Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dossier : Pervers narcissique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Romane
Administrateur


Nombre de messages : 91113
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Lun 14 Jan 2008 - 14:38

Citation :
Ce que j'aimerais dire à ces personnes, c'est
qu'une fois libérées, il y aura une période difficile, où il faudra se
reconstruire, se remettre de sa fatigue (car oui on en sort épuisé).
Ensuite, une fois ce chemin parcouru, on RENAIT. On se sent mieux. On
pose un regard nouveau sur le monde, en tentant de profiter de chaque
seconde.

tu as raison de le dire, Slay, car ils n'ont aucun appui, ils sont vraiment seuls contre tous puisque "pas crédibles" en raison de tout ce qui a été expliqué plus haut.

Rien que ce petit mot, si ça peut aider...
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Lun 14 Jan 2008 - 14:44

meley a écrit:
La dangerosité de ces individus n\'est plus à démontrer. Tu as, Romane, par toutes les informations que tu as pu récolter, nous renseigner sur tous ce qui les caractérisait.

En revanche quelque chose me choque. Tu as noté que même si tu n\'est pas psy, tu peux comparé ce cas à un autre que tu as connu.

As tu déja eu cette information médical qui dit que chaque personne est différente et que même si la maladie se ressemble, tant qu\'elle n\'as pas été soumis, à l\'oeil d\\\'un professionel, aucun diagnostic ne peut être poser.

Tu as peut être raison dans ce cas là, et peut être pas. Donc je pense qu\\\'avant de t\\\'emballer, tu devrait t\'assurer de tes dires en ce qui concerne cette personne là, sans faire un duplicata de ce que tu as connu par le passé.

Je ne me suis jamais prise pour un psy, Mel\'. Justement, les psy lont là pour ça, et ils savent mieux que quiconque comment s\'y prendre pour qu\'un individu récupère sa dignité.

Mais je suis observatrice, et si j\'ai mis le temps à en arriver là, c\'est que j\'ai vu pas mal de choses.

De même que c\'est à force d\'observation que j\'arrive à déceler, chez les petiots que je côtoie, des trucs qui ne vont pas et dont ils ne parlent pas d\'emblée.

eh oui, il n\'empêche que les symptômes pervers/victime des deux cas, sont hyper criants. Alors je ne reste pas les mains dans les poches, je cherche. Même si ce n\'est pas de moi que viendra la formulation officielle, ni la guérison, ni la solution. Mais ça n\'empêche pas de fouiller, de se renseigner, et de continuer d\'être dans une écoute très attentive.

Je ne m'assurerai pas de ce que je pense, mais par contre, plus intelligent ; inciter la personne à se faire aider par un professionnel. Et ça, oui, c'est élémentaire et la moindre des choses.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
meley

avatar

Nombre de messages : 2659
Age : 35
Localisation : on dirait le suuuuuuuuuuuud!!!
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Lun 14 Jan 2008 - 14:55

Bien sur qu'il est plus intelligent d'inciter la personne à allez voir un psy, mais il ne faut pas allez trop vite, je m'entends allez dire à la "victime" tu es avec un pervers narcissique, regarde tous ce que j'ai trouvé ça lui correspond tout à fait.

Voila tout, je ne doute pas de tes bons sentiments, et de l'envi d'aider cette personne, mais je sais tellement le mal que peux faire un diagnostic poser par un non professionnel, et le mal que peux faire la vulgarisation médical via le net.
Revenir en haut Aller en bas
lucius

avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 54
Localisation : Paris et sa campagne
Date d'inscription : 15/09/2007

MessageSujet: attention   Lun 14 Jan 2008 - 15:27

la question de fond n'est pas là
bien sûr, ça ne sert à rien de poser un diagnostic. De toute façon, même un médecin peut se tromper.
je me rappelle, au Vinatier, notre médecin pestait sans arrêt contre les internes du service d'accueil d'urgence psy, qui nous envoyaient des malades avec déjà leur étiquette collée dans le dos.

Donner une étiquette à un malade n'apporte rien, ni au malade, ni au soignant

ce qui est important, c'est de comprendre un fonctionnement.

Dans le cas de Romane, tout ce qu'elle peut faire, c'est de dire à son ami qu'il est en train de se détruire.
je vais aller plus loin: ce n'est pas la personne perverse qui est avec lui qui le détruit, c'est lui-même qui se détruit au contact de cette personne.

La seule façon de détruire quelqu'un, c'est physiquement, par un meurtre. Psychiquement, le pervers sert de catalyseur, il apporte à la victime les ingrédients que la victime utilisera pour se détruire.
C'est une notion facile à comprendre mais très difficile à intégrer et à faire sienne. Prendre conscience que l'autre n'a pas le pouvoir qu'on lui prête. Je pense que c'est dans cette direction qu'il faut travailler.

Pour ceux qui connaissent l'analyse transactionnelle, il y a un modèle qui s'appelle le triangle infernal. dans une relation, on navigue de part et d'autre de ce triangle: persécuteur-victime-sauveur
il est difficile de s'en échapper, mais la première étape est de prendre conscience de ce fonctionnement. Ensuite, en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.luc-doyelle.com
caramelle

avatar

Nombre de messages : 254
Age : 49
Localisation : près de mes chats
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Lun 14 Jan 2008 - 15:52

Romane, ton premier post avec la liste de définitions du pervers narcissique, m'a rappelé quelqu'un.....C'est exactement cela, point par point.
Je ne m'étandrai pas sur mon cas personnel, car je n'ai pas envie de faire remonter trop de souvenirs, mais en tant que victime d'un pervers narcissique avec lequel j'ai vécu et travaillé pendant quelques années, je peux dire que la première chose à faire est de se rendre compte qu'on est victime!
Personnellement, c'est mon propre frère (et bien évidemment le seul) qui a toujours eu la clairvoyance de cet état (je voulais pas l'écouter, bien sûr, j'étais trop subjuguée....). Tant que je refusais de me rendre compte que je vivais avec un vampire (c'est comme cela que mon frère l'appelait, cela me faisait rire, tellement je trouvais le terme idiot à l'époque.....comme quoi, après avoir lu ton 1er post Romane, il avait déjà trouvé le bon mot.....), il m'a été impossible de réagir pour ma propre sauvegarde.

Dans le cas qui te tracasse, il me semble que la 1ère chose à faire est de chercher à savoir ce que la victime pense réellement d'elle-même et de l'autre.....car si elle en est toujours au stade de "subjuguée" et donc à se dire "c'est moi qui foire et personne d'autre", tu ne pourras rien faire, elle n'écoutera personne. (ben oui, j'ai été conne comme ça.....lol).
Par contre, si elle en est au stade "mes yeux sont grands ouverts mais personne ne veut me croire", moi, la seule chose qui m'ait aidée réellement, c'est d'avoir près de moi mon frère qui était le seul à penser que je disais la vérité. Car tous les autres, bien évidemment, refusaient de m'écouter. Ma mère en premier....bref, une personne proche de la victime et clairvoyante est indispensable pour la soutenir en lui disant qu'elle la croit, qu'elle sait, qu'elle est de son côté. Sinon, c'est carrément mission impossible tellement on se sent seul, démuni, impuissant face à l'intelligence déployée par "l'autre" pour te faire passer pour une menteuse et une ingrate, mais de façon détournée car il ne disait toujours que du bien de moi en public, mais les autres, du coup, me disaient qu'ils ne comprenaient pas mon comprtement car je vivais avec un ange...lol.

Bref, en ce qui me concerne, la fuite pure et simple a été la seule solution pour me libérer.J'ai quitté travail et appart, plus de contact (il n'y avait pas d'enfant). Et aujourd'hui, mon entourage proche, éloigné lui aussi de l'influence "néfaste", admet qu'il n'était pas si ange que ça.....

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
voiedoree

avatar

Nombre de messages : 953
Age : 71
Localisation : Paradis. Saint Pierre
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Lun 14 Jan 2008 - 16:03

Je suis d'accord avec Lucius et sa définition, sans jugement car cela ressort de l'inconscient, mais l'analyse est bonne. A mon avis, il y a recherche de la part de la personne subissant le pervers pour que celui-ci soit attiré vers elle. Une leçon à prendre. D'ailleurs beaucoup de victimes se remettent ensuite avec un autre partenaire qui ne manquera pas de mériter cette appellation. Alors qui fabrique le pervers?
Revenir en haut Aller en bas
http://voiedoree.oldiblog.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Lun 14 Jan 2008 - 16:27

meley a écrit:
Bien sur qu'il est plus intelligent d'inciter la personne à allez voir un psy, mais il ne faut pas allez trop vite, je m'entends allez dire à la "victime" tu es avec un pervers narcissique, regarde tous ce que j'ai trouvé ça lui correspond tout à fait.

Voila tout, je ne doute pas de tes bons sentiments, et de l'envi d'aider cette personne, mais je sais tellement le mal que peux faire un diagnostic poser par un non professionnel, et le mal que peux faire la vulgarisation médical via le net.

J'ai trouvé toute seule le chemin vers le sujet du pervers narcissique, mais n'étant pas autre chose que ce que je suis, c'est-à-dire attentive mais non psy professionnel spécialisé dans le sujet (c'est une spécialité dans leur profession), la seule chose que j'ai pu faire, parce que je ne suis pas dans la peau de quelqu'un d'autre que moi, c'est dire : fais-toi aider pour retrouver ta dignité humaine.

La dernière fois, lorsque j'ai vu cet ami dont je parle plus haut, dans un état de plus en plus lamentable, il a fallu qu'il débarque dans cette clinique et qu'il soit suivi par un psy spécialisé, pour que j'apprenne que ça existait. Attentive, j'ai suivi l'évolution, après avoir suivi la dégradation antérieure sans comprendre pourquoi il n'arrivait pas à s'en extirper.

Tout de même, je dois dire, pour porter espoir à tous ceux à qui ça arrive, qu'à la sortie de la clinique il était à peu près bien, encore shooté par le séisme mais bien mieux. Après deux relations "erreur" (deux personnes qui visiblement n'étaient pas sur la même longueur d'ondes amoureuses que lui), il a rencontré enfin la femme de sa vie, et c'en est criant de vérité. Jamais je ne l'avais vu épanoui ainsi. C'est comme un grand soleil qui se serait engouffré soudain dans sa vie. Aujourd'hui, il est sauvé.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Lun 14 Jan 2008 - 16:36

lucius a écrit:
ce qui est important, c'est de comprendre un fonctionnement.
Oui. Parce qu'à partir de ce moment, on sait se situer au sein d'un mécanisme. On prend alors conscience d'une situation, et on peut alors envisager des solutions pour s'en dégager et renaître.

Citation :
Dans le cas de Romane, tout ce qu'elle peut faire, c'est de dire à son ami qu'il est en train de se détruire.
C'est la victime elle-même qui me l'a dit. Dans une clarté et une détresse incommensurable.
Moi, en dehors de son histoire, je n'ai pu que lui dire de se faire aider par un professionnel, pour tenter de se reconstruire.

Citation :
je vais aller plus loin: ce n'est pas la personne perverse qui est avec lui qui le détruit, c'est lui-même qui se détruit au contact de cette personne.
Ben oui, mais comme l'explique Slay, c'est bien plus subtil que ça, parce que... encore faut-il d'une part en prendre conscience, pour pouvoir réagir. Et comme elle l'a expliqué ; une victime est seule face à son pervers narcissique, car personne ne peut imaginer ce qui se passe, même l'entourage le plus proche. C'est très bien expliqué dans les articles que j'ai pu trouver sur le Net, en tout cas ça éclaire parce que ce n'est pas évident à comprendre aussi clairement, avec des mots pour le dire comme c'est dit.

Citation :
Psychiquement, le pervers sert de catalyseur, il apporte à la victime les ingrédients que la victime utilisera pour se détruire.
C'est une notion facile à comprendre mais très difficile à intégrer et à faire sienne. Prendre conscience que l'autre n'a pas le pouvoir qu'on lui prête. Je pense que c'est dans cette direction qu'il faut travailler.
Itou. Prendre conscience. Le problème, je pense, pour une victime, c'est que tout se monte peu à peu autour de lui, sans qu'il y prenne garde au début. Ce n'est qu'au bout d'un certain temps que la situation prend clairement ses formes, mais pendant ce temps, la victime a fait l'objet d'une sorte de lavage de cerveau et a toutes les peines du monde à ouvrir sa conscience pour arriver à comprendre ce qui lui arrive.

Citation :
Pour ceux qui connaissent l'analyse transactionnelle, il y a un modèle qui s'appelle le triangle infernal. dans une relation, on navigue de part et d'autre de ce triangle: persécuteur-victime-sauveur
il est difficile de s'en échapper, mais la première étape est de prendre conscience de ce fonctionnement. Ensuite, en sortir.
Le sauveur ne peut être qu'un pro. A mon avis, hein.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Lun 14 Jan 2008 - 16:42

caramelle a écrit:
je peux dire que la première chose à faire est de se rendre compte qu'on est victime!
Ben oui. Et le problème, c'est que ça peut prendre des années. Pour autant, la victime n'est pas coupable d'avoir mis tout ce temps. Certaines ne s'en sortent jamais. Le facteur temps-maturation est je pense très personnel à chacun. Certains iront très vite, d'autres seront incapables d'avancer d'un pas, d'autres mettront le temps qu'il faut mais s'en sortiront.

Ton histoire est tout aussi terrifiante, et heureusement que tu avais ton frère pour soutien. Au moins, tu n'étais pas seule. C'est primordial. Je pense qu'une écoute attentive et compréhensive est plus que nécessaire, car évidemment, la victime est très isolée par le fait que même son entourage proche ne peut pas y croire.

Citation :
Bref, en ce qui me concerne, la fuite pure et simple a été la seule solution pour me libérer.J'ai quitté travail et appart, plus de contact (il n'y avait pas d'enfant).
C'est effectivement la meilleure solution. "Lisse" et "fuir sans vous retourner". Ne plus laisser aucune possibilité au pervers narcissique de poser la main sur sa victime, car il n'attend que cela et il se sert de tout ce qui est en son pouvoir inventif pour mettre main basse sur elle.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucius

avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 54
Localisation : Paris et sa campagne
Date d'inscription : 15/09/2007

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Lun 14 Jan 2008 - 16:49

Citation :
Le sauveur ne peut être qu'un pro. A mon avis, hein.


non, le sauveur pris dans ce sens participe au processus d'aliénation.
un professionnel n'est pas un sauveur, c'est juste un prestataire de service qui va mettre son savoir faire au service du client, moyennant espèces sonnantes et...

un psy qui se prendrait pour Zorro irait droit dans le mur, entraînant avec lui son client.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.luc-doyelle.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Lun 14 Jan 2008 - 16:58

lucius a écrit:
Citation :
Le sauveur ne peut être qu'un pro. A mon avis, hein.


non, le sauveur pris dans ce sens participe au processus d'aliénation.
un professionnel n'est pas un sauveur, c'est juste un prestataire de service qui va mettre son savoir faire au service du client, moyennant espèces sonnantes et...

un psy qui se prendrait pour Zorro irait droit dans le mur, entraînant avec lui son client.

Le psy n'est pas zorro. Il aide simplement son patient à déverrouiller des cadenas. Le patient, une fois les verrous sautés, entre dans des domaines qu'il n'osait pas explorer, ou tout simplement qu'il ignorait.
C'est en cela qu'un psy est "sauveur".

Sinon, dans l'absolu ; c'est bien la personne elle-même qui se sauve, parce qu'elle se prend en main et entame son voyage au bout d'elle-même. Je me trompe ? (c'est possible, mais c'est comme ça que je le vois).

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucius

avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 54
Localisation : Paris et sa campagne
Date d'inscription : 15/09/2007

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Lun 14 Jan 2008 - 17:06

oui c'est ça

ce que je voulais dire à propos du sauveur, c'est que dans une relation de couple, chacun navigue d'un côté à l'autre du triangle, et est tour à tour, persécuteur, victime et sauveur
on parle d'un triangle mais il n'y a pas de tierce personne
A deux, on occupe les trois rôles

pour schématiser à l'extrème: je te fais du mal (persécuteur), tu pleures (victime), je te demande pardon ou je répare ma faute (sauveur)
et on repart pour un tour
Revenir en haut Aller en bas
http://www.luc-doyelle.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Lun 14 Jan 2008 - 17:08

Oui, alors là je saisis mieux. Tu décris d'ailleurs la perversion de la perversion, celle qui entraîne dans la fameuse spirale infernale...

La victime a alors d'autant plus de mal à se libérer, puisque son pervers narcissique prend l'image du sauveur.

Et inversement, dans son puissant sentiment de culpabilité, la victime émet des actes de nature à "se faire pardonner de faire du mal à l'autre"... son pervers narcissique...

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
lucius

avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 54
Localisation : Paris et sa campagne
Date d'inscription : 15/09/2007

MessageSujet: oui   Lun 14 Jan 2008 - 17:13

oui mais ça va au delà de ce cadre
on fait ça tous les jours, même si on n'est pas pervers
Revenir en haut Aller en bas
http://www.luc-doyelle.com
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Lun 14 Jan 2008 - 17:16

lucius a écrit:
oui mais ça va au delà de ce cadre
on fait ça tous les jours, même si on n'est pas pervers

J'y ai pensé, bien sûr. Mais toute proportion "raisonnable", on va dire, à partir du moment où une personne ne vampirise pas la substance-être de l'autre personne.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
Novocaïne

avatar

Nombre de messages : 1106
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Mar 15 Jan 2008 - 0:40

lucius a écrit:
Citation :
Le sauveur ne peut être qu'un pro. A mon avis, hein.


non, le sauveur pris dans ce sens participe au processus d'aliénation.
un professionnel n'est pas un sauveur, c'est juste un prestataire de service qui va mettre son savoir faire au service du client, moyennant espèces sonnantes et...

un psy qui se prendrait pour Zorro irait droit dans le mur, entraînant avec lui son client.

Pour ce qui est de la dernière remarque oui, pour celle concernant le sauveur; c'est juste une projection utile à mon sens pour la victime. Un pro a le devoir de ne pas se projetter et rentrer dans les fantasmes de son patient. L'inverse pour la victime est nécéssaire un temps pour avancer.

Pour revenir à ce que Dider disait en rapport avec ce que la justice doit trancher. Folie ou responsabilité?
Si le parano ou le mytho sont des dérivés de la perversion ou plutôt une émanation, voir une étape éventuelle, la perversion, est selon moi, un état qui aboutit à son paroxysme par négligeance et refus d'accepter ce qui est.
Le parano est encore au stade où il souffre.
Le mytho aussi.
Le pervers: niet.

Ce manque d'émotion est dangereuse mais aussi, ne devrait en aucun cas être un motif pour une clémence aux yeux de la justice.
Parce que pour nous qui sommes équilibrés (enfin, j'essaye du moins lol), le repentir vient suite au retour de la raison.
Ex: Un coup de colère suite à trop de sentiments qui débordent nous font parfois dire n'importe quoi. Ce n'est que lorsque le calme et la raison reviennent, que nous sommes à même d'avoir un jugement relativement objectif sur nous-même et la situation.
Un pervers ne peut en arriver à ce stade car il est dépourvu de sentiments. Tout ce qui l'intérresse c'est avoir gain de cause. Sa colère ne naît que par une frustration de ne pas l'obtenir.
D'où l'incurable maladie, car s'il n'y a pas reconnaissance de la souffrance ou de la douleur émotive, comment peut-il ressentir le besoin de se faire soigner?

Pour répondre à Voiedorée; je ne suis absolument pas d'accord. Une victime est une victime. C'est comme si un homme frappait une femme et que lorsque cette dernière se retrouve avec le nez éclaté; il justifierait cela en disant que c'est normal parce qu'elle est plus faible!
La générosité et la bonté dâme n'a pas à être bafouée parce qu'elle veut exister et croire. Vraiment!
Avoir le devoir de se respecter n'est pas donné à tout le monde. Il est vrai. Mais de là à dire que la victime se jette sur ces bourreaux parce qu'elle n'a pas compris le szystème; c'est écoeurant et blessant pour tout ceux qui ont été victimes.
Que ce soit pour les polonnais, les juifs anéantis par les nazis, les femmes battues, les femmes violées., etc....

Rien ne peut altérer la profonde culpabilité de ces individus, pas même que la victime soit inconsiemment attirée par ce genre d'énergumènes.
Revenir en haut Aller en bas
caramelle

avatar

Nombre de messages : 254
Age : 49
Localisation : près de mes chats
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Mar 15 Jan 2008 - 1:15

voiedoree a écrit:
A mon avis, il y a recherche de la part de la personne subissant le pervers pour que celui-ci soit attiré vers elle. Une leçon à prendre. D'ailleurs beaucoup de victimes se remettent ensuite avec un autre partenaire qui ne manquera pas de mériter cette appellation. Alors qui fabrique le pervers?
Je me permets de réagir à ton message voiedorée: je ne suis pas d'accord

Citation :
Portrait de la " victime "
Douée, consciencieuse, avenante, donne le meilleur d'elle-même. Des qualités que le pervers convoite. Vive et extravertie, qui exprime ses réussites et ses bonheurs. Généreuse, elle ne peut se résoudre à la perversité et il n'est pas rare qu'elle cherche des excuses à son bourreau.
Ce qui accroît sa vulnérabilité, c'est son sens des responsabilités et sa propension à se culpabiliser… elle admet trop facilement la critique et se tue à donner satisfaction.
Je ne vois pas où est l'erreur de "personnalité" qui ferait qu'on rechercherait à attirer un pervers narcissique.....

Et je peux te dire, pour en avoir connu un, que je ne suis pas prête de retomber dans les griffes d'un autre....et encore moins de le vouloir même insconsciemment!
Il faut bien comprendre qu'ils sont extrêmement difficiles à repérer! Tout le monde se fait avoir (la victime ET son entourage). Ils excellent dans leur "art"! Ce sont des rois de la manipulation....c'est impressionnant quand on en est conscient.....Et comme dit dans la 1ère page, ils se sentent indestructibles, ce qui fait leur force entre autre, face aux autres. T'as beau essayer de chercher leur point faible, tu ne vois rien : un bloc...

Bon, je m'en vais faire des calinous à mes chats : eux, au moins, je suis sûre qu'ils ne sont pas des pervers narcissiques.... mdr
Revenir en haut Aller en bas
Romane
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 91113
Age : 62
Localisation : Kilomètre zéro
Date d'inscription : 01/09/2004

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Mar 15 Jan 2008 - 1:45

J'ai fouillé le Net comme une malade, trouvé un tas de documents employant les mêmes mots ou presque pour définir le pervers narcissique et la victime.

Mais vos interventions, vous qui en avez été victimes, ont cela qu'elles apportent la réalité des difficultés auxquelles sont confrontées les victimes.

Ce qui est vraiment frappant, c'est que simultanément :
- elle culpabilise à fond
- elle a un mal de chien à comprendre ce qui se passe => donc à réagir
- son entourage ne la croit pas
- elle doit faire face aux réactions en retour, de son pervers narcissique, dès tentative de rébellion => et retombe très facilement dans la soumission, puisque "conditionnée".

Ça me fait froid dans le dos, vraiment. Vraiment.
A vous qui vous en êtes sortis, coup de chapeau et respect.

*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*"*
"Bonjour, je suis Romane, alors je m'appelle Romane, c'est pour ça que mon pseudo c'est Romane."
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
http://lessouffleursdereve.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/blog/index-86614.html
voiedoree

avatar

Nombre de messages : 953
Age : 71
Localisation : Paradis. Saint Pierre
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Mar 15 Jan 2008 - 7:28

caramelle a écrit:


Bon, je m'en vais faire des calinous à mes chats : eux, au moins, je suis sûre qu'ils ne sont pas des pervers narcissiques.... mdr

Avec certaines personnes ils pourraient peut être le devenir?
Revenir en haut Aller en bas
http://voiedoree.oldiblog.com
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Mar 15 Jan 2008 - 7:51

Est-ce un pervers narcissique ?

Juste des exemples… mais peut-on ici parler de perversion narcissique…

- "t'as beau t'habiller comme tu veux, t'auras toujours l'air d'une putain"… ou bien… "qui s'intéresserait à toi… tu t'es regardée ? "…
- "tu travailles… tu travailles… si encore t'étais médecin ou avocat… je comprendrais"….
- "Si tu crois que c'est comme ça que tu vas en faire des hommes, de tes fils…"
- "Si j'avais le temps, je te montrerais comment il faut écrire… " en rejetant avec mépris une page d'écriture…
- "tu ne comprendras jamais rien à la peinture, ma pauvre…" devant une malheureuse esquisse au fusain…
- "Encore le cul sur un fauteuil…" Pour être surprise en train de lire alors qu'une enveloppe est oubliée sur un buffet… ou l'aspirateur pas rangé…
- "il ne manque rien à table ?" si la salade est oubliée ou le plateau de fromages…
- "Si tu crois que c'est en lisant et en écoutant ces conneries, que tu vas te cultiver…" surprise à feuilleter une revue, ou plongée dans un polar ou un Harlequin… ou bien à l'écoute d'un morceau de variété…
- "Quand on aime tout, on n'aime rien… "… parce que tout intéresse…
- "tu ne seras donc jamais adulte !" … pour visionner un manga, un Disney ou un magnifique navet à la télé !
- "tu n'auras jamais les enfants… je connais du monde… quand les autres sauront ce que tu es…"
- "Mais je t'aime, tu sais... c'est rien... tout ça, c'est rien... on recommence à zéro"...


Dernière édition par le Mar 15 Jan 2008 - 8:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
reGinelle

avatar

Nombre de messages : 5860
Age : 67
Localisation : au plus sombre de l'invisible
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Mar 15 Jan 2008 - 8:36

Ceci étant nous sommes une dizaine
Romane - Didier - Gohélan - Novocaine - Slayeras - Caramelle - Voiedorée - Meley - Lucius - et moi-même à être intervenu sur ce fil...

Je suis surprise et inquiète que parmi la trentaine de personnes vraiment actives sur le forum, il y ait autant de témoignages concernant la perversion narcissique.

pour Didier, je sais que le cas dont il parle est très sérieux... qu'il y a psychiatre et justice en action... Donc, on peut effectivement parler de perversion narcissique.
Pour les deux cas évoqués par Romane, le premier ne ferait aucun doute vu qu'il y a eu justement suivi médical et etc. Pour le second il n'y a que supposition...
Lucius, lui, évolue dans ce milieu... il est donc professionnellement amené à rencontrer cette "maladie"...
Pour les autres, je ne sais pas s'il y a eu "diagnostic"... Mais quand même... Slayeras... Novocaine... Caramelle... Romane...

Meley, Gohélan, voiedorée et moi-même n'avons été "qu'intervenants" pas rapporteurs de faits, ni témoins.

cela fait beaucoup je trouve... 5... 6 cas évoqués ainsi pour un groupe d'une dizaine de personnes...
je ne pensais pas que cette perversion était aussi répandue que cela, et si c'est bien le cas, il faut croire que cette "anomalie" de l'individu en est presque banale.

parce que je suis persuadée que si d'autres venaient participer, beaucoup y seraint de leur propre exemple de "destruction" chez untel ou chez tel autre.

Ne pas sous-estimer un risque, d'acccord... ne pas non plus accorder des détails d'une scène, d'affrontements divers, quand il y a volonté de faire mal pour punir, pour "se venger" pour plein de raisons... aux symptômes d'une maladie...

et en parler ainsi, autrement que de manière générale... (en évoquant un cas bien précis où la personne concernée -qui peut-être consulte ce forum-, peut en prendre ainsi connaissance.) est généralement déconseillé.

Tout ce qui pourrait ressembler à une approche de "diagnostic"... pourrait être pris autrement et attirer des ennuis au forum. Cela est arrivé pour bien moins que cela il y a quelques mois...

Prudence donc...
Revenir en haut Aller en bas
voiedoree

avatar

Nombre de messages : 953
Age : 71
Localisation : Paradis. Saint Pierre
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Mar 15 Jan 2008 - 9:13

Je suis sur un autre forum santé, les sujets de PN sont les plus lus et énormément de personnes témoignent en être victimes (moins d'hommes que de femmes) en fait le PN existe mais je dis que c'est un besoin de domination d'une part et d'absence de volonté de réagir d'autre part, on ne nait pas PN on le devient pour un tas de raisons c'est un cercle vicieux ou chacun tient un rôle, le premier pour essayer de trouver une réplique à son envie d'exister, , le second parfois se complait dans une attitude de soumission qui lui permet d'afficher un statut de victime. Les exemples de Ré sont communs et vécus par une majorité de couples. Quand le grand amour a disparu il reste l'affrontement qui bien souvent se passe sous la forme de mots pervers.

Je vis avec une femme mariée pendant pendant 20 ans à un PN, en plus Pasteur, je sais en long et en large ce qu'elle a subi et les exemples de Ré sont frappants. Je pense que ce jeu dominant/dominé a toujours existé et loin de moi de vouloir minimiser les souffrances.

Je dis seulement que les victimes ont inconsciemment attiré,mais là je me place sur un autre plan que la vie quotidienne ou la psychologie classique, ce qu'il leur était nécessaire pour évoluer. Dailleurs la preuve en est, lorsque la séparation est faite, la compréhension de la vie en est différente, un cap a été franchi. Il est seulement regrettable qu'il ait fallu tant de souffrance et de temps pour le comprendre.
Au bout de 2 mois m'a dit Fifi, j'ai compris que cet homme était vide. Alors pourquoi être restée 20 ans avec, alors que le seul but de cet homme était de la détruire???

Il y avait une leçon a prendre, un acte a accomplir, c'est ce geste qui conditionne sa libération, non seulement physique mais spirituelle (ou d'éveil à soi même si vous préférez)
Revenir en haut Aller en bas
http://voiedoree.oldiblog.com
Novocaïne

avatar

Nombre de messages : 1106
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Mar 15 Jan 2008 - 10:09

voiedoree a écrit:


Je vis avec une femme mariée pendant pendant 20 ans à un PN, en plus Pasteur, je sais en long et en large ce qu'elle a subi et les exemples de Ré sont frappants. Je pense que ce jeu dominant/dominé a toujours existé et loin de moi de vouloir minimiser les souffrances.

Ce n'est pas les minimiser là; c'est carrément les accentuer que de se permettre de juger de la sorte!

voiedoree a écrit:
Au bout de 2 mois m'a dit Fifi, j'ai compris que cet homme était vide. Alors pourquoi être restée 20 ans avec, alors que le seul but de cet homme était de la détruire???

Clap clap clap clap!!!! Que d'amours, que d'écoute!!! Je suis subjugée par tant d'humilités!

Est-ce que tu l'as vraiment écoutée voiedorée pour tenir de tels propos. Dans chacune de tes interventions, il y a absence de respect envers les victimes et le pire c'est que ta femme en a fait partie.
On te sent supérieur parce que toi tu as eu la chance de ne pas vivre ça. Mais ce n'est pas pour autant que tu es plus malin ou plus "spirituel" ( et là , je me marre) et encore moins un sauveur ( pcq pour parler de le sorte tu dois te sentir comme le chevalier qui a libéré sa princesse d'un donjon de souffrances)


Pour Régi: je ne vais pas trop en dire juste que je suis plus que déçue.

Mais ce n'est pas la première fois. Déjà tes bons voeux qui sentaient plus l'annalyse psychiatrique de chacun ( et qui n'est en aucun cas justifiée m'avaient laissées perplexe quant à tes intentions). Autant là, on se demande bien pourquoi tu te permets d'émettre des doutes tels que ceux là sur le vécu des gens juste parce que tu ne connais RIEN de leurs vies.

Un besoin de détails croustillants? Un besoin de provocations? De remise en doute? De réveiller des douleurs qu'on n'oublie jamais?
Je comprends pas bien l'intérêt-là. Tu ne t'es pas posée les bonnes questions à ce propos.
S'il y a sur 30 personnes de ce forum , une dizaine qui participe et 7 qui en ont souffert, c'est peut-être parce que ce forum rassemble des gens qui ont souffert et qui ont une manière de l'expurger par l'écriture? Non? Et cela , j'en suis certaine, est valable pour 90 % si pas plus des forumeurs!

Pour ce qui est des étiquettes, oui, je suis d'accord. On ne peut pas en coller à tout va.
Mais tout simplement reconnaître qu'il y a eu manipulation et destruction, ce n'est pas un minimum?

Je suis absolument ECOEUREE au point de me demander ce que je fais sur ce forum. Merci Regi .
Revenir en haut Aller en bas
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Mar 15 Jan 2008 - 11:13

Citation :
c'est un cercle vicieux ou chacun tient un rôle, le premier pour essayer de trouver une réplique à son envie d'exister, , le second parfois se complait dans une attitude de soumission qui lui permet d'afficher un statut de victime.

Là, j'ose espèrer que tes mots dépassent ta pensée voiedoree. "Se complaire" dans un rôle de victime, je ne pense pas que ce soit possible. Je suis même persuadée du contraire. Même s'il est vrai que quand on rencontre quelqu'un dans ce genre de situation et que cette personne a le malheur de se plaindre, la première question qui nous vienne à l'idée c'est "pourquoi reste-t-il/elle ?" et si on ne voit pas plus loin que le bout de son nez la seconde réflexion c'est "C'est qu'il/elle doit aimer ça".
Et là... Au secour... Personne ne peut apprécier de se faire laminer moralement, émotionellement et parfois physiquement...


Citation :
Au bout de 2 mois m'a dit Fifi, j'ai compris que cet homme était vide. Alors pourquoi être restée 20 ans avec, alors que le seul but de cet homme était de la détruire???

Là, cet exemple est valable pour toutes les personnes qui ont affaire au PN. Parce que dans tous les témoignages les victimes ont perçu "un truc pas clair" au début de la relation sans pour autant y mettre fin. Et cela se comprends facilement. Au début d'une relation, l'orgueil tient une bonne place selon moi, même si c'est difficile à admettre.
Quand on tombe amoureux de quelqu'un, au-delà de toutes formules poétiques, on CHOISIT d'aimer cette personne. De ne pas s'en tenir à une attirance primaire et de faire un bout de chemin avec lui/elle. Alors si il y a un "truc pas clair", on passe outre parce que, de toutes façons, puisqu'on la choisi, c'est le bon/la bonne ! On ne peut pas se tromper, allons, pas dès le début ! Et c'est là que se cache cette part d'orgueil inconsciente dont je parlais plus haut. Alors là j'entends déjà les gens qui vont dire "Non, MOI je savais que c'était lui/elle ! S'il avait fait un pas de travers ect...Je l'aurais su tatati tatata..."; tant mieux pour ces gens-là mais je pense, vu le nombre de témoignages, qu'ils sont rares.
Tout ça pour dire, -et je me recentre sur ton exemple là voiedoree- même si quelqu'un avait pu prouver à ta fifi que son ex était un grand malade, elle serait restée. Avec au coeur cette intime conviction qu'avec elle ce serait différent. Et qu'avec l'amour, tout serait possible, qu'il changerait. (on mets tellement d'espoir sur le dos de l'amour). Admettre cet échec amoureux puis se relever suffisemment droit pour quitter son bourreau n'est pas simple. Cela peut prendre 2 ans chez certains et 20 chez d'autres. Surtout quand on pense à toutes les conjectures concretes autour (argent, enfants,boulot, ect...). Tous ces détails ne sont pas des "excuses" mais on ne peut passer outre dans ces situations, soyons réalistes.

Je ne me positionne pas dans ce débat en tant que victime d'un PN, je ne pose pas de diagnostic "artisanal" sur personne mais en relisant ce fil je me suis dit qu'on était passé d'un aspect théorique du PN mais seulement dans son aspect extreme. On est passé un peu vite sur tous les degrés de ce trouble (j'trouve pas le terme exact).
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
antillaise

avatar

Nombre de messages : 3004
Age : 43
Localisation : Sur le chemin de la route ;-)
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Mar 15 Jan 2008 - 11:45

BloodyMary a écrit:
Citation :
c'est un cercle vicieux ou chacun tient un rôle, le premier pour essayer de trouver une réplique à son envie d'exister, , le second parfois se complait dans une attitude de soumission qui lui permet d'afficher un statut de victime.

Là, j'ose espèrer que tes mots dépassent ta pensée voiedoree. "Se complaire" dans un rôle de victime, je ne pense pas que ce soit possible. Je suis même persuadée du contraire.

Désolée ma chouquette, mais Voie à raison. En psychologie, on dirait, pour résumer hein ? que tout se passe sur le principe de "plaisir"/ "Déplaisir" et que quoi qu'on en dise, ce qu'on vise est toujours le plaisir, ce qui signifie que lorsqu'on endure une situation donnée c'est que le sujet y trouve du plaisir au sens clinique du terme évidemment.

Anti
Revenir en haut Aller en bas
BloodyMary
Appelez-moi Nivéa
avatar

Nombre de messages : 6172
Age : 44
Localisation : Sous ma peau... Peut-être.
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   Mar 15 Jan 2008 - 11:49

What the fuck ?!? Tu peux dévellopper le "sens clinique" pliz ? Parce que là, ça me dépasse...
Revenir en haut Aller en bas
http://pestenoireetbloodymary.blog4ever.com/blog/index-194693.ht
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dossier : Pervers narcissique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dossier : Pervers narcissique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dossier : Vekoma WDI Projet n°389 Steel Looper Custom MK-1200 (SMM2)
» [Dossier] Historique : les grandes dates de Disneyland Paris
» [Dossier] Les différents changements de noms et logos du resort
» [REQUÊTE] Lecture musique à partir de dossier sur HD2
» [RESOLU] créer dossier dans le répertoire application

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Présentation & Débats :: Paroles et débats :: Humain, Psychologie-
Sauter vers: