MH est un provocateur. Ca m'inquiète. C'est un auteur, un montreur de situations et de personnages. Cherche-t-on un message dans les westerns crépusculaires de Clint EastWood, genre "Impitoyable" ? Dans Pirates de caraïbes ?

Il est en temps de descendre la littérature de son piédestal.





Revenir en haut Aller en bas
Marylen
Electrocuteuse Innée
avatar

Nombre de messages : 1728
Age : 64
Localisation : Chez Cro-Magnon
Date d'inscription : 10/07/2004

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Lun 8 Nov 2010 - 18:21

En savoir plus?

L’écrivain star de cette rentrée littéraire est né à la Réunion. Pourtant entre l’île et l’auteur de “La carte du territoire” , c’est une histoire de négation réciproque.
SUR LE MÊME SUJET

Michel Houellebecq sacré par le GoncourtRenaudot de l'essai à Mohamed Aïssaoui pour "L'Affaire de l'esclave Furcy"
On a cherché, recherché et cherché encore. Rien. On a feuilleté cartes, plans et annuaires. Toujours rien. Pas la moindre avenue, rue, place ou même minuscule ruelle pour rappeler que Michel Houellebecq est bien né sous le vrai patronyme de Michel Thomas à la Réunion le 26 février 1958 (ou 1956 selon les sources). Notre île, si prompte à glorifier ses "enfants" partis exporter leurs talents sous d’autres cieux, n’a jamais honoré de quelconque manière celui qui fait figure d’homme du moment à l’heure de la rentrée littéraire.Une injustice ? Ça se discute. Si la Réunion, dans son grand ensemble finalement assez abstrait, n’a jamais fait un cas de Michel Houellebecq, la réciproque est encore plus vraie. D’abord parce notre sujet a quitté l’île dès l’âge de 5 ans, confié par sa mère à ses grands-parents. Cet épisode-là est nettemment décrit dans "Les Particules Elementaires", un roman aux larges échos autobiographiques. Le personnage principal, Michel (tiens donc...), est envoyé très tôt chez sa grand-mère avant une adolescence solitaire - mais pas malheureuse - en région parisienne. Un récit presque conforme à la biographie officielle de l’écrivain. Mais pas la moindre allusion à l’île de la Réunion, Houellebecq préférant attribuer à son héros un lieu de naissance plutôt vague du côté de Cannes. Plus largement, Michel Houellebecq n’a jamais revendiqué nulle part, à notre connaissance, une quelconque origine réunionnaise voire plus largement domienne. L’homme n’est pas un grand bavard, ça complique forcément les choses. Mais impossible non plus de trouver la moindre trace d’une visite sur sa terre natale ou d’une volonté de retour aux sources. Même pas pour quelques semaines de vacances. Alors ? C’est quoi le problème ?

Jeanne est partie

Bien sûr, pour mettre en lumière les liens qui unissent Houellebecq à la Réunion, le plus simple serait évidemment de s’adresser directement à l’auteur. L’homme est discret mais aussi très demandé, surtout en ce moment. Nos différents courriers électroniques se sont donc perdus quelque part sur la toile où plus précisément chez Flammarion, sa maison d’édition. Une seule personne, une femme, aurait aisément pu éclairer notre lanterne. Lucie Ceccaldi, connue ici sous le prénom de Jeanne, la mère de Michel Houellebecq, n’a jamais quitté la Réunion depuis 1953. À Saint-Leu puis à l’Etang-Salé dans un "cabanon" au bord de la plage, elle est devenue quelqu’un de très appréciée, pour son originalité, son amour de l’île, ses coups de gueule, son combat anticolonialiste et ses apologies de la décroissance. Militante communiste de très longue date, elle a officié en tant qu’anesthésiste de nombreuses années à l’hôpital de Saint-Pierre. Atteinte d’un cancer à 83 ans, elle s’est éteinte le 7 mai dernier, dans sa maison de l’Etang-Salé, emportant avec elle une partie du "mystère Houellebcq". Entre Jeanne et son fils, les liens étaient rompus depuis bien longtemps. Houellebecq n’a jamais hésité à en dresser un portrait peu glorieux avant qu’elle ne publie sa part de vérité et de règlement de compte en 2008 dans "L’innocente", écrivant notamment : "Avec mon fils, on pourra commencer à se reparler le jour où il ira sur la place publique, ses "Particules élémentaires" dans la main, et qu’il dira : je suis un menteur, je suis un imposteur, j’ai été un parasite, je n’ai jamais rien fait de ma vie, que du mal à tous ceux qui m’ont entouré. Et je demande pardon”. De pardon, il n’y eut jamais. On ne tombera pas là dans la psychologie de comptoir mais à travers l’amour passionné de Jeanne Ceccaldi pour la Réunion, faut-il peut-être y voir le désamour ou tout du moins le mépris de Houellebecq pour la Réunion.

Provoc’ et controverses

Si Michel Houellebecq, qui vit aujourd’hui en Espagne après avoir longtemps posé ses valises en Irlande, est un grand auteur contemporain et si chacun de ses livres est un événement, il compte tout de même autant de détracteurs que d’admirateurs. Cela n’a jamais eu l’air de le déranger. Parfait provocateur, il a toujours véhiculé des valeurs bien éloignées du cliché du cosmopolisme et de la tolérance "made in Réunion". "La religion la plus con, c’est quand même l’islam. Quand on lit le Coran on est effondré...", avait-il dit en 2001 dans un entretien accordé au magazine Lire au moment de la sortie de "Plateforme", provoquant plaintes et controverses. Voilà qui ferait peut-être un ambassadeur bien embarrassant, entre les roucoulettes de Daniel Narcisse et les sourires gnangnans de Valérie Bègue... Ah, quand même, on allait presque oublier que le site internet le plus complet consacré à l’auteur fait l’état d’un goût certain pour le rhum gingembre. L’honneur est, presque, sauf.

Lukas Garcia

Houellebecq vu d’ici

Stéphane Auguste (directeur de la médiathèque Aimé Césaire de Sainte-Suzanne) : "C’est un écrivain qui ne laisse personne insensible. On l’aime ou on le déteste. À chaque lecture de Houellebecq, je me pose la question de savoir s’il fait juste un état de notre société ou bien s’il se sert de son écriture pour apaiser l’être qui souffre en lui. À chaque rentrée littéraire, il focalise toutes les attentions. Je suis plutôt fan de polars mais j’ai lu "Plateforme" car la presse avait largement fait écho d’une pseudo-promotion du tourisme sexuel. C’est un livre sombre et tellement vrai, dans lequel je retrouvais un écho de l’actualité comme les attentats de Bali. Ce livre a été pour moi le plus accessible de l’auteur. Les autres, je n’ai pas accroché. Peut-être qu’avec son nouveau roman...."

Henri Dalbos (professeur de lettres) : "Je n’aime pas du tout. Je me suis toujours demandé si cet homme était un romancier ou un usurpateur. Le peu que j’ai lu de lui ne m’a jamais emballé. Il n’a pas de style et il le revendique d’ailleurs souvent. C’est un opportuniste, quelqu’un qui écrit sur les valeurs du temps, un agaçant qui va fouiller dans les coins. C’est à la mode, ça fait vendre mais à quoi ça sert ? Dans le même domaine, Amélie Nothomb ou Virginie Despentes sont un peu ses homologues féminines. Ils tentent d’attirer notre curiosité en traitant des petites gourmandises du monde, des petits potins. J’ai entendu cette semaine que Houellebecq était un génie. Mais franchement, un génie de quoi ? Tout le monde ne peut pas être Zola, c’est évident. Mais serait-ce bien raisonnable de lui attribuer le Goncourt ? Ce serait le signe que la littérature est devenue une vulgaire valeur marchande."
Revenir en haut Aller en bas
Marylen
Electrocuteuse Innée
avatar

Nombre de messages : 1728
Age : 64
Localisation : Chez Cro-Magnon
Date d'inscription : 10/07/2004

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Lun 8 Nov 2010 - 19:04

Oups... Oublié de vous citer mes sources : Clicanoo du jour

Le Goncourt !
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 9 Nov 2010 - 9:59

Il va vraiment falloir que je me fende d'une lecture de ce monsieur qui fait couler bien de l'encre, histoire de pouvoir me faire ma petite idée une bonne fois pour toutes.
A propos de la Réunion : http://www.houellebecq.info/bio.php3

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
blue note

avatar

Nombre de messages : 8002
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 10 Nov 2010 - 0:39

Rien lu de lui, pas envie pour l'instant. Tu me diras ?
Revenir en haut Aller en bas
http://eaux-douces.bloxode.com
Farouche

avatar

Nombre de messages : 3203
Localisation : Sud où il fait beau
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 10 Nov 2010 - 0:52

blue note a écrit:
Rien lu de lui, pas envie pour l'instant. Tu me diras ?

Moi, tout comme Blue
Ro, tu feras un double de ton commentaire steuplé AngeR

En tout cas, j'ai adoré le texte qui initie ce fil mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://laurencebarreau.pythonanywhere.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 10 Nov 2010 - 1:16

Mr.Red C'est ça, et puis la marmotte... Laughing Laughing Laughing

Le texte de départ était carrément magnifique. Une odyssée.... Un psaume... Un chemin de croix...


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Marylen
Electrocuteuse Innée
avatar

Nombre de messages : 1728
Age : 64
Localisation : Chez Cro-Magnon
Date d'inscription : 10/07/2004

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 10 Nov 2010 - 4:28

drenka a écrit:

deux ingrédients qui font de lui un goncourable (
Yèèèèèh ! RHUM + GINGEMBRE !

Revenir en haut Aller en bas
lucarne



Nombre de messages : 5259
Age : 52
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 10 Nov 2010 - 13:48

Je me suis arrêtée aux Particules élémentaires, mais j'ai énormément aimé Extension du domaine de la lutte.
Revenir en haut Aller en bas
http://sisyphe-heureux.blogspot.com/
phi

avatar

Nombre de messages : 514
Age : 30
Date d'inscription : 06/03/2010

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 10 Nov 2010 - 14:36

Excellent résumé mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://ouiphi.eklablog.com/
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 11 Nov 2010 - 16:55


*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Scapinocchio de la Mancha

avatar

Nombre de messages : 1708
Localisation : Gallardon
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Dim 12 Déc 2010 - 14:33

J'ai commencé la lecture de La carte et le territoire.
J'en suis à la page 77... je m'ennuie beaucoup.


Je continue et vous tiens au courant.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
Imprimé par nos soins. Ne pas jeter sur la voie publique.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Dim 12 Déc 2010 - 16:18

Laughing

J'étais tentée l'autre jour de prendre son dernier bouquin, mais quelqu'un m'a devancée, j'ai remis à plus tard. Je sens que je m'apprête à une grande révélation...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Scapinocchio de la Mancha

avatar

Nombre de messages : 1708
Localisation : Gallardon
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 15 Déc 2010 - 23:15

j'ai continué ma lecture de La Carte et le territoire. Je m'ennuie toujours autant (sauf qu'entre temps, j'ai lu d'autres choses intéressantes, par habitude.)

L'artiste s'est fait connaître grâce à une exposition de photographies de carte Michelin, parce qu'il a un peu couché avec la chargée de comm. de Michelin, une Russe. Là ou j'en suis, la Russe elle est repartie en Russie alors l'artiste il a jeté à la poubelle toutes ses photos de cartes Michelin. C'est le moment pour lui de passer à autre chose dans la vie. Page 117, il achète sur un coup de tête de la peinture et des pinceaux. On croit deviner qu'il va se mettre à peindre, ce qui est presque sûr, puisque depuis le début on sait qu'il est un peintre célèbre (l'histoire, c'est un flash-back).

Il y a longtemps que je ne m'étais pas ennuyé autant à la lecture d'un roman, cela me distrait un peu.

Je continue et vous tiens au courant.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
Imprimé par nos soins. Ne pas jeter sur la voie publique.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 15 Déc 2010 - 23:25

J'ai oublié le titre du film. Je me souviens cependant d'un Francis Huster laborieusement vissé aux rames qu'il actionnait sur une eau dormante en équateur ou quelque chose comme ça.
Page 25 du film je somnolais. Page 47 je pionçais.
Page Fin, je suis sortie de la salle sans savoir s'il était arrivé (ni où)

N'empêche, plus de trente ans après je constate que ce film m'a terriblement marquée.
On comprend que Houellebecq se destine à un avenir prometteur.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
axelblad

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 12/12/2010

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Lun 20 Déc 2010 - 14:48

Le début est un peu lent, mais je me suis plutôt amusé aux acrobaties de l'auteur avec lui-même. C'est... spécial.
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Lun 20 Déc 2010 - 17:50

axelblad a écrit:
Le début est un peu lent, mais je me suis plutôt amusé aux acrobaties de l'auteur avec lui-même. C'est... spécial.

Oufti ! Wink

Vu l'engouement, il doit forcément y avoir quelque chose. Pourquoi spécial ?

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
axelblad

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 12/12/2010

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 21 Déc 2010 - 13:22

Il y a un moment du récit ou l'auteur se martyrise atrocement. Mais c'est pas ça qui fait Houellebecq, c'est, je crois, son regard sur le monde qui fait son intérêt. On aime, on n'aime pas, on peut aussi ne pas adhèrer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel Houellebecq
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» LA POSSIBILITE D'UNE ILE de Michel Houellebecq
» LES PARTICULES ELEMENTAIRES de Michel Houellebecq
» Michel Houellebecq et les hippies
» Michel Houellebecq - Les particules élémentaires
» Michel Houellebecq

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Littérature :: Biblio LU :: Salon des auteurs connus-
Sauter vers: