Forums Liens Utiles


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gentleman cambrioleur*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marie-Ange

avatar

Nombre de messages : 3582
Age : 42
Localisation : LESTREM-PDC
Date d'inscription : 08/03/2004

MessageSujet: Gentleman cambrioleur*   Mar 9 Mai 2006 - 17:58

1er avril 1897.
Un commissionnaire du mont-de-piété dont le métier consiste à racheter des créances à ceux qui se sont endettés auprès du crédit municipal, moyennent un gros intérêt - que les malheureu ne peuvent rembourser ce qui fait que le comissionnaire devient propriétaire des biens mis en gage - voit débarquer chez lui 4 personnages dont l'un se dit commissaire de police. Le commissionaire découvre qu'il y aurait dans ses affaires une montre qui proviendrait d'un vol (avec meurtre). La police se saisie alors de divers objets de valeur. Ceci fait, le commissionaire et son employé sont conduits menotés au bureau du juge d'instruction. On fait assoiere les contrevenant sur un banc dans le couloir, on leur retire les menotes et on les laisse là dans l'attente que le juge les reçoive.
Le temps passe, le palais de justice se vide, le personnel ayant fini sa journée. Et les deux hommes attendent toujours.
Le concierge fait sa ronde pour voir si personne ne traîne encore dans les couloirs et découvre le comissionnaire et son employé qui lui expliquent la raison de leur présence. Le concierge s'en va trouver un magistrat encore dans les bâtiments. Celui-ci voulant rentrer chez lui fait mettre derrière les barreaux les deux personnages.
Enfin, un gendarme s'étonne de la situation, interroge les deux prisonniers, sans va trouver un juge... le comissionnaire et son employé seront finalement relâchés après avoir passé une partie de la nuit derrière les barreaux après avoir passés une partie de la journée assi sur un banc... et tout cela pourquoi ?
En fait le commisionnaire s'est fait voler par un certain Marius Alexandre Jacob, qui a poussé la plaisanterie jusqu'à conduire ses victimes au tribunal.

Marius Jacob n'en ai pas au premier vol du genre et ce ne sera pas non plus le dernier de sa carrière... ne volant que des gens "d'une certaine classe sociale" : magistrats, banquiers, rentiers...

Il terminera sa carrière au bagne en Guyane. 23 ans, dont 1/3 passé au cachot suite à 17 tentatives d'évasion...

Un sacré palmarès que traîne ce personnage qui a tâté à tout : mousse à 11 ans, puis anarchiste-terroriste, apprenti typographe, voleur, et finalement auteur puisqu'il publira son histoire en 1950.

En août 1954, à 75 ans, infirme et malade, il met fin à ses jours, car en tout anarchique qui se respecte il veut quitter la scène à sa manière, sans y être contraint par son état de santé... comme l'atteste la lettre qu'il laisse...



Un jour, l'écrivain Maurice Leblanc prend sa plume et inspiré de la vie de Marius Alexandre Jacob, il crait un cambrioleur gentleman, qui vol avec panache et qui porte le nom d'Arsène Lupin.


Dernière édition par le Mer 11 Oct 2006 - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xian

avatar

Nombre de messages : 4036
Localisation : Etoile bleue dans l'univers
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: Gentleman cambrioleur*   Mer 10 Mai 2006 - 9:21

L'Arsène a fait le bonheur des petits bourgeois qui aiment se faire ridiculiser comme le démontrent tous nos chansonniers...
Lire ou relire Maurice Leblanc est toujours synonyme de passer un agréable moment ... c'est délassant.
Revenir en haut Aller en bas
http://xianhenri.be
 
Gentleman cambrioleur*
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gentleman cambrioleur*
» A u sujet d'Arsène Lupin
» Arsène Lupin Gentleman-Cambrioleur
» [Collection] Guy Dorian gentleman Cambrioleur (Paul Dupont)
» Gentleman's cutter 1880

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums Liens Utiles :: Connaissance du Monde :: Il était une fois... :: Histoire-
Sauter vers: